Arrêts maladie : le gouvernement veut faire payer les entreprises…

Quand on vous dit que l’été est propice aux « envaselinages ». Et avant de prendre des congés,  nos députés et parlementaires mettent les jalons pour que les français soient devant le fait accompli. La rentrée pourrait être animée mais comme d’habitude… bêêêêê!!! Merci à Folamour. Partagez ! Volti

*************

Source Les Echos.fr via Crashdebug

Le gouvernement envisage de faire payer les 30 premiers jours d’arrêt maladie par les entreprises pour faire
des économies sur la Sécu. – Shutterstock

Le gouvernement envisage de basculer quatre jours d’indemnisation de la Sécurité sociale vers les employeurs pour les arrêts de moins de huit jours. Les patrons du Medef, de la CPME et de l’U2P ont écrit à Edouard Philippe pour protester contre cette charge supplémentaire de 900 millions. Les syndicats contestent aussi le projet.

Alerte rouge chez les patrons ! Le Medef, la CPME et l’U2P sont vent debout contre un projet du gouvernement qui risque d’alourdir les charges des entreprises de près d’un milliard d’euros selon nos informations. L’inquiétude est telle que les numéros un des trois organisations – Geoffroy Roux de Bézieux, François Asselin et Alain Griset respectivement – se sont fendus d’un courrier au Premier ministre, Edouard Philippe, auquel « Les Echos » ont eu accès.

Pour mettre un frein aux dépenses de la Sécurité sociale, l’idée consiste à agir sur les indemnités journalières maladie qui ne cessent d’augmenter avec le recul du départ à la retraite . Actuellement, au-delà de 3 jours de délai de carence, un salarié est pris en charge par la Sécurité sociale à hauteur de 50 % de son salaire. Un complément peut intervenir si la convention collective le prévoit.

Les entreprises à la place de la Sécurité sociale

Demain, selon ce qui se dessine, les employeurs devraient payer à place de la Sécurité sociale les indemnités maladie pour une certaine durée, au-delà du délai de carence, mais pas forcément sur 100 % du salaire.

Jusqu’à la semaine dernière, le scénario portait sur 30 jours en plus des 3 jours de carence, scénario sur lequel le gouvernement a demandé à l’Inspection générale des affaires sociales de plancher. Le rapport, non rendu public, fait un certain nombre de recommandations pour accompagner cette bascule de la Sécurité sociale sur les entreprises que l’Igas évalue entre 3 et 4 milliards.

Concertation en septembre

« Trois milliards ou 30 jours ce n’est pas sérieux », répond-on au sein de l’exécutif en renvoyant le sujet à la concertation prévue à la rentrée avec les partenaires sociaux sur la santé au travail. « Matignon promet une concertation pour septembre, mais comme les arbitrages pour le projet de loi de finances de la sécurité sociale auront lieu avant, il y a fort à parier que cela ne soit qu’une concertation de façade », s’inquiète Jean-Michel Pottier, le numéro 2 de la CPME.

Face à la levée de boucliers du camp patronal, le scénario a été amendé. L’économie a été ramenée à 2 milliards, puis à 900 millions, selon le schéma suivant : la prise en charge des employeurs serait de 4 jours au-delà des 3 jours de délai de carence pour les arrêts de moins de 8 jours. L’annonce devrait être faite aux partenaires sociaux par Edouard Phililppe et la ministre de la Santé Agnès Buzyn en septembre dans foulée de la présentation du rapport de Charlotte Lecocq, la députée LREM du Nord sur la santé au travail.

Recherche d’économies

Contacté, Matignon ne confirme ni ne dément le projet. Mais ses commentaires indiquent implicitement que la motivation principale de la mesure tient à la recherche d’économies. Le système d’arrêt de travail, commente un porte-parole, « souffre de beaucoup de lacunes ». Entre les interventions de l’Assurance maladie, de l’employeur, des couvertures complémentaires, il est devenu « illisible et déresponsabilisant » ce qui « encourage l’arrêt de travail de complaisance, l’absence répétée du vendredi ou le congé maladie ».

