Dépossession: la financiarisation de l’immobilier, par LHK

Encore un vrai problème que le logement, surtout le prix des loyers. Partagez ! Volti

******

Source Zone-Bourse via Liliane Held Khawam

BlackStone progression en un an

Blackstone Real Estate: We are one of the largest real estate private equity firms in the world today with $136 billion of assets under management. We operate around the globe with investments and people in North America, Europe, Asia and Latin America. We seek to generate attractive risk-adjusted returns for our investors across cycles and over the long term. The Blackstone Real Estate platform encompasses investments across the risk spectrum from opportunistic to core+ to debt.
We seek to acquire high quality investments at discounts to replacement cost. We then improve the properties through hands-on management and targeted value-add initiatives. Our efforts result in solid returns for investors and strong economic assets for communities. Blackstone’s real estate portfolio includes office, retail, hotel, industrial and residential properties. Blackstone real estate also operates one of the leading real estate finance platforms, including management of the publicly traded Blackstone Mortgage Trust (NYSE:BXMT).

Protéger le logement de la finance ? Porté jusqu’à l’Onu, un combat au bien-fondé incertain.

PARIS (awp/afp) – La « financiarisation » contribue-t-elle à une crise mondiale du logement ? La thèse est défendue par une experte liée à l’Onu, qui s’attaque publiquement à un gigantesque fonds d’investissement, mais sa réalité laisse plusieurs économistes sceptiques.

« Quand un seul propriétaire peut acheter d’un coup 25.000 appartements à Berlin, (…) cela a un impact« , déclarait vendredi Leilani Farha, rapporteur spécial de l’Onu sur le droit au logement, concluant une conférence de plusieurs jours en France.

« Ce sont des vautours« , a insisté Mme Farha, qui ne s’exprime pas strictement au nom de l’ONU, mais est mandatée par son Conseil des droits de l’homme.

Depuis sa nomination en 2014, elle évoque régulièrement la menace que ferait courir, selon ses termes, la « financiarisation du logement » – l’idée que celui-ci devient un investissement financier plutôt qu’un « bien social » ou un droit – en gonflant les prix de l’habitat dans le monde et en contribuant ainsi à une crise généralisée.

Si Mme Farha n’a pas insisté sur cette thématique au regard de la situation française, ses propos font écho à des manifestations, qui se sont déroulées début avril à Berlin, contre une hausse marquée des loyers ces dernières années. Les activistes à l’origine du mouvement contestent le rachat de logements par de puissants investisseurs.

Fin mars, Mme Farha a ciblé, dans un courrier, un groupe précis: l’américain Blackstone, l’un des plus grands fonds d’investissement mondiaux.

Elle l’accuse d’avoir un effet « délétère » sur différents marchés du logement – Danemark, Espagne, Etats-Unis, Irlande, République Tchèque et Suède -, achetant des habitations bon marché et les rénovant, puis augmentant drastiquement les loyers et expulsant les anciens locataires. …/….

Lire l’article complet

Source ZoneBourse via Liliane Held Khawam

Url: https://www.zonebourse.com/LONDON-STOCK-EXCHANGE-4005918/actualite/Proteger-le-logement-de-la-finance-Porte-jusqu-a-l-Onu-un-combat-au-bien-28400308/