Note sur les religions et l’athéisme…

Une réflexion sur les croyances qui sont pour beaucoup, une planche de salut dans les moment difficiles de la vie. Mais combien de « croyances » y a-t-il, le sujet est vaste si on tient compte des convictions qui n’ont rien de religieuses mais qui créent tout de même une dépendance. Joseph du Nouveau-Monde a un avis sur la question. Partagez ! Volti

******

Auteur Joseph pour Nouveau-Monde

L’athéisme et l’agnosticisme ayant ceci de commun qu’ils ne se préoccupent pas d’un principe créateur universel ou transcendant se ramènent finalement à des croyances matérialistes. En se référant à l’article « Servir l’Humanité ou s’en remettre à la Volonté du Père ? », ces formes de croyances sont assimilables à des religions de nature exclusivement féminine. Elles plongent en effet l’individu dans la matière tout en lui retirant toute possibilité d’effectuer le mouvement inverse.

Or les tendances extrémistes représentent des déséquilibres tels qu’elles sont généralement destructrices à plus ou moins long terme et parfois à très court terme. En l’occurrence ici, on peut facilement voir dans l’athéisme et l’agnosticisme la cause fondamentale du déclin de la conscience morale et conséquemment d’un chaos social, culturel, politique et civilisationnel croissant. Que ces croyances aient été stimulées ou non elles-mêmes par l’Humanisme ne change probablement pas grand-chose aux résultats. Les destructions environnementales en sont parmi les signes les plus visibles. (Voir aussi la Note sur les mouvements humains et la sagesse du Tao).

Dans la conscience (et parfois l’inconscience) populaire, lorsque l’on évoque l’idée de religion, souvent on attend les notions connexes de rituels, de lieux de culte et de grands prêtres. Or, le matérialisme a ses rituels : en particulier, les grandes messes sportives et de show-business, et les achats hebdomadaires dans les centres commerciaux. Il a aussi ses lieux de culte : les salles de spectacles, les stades, les centres commerciaux… Et il a ses grands-prêtres : les économistes et les rois du marketing, auxquels on peut ajouter des politiciens et même des scientifiques et des éducateurs, ainsi que quelques « philosophes ». On les appelle en général plutôt des « gourous » que des prêtres. Nous avons affaire à une religion dont l’objet d’adoration principal est l’argent (qui permet de tout acheter, ou presque) et dont les icônes sont les vedettes de la société du spectacle, des sports et de la réussite économique. On y admire bien plus souvent les ultra riches que les pauvres, et ceci indépendamment de la manière dont ils ont pu acquérir leur fortune. On ne s’embarrasse pas de considérations morales. La fin justifie les moyens.

Admettant donc que l’athéisme et l’agnosticisme sont des religions au même titre que les grandes religions « révélées », et que toutes ces croyances relèvent des dimensions féminine et/ou masculine en proportion variable, que pouvons-nous en tirer ? L’Humanité ne pourra connaître une véritable unité, à l’image d’un corps humain fonctionnant de manière unitaire en dépit de la disparité de ses organes et du grand nombre de ses cellules individuelles, que lorsqu’elle aura équilibré et accepté simultanément ses deux mouvements et archétypes sexuels : le féminin et le masculin. La « Religion » étant sa sexualité, elle devra pour cela réaliser la synergie de toutes les formes de croyances religieuses (dont athées), chacune d’entre elles ayant son utilité, sa raison d’être. Il ne s’agira donc plus ni de guerres des sexes, ni de guerres de religion, mais d’apprendre à accueillir les différences en comprenant, si possible intimement, l’intérêt et la nature de chacune. Il ne s’agira pas non plus de forcer et de fondre les mouvements religieux pour les mouler sous une seule forme. Nous y perdrions en richesse de potentialités.

On a pu entendre dire d’un homme que pour comprendre les femmes, il lui faudrait en être une lui-même. Peut-être est-ce d’ailleurs en partie pourquoi certains êtres humains changent de sexe. Pour comprendre un individu, nous devons parvenir à nous imaginer être à sa place, à défaut de nous y trouver réellement. À cette fin, l’empathie et la compassion nous facilitent grandement la tâche. De manière analogue, pour comprendre une autre religion que celle dans laquelle nous baignons initialement, nous devons au moins nous imaginer nous plonger dans le nouveau courant que pour nous elle représente. L’immersion se révèle considérablement plus efficace que le « tourisme » dès qu’il s’agit pour nous de comprendre et surtout d’accueillir ce qui au départ nous paraît étranger. Marcher dans les pas de l’autre nous permet de plus facilement changer de point de vue, sans pour autant adhérer au nouveau. (Voir aussi : Les trois versions d’un conflit, Entendre et écouter pour communiquer, maintenant et dans l’Humanité future et Pensée multiple).

