« Sauver les riches, taxer les pauvres. Fraude à 55 milliards d’euros ! » L’édito de Charles SANNAT…

Plusieurs pays touchés par cette fraude massive, dont la France qui perd 17 milliards. Pourquoi taxer les dividendes et les rembourser à certains ? Système de cinglés où les riches n’en finissent plus de profiter de la mondialisation. J’espère que vous vous êtes acquitté de vos obligations fiscales, Bercy ne vous loupera pas sinon. Quant à cette mafia financière, rien à craindre, ils ne verront pas les barreaux d’une quelconque prison, si tant est, qu’il y ait une condamnation. Il me vient une réflexion… qui va payer pour ce manque à gagner ? Noooon ! vous croyez ? Partagez ! Volti

*******

Charles Sannat pour Insolentiae

Lorsque j’affirme qu’il faut qu’un État laisse se développer une zone économique dite « grise » afin de favoriser la créativité, et aussi de permettre aux petits et aux sans-dents de bricoler dans leur coin tant que cela ne pose pas de problème de sécurité publique, on me prend à parti pour me faire remarquer que dire cela, c’est être pour l’anarchie, pour un monde sans règles, etc.

Plus grave, certains ne paieraient pas leurs impôts et ce serait de la haute trahison fiscale.

Eh bien je le dis : c’est faux.

La trahison fiscale ce n’est pas le pauvre type qui fait de la peinture 10 heures par semaine au noir.

Cela énerve peut-être nos pandores de Bercy, mais cela ne pose pas un seul problème d’un point de vue macroéconomique. En termes macroéconomiques, il suffit de définir combien de quantité d’espèces on laisse en circulation, et on limite ainsi la zone grise que l’on maintient sous contrôle.

Non, le vrai problème c’est la fraude, la vraie, celle des très, très riches aidés par des avocats et qui profitent de la mondialisation pour fuir toutes les obligations.

Le problème c’est la fraude des très riches, des multinationales qui profitent de la mondialisation.

Alors oui, j’ai du mal à exécuter en place publique le petit qui cherche à s’en sortir même en trichotant un peu et à voir les gros poissons soustraire des dizaines de milliards d’euros à nos États impécunieux et en manque d’argent.

Et là, c’est une nouvelle histoire, encore une, après les « Panama papers » et tous les autres scandales d’évasion fiscale.

Celui-ci est européen, et les banques françaises ne sont pas exemptes de tout reproche, semble-t-il.

« Un vaste système de fraude sur les dividendes a fait perdre 55 milliards d’euros aux États européens. Ce système a permis à plusieurs actionnaires de se faire rembourser indûment l’impôt sur les dividendes. »

Baptisée « CumEx Files », l’enquête révèle qu’un trafic d’actions sophistiqué impliquant des banques françaises comme la BNP Paribas et la Société Générale a été réalisé.

C’est un nouveau scandale d’évasion fiscale. Plusieurs États de l’Union européenne, parmi lesquels la France, l’Allemagne et le Danemark, ont perdu quelque 55 milliards d’euros à cause d’un vaste montage financier impliquant des traders, des banques et des avocats, révèlent jeudi 18 octobre Le Monde et dix-sept autres médias européens qui ont enquêté conjointement.

Contrairement aux affaires précédentes d’évasion fiscale, telles que celle des « Panama papers », ce scandale ne concerne pas l’utilisation de paradis fiscaux. Il consiste en fait à duper les États européens qui ont mis en place une taxe sur les dividendes des actionnaires. La France, par exemple, prélève une taxe de 15 à 30 % à chaque fois qu’une entreprise reverse une partie de ses bénéfices à ses actionnaires. Mais certains actionnaires étrangers peuvent bénéficier d’un remboursement de cet impôt au titre de conventions établies entre plusieurs pays.

En attendant, les GAFA ne sont toujours pas taxés…

C’est évidemment des milliards d’euros qui échappent à toutes les impositions nationales. Ce n’est pas grave, nous taxerons les petits, les sans-dents, ceux qui prennent leur voiture et désormais même bientôt les horribles détenteurs de vélo qui vont finir avec une carte grise.
Les GAFA ne sont pas taxés, les entreprises qui produisent à bas coût en délocalisant ne sont pas taxées, les multinationales font du dumping social et fiscal un art qui leur permet d’échapper à la taxation.

Au bout du compte, c’est un système injuste qui évidemment rapine les petits et protège les gros.

Ne pas justifier un tel système ni le défendre ne fait pas de ses détracteurs d’horribles anarchistes favorables à un monde sans lois ! Au contraire, c’est l’inverse, c’est ceux qui justifient un tel système fiscal qui justifient l’injustifiable.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT pour Insolentiae

Voir:

 

 

3 commentaires

  • Leveilleur

    Il viendra un jour où le gouvernement n’aura plus d’autres choix que de prendre aux riches pour continuer à faire tourner le système et le train de vie de l’état et nous ne pouvons plus continuer à financer le système à crédit.

    Donner aux riches pour favoriser des emplois et des entreprises n’est pas une solution surtout lorsque l’on voit que le chômage augmente, le gouvernement ferait mieux de donner la chance aux petit gens de créer leur propre entreprise en arrêtent de les étouffer de charges.

    L’année dernière 68.000 entreprises ont fait faillite en France, cette argent donné aux riches pourrait être redistribué aux petites PME pour leur donner une seconde vie mais non ! Il vaut mieux donner à ceux qui n’en ont pas besoin ! C’est une absurdité totale !

    Quand il n’y aura plus d’argent en bas, ils ne pourront pas l’inventer et ils devront s’attaquer à ceux qui en ont. Pour l’instant ce sont surtout les classes moyennes et les retraités aisés qui paient pour tous mais la grogne commence à monter, il y a des limites à ne pas franchir.

    Dans un même temps, se sont tout les français qui sont mis à contributions, amendes, charges, impôts, loteries, Tva, taxes en tout genres, tout les moyens sont bons pour récolter de l’argent même injustement mais poussent les Français à faire des choix vitaux ce qui met en danger de nombreux secteurs, comme le commerce.

    Les inégalités freinent la croissance [Gaël Giraud]

    https://www.youtube.com/watch?v=TDGqJV5v8EE

    • Philippe30

      Quand le risque pour les riches devient trop important du fait de la grogne ou de la réalité criante de l’injustice alors on ne prend pas aux riches on réduit la nombre de pauvres par un processus bien connu qui s’appelle défendre la patrie…

      Pour que les pauvres acceptent ce sacrifice il faut limiter leur éducation afin que la manipulation puisse aller à son terme ultime si nécessaire..

      Les taxes ont atteint des sommets en France pour la simple raison que la dette instauré en 1973 induit à ce jour que les intérêts à payer aux banques représentent + 50 milliards soit le montant de l’impôt sur le revenu.

      Ceci pour la simple raison que l’état à renoncer à sa fonction d’émission de la monnaie comme il commence à reculer sur la sécurité , la justice et probablement l’armée ces fonctions dites régaliennes permettent d’asseoir l’autorité , la sécurité et la justice sociale.

      C’est un retour en arrière avec de nombreux risques

  • carl54

    @ Encore bravo pour votre texte le pouce en l’air ‘ leveileur

Laisser un commentaire