« La théorie monétaire moderne (TMM), un problème qui va venir… des États-Unis ! » L’édito de Charles SANNAT..

Espoir réel ou utopie ? Explication.. Partagez ! Volti

******

Charles Sannat pour Insolentiae

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Retenez bien ce concept de théorie monétaire moderne, ou TMM pour les intimes, car cette nouvelle théorie économique, portée par une « jeune » représentante américaine du 14e district de New York Alexandria Ocasio-Cortez (AOC), véritable espoir du parti démocrate pour les années à venir, déchaîne les passions outre-Atlantique.

Alors, c’est quoi la TMM ?

On pourrait la résumer ainsi : « La monnaie est une fonction sociale, et non pas une contingence à la rareté intrinsèque, contrairement ce qui raconte les théories monétarisme. »

« À ce titre, son usage doit concourir avant tout au bien public, et non pas être surdéterminé entièrement par les règles du secteur privé, et ce, d’autant plus lorsque ce dernier a si évidemment failli au rôle que la théorie dominante lui attribue. »

Autre élément avancé dans la théorie monétaire moderne : tout État qui imprime sa propre monnaie ne peut, par définition, jamais faire faillite.

Pour le grand site d’informations économiques et financières mondial Bloomberg, la « théorie monétaire moderne » est une blague qui n’est pas drôle.

« Oui, un gouvernement qui émet sa propre monnaie peut payer ses factures. Mais s’endetter sans raison urgente, c’est de la folie. »

C’est fondamentalement vrai, et c’est l’immense différence entre les pays de la zone euro et les pays comme l’Angleterre ou les États-Unis et le Japon qui disposent de leur propre banque centrale. Si la BCE ne monétise pas et n’imprime pas pour chaque pays européen, alors, les pays européens feront faillite. Pas les autres.
Pas ceux qui impriment leur monnaie. Ils déclencheront de l’inflation, de l’hyperinflation, mais ils ne feront pas faillite !

La théorie monétaire « moderne » est aussi vieille que le monde !!

En réalité, et de vous à moi, il n’y a rien de moderne dans cette théorie ! Dire que l’on peut dépenser 100 fois plus que l’on ne crée de richesses parce que l’on peut imprimer autant de monnaie que l’on veut est d’une ânerie insondable. Pas parce que c’est bête, mais tout simplement parce que l’histoire économique de l’humanité nous enseigne sans trop de doute que l’on peut imprimer de la monnaie à volonté… mais que cela ne crée par de richesses à volonté !

Les mécanismes de création de richesses ne fonctionnent pas simultanément à la création monétaire. D’ailleurs, il est possible de créer de la richesse sans monnaie ! La monnaie est un instrument de stockage de valeur, la monnaie n’est pas la richesse.

Déjà, les empereurs romains faisaient de l’impression monétaire avec leurs pièces d’or. Comment ? Simple ! Ils mettaient de moins en moins d’or dans chaque pièce et en « frappaient » de plus en plus pour la même quantité d’or globale.

Évidemment, les peuples n’étaient pas totalement stupides, bien qu’un poil barbares, à l’époque ! Du coup, ils réclamaient plus de pièces romaines pour le même sanglier. Demandez à Astérix et Obélix, ils vous confirmeront cela.

Pourtant, la TMM va être vraisemblablement appliquée… Parce qu’il n’y aura pas le choix !

Car elle est la suite logique des taux bas et des quantitatives easing, elle préfigure la réponse politique de l’establishment américain qui sera apportée lors de la prochaine crise !

N’imaginez pas qu’il y ait tant de différence que cela entre Alexandria Ocasio-Cortez, la jeune démocrate qui tentera peut-être de battre Trump lors des prochaines élections ou les suivantes, et Trump lui-même.

Que dit Trump à la FED ? Ne montez pas les taux.

Ne soyez pas « monétariste ».

Si vous montez les taux, l’économie de la dette ne le supportera pas et tout s’effondrera. C’est vrai, et d’ailleurs cela fait des années que je vous dis que si la FED monte ses taux, elle fera le choix d’effondrer l’économie et de créer un krach de toutes pièces, ou qu’elle devra rapidement cesser ses augmentations et ne pourra pas tellement dépasser le seuil des 3 %.

Les hausses de taux seront de moins en moins hautes, les baisses, de plus en plus négatives. Au bout du chemin ? Un cercle vicieux.

La dette de moins en coûteuse entraîne l’accumulation de toujours plus de dettes et l’augmentation des actifs que l’on peut financer par la dette pas chère ! Ce cycle infernal rend évidemment illusoire toute augmentation significative des taux de rendement.

