En Futur Simone #9 – Les archéologues du futur par Radio-Campus-Paris..

Que laisserons nous derrière nous et, qu’est ce qu’en déduiront les archéologues du futur ? C’est la question que s’est posé l’équipe de Radio-Campus-Paris avec ses invités de choix. Partagez ! Volti

******

Source Radio-Campus-Paris

Que restera-t-il de nous dans 2000 ans ? Lieux, objets, monuments, écrits ou encore données numériques… Quelles traces allons-nous laisser ? Comment être sûr de conserver notre patrimoine actuel quand TOUT devient si vite obsolète (pensez à l’enchaînement cassettes, CD, clés USB, cloud) ?

En Futur Simone ouvre sa deuxième saison avec l’archéologie dans le futur, en présence d’Emilie Fouquet, responsable des expositions au musée archéologique Archéa à Louvres (95). Le site a accueilli du 15 juin  au 7 octobre « Futur antérieur », une exposition qui essaye de se mettre à la place des archéologues de l’an 4003 en analysant les objets du 21e siècle.

Pourquoi c’est bien ? On y retrouve des nains de jardin pris pour des idoles, des graffitis pour des « fresques de notables » : l’exposition montre avec humour qu’il est facile de se tromper dans l’interprétation de l’usage dans un objet lorsque l’on manque de traces écrites… exactement comme nos archéologues actuels qui analysent la Grèce antique.

Vous trouverez aussi dans ce podcast tout un tas de pépites sonores : Clément revient avec sa chronique fiction dans laquelle les archéologues du futur ont découvert le tombeau d’Emmanuel 1er (sic) ; Nina a demandé leur avis sur les traces que nous allons laisser aux parisien.ne.s ; Ben nous livre tout sur les nouvelles techniques de fouilles archéo et sur les conséquences du changement climatique sur l’archéologie (ça n’a rien à voir, en fait il a produit 2 chroniques) ; et enfin, Lara s’est penchée sur l’archéologie sonore (au programme : cochons qu’on égorge au 18e siècle vs hydroptère circulant en 4003).

Allez, en futur Simone !

Vous pouvez écouter tous les podcasts de la série ICI

Sujets de En Futur Simone : le comique du futur, Le langage du futur, la mort dans le futur, Simone sauve la planète, sports, corps et futur, les voyages du futur, etc…

3 commentaires

  • Avatar gerard51

    Il ne restera pas grand chose. Toutes nos constructions en béton avec fer à béton seront détruites en 2 siècles, le temps que le fer des fers à béton retourne à son état naturel l’oxyde de fer en augmentant donc de volume en éclatant le béton. Les constructions en pierre seront très partiellement encore debout (voyez les temples d’Angkor), les cathédrales trop élancées ne résisteront pas au temps, à l’inverse les pyramides seront toujours là. La Terre sans humains : https://www.youtube.com/watch?v=6dwI8bskcUI

  • Avatar mianne

    Oui Gerard51, on peut se demander combien de civilisations avant nous en sont arrivées à l’ère du béton et du numérique avant de retomber, après un cataclysme, à l’âge de pierre puisque seule la pierre résiste, pas nos ordinateurs ou smartphones, avant de repartir de plus belle vers l’ère d’un équivalent béton et d’un équivalent numérique jusqu’au cataclysme suivant . Que restera-t-il des « smart cities » que nous promettent EDF-Linky et la 5G après une guerre nucléaire ? Retour à l’âge de pierre et nouveau départ d’une évolution animale à partir d’insectes résistants et survivants comme les cafards …https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

  • Avatar Montet

    Il restera parmi les vestiges, et cela pour une quasi éternité, des milliers de socles d’éoliennes composés de milliers de tonnes de béton.
    Un socle est juste arasé et recouvert de terre au moment du démantèlement de l’éolienne qu’il supporte. Au fait, qui payera le démantèlement ? La société exploitante qui aura fait faillite comme aux USA, le contribuable, la commune, le propriétaire du terrain loué ?… LOL … Qui pense à ce problème majeur quand les permis sont accordés ? Cherchez le loup…
    La terre sera aussi devenue « inexploitable » à vie sur le plan agricole.

    Les archéologues du futur se demanderont comment une société aussi primitive aura pu déplacer de tels blocs alors que leur société d’alors en sera incapable au vu des technologies dont ils disposeront.
    Ils donneront à ces monolithes une fonction d’autels du sacrifice dédiés à un quelconque Dieu ancien nommé Eole et nous traiteront de civilisation barbare, ce en quoi ils n’auront pas vraiment tort ceci dit en passant. Bon ça me rappelle vaguement un truc mais quoi déjà?
    .

Laisser un commentaire