Le Forum de Paris sur la Paix

Paris-Peace-Forum

Après la cérémonie de commémoration du centenaire de l’Armistice, les dirigeants présents à Paris ce 11 novembre se sont rendus au Forum de Paris sur la paix, à la grande halle de La Villette, dans le 19e arrondissement de Paris.
Ce forum durera jusqu’au mardi, 13 novembre.

Le Forum de Paris sur la Paix (en anglais Paris Peace Forum https://parispeaceforum.org/fr/) , lancé à « l’initiative » de Emmanuel Macron affiche comme ambition (extrait de leur site)

« la coopération internationale est essentielle pour relever les défis mondiaux et assurer une paix durable. Afin de soutenir l’action collective, il rassemble tous les acteurs de la gouvernance mondiale sous un même toit durant trois jours – États, organisations internationales, gouvernements locaux, ONG et fondations, entreprises, journalistes, syndicats, groupes religieux et citoyens. »

« Conçue comme une réponse aux tensions croissantes dans le monde contemporain, il est fondé sur la conviction qu’une paix durable ne peut être atteinte que par une coopération transnationale. »

« Le Forum de Paris sur la Paix vise ainsi à être le lieu de toutes les solutions de coopération dans les domaines de la paix et de la sécurité, de l’environnement, du développement, des nouvelles technologies et de l’économie inclusive. »

Le Forum Paris sur la Paix est organisé par une association indépendante créée en 2018 par la fondation Körber, la fondation Mo Ibrahim, l’Institut français des relations internationales, l’Institut Montaigne, Sciences Po ainsi que le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Il est constitué d’un Conseil Exécutif, et d’un Conseil d’Orientation .

A) Le Conseil Exécutif  :

Est composé des représentants des 6 membres fondateurs . Nous y trouvons ainsi  :

a) Laurent BIGORGNE actuel directeur de l’institut Montaigne ,un Think Thank dont le président est Henrie de Castries (ici) Président de Axa, président du club Bilderberg , membre de la French American Fondation , comme le président Macron, et avant lui Hollande, Sarkozy , (cf cet article https://lesmoutonsenrages.fr/2015/10/28/pierre-hillard-la-french-american-foundation-lobby-discret-de-leuro-atlantisme/).

b) Thierry de Montbrial président et fondateur de l’Institut français des relations internationales (Ifri), qui en 1976, a pris part à la création de la French-American Foundation.

L’ifri est l’un des 3 « think tanks » (ou « club de réflexion ») les plus influents en France, avec « Le Siècle » et la « Fondation Concorde ».
Comme son nom l’indique, l’activité de l’IFRI est orientée vers la politique internationale, ce qui inclut des questions comme l’économie, la mondialisation, ou les méthodes de « gouvernance ».

L’IFRI rassemble des personnalités politiques de droite et de gauche, des patrons de grandes entreprises, et quelques universitaires.

En plus des adhésions de ses membres, l’IFRI est financée par les dons des plus grandes entreprises françaises et de quelques entreprises européennes et américaines.
La liste de ces entreprises est impressionnante.

On y retrouve presque toutes les sociétés du CAC 40. (http://www.syti.net/Organisations/IFRI.html)

L’Ifri s’organise autour d’une structure existante, le Centre d’études de politique étrangère (CEPE), créé en 1935 par des universités françaises et la Fondation Carnegie pour la paix internationale.

Selon Gary Allen (« Le Dossier Rockefeller (French Edition). »).

« Toutes ensemble, les fondations Rockefeller possèdent plus d’1,5 milliard de dollars d’actifs, mais elles exercent également un contrôle conjoint sur les autres fondations les plus influentes, tels le groupe Carnegie et la gigantesque fondation Ford. Lorsqu’on entend  »fondation Carnegie », il faut penser aux Rockefeller.
De nombreuses années durant, les cinq fondations Carnegie n’ont été que de simples tentacules de la pieuvre Rockefeller.
Les dirigeants des fondations Carnegie ont pendant des décennies été des membres du comité de coordination des Rockefeller et du Council on Foreign Relations »

« L’envahissant Council on Foreign Relations est au cœur du pouvoir, des cercles d’influence et des programmes des États-Unis. Son siège se situe sur la Soixante-Huitième Rue, Harold Pratt House, à New York. Ses membres ont dominé les sept dernières administrations et ont aujourd’hui la maîtrise totale de l’administration Ford. Le CFR a été créé par les Rockefeller et leurs alliés pour être le cerveau de leur mise au point d’un  »Nouvel Ordre Mondial ».  »