Les impôts ne peuvent plus rembourser la dette !

L’argent ne vaut littéralement plus rien. L’épargne ne rapporte plus rien. Les impôts, eux, augmentent pour payer une dette qui n’est plus finançable… par la fiscalité puisqu’au bout du compte, plus la dette augmente, plus il faut lever d’impôts.

Plus les impôts augmentent, plus l’économie souffre et plus cela étouffe la croissance économique pour rembourser la dette.

Si la dette peut en théorie croître indéfiniment, les impôts, eux, ont une limite physique évidente, à savoir les revenus disponibles des acteurs économiques dont ils ne peuvent représenter qu’une fraction « supportable ».

Le mouvement des Gilets jaunes montre bien cette limite physique. En France, c’est globalement 60 % de prélèvement du PIB qui déclenche la jacquerie fiscale.

Les implications de la TMM sur votre vie seront très importantes !

Nous allons donc avec une forte probabilité nous lancer, après les QE et autres politiques non conventionnelles, dans la théorie monétaire moderne, et comme en plus c’est marqué « moderne » dans l’intitulé, cela va plaire à beaucoup de monde.

Il va y avoir une forte impression monétaire avec une dose plus ou moins importante et progressive de monétisation de la dette.

Cela signifie que la valeur de la monnaie va plutôt aller vers une dépréciation qu’une appréciation.

Cela signifie que vous avez intérêt à investir massivement dans des actifs tangibles (immobilier, terres, forêts) et à acheter de l’or pour ce qui concerne votre épargne « monétaire ».

Cela est valable d’autant plus en Europe et plus particulièrement en zone euro puisque, pour le moment, la monétisation y est impossible. Les risques d’explosion de l’euro seront de plus en plus prégnants que les pays européens voudront appliquer la TMM comme les Américains, et que les Allemands s’arcbouteront sur leur idéologie monétariste.

Au bout du compte, les Allemands accepteront d’imprimer ou, faute de choix, l’euro explosera.

Tout cela est logique et prévisible depuis des années.

C’est une évolution cohérente par rapport à ce que nous vivons de façon exacerbée depuis la crise de 2008. Nous sommes collectivement tombés dans le piège des taux bas et de la spirale de la dette, une dette désormais hors de contrôle.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

Voir :

Espagne : vers la chute du gouvernement Sanchez ?

Inflation à 148 107 % au Venezuela !

Contrôle d’Internet : la Russie veut tester sa déconnexion du Web mondial

Pas d’indemnité de non-concurrence pour Carlos Ghosn ni de stock options

6 commentaires

  • M.G. M.G.

    S’il y a une et une seule déclaration à retenir dans cet article de Charles Sannat, c’est bien celle-ci (même si pour moi l’or n’est pas la priorité) :

    … vous avez intérêt à investir massivement dans des actifs tangibles (immobilier, terres, forêts) et à acheter de l’or pour ce qui concerne votre épargne « monétaire ».

    Quand la monnaie-dette (celle irrémissiblement sise entre les mains des banquiers) ne vaudra plus un kopeck, vous réaliserez alors que la seule richesse tangible à vos yeux se situe dans votre terrain puisque finalement seul celui-ci aura le pouvoir de vous nourrir …

    M.G.

  • .article35. .article35.

    Salut à vous.
    Je serais plutôt pour un mix des deux :
    « la seule richesse tangible à vos yeux se situe dans votre terrain » @ M.G
    « – la poudre et le plomb, bonus quadrillée » @ ADD
    Car quand les taxes foncières et autres seront arrivées à un point tel que plus personne ne pourra les payer ( ce qui n’est qu’une question de temps) notre petit havre de paix et de résilience deviendra la cible des vautours en col blanc et quand un de ces parasites viendra vous informer que vous n’êtes plus propriétaires de votre terre pour cause d’impayé ce sera l’heure de faire parler la poudre , le plomb et les bonus quadrillées https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif.

  • Avatar Bormes

    Il est bien évident que toutes ces dettes ne sont pas payable par les impots je suis 100% accord.

    Elles seront compensés par de l’impression monétaire, donc par une forte dépréciation de cette monnaie de singe et de la forte inflation qui va avec !

    Sans compter la masse monétaire déjà imprimée mais qui ne circule pas donc ne fait POUR lINSTANT pas d’inflation.

    Charles a raison, il vaux mieux avoir du tangible que du PQ de couleur…
    Car un jour ca va secouer….

Laisser un commentaire