Le fonctionnement excessif d’un organe du corps humain finit par le rendre malade, éventuellement jusqu’à tuer ce dernier. De même, l’extrémisme religieux (y compris du matérialisme) finit par rendre l’Humanité malade, au risque de la détruire, par exemple dans un feu d’artifice d’explosions nucléaires. À l’inverse, la modération des croyances, et surtout des attitudes et des actions qui en découlent, participera à la création d’une Humanité Une. Toutes les religions, dont le matérialisme, ont leur importance et seront utiles, à partir du moment où nous saurons en modérer les excès. Si elles existent, elles peuvent toutes avoir leur rôle à jouer dans la construction d’un Nouveau Monde.

Joseph pour Nouveau-Monde

Voir :

Les commentaires de poutine sur le satanisme et la pédophilie des politiques se confirment

52 commentaires

  • Voici quelques extraits de livres d’histoire des religions
    « C’est au VIIe siècle av J-C., sous le règne de Josias (639-609 av J-C.), qu’a commencé d’être élaboré le texte biblique. Josias a profité d’une époque où le royaume Nord n’existait plus pour lancer une grande campagne de réformes religieuses. Il assoit son pouvoir royal en référence aux rois David et Salomon, justifiant ainsi ses prétentions à rétablir un grand royaume unifié. Sous son influence, les scribes et les prêtres de Jérusalem ont rassemblé des textes de différentes traditions et les ont unifiés dans le but de glorifier ces souverains modèles. C’est à cette époque véritablement que le monothéisme apparaît comme religion des Israélites et devient un élément de cette identité qui se forge autour d’un roi, d’un Etat, d’une capitale et d’un temple. » (La bible dévoilée : Israel Finkelstein et Neil Asher Silberman)

    « L’opinion selon laquelle le Messie Jésus fut un nazoréen a engendré, par contresens involontaire ou par falsification délibérée, la fable de l’enfance du christ à Nazareth, une bourgade inexistante avant le IVe siècle, l’époque même où fut imposée cette existence historique de Jésus dont on ne trouve nulle trace avant la seconde moitié du IIe siècle. » ( (Les hérésies : Raoul Vaneigem))

    « En outre, les spécialistes sont affirmatifs : la langue arabe n’a pas pu naître du dialecte hédjazien (de l’oasis de Taïf à côté de la vallée de la Mecque). Les divers corans n’ont pu être traduits en arabe qu’après le IXe siècle. Non seulement le Coran n’a pas pu être dicté à La Mecque (ville qui n’existait pas à cette époque), mais il n’a pas été dicté en arabe. » L’islamologue Jacqueline Chabbi estime que le Coran a été compilé sous le calife Abd Al-Malik, à Damas, au début du VIIIe siècle (époque d’Hajjâj)

    • kalon kalon

      Il existerait même une histoire de Jésus retrouvée sur des vieux parchemins, de loin, antérieurs à l’an 0 ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

    • Avatar Maxandre

      Pour en finir avec le culte de l’adoration du dieu soleil…(l’astrologie/astronomie).

      Combien de « sauveurs » apparus dans l’histoire de l’humanité qui sont nés un 25 décembre, d’une vierge, accompagnés d’une étoile dans l’est, adorés par 3 rois, qui ont eu 12 disciples, faisant des miracles, crucifiés et ressuscités après 3 jours ?
      J’en ai comptés 36.
      Voici une longue liste:
      Attis(Grece 1200 BC), Krishna(Inde 900 BC), Dianysus(Grèce 500 BC), Mithra(Perse 1200 BC), Budha(Inde), Salivahana(Bermudes), Odin(Scandinavie), Crite(Cheldea), Zoroaster(Perse), Begotten(Phénicie), Indra(Tibet),
      Bali(Afghanistan), Jao(Népal), Thammuz(Syrie), Atys(Phrygie), Xamolxis(Thrace), Zoar(Bonzes), Adad(Assyrie), Deva Tat, Alcide, Beddru(Japon), Hesus, Thor(Gaule), Cadmus(Grèce), Monarque universel de Sibyls, Hil, Gentaut, Ischy, Prometheus(Caucase), Ixion(Rome), Fohi(Chine), Baal, Wittoba, Mikado, Horus et, le dernier, Jésus.

      L’étoile c’est Sirius et les 3 rois mages sont les 3 étoiles les plus lumineuses de la ceinture d’Orion.
      Ces 3 étoiles et Sirius pointent vers où se lève le soleil le 25 décembre.
      La vierge c’est la constellation de la vierge(virgo, house of bread, traduit en hébreux=Bethléem).
      Au solstice d’hivers le soleil s’abaisse/immobilise pendant 3 jours(mort) du 21 au 24 décembre.
      Il remonte/bouge à partir du 25 Décembre(naissance).
      Durant ces 3 jours le soleil se trouve vis-à-vis la constellation de la croix du sud (Crux = crucifié).
      À l’équinoxe du printemps la mort/résurrection est fêté car à partir de ce moment le soleil est plus puissant que les ténèbre(longueur du jour supérieur à la longueur de la nuit) et la vie reprend(Bourgeons de la flore et accouplement des animaux).

