Le gouvernement a créé une cellule militaire pour surveiller les opposants à l’agro-industrie

On entend de plus en plus parler de dictature « molle », quand il s’agit du gouvernement Macron. Est-elle si « molle » que ça ? S’il a tant d’opposants, qu’attendent-ils pour signer l’appel à sa destitution et de fait, celle de ses sbires? Violer impunément la constitution, c’est de la haute trahison. Il ne peut plus gouverner sans l’aval du peuple. Il faut un référendum pour demander l’avis des citoyens, puisque le parlement et le sénat qui ne bougent pas, trahissent la confiance du peuple qu’ils sont censés représenter ! Au moment où, tout le monde aspire à une nourriture plus saine, on constate que ce sont encore les lobbys qui commandent ! Merci Françoise G. Partagez ! Volti

******

Source Reporterre à partir d’un courriel reçu par la rédaction.

Le gouvernement veut « faire taire tous ceux qui mènent des actions symboliques contre le système de l’agriculture industrielle », dénoncent de multiples défenseurs de l’agriculture paysanne et biologique, réunis dans cette tribune. Ils s’inquiètent fortement de la création de la cellule de renseignement Demeter, lancée fin octobre, soi-disant destinée à lutter contre l’« agribashing ».

La liste des organisations signataires de cette tribune se trouve à la fin du texte.

****

Il y aura un avant et un après Demeter. Le 13 décembre, le ministre de l’Intérieur de la République française Christophe Castaner s’est rendu dans le Finistère en compagnie de la présidente de la FNSEA Christiane Lambert. Dans le cadre d’une convention signée entre son ministère et ce syndicat agricole. Cette première anomalie démocratique — depuis quand la police républicaine est-elle aux ordres d’une structure privée ? — n’est pas la dernière, de loin.

En effet, ce voyage avait pour but principal de lancer une cellule de la gendarmerie nationale appelée Demeter, la déesse grecque des moissons. Et marque reconnue, depuis des lustres, de l’agriculture sans pesticides. Quel en est le but affiché ? La lutte contre « l’agribashing ». Ce terme est une invention des communicants de la FNSEA, qui prétend sans en apporter la moindre preuve qu’on assisterait en France à une entreprise concertée de dénigrement du monde agricole. Elle permet à ce syndicat de maintenir ce qu’elle fait depuis des dizaines d’années : une pression lobbyiste pour obtenir en retour des avantages économiques.

Le ministre, confronté avec son gouvernement à une situation politique difficile, a donc décidé de jouer ce rôle dangereux, affirmant par exemple : « Depuis quelques années, un phénomène grandit, inacceptable. De plus en plus, nos agriculteurs sont visés par des intimidations, des dégradations, des insultes. »

Empêtré dans cette imprudente déclaration, le ministre démontre dans le même texte qu’il est incapable de prouver par le moindre fait la réalité de ce phénomène. Les chiffres qu’il cite pour 2019 parlent d’eux-mêmes : sur la base de 440.000 exploitations agricoles, les plaintes portent sur 314 tracteurs volés, 24 vols avec violence, 657 voitures dérobées.

Encore faut-il préciser que les vols avec violences ont diminué en un an de 31,4 %. La plupart des centres urbains se damneraient pour de telles statistiques. Il est visiblement plus simple de mobiliser la police que de régler la situation dramatique de la paysannerie française.

Il y a encore plus grave. Volontairement, n’en doutons pas, M. Castaner mélange dans un stupéfiant gloubi-boulga la délinquance vile — cambriolages, vols de matériel, incendies, dégradations —, les occupations de terres agricoles par des gens du voyage, les actions antifourrure ou antichasse. C’est mettre sur le même plan criminel le vol, le droit des populations nomades, celui de la critique sociale et politique.

Il y a encore plus grave. M. Castaner entend s’attaquer dans le cadre de Demeter, ainsi qu’il l’écrit, aux « actions de nature idéologique, qu’il s’agisse de simples actions symboliques de dénigrement du milieu agricole ou d’actions dures ayant des répercussions matérielles ou physiques ». Cette fois, on aura compris : il s’agit de faire taire tous ceux qui mènent des actions symboliques contre le système de l’agriculture industrielle, dont la FNSEA est le principal soutien.

