L’Europe de Bruxelles va affamer l’Angleterre, qui mobilise déjà son armée ! Surréaliste…

Si on enlève l’affaire Benlala qui n’en finit plus de finir, avec ses rebondissements,  ses mensonges, le blocage par ceux « qui marchent » en faisant du sur place, les cris d’indignation, les envolées lyriques toutes en fausses notes, du banquier élyséen. Il y a ces petites choses qui paraissent sans grande importance mais… Profitez bien des vacances, et n’oubliez pas de faire le plein de vaseline, ça risque d’être plus qu’utile. Pendant que vous faites bronzette, eux votent ces « petites choses », qui vont nous pourrir un peu plus le quotidien.. Partagez ! Volti

************

Auteur Charles Sannat pour Insolentiae

C’est une information totalement surréaliste qui s’étale à la une du Times, puisque Londres s’apprête à mobiliser l’armée dans le cas d’un Brexit « dur ».

« Avec aucun accord à l’horizon dans les pourparlers avec l’UE, Londres semble se préparer pour une sortie «dure» : l’armée britannique devra fournir des médicaments, de la nourriture et du carburant à la population dans le cas où le Royaume-Uni quitte l’UE sans un accord »…

L’Union européenne de 2018 envisage donc le plus sérieusement du monde d’affamer le Royaume-Uni, de priver ce pays de son accès aux ressources (qui peuvent être payées, il ne s’agit même pas de dons), ce qui revient à faire tout de même quelque chose de pas très différent dans l’approche que ce que l’Allemagne nazie a pu faire pendant la dernière guerre mondiale, les bombardements en moins, ce qui est beaucoup, mais tout de même !

Un blocus par l’Europe de l’Angleterre, c’est impensable et cela en dit très long sur la dérive autoritaire pour ne pas dire dictatoriale de l’Union qui nous parle de « démocratie » à chaque phrase.

Nous laissons entrer des migrants d’un côté pour virer les Anglais… Totalement délirant !

Seconde hypothèse, il s’agit de propagande anti-Brexit pour faire peur aux Anglais… Vous allez mourir dans d’horribles souffrances, il faudra que l’armée vienne vous ravitailler, et si vous quittez l’Union européenne, vous n’aurez même plus de médicaments, et ce sera le retour des tickets de rationnement.

Si c’est cela le projet européen, alors fuyons-le, car c’est évidemment un projet de soumission. On vous demande de renoncer à votre liberté contre une gamelle pleine.

La souveraineté contre deux repas par jour.

Étant en excès pondéral, je prends la souveraineté. Moins « bouffer » nous fera le plus grand bien à tous !

Charles SANNAT pour Insolentiae

Source la une surréaliste du Times ici

Voir:

21 commentaires

Laisser un commentaire