      À chaque précession de l’équinoxe (tout les 2150 ans) le soleil se lève à un différent signe du zodiaque.
      Nous avons quitter l’ère du taureau(détruit par Moise) et dans 130 ans nous quitteront l’ère du poisson(Jésus).
      Qui sera le prochain « sauveur » ? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

      • Avatar Joseph Stroberg

        Vous êtes-vous donné la peine de vérifier pour chacun des dieux indiqués ? En regardant par exemple dans Wikipédia, on voit rapidement que cette prétendue similitude de destinée est purement imaginaire.

        Pour commencer, aucune date précise de naissance n’est mentionnée pour les divinités ou personnalités mentionnées parmi au moins les suivantes : Attis, Krishna, Dyonisos, Mithra, Bouddha, Odin, Zoroastre, Horus. Et le 25 décembre pour Jésus le Christ est une date arbitraire adoptée de manière conventionnelle plusieurs siècles après les faits.

        Ensuite, parmi ces mêmes personnages, aucun n’est né d’une vierge et aucun n’avait spécifiquement douze disciples. La plupart n’avaient même aucun disciple et avaient visiblement autre chose à faire que d’en avoir.

        Pour ce qui est d’une éventuelle résurrection, la seule mentionnée est celle d’une version de Dyonisos pour laquelle celle-ci est en fait indiquée comme étant périodique, après chacune de ses morts.

        Est-il la peine de poursuivre avec le reste de la liste? Ou bien ceci suffit pour démonter une telle légende urbaine qui semble grossir à chacune de ses reprises?

        • Avatar Maxandre

          Tu n’as pas tout vérifié et… Wikipédia ? Toute une référence… https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif, Les « infos » de ce site sont manipulés quotidiennement par devinez qui.

          Oui oui continue avec le reste de la liste stp. Par exemple: Horus et Bouddha ?
          Quand bien même il n’y en avait qu’un seul c’est déjà trop. Mais éviter de parler des autres qui ont les même « caractéristiques » que Jésus ça en dit long sur ceux qui veulent préserver une bulle.

          Je ne dis pas que l’esprit christique n’existe pas, mais qu’il faut en finir avec la naïveté/manipulation.
          La gnose dis que Jésus voulait libérer les gens et qu’il ne devait pas y avoir d’intermédiaire entre eux et la « source ». Contrairement à ce qui est enseigné dans certaine religion.

          • Avatar Joseph Stroberg

            Horus et Bouddha sont indiqués dans la liste des vérifications effectuées.
            Sur le plan scientifique (et l’Histoire est une branche de la science moderne), Wikipédia avait été évaluée presque aussi fiable que l’encyclopédie Britannica.
            Malgré ses imperfections, et tant que l’on ne touche pas à la politique et à certains secteurs tabous, elle continue à être une assez bonne source de connaissances. On ne peut probablement pas en dire autant de nombreux sites traitant de conspirations et de complots. Pour eux, il s’agit bien plus souvent d’opinions, voire d’inventions pures et simples, que de faits.

            Cependant, le propos de l’article, n’était pas de discuter des fondements des religions ou de la manière dont elles ont pu se dégrader en multiples croyances superficielles bien éloignées de ces fondements. Il était plutôt de tenter de montrer que l’unité de l’Humanité ne pourra pas être atteinte tant que l’on ne cherchera pas le meilleur de toutes les religions (y compris le matérialisme qui a aussi ses dieux, ses gourous, ses églises, ses fidèles, ses dévots, ses idoles, ses croyances, etc., à l’image des religions reconnues comme telles).

            • Avatar Maxandre

              La science moderne c’est de la merde et elle nous mène à l’extinction. C’est rempli de mensonges dans les revues/publications scientifiques. C’est INVOLUTIF.
              Aucun historien ne peut prouver que l’exode à eu lieu, aucune documentation mais ils y croient tous(ou presque). Ça te donne une idée pour le reste ?
              Et l’encyclopédie Britannica raconte aussi plein de mensonges.
              Faut cesser avec la croyance, c’est dangereux.

              Chercher l’unité en l’humanité est une utopie, nous avons besoin d’être confronté aux multiple failles de l’involution pour les reconnaitre/comprendre et évoluer au-delà.
              On ne peut pas évoluer dans le confort.
              Même avec le meilleur de chaque religions ça demeurera une béquille si cette nouvelle religion n’enseigne pas de se débarrasser de cette béquille, qui n’offre qu’une spiritualité stagnante basé sur des écritures/livres/connaissances archaïques. Si l’on ne se libère pas de ses/ces croyances cristallisantes pour retrouver notre contact avec le SAVOIR par la purification de notre lentille(égo), nous ne pourrons sortir de l’involution.

              • Avatar Joseph Stroberg

                Vous semblez avoir une opinion bien arrêtée sur ces questions.

                Il existe au moins certains historiens actuels de l’histoire des religions qui considèrent que les livres sacrés ne sont pas à lire davantage au pied de la lettre que ne l’on doit le faire pour l’Iliade et l’Odyssée d’Homère. Ces textes représentent bien davantage des allégories traitant des péripéties de l’âme dans la matière.
                Et certains d’entre eux, parmi les Juifs comme dans la culture chrétienne, reconnaissent qu’il n’existe actuellement pas la moindre preuve historique de plusieurs événements et personnages décrits dans la Thora.
                Une allégorie, comme un roman de science-fiction, peut baser son récit sur certains faits relatifs à son époque, mais le reste relève essentiellement de l’imaginaire.