Conséquences, la facture s’envole de 400 millions de plus chaque année (et dépasse les 10 milliards) « sans que les Français aient le sentiment d’être mieux remboursés ». Les marges de manœuvre pour financer les soins des Français en ville et à l’hôpital s’en trouvent limitées d’autant.

Plan de transformation de la santé

Avec cette bascule de charges de la Sécu sur l’entreprise, le gouvernement veut pouvoir dégager des marges de manœuvre dont il a besoin pour financer le grand plan de transformation de la santé, toujours selon nos informations. Promis pour la rentrée, ce plan doit inclure un volet hôpital conséquent. Et donc coûteux, au moment où le ralentissement de la croissance accroît la pression sur Bercy pour  freiner la dépense dans le budget 2019 .

« Le gouvernement a sonné le tocsin pour trouver des économies partout. Même le FMI s’alarme », analyse Jean-François Foucard, secrétaire national à la CFE-CGC. Chez FO on juge « inadmissible » un tel désengagement de l’Assurance-maladie sur l’employeur. Le syndicat y voit une traduction du document de programmation pluri-annuel des finances publiques qui exige de la Sécurité sociale 30 milliards d’économies d’ici à 2022. La CFDT, par la voix de Marylise Léon, une de ses secrétaires nationales, dénonce une mesure qui va stigmatiser les salariés les plus fragiles et qui risque d’être contre-productive en matière de prévention.

Source : Les Echos.fr via Crashdebug

Extraits des informations complémentaires :

Emmanuel Macron annonce qu’il réformera le Code du travail par ordonnances

…/….

45 commentaires

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    un pas de plus sur la privatisation de la sécu et la porte ouverte aux licenciements si tu oses te mettre en arrêts voir vaccination obligatoire contre la grippe car c’est un des plans de communication (la grippe coûte xxxxx€ aux entreprises)

    l’état cherche de l’argent pour la santé (rien que ça personne y croit) par contre en trouve facilement pour des assiettes à un demi million d’euros, pour entretenir le gigolo de la soubrette……..

  • predateur

    ça doit faire drôlement plaisir aux moutons de bergerie de savoir que les arrêts maladie glissent doucement vers leur prise en charge par les patrons ??????

    • agnelette

      si d’un coté, cela est une manière de perdre nos acquis, dont le seul but, entendons-nous bien, est celui de permettre de partiellement renflouer les caisses de l’Etat, de l’autre coté, cela permettra de limiter les abus, car beaucoup de tire au flan en ont bien profité…

      • Il y a bien longtemps que c’est fini, ça. Il peut rester quelques rares toubibs qui donnent facilement des arrêts mais ils sont très surveillés.
        Il faut bien penser aussi que, si on est bien dans une entreprise, on n’a vraiment pas envie de prendre des arrêts comme cela. Il faut aussi se poser les bonnes questions, d’un côté comme de l’autre.

  • agnelette

    LA FRANCE TOUJOURS PLUS ENDETTÉE :

    https://www.capital.fr/economie-politique/la-france-toujours-plus-endettee-1295743

    «On accumule les déficits et ces déficits s’accumulent à la dette, c’est une bombe à retardement, notamment pour les jeunes générations.»

    «C’est juste qu’en France rien ne change jamais, sous aucun gouvernement quel que soit sa couleur politique : la dépense publique on ne sait pas la réduire, parce que politiquement c’est délicat…»

    https://fr.sputniknews.com/france/201807211037299097-france-dette-publique-gouvernement-senat/

    • Billou223

      Peut être qu’un jour, les gens seront forcés d’admettre que ce système de dette pourrit rend tout le monde malheureux, et qu’il y aurait bien plus à gagner d’être solidaires les uns des autres, s’entraider et se projeter pour construire un plus bel avenir, et renoncer/abandonner/jeter ce système de dettes aux oubliettes, dans l’intérêt général de toute l’humanité…