La démocratie, ce n’est pas pactiser avec les lobbies dans le dos de la société

Qui mène « des actions symboliques » contre ce système ? Le mouvement des Coquelicots, qui réclame la fin des pesticides, soutenu par un million de citoyens. Les maires qui prennent des arrêtés contre ces poisons chimiques. Des dizaines de milliers de paysans qui ont déjà choisi l’agriculture biologique. Beaucoup d’autres, qui défendent le modèle de l’agriculture paysanne contre les projets délirants d’usines à vaches, à cochons ou à poulets. Et au total des centaines de milliers de citoyens engagés contre l’importation massive de soja transgénique et donc l’élevage industriel, contre la mort des oiseaux et des insectes, pour des rivières débarrassées de la pollution et des rivages sans algues vertes, enfin pour une alimentation de haute qualité.

Il ne fait aucun doute, à nos yeux, qu’une ligne a été franchie. La démocratie, ce n’est pas pactiser avec les lobbies dans le dos de la société. Et quand le ministre parle « d’améliorer [la] coopération avec le monde agricole et de recueillir des renseignements », chacun comprend ce que cela veut dire. Cela signifie l’intimidation accrue de tous les adversaires décidés de la FNSEA, qui passe nécessairement par la surveillance électronique et informatique, d’éventuelles écoutes téléphoniques, voire des filatures, des infiltrations, ou pire encore, la délation.

Nous prévenons solennellement le gouvernement que nous refusons cette criminalisation et que nous demandons le démantèlement de la cellule Demeter. Notre contestation de l’agriculture industrielle, non-violente, se fait et se fera au grand jour, dans la conviction d’exprimer la volonté majoritaire de la société française. Nous voulons beaucoup de paysans, beaucoup plus de paysans, heureux et fiers de leur métier, enfin payés au prix convenable pour leur participation au bien commun. C’est en effet un autre monde que celui de la FNSEA.

  • Liste des signataires :

 Valérie Murat, porte-parole de l’association Alerte Aux Toxiques !
 Pierre-Michel Périnaud, président d’Alerte des médecins sur les pesticides
 Sylvie Nony, secrétaire d’Alerte Pesticides Haute Gironde
 Khaled Gaiji, président des Amis de la Terre
 Jean-francois Lyphout, président de l’Aspro-Pnpp
 Pierrick De Ronne, président de Biocoop
 Gwenola Kervingant, présidente de Bretagne Vivante
 Sylvain Angerand, coordinateur des campagnes de Canopée
 Michel Besnard, du Collectif de soutien aux victimes des pesticides de l’Ouest
 Marie-Lys Bibeyran, du Collectif Info Médoc Pesticides
 Nicolas Girod, porte-parole de la Confédération paysanne
 Joël Spiroux de Vendômois, président du Criigen
 Alain Bonnec, président d’Eau et rivières de Bretagne
 Jean-Luc Toullec, président de la Fédération Bretagne Nature Environnement
 Guillaume Riou, président de la FNAB
 Eric Feraille, directeur de FNE Aura
 François Veillerette, directeur de Générations futures
 Jean-François Julliard, directeur de Greenpeace France
 Arnaud Apoteker, délégué général de Justice Pesticides
 Daniel Cueff, maire de Langouët (35)
 Patrick Lespagnol, président du Mouvement de l’Agriculture Bio-Dynamique
 Eliane Anglaret, présidente de la fédération Nature & Progrès
 Fabrice Nicolino, président de Nous voulons des coquelicots
 Jean-Yves Bohic, président de Ragster
 Carole Le Bechec, présidente du Réseau Cohérence
 Jean-François Baudin, président du Réseau Amap Auvergne-Rhône-Alpes
 Florent Mercier, co-président du Réseau Semences Paysannes
 Jacky Bonnemains, directeur de Robin des bois
 Thierry Thévenin, porte-parole du syndicat Simples
 Gilles Lanio, président de l’Union nationale de l’apiculture française (UNAF)

Source : Courriel à Reporterre

Voir aussi :

Le déclin de la filière du papier recyclé, un drame social et écologique

85 % des endives sont des OGM, dénonce la Confédération paysanne

Travailleuses détachées dans l’agriculture, elles racontent leur calvaire en France

