Le Lorcaserin : Enfin une pilule efficace et sans dangers pour perdre du poids ?

Le poids est vraiment pour beaucoup de personnes, un vrai souci de santé. Les chercheurs ont peut-être trouvé la pilule miracle, qui fait perdre du poids sans danger pour la santé. Partagez ! Volti

***************

Auteur pour SciencePost enrichi par Aphadolie

Une équipe de chercheurs américains annonce avoir mis au point une pilule entraînant une perte de poids chez les patients obèses, sans mettre en danger la santé cardiovasculaire.

On connaissait déjà l’efficacité de la lorcaserine (coupe-faim) pour la gestion du poids chez les patients en surpoids ou obèses, mais son impact sur la santé cardiovasculaire n’était à ce jour pas encore documenté. Une récente étude menée auprès de patients présentant des problèmes de poids confirme aujourd’hui l’efficacité de la pilule, efficace sans pour autant mettre en danger le muscle cardiaque.

« Cette étude a montré pour la première fois de manière rigoureuse et aléatoire que ce médicament aide les gens à perdre du poids sans provoquer d’événements cardiovasculaires indésirables chez les personnes à haut risque de crises cardiaques et d’accidents vasculaires cérébraux. », explique la cardiologue Erin Bohula de Brigham, du Brigham and Women’s Hospital de Boston, dans le Massachusetts.

Dans le cadre de cette étude, publiée dans le New England Journal of Medicine, 12 000 patients en surpoids ou obèses ont été mobilisés. Ils étaient tous atteints de maladies cardiovasculaires ou de multiples facteurs de risque cardiovasculaires, et se sont vu administrer soit 10 mg de lorcaserine, soit un placebo deux fois par jour. Au bout d’un an, 38,7 % des 5.135 patients ayant reçu la lorcaserine avait perdu 5 % de leurs poids, contre 17,4 % des 5083 sujets du groupe placebo.

Les patients du groupe lorcaserine présentaient également des valeurs légèrement meilleures concernant les facteurs de risque cardiaques (tension artérielle et fréquence cardiaque) que ceux du groupe placebo. Notons tout de même quelques effets secondaires indésirables relevés suite à la prise de la lorcaserine, notamment des étourdissements, de la fatigue, des maux de tête, des nausées et des diarrhées.

Rappelons qu’en 2016, 13 % des adultes dans le monde étaient obèses. Dans certains pays comme les États-Unis, ce pourcentage passe à 40 %. Si pour combattre le fléau de l’obésité un mode de vie plus sain reste la meilleure option, une pilule capable de booster la perte de poids sans mettre en danger le muscle cardiaque pourrait faciliter la vie de millions de personnes. « Je pense que c’est ce que tout le monde recherchait. », note Tam Fry, présidente du Forum britannique sur l’obésité.

Source SciencePost relayé par Aphadolie

Sur le sujet :

L’obésité est maintenant liée à 12 cancers différents

Ils inventent un patch pour combattre l’obésité sans faire d’efforts

L’obésité juvénile multipliée par 10 en 40 ans

Sources complémentaires

Fr : https://fr.wikipedia.org/wiki/Lorcasérine

En : https://en.wikipedia.org/wiki/Lorcaserin

https://www.nejm.org/doi/10.1056/NEJMoa1808721

https://sciencepost.fr/2018/08/enfin-une-pilule-efficace-et-sans-dangers-pour-perdre-du-poids/

https://www.sciencealert.com/weight-loss-pill-found-safe-in-first-of-its-kind-clinical-outcome-appetite-suppressants-lorcaserin-belviq

Voir aussi:

 

11 commentaires

  • Bormes

    De base, ce qui fait grossir sont LES SUCRES et LES LAITAGES.
    Nous ne sommes pas tous ego devant la nourriture mais la base est LA.

    Bormes

    • predateur

      et la génétique …encore oubliée ?????

