Sanctions contre la Russie : Washington ajoute 33 personnes et entités russes à sa liste noire…

On se demande où ça va aboutir avec ces sanctions. L’Amérique ne supporte pas d’être contestée, et ne donne le droit à personne de s’opposer à ses décisions, ni à remettre en cause son hégémonie. On ne commerce pas avec la « vilaine » Russie qui veut des misères à la « gentille » Amérique. À force de voir des ennemis partout… Ils déclarent la guerre à tout le monde, à condition que ce soit leurs laquais qui la fasse.  Partagez ! Volti

*************

Source RTWashington a placé 33 personnes et entités russes supplémentaires, dans les secteurs militaire et du renseignement sur sa liste noire. Toute transaction avec ces derniers est interdite en matière d’armement sous peine de sanctions.

Le président américain a signé un ordre exécutif ce 20 septembre visant 33 personnes et entités russes supplémentaires, dans les secteurs militaire et du renseignement.

Les États-Unis ont également annoncé ce même jour avoir pris pour la première fois des sanctions contre une entité étrangère. Il s’agit d’une unité de l’armée chinoise qui a acheté des armes russes, des avions de chasse et des missiles sol-air plus précisément. L’unité du ministère chinois de la Défense est sanctionnée pour l’achat de 35 avions de combats fin 2017 et d’équipements liés au système de défense anti-aérienne russe S-400 début 2018.

Ces mesures ont été prises dans le cadre du CAATSA [Loi pour contrer les adversaires de l’Amérique par des sanctions] adopté en 2017 par le Congrès américain pour punir les activités «malveillantes» de la Russie, toujours au motif de son ingérence supposée dans les élections américaines et sa politique en Ukraine. Les responsables de l’administration Trump ont annoncé que toute transaction avec ces individus et entités était interdite en matière d’armement sous peine de sanctions américaines.

Cette initiative témoigne d’un nouveau durcissement de Washington à l’encontre de Moscou et de Pékin. En juillet dernier, le secrétaire américain à la Défense, Jim Mattis, préconisait plutôt de faire bénéficier d’exemptions les pays qui achètent des armements russes afin, expliquait-il de ne pas jeter certains pays définitivement dans les bras de la Russie…

Les États-Unis tentent également de dissuader l’Inde de faire l’acquisition de batterie de S-400 russes. «Nous en avons discuté avec le gouvernement indien et les États-Unis travaillent avec nos partenaires, y compris l’Inde, pour les aider à éviter tout acte potentiellement passible de sanctions», avait ainsi déclaré le secrétaire D’État Mike Pompeo en juillet dernier.

Source RT