      Réfléchissez y, quand bien même ça semblerait impossible, la solution est pourtant honteusement simple, surtout dans un monde ou un mois de budget lié à toute l’industrie mondiale de l’armement et ce qui en découle, pourrait nourrir toute l’humanité plusieurs années…

  • agnelette

    Macron à Versailles : « Notre seule idéologie, c’est la grandeur de la France….! »

    Emmanuel Macron

    @EmmanuelMacron
    Suivez en direct mon discours devant le Parlement constitué en Congrès. https://www.pscp.tv/w/1djxXnmlOnvGZ
    15:04 – 9 juil. 2018

    https://www.pscp.tv/w/1djxXnmlOnvGZ

    https://www.ledauphine.com/france-monde/2018/07/09/suivez-le-discours-d-emmanuel-macron-devant-le-congres-a-versailles

  • Génial, juste pendant les vacances bien sûr ! Et un bon moyen pour exercer des pressions sur les salariés qui, de ce fait, viendront bosser avec des pathologies contagieuses, dans des conditions désastreuses. Mais peu importe, s’ils ne sont pas productifs, ils seront virés, c’est tout.
    Sauf que si toute la tribu chope une simple grippe, c’est toute la boite qui va fermer. Enfin, il ne restera que le patron puisque, on le sait bien, un patron n’est jamais malade…
    J’ai failli m’évanouir un jour au boulot, avec 39° !
    Sans compter les burn-out. Car il vaut mieux parfois s’arrêter quelques jours pour mieux repartir après que de tenir absolument et aller jusqu’au clash ! Ça, peu sont capables de le comprendre !

  • boco

    La sélection naturelle c’est très écologique, pourquoi s’y opposer ?

    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

    • Billou223

      Parce qu’à travers ce processus évolutif, un autre concept est en train de prendre la place de la sélection naturelle, de la loi du plus fort au détriment des plus faibles, c’est aussi une forme d’écologie.
      Quand bien même on pourrait se penser « hors système » ce processus évolutif a voué à sociabiliser les espèces, et aboutir à… Nous. L’humanité.
      «L’amour» (la fraternité), est donc en train de prendre progressivement le pas sur la sélection naturelle, tout comme les nomades ont aboutis aux tribus, aux régions, aux pays, et alliances continentales & co, et que la barbarie s’est assagie.
      L’aboutissement de ce processus se terminera donc soit dans le sang et les larmes, soit dans une union et solidarité mondiale, et il ne tient qu’à chacun de choisir son camp.
      Et quelques mecs placés tout en haut de l’échelle sociale n’y pourront rien, le jour ou les populations choisiront de quel côté elles se placent, d’autant que de plus en plus de gens prennent conscience qu’ils se font entuber.

  • Cyrildu44

    C’est bien connu : en France, il n’y a pas assez de chômeurs, de personnes au RSA.

    Pas étonnant que les personnes touchant les minimas soient encore moins motivées à chercher du travail…quand il y en a.

    • Billou223

      Quel intérêt y a il à travailler sur du non qualifié, mal payé, pas épanouissant et mal traité, voir tenant d’une activité malhonnête et pas éthique, faute de mieux, sinon contenter d’un plaisir sadique les esclaves déjà en train de ramer sur leur galère ?
      L’intérêt général ne consiste pas à contenter la jalousie de ceux qui se plaignent des conséquences dont ils chérissent les causes, mais à améliorer les choses, pas tirer le reste de la population qui ne se « conforme » pas, vers le bas. Car clairement, la plupart des gens qui galèrent et se plaignent des autres, ne sont pas dans la bienveillance, mais la rancune, la jalousie, et le jugement, c’est leur égo qui prend le dessus, pas le désir d’un mieux, tant pour soi-même, que les autres.
      Le «marche ou crève» n’a jamais abouti sur quoi que ce soit de bon, pas plus que la rancœur !

      • engel

        J’en conclus que vous ne travaillez pas et que vous vivez de la solidarité que font preuve les « esclaves » envers vous.
        …C’est ça?

        • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

          pas tout à fais il vit de l’offrande que l’état donne à ses semblables pour qu’ils ne foutent pas le tête de politicard et notables sur un pique.
          il n’a jamais été question de solidarité concernant les « aides sociales » mais de paix social (comprendre la limite acceptable de pauvreté avant soulèvement)

        • Billou223

          Raté Engel, je suis entrepreneur, aucun RSA de mon côté, et pire, je « bosse » dans le milieu des cryptomonnaies à travers des systèmes quasi automatisés ne réclamant plus grande attention de ma part, tu pourras me haïr et me jalouser le fait d’être « tranquille » d’autant plus que si j’étais au RSA, vu que je ne créées rien pouvant sembler être utile à la plupart des gens. (Sauf si tu me laisses t’expliquer pourquoi je fais ça, et quel est mon objectif sur le moyen/long terme, je ne discute pas parmi vous ici, pour rien.)
          Pour avoir des préjugés il y a du monde, pour répondre aux arguments sur le fond quand une triste vérité est exposée, plus tellement, c’est tellement plus simple de taper sur le sale voisin profiteur dont on jalouse la tranquillité d’esprit s’il se conforte dans une certaine « paix », que ceux qui dépensent en guerres & défense en quelques semaines de quoi nourrir l’humanité plusieurs années et entamer une transition pacifique durable et souhaitable, et qui font genre de faire briller les barreaux des petites cages dorées, pourtant plus si rutilantes que ça.

  • Tout avait été dit par Maurice Allais (seul prix Nobel d’économie Français à l’époque) dès 1984…. Ils savaient,

    L’éclatante faillite du nouveau credo, par Maurice Allais (1999)
    https://www.crashdebug.fr/actualites-france/7613-l-eclatante-faillite-du-nouveau-credo-par-maurice-allais-1999

    Karl Marx avait aussi expliqué les « effets de bord » du capitalisme » dans son livre : Le Capital :

    Capitalisme (4/6) – Et si Marx avait raison ? (Arte)
    https://www.crashdebug.fr/dossiers/9925-capitalisme-4-6-et-si-marx-avait-raison

    Mais ils n’ont pas écouté car la situation actuelle est VOULUE et est faites pour enrichir les 0.01 %

    La crise permanente (Marc Chesney)

    https://www.crashdebug.fr/dossiers/13992-la-crise-permanente-marc-chesney

    Durant toute l’histoire de l’humanité si les gens n’avait pas été un minimum solidaires les uns des autres l’humanité n’aurait pas survécu, maintenant c’est la règle du chacun pour soit, seul les 0.01% survivront dans des conditions viables… Et tous les autres travaillerons dans le seul but de survivre et de les enrichirs, encore et toujours plus….

    27% des gains des entreprises vont aux entreprises, 66,7% aux ACTIONNAIRES, et seulement 5,3% aux salariés (avant c’était 33%/33%/33%)

    Un rapport fustige le montant des dividendes des entreprises du CAC 40…

    https://www.crashdebug.fr/actualites-france/14880-un-rapport-fustige-le-montant-des-dividendes-des-entreprises-du-cac-40

    On a donné GRATUITEMENT 50 milliards d’euros 50.000.000.000 aux patrons avec le CICE qu’en ont ils fait ? c’est parti directement dans la poche des actionnaires ! même pas ré investi dans l’économie réelle, mais viré directement dans des paradis fiscaux…….

    Un rapport accablant du Sénat sur le CICE…

    https://www.crashdebug.fr/actualites-france/12098-un-rapport-accablant-du-senat-sur-le-cice

    « Souvent les gens ne veulent pas voir, entendre et parler de la vérité parce qu’ils ne veulent pas que leurs illusions soient détruites »

    [Friedrich W. Nietzsche 1844-1900]

    • engel

      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif……Oh que oui!

      Mais petit correctif d’importance, car les « mots sont de armes »:

      Dixit: « On a donné GRATUITEMENT 50 milliards d’euros 50.000.000.000 aux patrons »

      Non, pas « aux patrons », mais aux multinationales, ayant comme dirigeants des salariés.

