Qwant, cet inconnu qui vous veut du bien !

Quand on est formaté depuis toujours au monopole Google, il est difficile de changer. Pourtant, le fait que le géant US stocke nos données, tout comme Facebook, ne fait pas trop changer les habitudes. Les « jen’airienàcacher » s’en fichent royalement. Les alternatives existent, Framasoft propose un pendant à Facebook (Diaspora), Youtube (Peertube) mais il faut que de plus en plus d’internautes fassent la démarche et utilisent ces services. etc… avec des tas de logiciels libres pour compenser les options Windows/Microsoft (optez pour Linux). Avec l’opération Dégooglisons Internet, voyez les alternatives proposées. Pour le moteur de recherche Qwant, bien français c’est pareil. Pour tous ces géant nous représentons des milliards en données et en argent. Inconcevable de revendiquer le droit à la liberté, et de tout faire pour conserver les chaînes. Partagez ! Volti

******

Par Sylvain Devaux alias Nono le Robot pour La Robolution

Qwant, cet inconnu qui vous veut du bien ! Si Google se bat avec l’Europe (qui lui a infligé une amende de 4,3 milliards d’euros, faisant l’objet d’un recours) et la France (UFC Que Choisir vient de faire un recours collectif concernant l’utilisation des données personnelles), le géant domine outrageusement le marché. 95 % des requêtes sur le net se font par le moteur de recherche du géant américain.

Mais en France, nous avons Qwant, notre moteur national. Et comment se porte-t-il ? Eh bien mal, comme les quelques autres qui peinent à survivent aux côtés de Google qui écrase tout sur son passage. C’est bien dommage parce que ses services se développent (Masp, Masq, Music, Art…) même si les utilisateurs sont aux abonnés absents bien que gentiment en croissance.

En France, 10 régions sur 13 ont adopté Qwant, comme le précise Eric Leandri, le PDG, avec une vraie conviction. C’est un bâton de pèlerin qu’il lui faudrait pour aller démarcher ceux qui utilisent Google sans se poser de question. Il est vrai que cette startup grossissante installée à Nice et à Paris fait tout pour protéger les données des utilisateurs et s’avère infiniment plus transparente que Google de ce point de vue. Mais cela ne suffit pas alors que Masq, en Open Source, promet de conserver les données personnelles dans un coffre privé, sécurisé, chiffré et stocké localement sur les appareils utilisés (ordinateurs, téléphones, tablettes…).

Mais sous cette couche vertueuse se cachent 11,2 millions d’euros de pertes en 2018 qui ne font pas le bonheur d’Eric Leandri, on s’en serait douté. Comme réaction, le PDG avance des arguments peu convaincants dans un article de la Tribune : « Sommes-nous la seule startup au monde à perdre de l’argent ?« . Un peu court jeune homme serait-on tenté de dire mais Qwant a le soutien inconditionnel de notre gouvernement et d’Emmanuel Macron en particulier. Et un accord signé avec Microsoft en mai dernier pourrait le remettre en selle, à condition de ne pas y perdre son âme et ses principes. Tout cela sent la levée de fonds…

Sylvain DEVAUX

7 commentaires

  • Avatar Yano66

    Dégooglisons Internet (Framasoft) ne conseille pas Qwant, mais Duckduckgo.

    Depuis l’annonce de Qwant de s’associer à Microsoft, et son moteur de recherche Bing, avec utilisation des serveurs Microsoft, ne plus aucune confiance en eux.

    De plus, je trouve les résultats de recherches plus pertinents avec Duckduckgo

  • Le mouton prefere les chaînes en attendant l’equarisseur.

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Je pense que beaucoup ne changent pas leurs habitudes par peur ne maitrisant pas vraiment le Net. Ils se trouvent sur des rails, avec leurs défauts, dont ils ont conscience, mais craignent les « fausses manœuvres » car ils savent qu’ils ne s’en sortiront pas tout seuls surtout s’il n’y a personne dans leur entourage pour les dépanner.
    Je le sais pour m’être trouvée plus d’une fois dans cette situation, heureusement je reçois de l’aide quand cela m’arrive, mais si j’avais été seule je ne sais pas comment je m’en serais sortie. Au fur et à mesure l’expérience vient, mais il faut du temps…

  • Avatar sombre

    J’utilise lilo.og, chaque recherche rapporte  » une goutte  » à distribuer à qui l’ont souhaite (j’ai choisis un site de réinformations) (je n’ai pas trouver les moutons enragés :x)
    Lilo estime à ~10€ la valeur des gouttes accumulés en une année en moyenne par utilisateur qui est reversé aux sites de leurs choix.
    Une autre parti de l’argent récolté (pas les gouttes ) sert aussi à décarboner l’impact énergétique de ses serveurs… bref à voir sur leur site pour plus d’info.
    En terme de recherche / pertinence, c’est confortable. Il m’arrive de faire des recherches google si je ne trouve pas ce que je veux ou si une option de recherche (comme la recherche par image uploadé) n’existe pas mais globalement ça fait le boulot.

    Une autre alternative, c’est écosia. Les recherches des utilisateurs permette de planter des arbres. Tout simplement. Au lieu d’agir sur les consciences et espérer un changement d’habitudes en promouvant les sites qui nous tiennes à cœur come le fait lilo.org, écosia c’est une action écologique plus direct.

  • Je n’ai pas de souci avec DDG. Qwant est en réserve si besoin. Mais comme le dit GDP, il faut quand même s’y connaître un peu pour pouvoir jouer avec les uns et les autres, sans perdre trop de temps, et de patience.

  • J’utilise Ixquick, qui s’appelle maintenant startpage, depuis toujours.
    https://www.startpage.com/