                Néanmoins, l’intérêt spirituel de textes dits « sacrés » comme la Bhagavad Gita ou la Thora réside justement dans une lecture non littérale de ces ouvrages. C’est une tendance relativement moderne que de vouloir à tout prix considérer ces textes comme devant être lus littéralement. Il s’agit probablement d’une conséquence de « l’involution » matérialiste, pour reprendre un de vos termes.

  • supermouton supermouton

    « Admettant donc que l’athéisme … sont des religions au même titre que les grandes religions  »

    NON !

    L’absence de parti politique n’est pas un parti politique
    L’absence de maladie n’est pas une maladie
    L’absence de nourriture n’est pas une nourriture
    L’absence d’argent n’est pas une monnaie
    La marche à pied n’est pas une « sorte » de voiture …

    :-)

    • Avatar gnafron

      le Bosphore n’est pas le parti des travailleurs,
      l’extraction n’est pas le remorquage par son ancienne copine,
      les ivoiriens ne sont pas tous aveugles…

      (je sors)

    • Avatar Joseph Stroberg

      L’athéisme est la croyance (religieusement entretenue par ceux qui la professent) en l’inexistence de Dieu
      et l’agnosticisme est une doctrine (idem) qui rejette toute métaphysique et déclare que l’absolu est inaccessible à l’esprit humain. Ce sont deux formes ou schismes de la religion plus générale du matérialisme. Ce dernier est caractérisé par :
      – l’adoration du dieu Argent,
      – les grandes messes populaires que sont notamment les spectacles et les réunions sportives, avec leurs rituels (sifflements, applaudissements, lancers de tomates…),
      – les idoles telles que les stars du cinéma ou du sport, adorées aussi par les fidèles (appelés traditionnellement les « fans »),
      – les gourous de l’économie, de la politique, de l’éducation, du marketing… qui enseignent les croyances religieuses matérialistes (bienfaits de la croissance, croissance pouvant être illimitée — dans un monde aux ressources pourtant limitées —, bienfaits de la technologie qui permet notamment le confort matériel — mais n’empêche pas la maladie—, capacité de l’Homme de faire mieux que la Nature — et qui pourtant la détruit—, etc.),
      – les textes sacrés que sont les ouvrages écrits par ces mêmes gourous,
      – la croyance que le matérialisme est meilleur que les autres religions et que son dieu est le plus fort (croyant que l’argent peut tout acheter).

      • supermouton supermouton

        NON !

        L’athéisme est défini, notamment, comme l’absence ou le refus de toute croyance en quelque divinité que ce soit, … et non pas comme une croyance en un non dieu…

        Ca commence à bien faire cette tentative perpétuelle d’inversion des significations des mots par les grenouilles de bénitiers qui cherchent à placer ceux qui ne gobent pas tout cru leurs fadaises dans une démarche similaire….

        Je n’ai pas vu de hordes de moutons se réunir tous les mercredis dans leurs églises d’athées, ni des croisades d’athées contre n’importe quelle religion dans les pays du tiers monde…

        quant aux autres croyances que vous mentionnez, en l’argent, aux dieux du stade, au matérisme ou autres partis politiques pour jeunes qui tendent le bras, elles sont la plupart du temps totalement en bijection avec les mêmes grenouilles de bénitiers qui gobent tout cru les baratins bien emballés…
        la croyance entraine la croyance… c’est le fait des esprits faibles… heureux les simplets d’esprit :-)

        • Avatar Joseph Stroberg

          Si l’on se base sur le dictionnaire, qui permet de faciliter les échanges grâce à un vocabulaire commun,
          l’inexistence est le fait de ne pas exister et a pour synonymes : non-existence, vacuité, nullité, irréalité, négativité, non-être, néantise.
          Partant de là, il semble pourtant bien que ne pas croire en l’existence d’un dieu (ou d’un mouton noir) soit équivalent à croire à la non-existence ou à l’inexistence de ce dieu (ou de ce mouton noir).
          Mais peut-être que Joseph est trop logique? Ou pas assez?

          Concernant les réunions de moutons (noir? ou blancs?) dans les églises d’athées, ah bon? Et les messes sportives dans les stades de foot, une ou deux fois par semaine?

          • Avatar Maxandre

            Ne pas croire est une croyance en la non-croyance ? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif
            Arrête de manipuler…

            • Avatar Joseph Stroberg

              Est-ce constructif de prêter des intentions aux autres plutôt que de s’en tenir au sujet ?
              S’il vous plaît de considérer que ne pas croire en l’existence d’un dieu n’est pas une croyance comme une autre…

              • Avatar Maxandre

                Je répond à tes affirmations manipulatrices et, oui, je trouve cela TRÈS constructif de les dénoncer.
                Sinon, pourquoi évites-tu de répondre à cette question: Ne pas croire est une croyance en la non-croyance ?