La vie sauvage arrive dans les villes, repensons les frontières

35 commentaires

  • Avatar laspirateur

    Bon, l’armée verte (bio) aura fort à faire si elle veut exister un jour!
    Imaginons la scène ou des mercenaires montent sur le tracteur d’un paysan le menaçant d’une arme pour qu’il sème ces pesticides! Pour finir il y aura des soldats sur les tracteurs puis des drônes pulvérisateurs programmés et pilotés depuis une base secrète!!! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • Avatar engel

    Ah voilà t’y pas que les petits bras de la FNSEA demandent la protection de tonton mafia.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

    • Avatar predateur

      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gifbonjour engel …euh un avis bin oui déjà « des actions symboliques » rentrer dans une propriété privée ce n est déjà pas une action pacifiste ,malgré l argumentaire de tous ces bobo écolo élevés au l214 ,une agression, un dénie des droits de l homme.
      il est grand temps que l état prenne des dispositions pour enrayer le « j ai le droit de tout parce que je suis un écolo végan , pi j ai un ours en peluche ,donc je suis contre l élevage  »
      aprés faut reconnaitre que les plouques l ont bien mérité , ils n étaient pas obligés de s exhiber à la télé avec l amour et dans le pré ,quand on fait visiter à quelques millions de téléspectateurs sa chambre à coucher ,faut pas s étonner que quelques uns veuillent visiter les dépendances …

  • Ils sont très fort ! Prendre de le nom de Demeter !
    Demeter c’est une marque de certification biologique, la plus ancienne si je ne me trompe,
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Demeter_(marque_de_certification)

    Pour créer la confusion dans les esprits, c’est vraiment fort !

    • Avatar engel

      Ah oui.
      …Oh les salopiots !!!https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

      – Reste plus qu’aux opposants à porter plainte contre l’état pour usage abusif et détournement d’une marque déposée.
      En n’oubliant pas de réclamer des dommages et intérêts, pour le préjudice moral et commercial subit.

      …Et après, ça veut faire la morale aux autres, en plus.

  • Passetec Passetec

    Le gouvernement gouverne et ment … comme toujours … dans cette raie publique !!!

  • Avatar mat40

    Pourquoi la titre dise «  »une cellule militaire » » au lieu d’une cellule de la gendarmerie …… ?

    Je ne voir pas ce qui est de mal a creer une cellule specialement pour des crimes envers les agriculteurs et leur exploitations ,,,,,, il y a bien des «  »cellules » » specialisée dans les braquages des banques, ou dans les viols , ou vols des voitures etc etc etc

    si les gendarmes ont decidé de creer une cellule de ce type c’est parce que la metier d’agriculteur soit particulairement visée que ce soit par le vol des engins (tracteurs etc) degradations vols et menaces des activistes extreemistes et violent ,,,,,

    il y a pas de mal a etre «  » opposant à l’agro-industrie «  » appartir du moment que tu n’agresse pas les agriculteurs, vol ou brule leur vehicules , ou menace leur famille , maison, etc etc ….. ou entre sur leur proprieté privee sans leur consentement.

    et en reponse au commentaire de engel
    jeudi 16 janvier 2020 à 15 h 11 min ……..

    les «  »gendarmes du coin » » a la campagne ,,, beh ils dors la nuit et leur bureau sont fermé appartir de 17/18hr ,,,,,,

    si tu habite en compagne la nuit s’il faut appeller les gendarmes, beh , le platforme telephonique qui reçois ton appel va diriger l’appel/info a une faugon de gendarme mobile la plus pres d’ou vous etes , et ça peut etre des heures avant qu’ils arrive ,,,

    les petite gendarmeries en dehors des villes n’ont aucune «  »moyen » » pour remedier des crimes a la ferme……. tu pense meme pas qu’ils vont installer des camera cctv avec detecteur de mouvement sur chaque M² des fermes ….. ou se cache dans les arbres chaque nuit pendant des semaines/mois «  »au cas ou » » ……

    • Volti Volti

      Parce que la gendarmerie ce sont des militaires..

