Destitution de Macron. Urgent !

 

Samedi après samedi, manifs après manifs, mutilations après mutilations, force est de constater que le paysage politique reste bien en place, ultra protégé par une horde de forces de l’ordre, plus proche d’une milice armée aux ordres de la dictature en place, que de la formule rassurante et complètement surannée de « gardien de la paix ».Dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale, rien ne bouge. C’est d’un ennui mortel. Dès que les débats s’éternisent un peu, un petit coup de 49/3 et hop, passez muscade, l’affaire est dans le sac. La courtoisie joue les absentes. De creux débats en vaines paroles, rien n’évolue, à part le salaire et les avantages confortables de nos chers députés.

François Asselineau, le leader de l’UPR, met à disposition le dossier permettant la destitution du président de la République. On peu apprécier Asselineau ou pas, n’empêche que le travail de recherche et de compilation est fait. https://cutt.ly/ttuTLIz

Il faut 58 députés au minima pour demander la destitution de Macron. Destitution qui serait, pour l’instant, un début de changement dans tout ce système politique véreux. Retraites spoliées, entreprises bradées, privatisations à outrances, hausse des taxes et des impôts… Liste non-exhaustive.

40 députés de la LREM ont quitté le mouvement. 17 députés de La France Insoumise. 16 députés communistes. Quelques électrons libres comme François Ruffin et Jean Lassalle. Pas besoin d’une calculette. C’est plus qu’il n’en faut pour déclencher le plan sauvegarde de la nation.

Car oui, il est temps de redresser notre nation. Il est temps de sortir du joug de Bruxelles et du giron américain. Il est temps de redevenir un pays où il fait bon vivre. Il est temps, Mesdames et Messieurs les députés d’oublier votre ego, de prendre vos responsabilités et de faire quelque chose de concret pour le bien du peuple et de notre pays.
En bref, il est temps d’avoir une paire de… La bienséance ne me permet pas de l’écrire, mais vous avez compris.

Claude Janvier

**La Tribune Libre est l’espace de libre expression des abonnés des ME. Son contenu n’engage pas le site des ME.**

9 commentaires

  • Avatar SANTE

    La destitution ne sera jamais voté.

    • En effet, il faudra aller le chercher (par les couilles), c’est lui même qui le dit…. ):

      Surtout que et dite moi si je me trompe, Larem est majoritaire au sénat, donc ça ferait pchiiiit comme pour le Trump….

      Akasha.

      • Avatar wall

        Bonjour,

        Oui tu te trompe, Larem est majoritaire a l’assemblée nationale et très peu représenté au sénat.Mais en effet, la destitution ne sera jamais votée.

    • Avatar Claude Janvier

      @ SANTE : C’est sur qu’avec ce genre de considérations, rien n’avancera

  • Avatar keg

    La non-raison (privée) de la non destitution…. les places sont trop bien payées avec l’argent du peuple, mal gaspillé. Le marrant : on paye pour se faire emmerder par ceux chargés de nous protéger (raison de plus pour se pencher et pencher vers « organigramme-Nation » en 2022. Les élus seront jugés non par un bulletin électoral, mais en temps réel aux résultats , avec sanctions immédiates… entre autres).

    09/03/2020 – https://wp.me/p4Im0Q-3vN
    – Il y a les épidémies centenaires des années 20, et il y a ce que l’on en fait. Et si par malchance le pays perdait son président 18%, quelle perte pour l’Humanité ….. qui ne s’en remettrait pas ! Et dire que c’est l’année du singe

  • Avatar An_selme

    C’est à ce branque et son équipe de mauvais que revient le singulier privilège de gérer un épisode sanitaire qui s’annonce intéressant : Paris a l’air d’attirer les préfets sanguinaires.
    Dans pas longtemps, tousser à la gueule d’un bleu ou d’un enrubanné sera passible de trois ans de prison ferme minimum.

    • JBL1960 JBL1960

      @ An_selme = Excellent !

      En fait, nous avons une nouvelle arme à notre disposition = Tousser à la gueule des flics !
      J’irai tousser sur vos tombes… Et plus encore !
      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • Avatar Eric...

    Les places de députés à 6000 euros sont bien trop durs à avoir et à garder, ils ne vont pas prendre le risque de briser leur carrière et leurs retraites…