                • Avatar Joseph Stroberg

                  Vous croyez ce que vous voulez, y compris que l’échange est destiné à vous manipuler, si cela vous aide à vivre. Cependant, ça ne fait en rien avancer ce dernier et ça ne correspond nullement à la réalité vécue par Joseph.

                  Il y a une énorme différence entre « ne pas croire » et croire « ne pas croire ».
                  Beaucoup d’êtres humains, surtout ceux qui ont quelque peu baigné dans les doctrines supramentalistes, s’imaginent ne plus croire. Mais lorsque l’on observe leurs réactions à des idées qui contredisent leurs croyances, on constate que ces réactions sont très similaires à celles des fanatiques religieux.

                  Alors, en admettant qu’il existe un être humain qui ait effectivement atteint un état de « ne pas croire », pour lui-même, il n’y a pas de croyance en sa « non croyance », mais pour ceux qui ne se trouvent pas dans un tel état, « ne pas croire » est en fait croire en la « non croyance ».

                  • Avatar Joseph Stroberg

                    Et donc, pour en revenir à la question initiale de l’athéisme, un être humain dans l’état de « ne pas croire » n’est pas athée, agnostique, chrétien, musulman, bouddhiste ou taoïste, etc., mais tout cela à la fois. Il envisage toutes les éventualités comme de simples possibilités ou potentialités, comme des points de vue multiples dont l’union fournira une vision intégrale de la réalité. Il ne s’attache à rien, n’adhère à rien, mais vole de point de vue en point de vue pour les explorer tous.

                    • Avatar Maxandre

                      Non, il n’est pas tout cela à la fois. Il peut explorer toutes les éventualités mais il ne s’attache à rien de tout cela car il sait qu’il lui manque trop d’informations/expérimentations pour tomber dans le piège de tirer une conclusion finale de la réalité.
                      Même celui que tu appelles Dieu n’oserait probablement pas faire cela.

                  • Avatar Maxandre

                    Tu parles de toi à la 3ième personne ? Ouf !
                    C’est toi qui me prêtes des intentions.

                    Tu t’acharnes encore avec le concept de croyances… et tu trouves que mes « réactions » sont très similaires à celles des fanatiques religieux. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif
                    J’aimerais bien que tu me le démontres.

                    Tu te compliques la vie comme c’est pas possible avec ce genre de « croyances ».
                    (TRÈS PEU d’humains ont entendus parler de l’anti-doctrine qu’est le « supra-mental »)

  • Avatar domiauve

    Je suis athée à 100 % mais pas matérialiste. Je vis une « simplicité volontaire » et fuis les grandes « messes » du football, de l’économie, du spectacle et autres, d’ailleurs je n’ai pas de télévision.
    Les religions ont été inventées et écrites par certains hommes en quête de pouvoir et d’accaparement de richesses matérielles (eh oui !) en asservissant les autres humains.

    • bonjour

      Merci de cette réponse

      les hommes de pouvoir et d’avoir représentés par les marchands de mort , les religieux, les pouri-tiques, les banksters ..sources de division……

    • Graine de piaf Graine de piaf

      « Les religions ont été inventées et écrites par certains hommes en quête de pouvoir et d’accaparement de richesses matérielles (eh oui !) en asservissant les autres humains. »

      NON ! au départ les religions, toutes les religions, sont bonnes en elles-mêmes et n’ont JAMAIS été écrites par des hommes en quête de pouvoir  » !!!
      Mais ce sont les hommes qui s’en sont servis pour cela ! ENORME NUANCE !

      écrire une telle ineptie – et vous n’êtes pas le seul ce qui peut être une excuse – montre à quel point la naissance des religions est inconnue pour beaucoup. Nombreux s’arrêtent à la lettre et non à l’esprit, c’est dommage.

      Je ne suis pas religieuse au sens du terme et comme on l’entend généralement, mais j’ai appris à reconnaître ce qu’elles ont apporté au monde, et hélas, ce que l’humain en a fait pour son propre compte.

      Il faut un peu sortir des poncifs et aller étudier avant de juger si telle ou telle doctrine est bonne ou non, et pas se contenter de voir ce que les hommes en ont fait. On ne peut bien parler que de ce que l’on a étudié et connait à fond et non en surface.

      • kalon kalon

        Je me demande si Jésus est au courant que le p’tit club de joyeux lurons qu’il avait crée, il y a deux milles ans, fonctionne encore toujours ! ;-)

      • Avatar domiauve

        Graine de piaf je respecte votre avis sans traiter d’ineptie ce que vous écrivez et sans excès d’écriture ; usage de la majuscule pas vraiment appropriée et 4 points d’exclamation à la suite pour faire passer vos idées en force ?
        Montrer les dents pour imposer ces idées n’est-il pas un aveux de faiblesse de son discours ?

    • Avatar Joseph Stroberg

      Croyez-vous en l’existence d’un principe supérieur ou d’une cause à l’origine de l’Univers?
      Si oui, vous n’êtes pas athée, car un tel principe peut être une définition de « Dieu ».
      Sinon, vous êtes matérialiste, car le matérialisme est une doctrine affirmant que la matière est le seul constituant de l’univers et que l’esprit n’est qu’une manifestation de la matière.