      • Avatar mat40

        Je sait,,,,, que ce sont des militaires,,, c’est le gens-de-l’armurie.

        toute le monde le sait ,,, mais c’est pas des «  »militaires » » pour autant, ni les forces militaire de la france. c’est des gendarmes dont leur role et les limites de leur interventions les differencie des ^^actuel^^ militaires…

        sur d’autres sujets ^^on^^ parle des « gendarmes » en utilisant le terme « gendarmes ».

        perso, Je pense que le gendarmerie auraient du etre dessoudé/demonté apres WWII et remplacéé par quelquechose qui devrait proteger les france et ces citoyennes des crimes et des crimineles … les ^^gendarmes/militaires devrait faire seulement des interventions militaire en dehors du pays , ou en cas d’intrusion par une autre pays.

        leur abus de pouvoir est monnaie courant , les nouveau membres apprend des anciens , qui sont dans une autre epoque ,,,

      • Avatar predateur

        surtout parce que c est plus racoleur https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

    • « les « »gendarmes du coin » » a la campagne ,,, beh ils dors la nuit et leur bureau sont fermé appartir de 17/18hr ,,,,,,  »

      Les gendarmes sont des militaires.
      Ils ne font pas 35h/semaine. Souvent c’est le double.
      Si la caserne de chez toi n’est pas de patrouille de nuit, une autre proche de chez toi fait des patrouilles de nuit…

      « si tu habite en compagne la nuit s’il faut appeller les gendarmes, beh , le platforme telephonique qui reçois ton appel va diriger l’appel/info a une faugon de gendarme mobile la plus pres d’ou vous etes , et ça peut etre des heures avant qu’ils arrive ,, »

      Les gendarmes mobiles s’occupent principalement du maintien de l’ordre. C’est les gendarmes départementaux, voire le PSIG qui se déplace en campagne.

      Si une unité de gendarmerie met des heures à venir c’est que soit ils sont occupés ailleurs de plus urgent, soit ils en peuvent plus de toi.

      Car ce sont des militaires , pas des assistantes sociales, ils ont des comptes à rendre.

      Si ce n’avait pas été toi Matthew, je ne serai pas intervenu. Mais je ne pouvais pas te laisser faire un Fake, merde quand même !

      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • Avatar predateur

        il y a eu un vol de remorque de voiture à 40 mètres de chez moi,dans la cour d un particulier, il y a deux mois , pas vu de militaire pour faire une enquête de voisinage …. devaient être occupés ailleurs ….

      • Avatar mat40

        @ AvocatDuDiable

        J’habite a la campagne et Jai eu besoin des gendarmes 2 fois en 10ans , la gendarmerie est a 2/3km de chez moi et il est fermé la nuit , Jai telephoné une fois la ligne direct a cause d’une mec qui ete violent avec sa femme et ses deux enfants dans une gite a cote de chez moi, ils m’ont dites qu’il y pas des gendarmes toute pres , donc ils venait d’une ville a 25km de chez moi , Jai repondu qu’il y a une gendarmerie a coté , et il ma repondu que c’est fermé et en cas de besoin c’est une vehicule de gendarme mobile qui repondre a des interventions en dehors des horaires d’ouverture.

        Je parle exclusivement de la nuit en campagne .

        et quand Je dit gendarme «  »mobile » » ça veut dire une vehicule de patrouille de gendarmerie , peut importe le caserne ni leur mission habituelle pendant la journée .Je ne parle pas de «  »la gendarme mobile » » dans la deffinition contractuelle de leur mission/employe.

        la nuit si tu telephone la caserne sur leur ligne direct ton appel soit basculé vers une platforme national ou departmentale ,, mais tu ne parle pas a quelqu’un dans la caserne de la numero que tu a appeller ,,,, ils sont fermé ……. ils vont pas se lever pour repondre au telephone et ensuite s’habbiler et prendre leur bagnole pour viens chez toi .

        et au contraire de ton tentatif de me ridiculiser, les gendarmes Jai les appelé que 3 fois dans ma vie.

    • Avatar engel

      Mon dieu, mais c’est quoi cette bouillie ?

      – Quelle est le rapport entre une cellule nationale de centralisation plus ou moins « anti-agribashing » et le déplacement et la disponibilité des gendarmes locaux ?

      …Complètement à coté du problème, tu m’étonnes que le monde va s’y mal !

