L’effondrement, un sujet fort au cœur d’un court-métrage brillant

Partagez ! Volti

******

Source Positivr

« Les pires prédictions ne sont pas toujours celles qui suscitent le plus d’intérêt, ni le plus d’inquiétude. Tel est le thème de ce court-métrage. » Axel Leclerq

Que se passerait-il si là, aujourd’hui, un scientifique était capable de nous annoncer sans la moindre doute ni la moindre hésitation que l’effondrement de notre civilisation allait avoir lieu dans quatre jours précisément ? Vincent Zepel et Cathy Planche, étudiants en cinéma, se sont posés cette drôle de question. Ils nous dévoilent leur réponse dans Tout va bien, un film coup de poing qui interroge l’humanité sur sa capacité (ou son incapacité) à accepter les vérités qui dérangent.

Le synopsis du film :

« Le centre de recherches dans lequel travaillait Victor a été ravagé en une nuit par un incendie meurtrier. Parmi les pertes, un supercalculateur dédié à la collapsologie que le scientifique élaborait depuis des mois. Juste avant l’incendie, cette machine en laquelle personne ne croyait lui a révélé l’inimaginable : l’effondrement ne menace pas les générations futures, mais notre génération actuelle. Il est annoncé pour dans 4 jours ! »

Le film :

Superbe message qui doit nous faire réfléchir quant à notre façon de réagir aux prédictions les plus sombres et, malheureusement, de plus en plus réalistes…

Tout va bien est en compétition au Nikon Film Festival. Pour le soutenir et voter pour lui, rendez-vous ICI.

Source Positivr

Voir :

Dénoncer la chasse au lévrier et offrir une nouvelle vie aux galgos. Chez elle, en Bretagne, Christelle offre une nouvelle vie à ses trois galgos, des chiens torturés par les chasseurs en Espagne.

Lille : une future ferme pédagogique pour rediffuser les savoirs paysans. De technicien dans un cabinet d’architecte à jardinier bio, il n’y a qu’un pas. Et c’est Ryad le jardinier qui nous le prouve avec un très joli projet.

Tassiopée : une tasse à café en biscuit comestible et écologique. Plus écologique que les gobelets en plastique, ces tasses sont aussi beaucoup plus appétissantes. Ou comment joindre l’utile à l’agréable…

16 commentaires

  • bonjour et courage aux vrais informateurs qui se reconnaîtront ….

  • Wouah génial encore une histoire anxiogène fictionesque de quoi bien démarrer la semaine, c’est beau la vie !

    Akasha.

  • Avatar predateur

    c est vrai qu en terme d effondrement nous sommes ,nous les français, des précurseurs ,ou tout est basé sur …..congés payés ,rtt et prestations sociales….ou l intérét commun consiste à mettre des bâtons dans les roues de son prochain ….comme les grèves qui pénalisent en premier lieu les besogneux ….

    • Avatar engel

      Oui, c’est pas donné à tout le monde d’expérimenter l’effondrement depuis plus de 100 ans.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

      • Avatar engel

        …Mais c’est un peu normal, si l’on se rappel qu’en 1900 la France était à la plus haute branche du plongeoir.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

      • Avatar predateur

        100 ans non , une décennie suffira ….et c est comme le réchauffement climatique ,plus on avance dans le temps plus ça s accélére …..https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

        • Avatar engel

          Si si, penches-toi sur notre histoire commune.

          – T’en connais beaucoup des pays capables de construire des, canal de Suez, de Panama
          …ou des édifices provisoires, comme la tour Eiffel, le grand palais, etc… et ça juste pour le temps d’une exposition !https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif
          …ou des pays capables de construire et d’offrir une statue de la liberté, comme le fit la France.

          Et pour rappel, en 1900 la Société générale était considérée comme une, voir la plus, grosse banque mondiale.
          – Notre industrie faisait jeux commun avec l’allemangne.
          – Notre marine le faisait avec celle de la perfide Albion.
          – Notre armée…
          – Et bien d’autres choses…

          Et oui, si la guerre de 1870 en fut l’amorce, celle de 14/18 fut la charge explosive qui précipita notre déclin.
          …Au profit de nos amis anglo-saxons, bien sûr !https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

          Quoi qu’en disent tous ces salopards de traîtres actuels.
          Oui, nous fumes une grande nation respectée et enviée de tous pour ses valeurs et sa prospérité.

          Autre temps…

  • Avatar engel

    Pop-corn et sagesse…https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • Je n’aurais pas très envie d’écouter un gars qui semble péter les plombs. Pas facile d’annoncer à des gens qui s’en foutent cette nouvelle, mais il faut être plus crédible que ça.
    On approche de notre fin, je n’en ai aucun doute. Cette fin d’un temps qui n’est pas la fin du monde pour autant, si tant est qu’on peut définir ce qu’est le monde en question. Rien ne se perd, tout se transforme, dans la nature, et nous avec.
    Alors pas de souci, tout finit quoi qu’on fasse. Nous reformerons une autre civilisation, sur cette Terre ou sur une autre, dans cette vie ou dans une autre.

  • Avatar Kool

    Grosso modo, maintenant ou plus tard on risque de se retrouver dans l’histoire du gamin qui criait au loup…
    Enfin, j’espère pourtant que ça n’arrivera pas et qu’on restera les générations les plus chanceuses de l’histoire de l’humanité.

  • Avatar DTC

    Pour moi, l’idée d’un effondrement de civilisation est la seule chance qu’on ai de laisser les écosystèmes en paix. Sinon, on détruira tout. En plus, on pourra enfin vivre libres. Ca sera peut être sportif par moments, par endroits, mais à choisir, je laisse sans hésiter ce monde totalitaire.