      • Avatar Joseph Stroberg

        On peut ajouter qu’il y a, par exemple, des catholiques qui pourtant ne vont pas à la messe et n’en suivent pas les rituels. La croyance dans une religion n’implique pas nécessairement d’en suivre tous les aspects.

      • Avatar LaoTseu

        Si je dit que tout est matière ça fait de moi de quoi ? Dire que tout est matière est-ce dénigré la vie et l’immensité du cosmos ?

        • Avatar Joseph Stroberg

          Le matérialiste le plus acharné dénigre-t-il pour autant la vie matérielle et même l’immensité du cosmos? Ou bien aime-t-il au contraire la vie qui pour lui se résume à la matière et au confort qu’elle lui permet?

      • Avatar Maxandre

        J’ai pas besoin de croire que l’air existe pour la respirer…

        • Avatar Joseph Stroberg

          Qui vous dit que l’air existe ? Vous croyez ou pensez savoir qu’il existe parce que la science matérialiste vous l’a mentionné, cette science que par ailleurs vous semblez discréditer. Et si un jour elle vous dit que Dieu existe ? Direz-vous alors que vous n’avez pas besoin de croire en Dieu pour le ressentir dans tout votre être ou dans l’espace autour de vous ?

          Les singes aussi respirent de l’air si celui-ci existe. Les plantes aussi. La grande différence se trouve (sans doute – d’un certain point de vue, tout est possible, mais rien n’est certain) dans la différence de degré de conscience que les singes, les plantes et les êtres humains ont de leur environnement et de l’univers en général.

          Les Hommes ne se comportent pas de la même manière selon ce qu’ils comprennent (ou pensent comprendre) ou croient de leur environnement, d’eux-mêmes et de l’univers. À une époque, ils croyaient que la Terre était plate. Maintenant nous croyons qu’elle est ronde. Bien peu d’entre nous ont pu avoir la preuve directe de ce qu’il en est réellement. Et encore, qu’est cette Réalité? Nos sens sont très limités et nous ne percevons celle-ci qu’au travers d’eux. La plupart des choses que nous vivons, éprouvons et même appréhendons sont basées sur des croyances d’un ordre ou d’un autre, sur ce que la science ou d’autres individus nous ont raconté, et sur des perceptions très subjectives et partielles. La seule manière, peut-être, de dépasser ces croyances est de les transformer toutes en simples hypothèses plus ou moins probables. Et c’est alors admettre notre profonde ignorance.

          • Avatar Maxandre

            Pourquoi la croyance est si importante pour toi ?
            Pourquoi penser que c’est « la science matérialiste qui me l’a mentionné » ?
            J’ai pas besoin de personne pour l’expérimenter, j’ai la capacité de le découvrir par moi-même.
            Même si il y a/eut un créateur, je ne l’appellerai pas Dieu et je ne croirai pas en lui.

            Si les hommes croyaient que la terre étaient plate c’est parce qu’ils étaient stupides ou soumis à la pensée unique de cette époque. Car juste en observant l’ombre que la terre crée sur la lune on peut en déduire qu’elle est sphérique. Pas besoin de croyance pour cela.
            Je n’ai jamais prétendu tout savoir et même celui que tu appelles Dieu ne peut pas prétendre tout savoir.
            Sinon il est stagnant et ne peut plus évoluer.

            • Avatar Joseph Stroberg

              La croyance est-elle importante pour Joseph? Il l’ignore.
              Ce qui lui semble important, sans certitude aucune, est l’évolution de l’Humanité vers un état d’harmonie et de synergie, après le dépassement de ses maladies actuelles.
              Mais après tout, ces maladies ne sont peut-être pas réelles, ou ne représentent qu’un point de vue parmi d’autres.

              Vous avez expérimenté le gonflement et le dégonflement alternatifs de vos poumons. Le reste relève d’interprétation et de croyances ou d’hypothèses. L’air pourrait aussi bien n’être qu’une vue de l’esprit, une illusion scientifique.

              • Avatar Maxandre

                Donc si Joseph parle de lui à la 3ième personne cela veut dire que je m’adresse à l’entité qui « possède » Joseph.

                Je ne met pas en doute les bonnes intentions de Joseph.
                Mais le « syndrome du sauveur » peut nuire à sa santé physique et mentale. Joseph devrait plutôt s’occuper de lui ici et maintenant et comprendre/étudier l’influence néfaste que l’astral a sur lui. Ils n’en ont rien à foutre du bien-être de Joseph.

                Les oiseaux n’ont pas besoin de croire en l’existence de l’air pour s’en servir pour se déplacer, ils le font et c’est tout.

                • Avatar Joseph Stroberg

                  Joseph parle à la troisième personne parce que Je suis Joseph et Joseph est moi, et que ceci a permis de démontrer comment tu interprètes très hâtivement les choses et les êtres à partir de tes propres croyances issues des doctrines (et non pas anti-doctrines) du supramental.

