« Italie, vers une nouvelle crise, Salvini a intérêt à de nouvelles élections ! » L’édito de Charles SANNAT..

Le FMI a mis en garde la France aussi pour sa dette.. Partagez ! Volti

*****

Charles Sannat pour Insolentiae

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Alors que la Commission européenne vient d’annoncer l’ouverture d’une procédure d’infraction contre l’Italie en raison de la politique « budgétaire laxiste du gouvernement de coalition », la tension monte en Italie.

Il y a deux jours et bien évidemment ces éléments sont totalement liés entre eux, le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte a adressé un ultimatum à Matteo Salvini et au Mouvement Cinq Etoiles de Luigi Di Maio.

Soit les deux partis se mettent d’accord pour respecter le contrat de gouvernement et accessoirement quelques équilibres européens, soit il… démissionnera, ce qui aura vraisemblablement pour conséquence de conduire le président italien à convoquer de nouvelles élections.

Des élections que Salvini pourrait gagner, lui qui est sorti grand gagnant des élections européennes et dont la popularité est au plus haut.

Sa stratégie, et elle lui profite pleinement politiquement, est de se présenter comme le seul rempart à Bruxelles et à l’Union Européenne qui font n’importe quoi.

Ces deux derniers messages sur twitter sont assez révélateurs de sa stratégie et de la politique qu’il souhaite mener.

Dans le premier il explique que l’Italie paye 6 milliards de plus qu’elle n’en reçoit de l’Union Européenne ce qui est vrai et que l’Italie est la deuxième puissance industrielle européenne (devant la France soit dit en passant) ce qui est vrai aussi, et qui a pour conséquence que l’Italie, évidemment ne manque pas d’atouts. Il n’y a aucune raison objective à la « soumission » italienne qui pourrait prendre fin prochainement !

Dans le second, il explique que l’année prochaine la dette italienne va considérablement grandir, et que ce n’est pas en faisant plus d’austérité et plus de politique qui ne fonctionne pas depuis 20 ans que l’on va obtenir un meilleur résultat.

C’est une évidence intellectuelle,

et cette évidence est la même en Grèce, ou en France. Ces pays ne vont pas mieux. Ils s’enfoncent.

Le responsable est connu. C’est le carcan de l’euro qui empêche les ajustements économiques par le levier monétaire. Il ne reste plus que le levier budgétaire qui par définition étouffe les économies concernées.

Vers de nouvelles élections!

On se dirige donc a priori vers de nouvelles élections et une victoire de Salvini pourrait permettre à l’Italie de mettre en place une véritable politique d’émancipation de Bruxelles. Ce serait l’Italexit, après un Brexit.

Salvini sera le premier « Trump » européen (en dehors du hongrois Orban).

Pendant ce temps l’Allemagne voudra pousser son avantage et prendre la tête de la BCE. Dans une telle hypothèse il y aura peu de marge de négociation avec la BCE. Il y aura ceux qui veulent suivre le modèle allemand et les autres.

Le démantèlement de l’Union Européenne pourra alors commencer.

La France craquera… et l’Union Européenne s’effondrera.

Le mieux est toujours l’ennemi du bien.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

Vous pouvez vous procurer le rapport spécial « Comment survivre à l’Eurocalypse » directement en cliquant sur cette image. N’oubliez pas, il est offert à tous les abonnés à la lettre STRATEGIES et directement téléchargeable après toute souscription. Plus de renseignements ici

Un commentaire