Œufs : l’enfer des poules pondeuses…

Les œufs sont des aliments complets qui peuvent remplacer la viande, à condition qu’ils soient de bonne qualité. La demande augmente et, face au prix de la viande de qualité ça se comprend. Doit-on pour cela, accepter l’enfer concentrationnaire que vivent les poules pondeuses, avec la lumière 24h/24 pour assurer un rendement optimal, au milieu des cadavres, dans des cages exiguës, sans jamais voir la lumière du soleil ni un brin d’herbe ? Bourrées d’antibiotiques, déplumées, stressées, peuvent-elles dans ces conditions, donner de bons œufs ? L’œuf est le moins cher des aliment, le payer un peu plus cher (il sera toujours moins cher que la viande) en l’achetant Bio, c’est participer à la disparition de ces hangars de la mort. Partagez ! Volti

******

Partagé avec Aphadolie, Fawkes-News, Manger-Vivant, L214, 2012-Un-Nouveau-Paradigme

Titre original : Œufs : l’enfer des poules pondeuses. L’association L214 dévoile les images choquantes d’un élevage intensif (Vidéos)

Une association de défense de la cause animale rend publiques des images accablantes pour le groupe Avril, qui met en lumière les conditions d’élevage déplorables de ses poules pondeuses dans l’Essonne.

L’association L214 dévoile ce jeudi matin de nouvelles images choquantes de maltraitance animale tournées fin septembre dernier dans un élevage de 150.000 poules pondeuses du groupe Avril, premier producteur d’œufs français, près de Forges-les-Bains en Essonne.

L’enquête réalisée par l’association révèle un élevage intensif où des milliers de poules sont entassées dans des plusieurs centaines de cages grillagées. Les animaux n’y ont pas la possibilité d’étendre leurs ailes, ni de s’éloigner les uns des autres en raison de la densité des cages.

Serrées les unes aux autres, déplumées, les poules sont agressives à cause de leurs conditions de détention. Parmi elles, certaines ne survivent pas et leurs cadavres se décomposent au milieu des autres.

L’association L214, qui lance une campagne et une pétition contre les œufs de poules en cage, prévoit de se rendre ce jeudi, de 12h à 14h, en délégation au pied de la Tour Montparnasse, près des locaux du siège du groupe Avril, afin d’interpeller le groupe et de réclamer l’exclusion des œufs de poules en cage pour l’ensemble de ses activités.

L214/Poules pondeuses

Aucune traçabilité de ces œufs

L’association L214 explique que le groupe Avril s’était pourtant engagé à cesser de produire des œufs de poules élevées en cage, notamment à travers sa marque Matines, bien connue du grand public.

Or, cet engagement ne concerne pas les œufs transformés par ses autres entreprises, telles qu’Ovoteam. Pour ces œufs, le consommateur ne dispose donc d’aucune traçabilité, notamment quant au mode d’élevage, contrairement aux œufs coquille, qui eux sont marqués par un code. « Ces œufs se retrouvent ainsi dans nos biscuits, cantines scolaires, maisons de retraite ou encore restaurants d’entreprises. », rapporte L214.

« Si le groupe Avril prend en compte l’opinion des consommateurs comme il le prétend, il serait incohérent qu’il continue de commercialiser des œufs liquides provenant d’élevages en batterie. C’est pourquoi nous appelons le groupe Avril à lever cette ambiguïté en étendant son engagement à l’ensemble de sa production. », déclare Brigitte Gothière, cofondatrice de L214.

Img/L214

Pourquoi faut-il absolument manger des œufs BIO ?

Comment parler de l’œuf sans parler de la poule ?

Les conditions d’élevage et l’alimentation des poules ont un impact direct sur la qualité des œufs pondus.

En France, 80% des œufs proviennent de poules élevées en batterie…

A gauche, une poule “bio” élevée en plein air, ayant accès à un terrain herbé, libre de ses mouvements, pouvant courir, picorer et dormir à souhait, nourrie à 90% d’aliments biologiques, dont 40% devant être produits sur place.

A droite, une poule élevée en cage (batterie), se voyant imposer plus de 16h d’éclairage artificiel par jour pour plus de ponte mais qui n’a jamais vu et ne verra jamais la lumière du jour.

Pour survivre : vaccins, antiseptiques et antibiotiques à gogo…

Son alimentation est industrielle et de médiocre qualité.

Et les œufs dans tout ça ?

Entre les œufs de poule de batterie et les œufs biologiques, la composition en macronutriments est quasi similaire (protéines, lipides) mais il ne faut pas s’arrêter là !

Voici quelques exemples d’avantages des œufs biologique issus de poules saines :

  • Acides gras de meilleure qualité (le double d’oméga 3, moins d’oméga 6).
  • 60% de vitamine A en plus.
  • 3 fois plus de vitamine E !
  • 7 fois plus de bêta-carotène !

Comment déterminer facilement l’origine et donc la qualité d’un œuf :

Regardez le premier numéro du code sur la coquille, il nous donne ces informations :

  • 0” : œuf certifié biologique de poule élevée en plein air [vous pouvez y aller !]
  • 1” : œuf non-biologique de poule élevée en plein air (dont label Rouge) [de temps en temps]
  • 2” : œuf non-biologique de poule élevée en intérieur au sol [à bannir !]
  • 3” : œuf non-biologique de poule élevée en intérieur en cage ou en batterie [à bannir !]

Le prix des œufs biologiques reste abordable, selon votre lieu de résidence vous pouvez même trouver des fermiers qui vous fourniront des œufs d’excellente qualité au même prix que les œufs de batterie !

Pour ceux d’entre vous qui achètent des produits déjà préparés (pâtisserie, gâteau, plat préparé) contenant des œufs, à moins d’avoir un label “bio” ou “label rouge”‘ vous pouvez être certains qu’il s’agit d’œufs de batterie…  Une raison supplémentaire de ne pas acheter ce type d’aliments.

Le groupe Avril, c’est la marque Lessieur, Puget et Matines pour les plus connues.

Comme d’habitude, si l’on regarde leurs spots publicitaires, on y voit des « œufs choyés par des mères poules » au milieu des champs en liberté…

La qualité de vie des animaux se ressent sur le prix de l’œuf : environ 12 centimes l’œuf élevé en cage contre 22 pour celui élevé en plein air et 28 pour le label rouge et bio. Cependant, choisir les œufs de poules élevées en cage, c’est faire le choix de la souffrance animale pour le plus grand profit de l’industrie agroalimentaire. Dans la mesure où ce n’est pas un produit cher à la base, on peut bien payer quelques centimes de plus à mon avis.

Img/L214

Sources:

https://www.l214.com/

https://groupe-avril.stopcruaute.com/

http://www.fawkes-news.com/2018/10/l214-denonce-un-elevage-de-poules.html

https://www.mangervivant.fr/pourquoi-faut-il-absolument-manger-des-oeufs-bio/

http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/2018/10/l214-devoile-les-images-choquantes-d-un-elevage-intensif-de-poules-pondeuses.html

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/l214-dévoile-les-images-choquantes-d’un-élevage-intensif-de-poules-pondeuses/ar-BBOx4iY?li=BBoJIji

Vidéo L214

Ne vous laissez pas manipuler par la publicité

8 commentaires

Laisser un commentaire