                  Lâche donc BdM et son brainwashing! Le résultat, encore une fois, est malheureusement très similaire à celui obtenu par les fanatiques religieux. J’ai déjà eu affaire maintes fois par le passé à ses séminaristes. Ce sont des clones les uns des autres et ils sortent tous le même discours, à quelques variantes et détails près, sauf une minorité d’entre eux qui a su garder un certain recul (dont ma conjointe et un ami).

                  Le prophète ou le dieu BdM est mort, mais ses adeptes le suivent encore aveuglément, sans la moindre remise en question de ses « enseignements ». Et après, ils se croient sortis des croyances et tombent dans l’inversion accusatoire et la projection. C’est presque systématique chez eux.

                  • Avatar Maxandre

                    Non, désolé c’est pas être réel que de parler de soi à la 3ième personne. Tu es finalement malhonnête dans ta démarche.

                    Je ne suis pas un séminariste et je n’ai jamais rencontré physiquement Bernard de Montréal et il n’a certainement pas « l’exclusivité » du supra-mental.
                    Aurobindo, Mère et Saptrem l’ont précédés et d’autres suivront/continueront. Mais aucun encore n’a atteint la fusion.
                    Le supra-mental n’est pas une croyance/religion/doctrine mais le contact avec ce qu’il nommait « l’ajusteur de pensée ». Ils n’ont fait que pointer une direction, déposés quelques jalons.

                    Ton syndrome du sauveur est bien réel, lui. Tout comme l’influence astrale dont tu es victime. Je suis habitué à ce genre « d’attaques » et ça ne dérange que les orgueilleux.

                    • Avatar GROS

                      Bonjour,

                      Amusante, votre discussion de comptoir.

                    • Avatar Joseph Stroberg

                      D’un certain point de vue, oui, c’est amusant.

                    • Avatar GROS

                      Bonjour,

                      Déjà c’est intéressant que tu considères qu’il puisse y avoir divers points de vue possibles, valables, et coexistants.
                      Ca devrait te permettre de relire tes commentaires sous un autre éclairage…

                      Bon week-end, mon petit lapin. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

                    • Avatar Maxandre

                      Bonjour Joseph, bien dormi ?
                      Tu sembles beaucoup en vouloir à BdM, pourquoi ?

                      C’est certains que sur des centaines de séminaristes il y en a eu de toute sorte et personne n’est parfait.
                      Et il n’est pas responsable s’ils ne se sont pas libérés de son influence/magnétisme.
                      Il disait en insistant: « Vous ne devez pas me croire » et « Quand vous aurez compris qu’il n’y a rien à comprendre mais tout à savoir, vous cesserez de venir me voir ».

                      Certains ont même assistés à plusieurs de ses séminaires, quand un seul suffisait selon moi, sans comprendre et devenir autonome.
                      Il filtrait aussi ceux dont il avait l’impression que ses « enseignements » pouvaient trop perturber.

                      Mais il n’était pas parfait et il a dit de grosses absurdités aussi.
                      Du genre; « Les USA sont le pays de la liberté » et il admirait le premier ministre P.E Trudeau, qui fut un traitre à la nation(comme son fils, Justin Trudeau, l’est actuellement) et qui privatisa la Banque centrale du Canada dans les années 70 et autorisa la GRC à faire de faux attentats au nom du FLQ pour les discréditer, fumait la cigarette, etc.

                      Mais Il a fini par lâcher le zozothérisme et a passé à la psychologie évolutionnaire.

                      Bernard de Montréal a aidé à la libération de nombreux « baby boomers » qui étaient soumis/contrôlés/culpabilisés par l’église catholique au Québec, elle a fait beaucoup
                      de torts surtout aux femmes(qu’il défendait) car elles étaient quasiment forcées d’avoir plus d’une dizaine d’enfants. C’était un péché d’empêcher la famille. Et dénonçait les hommes du Québec qui les traitaient très mal. Il dénonçait les sectes, etc.

                      Ce n’est certainement pas un dieu mais je considère que ce fût un grand homme.

          • Avatar LaoTseu

            « Qui vous dit que l’air existe ? »

            Faut pas aller trop loin non plus, forcement la réalité est filtré par nos sens et nos perceptions et que la connaissance joue aussi énormément , il n’y a aucun besoins de parler de réalité absolu, on touche une réalité, sinon rester sur votre canapé bien assis quand la maison brule et penser que ce n’est pas réel et ayez des réflexions sur si cela existe vraiment ou pas et si cela vous suffit pas, laisser le bébé dans le berceau brulé

            Je n’ai aucun besoin de croyance, savoir ou de foi pour contempler un coucher de soleil, aucun enseignements, connaissances, méthode, savoir, vrai ou pas, n’a changé l’homme, il suffit de regarder l’homme depuis des siècles, parler dévolution je doute, extérieurement ok, mais intérieurement… les formes diffèrent mais le font reste le même, une haine à l’époque s’exprimer un coup de massue et aujourd’hui un coup de pistolet et demain un coup de laser…