      Eh oui, il n’y a pas de « patrons » dans ces boites, mais juste des dirigeants (très)salariés…. aux parachutes dorés.

  • Le résultat des courses c’est que c’est partie directement dans la poche des actionnaires dans des paradis fiscaux, 97% de l’économie est virtuelle, (casino boursier) seul 3% de l’économie représente l’économie réelle, c’est hallucinant,

    Éric Zemmour : « Au royaume de la mondialisation, les riches s’enrichissent et les pauvres s’appauvrissent ! »

    https://www.crashdebug.fr/actualites-france/14444-eric-zemmour-au-royaume-de-la-mondialisation-les-riches-s-enrichissent-et-les-pauvres-s-appauvrissent

    Mais quand on voie les rendements en bourses on comprends, les gens préfère mettre de l’argent en bourses que d’investir dans la petite PME du coin, c’est la ou Macron (entre autre) a eu tout faux sur l’ISF…. enfin tout faux, lol (encore faut il que ce soit une erreur…..), et les gens ne disent rien…… ils payent…… eh bien qu’ils payent et continue de regarder le football…..

    La vidéo de marc Chesnay « la crise permanente » résume tout, c’est un prof d’économie suisse….

    https://www.crashdebug.fr/dossiers/13992-la-crise-permanente-marc-chesney

    Du reste moi aussi je paye… Si on prette autant à la France c’est par ce que le fisc y est très efficace sur les classes moyennes….

    IMPÔTS 2017 : … 57% de foyers non imposables à l’IR, 21 millions sur 37, signe d’un appauvrissement accéléré

    https://www.crashdebug.fr/actualites-france/15020-impots-2017-57-de-foyers-non-imposables-a-l-ir-21-millions-sur-37-signe-d-un-appauvrissement-accelere

    Evasion fiscale : ces « 600 milliards qui manquent à la France »

    https://www.crashdebug.fr/actualites-france/4590-evasion-fiscale-ces-600-milliards-qui-manquent-a-la-france

    Mais ce n’est pas une fatalité, à défaut de réelle alternative politique qui les incarnes (sauf l’UPR mais j’ai des réserves), il y a des solutions, économiques, sociétales, technologiques, énergétiques, environnementales, mais je pense qu’elles n’auront jamais les faveurs des médias de masses, ils ne vont pas tuer la poule aux œufs d’or…

    (Merci pour votre attention, et merci à volti de me laisser m’exprimer longuement)

    Bon week end à toutes et à tous, ; ))))))

    Amitiés,

    f.

  • lumpenproletariat

    Peut être que le patronat va commencer à faire le tri parmi ses troupes : entre ceux qui pratiquent un management d’enculés qui rend malade les employés, et c’est la collectivité qui rince leur bénéfice, et ceux qui essaie de faire quelque chose de plus positif…

    Plutôt que payer les maladies, 8 semaines de congés payés pour tous le monde.

  • C’est simple, pourtant.
    le travail ne paie pas, foutez la merde. Le monde va vite changer.
    Soit, trop de fourbes.
    Une mention aux fonctionnaires (5million, tas de fiottes.)
    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif
    je généralise évidemment.
    il est probable, que les fiottes aient une cellule psychologique (avec notre argent) pour mes propos… Grave! ^^
    parallèlement, les pitchons n’ont aucune formation. Sauf, le clientélisme. pfff

    • Billou223

      Entre nous, je préférerais faire du bénévolat de bon cœur dans l’intérêt général de tous, et vivre du bon cœur et de la solidarité des autres également. Ce futur devient de plus en plus possible à mesure que les évolutions technologiques se succèdent, mais la triste réalité, c’est que si ces évolutions dépassent le niveau de sagesse nécessaire à leur bonne utilisation, dont nous ne ferions pas preuve, nous nous auto-détruirons.
      Un peu comme s’il y a 500 ans, tous les pays avaient disposé d’un semblant de technologie nucléaire radioactive, on peut être sûr que l’humanité aurait été décimée par son manque d’empathie pour ses semblables un tant soi peu différents.

Laisser un commentaire