      • Bormes

        Pour ce qui est de la génétique elle doit être très peu influente ! ! ! ;)
        A ce que je sache la génétique n’a pas beaucoup changé et lorsque des populations sveltes vont habitez dans les pays des gros, ils ont les mêmes problèmes de santé et d’obésité !

        Tu voulais peut être plutôt parler du BIOT qui lui a une influence sur la digestion et donc sur le poids.
        il se trouve que le biot évolue en fonction de SA nourriture, donc de la notre.

        On en revient donc toujours a l’alimentation, mais la on peut avoir une influence sur quelques générations…

        Plutôt que la génétique, ce sont les habitudes de vie qui sont transmisses, notamment le type d’alimentation, donc les maladies suivent avec les générations.

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Oh que je me méfie de tous ces trucs qui soi-disant font ou feraient maigrir ! Une bonne hygiène de vie, une alimentation saine et légère, un peu de sport, ne serait-ce que la marche à pieds à un bon rythme qui ne demande rien d’autre que d’activer ses petits petons et de la volonté, tout cela arrive à faire maigrir même les plus gros, sauf s’il y a un problème hormonal à la base ce qui peut arriver.
    Je connais une jeune femme qui était obèse, je l’ai vue se transformer mois après mois avec ces simples conseils – que je ne lui avais pas donnés je précise – elle était très inhibée par ce poids qu’elle traînait, maintenant elle est souriante et très agréable, alors qu’elle était renfrognée si mal dans sa peau la pauvre. C’est un plaisir de la voir.

  • Pinpin

    Personnellement, rien que le mot pilule me révulse déjà…

    C’est à l’encontre de tous mes concepts de vie. Dans mon ancienne vie, j’avais une alimentation excessive, déséquilibrée et navrante. Même si je ne mangeais plus de viande depuis quelques années j’avais dépassé les 150 KG…! C’était d’ailleurs aussi triste que drole puisque sur ma fiche médicale du travail figurait en regard de la rubrique poid : « MAXIMUM » puisque la balance n’allait pas au delà….

    Avec le temps, mon changement de vie, d’alimentation plus simple beaucoup moina abondante et en fonction de mes besoins, sans le chercher et progressivement, j’ai perdu plus de 40 kg en 7 ans…. Sans m’en rendre compte et petit a petit… (défi en 2017 d’un pharmacien qui voulait essayer sa nouvelle balance a disposition des clients => 103 kg)

    Résultat, je me sens bien, en équilibre, je ne me pèse jamais, mais une multitude de problèmes de santé se sont envolé avec le poids…..

    A mon avis, croire qu’une pilule va tout changer sans effort est un leurre. Mais si quelqu’un veut changer son hygiène de vie et que ce genre de chose peut l’y aider …. pourquoi pas….

  • En médecine allopathique*, la mode change aussi souvent qu’en haute couture.
    Le médicament* miracle d’aujourd’hui, sera le poison mortel de demain.
    Groucho Marx
    Acteur, Artiste
    (1890 – 1977)

    * fausse médecine utilisant la chimie de synthése, incompatible avec la Vie et la parfaite Santé !

  • D’accord avec vous, ce n’est pas à une pilule qu’il faut confier ce soin. Les facteurs de sur-poids sont trop variés:

    – alimentation, oui, mais: pourquoi mange-t-on « trop » ? Pourquoi est-on attiré par le sucre, par les laitages, la malbouffe …?
    – les hormones: quelques kilos de plus à l’andropause ou à la ménopause, c’est normal, à moins de se faire suivre par un homéopathe + un naturopathe…
    – le stress: certains maigrissent, d’autres grossissent, et c’est un facteur extrêmement répandu depuis quelques années,
    – bien sûr, le manque d’activités physiques: mais là encore, pourquoi ? Pourquoi ce manque de motivation ?

    L’obésité est une façon de se protéger, on se met… des oreillers autour de la taille, des hanches, on fait poids, on veut prendre sa place…C’est aussi une perte du pouvoir masculin (père absent ou qui ne joue pas son rôle). On n’a donc pas d’exemple paternel sain.

Laisser un commentaire