          • supermouton supermouton

            A un tel niveau de bêtise, je crois que ton cas est désespéré, il n’y a plus guère que l’euthanasie pour t’éviter l’acharnement thérapeutique :-)
            « Qui vous dit que l’air existe ? «  -> Démontre nous donc qu’il n’existe pas…
            « Et si un jour elle vous dit que Dieu existe ? «  -> avec des si et des mais… pour l’instant, à chaque fois que la science progresse, le dieu des grenouilles de bénitier en prend un sacré coup … il est pour l’instant renvoyé derrière le mur de Planck… cherche, ca va t’occuper…
            « degré de con – science » en effet… fallait juste l’écrire convenablement
            « À une époque, ils croyaient que la Terre était plate » -> non ! les religieux ont dit qu’elle était plate aux crédule, et éliminié les in crédules… alors que ca faisait un bon moment qu’on en connaissait son diamètre (cf Eratosthène…).
            Il a fallu un moment au rationnel scientifique pour reprendre le dessus, et renvoyer ces crétins d’où ils n’auraient jamais du s’échapper… les oubliettes de l’histoire…
            et si cela te manque, il y a des sociétés de platistes anonymes qui t’accueilleront à bras ouverts… avec des chambres tout bien capitonnées comme il faut… :-)

  • marabout marabout

    Pourquoi Dieu a inventé les catholiques ?
    Pour qu’il y en ait quand même qui achètent au détail… Coluche

    « Le pape ne croit pas en Dieu; vous avez déjà vu un prestidigitateur qui croit à la magie, vous? »

    « Faut pas croire: en comptant tous les dieux, demi-dieux, quarts de dieux, etc., il y a déjà eu 62 millions de dieux depuis les débuts de l’humanité. Alors, les mecs qui pensent que le leur est le seul bon. Ça craint un max! »

    « On croit que les rêves sont faits pour être réalisés. C’est le problème des rêves. Les rêves sont faits pour être rêvés. »

    du même auteur,bien sûr
    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

    et comme le disait Daniel:
    « j’emmerde tous les pouvoirs »

    • Tout le monde doit croire en quelque chose :

      Moi je crois que je vais reprendre une petite bière ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

      Sans blague, le choix n’est pas juste entre la religion et l’athéisme. On peut avoir une spiritualité très intense sans adhérer à aucune religion et pour autant être athée.
      (s’adresser directement à Dieu qu’à ses saints)

  • Avatar Leveilleur

    Je pense que la base de toutes les religions ou courants matérialistes doivent en passer par le mot respect, le respect des différences, le respect de la Nature et de la vie dans son ensemble.

    Si notre vie tournée autour de ce mot nous n’en serions pas à nous déchirer pour des idées, pour de l’avoir, pour des terres, du pétrole, des femmes, du profit en tout genre car tout le monde pourrait jouir des biens de la Terre en abondance.

    Mais peut être que le respect demande de cultiver la foi, la foi que l’univers ne nous à pas abandonner, la foi que nous n’avons pas besoin de tuer ou de lutter pour obtenir cette abondance, cela ne veux pas dire ne pas agir pour obtenir des choses, reconnaissons d’abord qu’en nous nous avons tout et que cette richesse intérieure est le plus grande bien que nous pouvons partager avec autrui.

    A la question: Qu’est ce qui fait avancer le monde ? A preuve du contraire, ce n’est pas le pouvoir et encore moins l’avoir mais notre capacité à synthétiser, à comprendre que nous sommes des êtres riches créait à l’image de Dieu et capable d’un amour inconditionnel pour notre prochain.

    Et l’argent me direz-vous ? L’argent n’est pas à rejeter car c’est une énergie qui peut contribuer à apporter du bien, du bon dans le monde, tout dépend si nous l’utilisons avec une pensée égoïste ou fraternelle.

    En nous incarnant sur Terre nous avons chuter, notre esprit s’est comme obscurcie, il a perdu le lien avec son âme et son amour pour tous, il est grand temps de retrouver cette communion avec la source pour nous ouvrir à cette dimension infinie qui n’attend que notre bon vouloir pour la retrouver et nous révéler.

    Chercher sa voie dans de multiples courant de pensés, matérialistes, philosophiques ou religieux est un premier pas vers la connaissance, mais ce n’est pas encore la voie, comme le disait un grand sage, il ne faut pas croire mais expérimenter, la connaissance est en nous, à nous de trouver comment y accéder.

    Jésus dit:  » Que celui qui cherche ne cesse point de chercher jusqu’à ce qu’il trouve, ayant trouvé, il s’émerveillera, émerveillé, il régnera !

    Jésus dit: Si ceux qui vous entraînent vous disent: Voici, le Royaume est dans le ciel ! Alors, les oiseaux du ciel y seront avant vous. S’ils vous disent: Il est dans la mer ! Alors les poissons y seront avant vous. Mais le Royaume est au-dedans de vous et il est au-dehors de vous ! Évangile de Thomas.

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Bonne question Balou et voici la réponse claire :

    Laïcité et athéisme. Il ne faut donc pas confondre le fait d’être laïque et athée. Un athée rejette l’existence d’un Dieu et ne pratique aucune religion, alors que la laïcité est un principe qui vise à séparer à la religion du pouvoir