Thierry de Montbrial a également été membre du conseil consultatif auprès du secrétaire général de l’OMC à Genève (2003-2005), ainsi que membre du comité directeur du groupe Bilderberg (1976-2011).
En 2008, il a lancé la World Policy Conference (WPC), rencontre annuelle autour des questions de gouvernance mondiale réunissant des personnalités du monde politique, économique et social.

c) Nora MÜLLER directrice exécutive des affaires internationales et directrice du bureau de Berlin de la fondation Körber, et qui auparavant, a travaillé comme chargée de mission au Département du Moyen-Orient du ministère fédéral des Affaires étrangères

la fondation Körber est derrière la création en 2010 des « Munich Young Leaders« , prés de 200 membres aujourd’hui, et qui bien qu’organisé par une fondation privée, est en pratique piloté par le ministère des affaires étrangères allemand et organisé dans les pays concernés par les ambassades d’Allemagne.

Le Conseil exécutif du Forum de Paris sur la Paix bénéficie des recommandations du Conseil d’orientation qui comprend 16 personnalités internationales issues de tous les continents.

B) Conseil d’Orientation  :

Le président du conseil d’orientation est Pascal LAMY , ex commissaire européen pour le commerce de 1999 à 2004 et ex directeur général de l’Organisation mondiale du commerce https://fr.wikipedia.org/wiki/Pascal_Lamy

Pascal LAMY était Membre de la direction de l’Institute for East West Studies jusqu’en 1995, dont le président d’honneur est George H. W. Bush, il était  également membre du conseil d’administration de ODC (Overseas Development Council – Washington) jusqu’en septembre 1999

Pascal LAMY a participé très régulièrement à la conférence de Bilderberg (2000, 2001, 2003 et 2005).

Il est membre du comité consultatif de Transparency International, appartenant à la nébuleuse de George Soros .

Membre du European Council on Foreign Relations créé 2007 avec le financement initial des Open Society Foundations liées à George Soros https://en.wikipedia.org/wiki/European_Council_on_Foreign_Relations

Maurice Allais (Le seul prix Nobel d’économie français ) a écrit au sujet de Pascal Lamy  : »Cet homme, qui était en poste à Bruxelles auparavant, commissaire européen au Commerce, ne comprend rien, rien, hélas ! Face à de tels entêtements suicidaires, ma proposition est la suivante : il faut de toute urgence délocaliser Pascal Lamy, un des facteurs majeurs de chômage ! »

https://www.les-crises.fr/le-testament-de-maurice-allais/

On trouve également dans ce conseil :

* Patrick GASPARD Président d’Open Society Foundations

* Kristalina GEORGIEVA Directrice générale de la Banque mondiale

* Stewart PATRICK senior fellow sur la gouvernance mondiale et le directeur du programme sur les institutions internationales et la gouvernance mondiale au « Council on Foreign Relations ».

* Dr. Huiyao (Henry) WANG est le fondateur et président du « Center for China and Globalization (CCG) », le plus grand think tank indépendant chinois

* Igor Yurgens président du conseil d’administration de l’Institute of Contemporary Development (INSOR) , un Think Thank affilié à  Dmitry Medvedev président du parti présidentiel, Russie unie.

Cet événement annuel est financé par donateurs non gouvernementaux et internationaux.
Parmi les partenaires nous trouvons entre autre :
https://parispeaceforum.org/fr/2018/10/24/ils-rendent-le-forum-de-paris-sur-la-paix-possible-presentation-de-6-nouveaux-partenaires-bienfaiteurs/

  • Fondation Ford – partenaire principal
  • Carnegie Corporation of New York
  • Robert Bosch Stiftung GmbH, l’une des principales fondations en Europe associée à une entreprise privée (Bosch)
  • Google,
  • Microsoft,(Gates)
  • L’open Society Foundations (George Soros)
  • AXA (cf ci-dessus)
  • The Rockfeller Foundation
  • Le FMI
  • La commission Européenne et le parlement européen
  • L’UNESCO
  • BNP Paripas
  • Le UN Global Compact qui regroupent entreprises, organisations, agences des Nations Unies, monde du travail et société civile et qui est en charge du suivi et l’examen annuel de l’Agenda 2030 de L’ONU https://www.globalcompact-france.org/

Voilà une belle brochette d’affairistes qui sous le couvert d’oeuvrer à une paix durable , travaille en réalité à faire avancer leur projet de Gouvernance Mondiale d’un « Monde multipolaire » .

32 commentaires

Laisser un commentaire