      • Avatar mat40

        @ engel

        beh, c’est toi qui croire que les gendarmes locaux ont toutes les competences et des moyens pour regler le probleme ,,,, alors que le fait qu’il y a une «  »probleme » » montre qu’ils ne sont pas capable …….

        deja suite a une cambriolage combien des fois tu voir les scietifiques passe pour chercher des empreints digitale ou des chausseurs , quasiment jamais ,,, pour des gens normaux biensur , pour les riches et des politiciens et gens bien placée , peut etre , mais en cas ^^normale^^ ……..

        en plus , si il y a des activistes qui s’organise pour degrader voler bruler ou menacer des agriculteurs , c’est pas une petite caserne rurale qui va chercher des indices et/ou traces laisser en dehors de leur commune, ou chercher dans les forums et blogs ou chats des activistes sur internet,,, , donc que toutes les incidents soit regrouper sous une «  »cellule » » ça permettre d’avoir toutes les faits de partout passe sous le nez d’une groupe , donc les coincidences et ou indices et potentiel patterns/modus operandi des criminelles peut etre plus facilement reperer …..

  • Pas bête, le casta. Pas bête du tout… Ainsi il prend la main sur les agriculteurs qui, on peut imaginer, auront moins l’occasion de déposer du fumier ou des tomates devant les préfectures. Maintenant qu’ils ont fait amis-amis…
    Encore une façon de faire taire les revendications…
    Oui, je sais, l’article n’en parle pas, et titre sur le fait de museler encore un peu plus les dissidents, mais je parierais qu’il y a l’anguille sous roche que je mentionne plus haut.

    Cela me fait penser aux élites du Var qui avaient signé un traité avec Enedis, il y a deux ans je crois. C’était paru dans Var-Matin. Au nom de quoi ? Ben voyons…https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • Avatar predateur

    pour ce qui est des lobbies genre fnsea ,syndicat classifié « gros agriculteur » ,j ai lu que la coordination rurale plutôt
    défenseur de « l agriculture paysanne » s associait à la fdsea 59 pour une manif à amiens le 20 janvier ,contre la loi sur les ZNT….à contre courant de ces articles qui veulent systhematiquement opposer deux styles d agriculture https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • Avatar DTC

    Bonjour,

    je souhaite réagir au sujet de la « violation de propriété privée ». Quand une personne, agriculteur ou particulier épand des pesticides sur « sa » propriété, les produits s’arrêtent-ils à la frontière? En général non, ils vont polluer l’eau, l’air, les terres environnantes etc. Donc cette histoire de propriété est très discutable (sur d’autres plans aussi d’ailleurs). C’est exactement le cas avec le pollen des OGM et c’est pour ça que, nous, les faucheurs volontaires, avons considéré qu’il y avait un devoir à agir. Au passage, pas de violence envers les agriculteurs: parfois, des courriers et dvd étaient préalablement envoyés à la personne concernée pour lui proposer de changer (souvent, ils se font avoir par un bourrage de crâne des lobbies) ou même de discussions. Ensuite, il y a les gros gros, main dans la main avec toutes les grosses entreprises; eux en général ne peuvent pas être convaincus…

    Bref, il est de notre devoir de faire quelque chose, et je ne pense pas que les vols et violence soient ce qui motivent les « autorités ». A mon avis, il craignent la vraie dissidence, l’atteinte aux banques et multinationales qui prospèrent sur une certaine forme d’agriculture.

    Quand à tout mettre sur le dos des agriculteurs, je dirais qu’on est jamais mieux servi que par soit-même et que quand on veut plus bio, plus vivant etc, l’idéal est de se prendre en mains.

    • Avatar engel

      Grande faucheuse FNSEA, ruine désolation, puis fuite des responsabilités.

      La chose est bien plus vicieuse.
      Il faut comprendre :

      – « Tous les mouvements réellement* anti-mortifères sont RESPONSABLES de toutes les violences subits par les pauvres et malheureux paysans français.
      – « Vilain égoïste militant délinquant contre gentil industriel terrien sauvant et nourrissant le monde entier.

      …Tel est le message subliminale distillé progressivement.

      *) Donc cela exclus d’office, tous les mouvements politiques écolo-verts qui ne sont qu’un ramassis de traîtres chargés de faire diversion depuis 40 ans.

  • Avatar predateur

    bonjour
    votre argument contre le droit de propriété n est plus recevable ,vous avez dépassé le cadre du gentil militant qui veut sauver la planète des pesticides …..tous les prétextes sont bons pour justifier vos agressions ,il faut ouvrir une cellule spécialisée, pour vous permettre d avoir un suivi psychologique ou hcgaia vous recevra https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif,https://leblogaa.blogspot.com/2019/09/quand-les-antispecistes-marchent-sur-la.html

Laisser un commentaire