Le paradoxe occidental : comment peut-on proclamer la liberté et pratiquer l’esclavage ? …

J’ai reçu une vidéo de Clément A. Je pensais à un clip de rap. N’étant pas « fan » et pas très intéressée, j’ai tout de même visionné la vidéo sans conviction mais…. ça n’avait rien à voir avec du rap. Le jeune homme qui exprime sa rage et sa grande colère sur notre société malade, avec ses mots, ne dit pas des idioties, aussi j’en ai mis une seconde. Très peu de vues pour ses « coups de gueule » ça va peut-être changer… Écoutez, donnez votre avis et partagez ! Volti

*************

Pixabay

# Bla_bla 1

METS TA CAGOULE ( Voir #3 )

# Bla_bla 2

5 commentaires

  • Danai

    Bonjour,
    Bien dit.
    Nous sommes tous les esclaves d’une caste dirigeante au niveau mondial. Ce qui change selon les régions du monde se sont les modalités de cet esclavage et le degré de misère.
    Par nos choix nous soutenons ou non ce système dans ses composantes politique, économique et autres.
    Nous avons une part de responsabilité dans ce qui se passe (du moins la majorité d’entre nous).
    Un certain nombre d’humains font ce qu’il peuvent, à leur échelle, pour ouvrir les yeux des autres et pour participer le moins possible à la tragique mascarade que nous propose ce système. Et oui, ce n’est pas facile. Nous sommes conscients que c’est de notre responsabilité d’agir ainsi.
    J’ai l’impression que peu à peu les esprits s’éveillent, d’où sans doute toutes ces lois liberticides et le fait qu’au moins certains des gouvernements occidentaux deviennent de plus en plus autoritaristes et extrémistes. Je pense qu’ils sont conscients de ce qui est en train d’arriver et font donc tout pour l’arrêter ou au moins le ralentir. Il faut espérer que les humains se réveillent en assez grand nombre et assez rapidement.
    Malgré le constat négatif de cette vidéo, l’humain n’est pas irrécupérable ou un cancer. Il lui faut simplement se souvenir de sa vrai place sur cette planète et mettre un terme à ses délires de croissance, richesse, toute puissance,…. Et quoi qu’en disent et diront certaines personnes un peu de spiritualité (quelle que soit notre interprétation de ce mot) ne nous ferait certainement pas de mal vu notre situation actuelle. Je ne suis pas en train de faire l’apologie des religions : religion et spiritualité sont deux choses différentes.
    Oui, si les humains ne réagissent pas à temps, cela sera une catastrophe pour eux et pour beaucoup d’autres espèces, mais tout n’est pas encore perdu. Nous pouvons prendre un autre chemin bien plus beau que celui que nous montrent les dirigeants du monde.
    Continuons donc à tenter de montrer l’exemple.
    Je vous remercie, Volti (mais aussi Benji), pour tout votre travail.

  • Rik22

    Pourtant, certains éléments pourraient rapidement faire changer les mentalités.
    Quand vous croisez votre maire, votre député ou votre sénateur, rappelez-vous que ce sont ses pôtes qui font passer des lois favorables aux pesticides, a la vaccination massive des nourrissons, à la protection des scandales financiers, à l’interdiction pour les lanceurs d’alerte de leur droit d’informer, à la progression de la malbouffe, au blocage des salaires (mais pas des leurs), à l’arrivée massive de migrants venant de pays non en guerre, fruits d’un business organisé par des mafias organisant des trafics humains, et bien d’autres encore.
    Rappelez-vous quand vous les croisez qu’ils vous diront qu’ils n’y sont pour rien, alors qu’à leur position, ils sont sensés dénoncer haut et fort ces dérives.
    Cette tension sociale est nécessaire pour être entendu et elle peut se propager rapidement pour rétablir une cohérence politique et sociale.
    Cette corruption des idées doit être châtiée.
    Bien sûr, le débat va évoluer sur le fait que beaucoup aimeraient dénoncer ces multiples exactions/trahisons, mais que les médias sont complètement verrouillés, que leur voix ne serait pas entendue et leurs intérêts certainement menacés, que les deux grands courants médiatiques d’opposition politique sont caricaturaux et tenus par des proches de francs-maçons.
    Mais ce n’est pas une excuse. En 46, Nuremberg a sanctionné tous les complices des exactions commises, même ceux qui disaient accomplir simplement leur devoir néfaste et par la même contribuaient à la mainmise des dictatures. Alors qu’en parallèle, Truman avait interdit à la population allemande de nourrir les millions de prisonniers allemands morts de faim dans les camps.

  • On peut proclamer la liberté et pratiquer l’esclavage de la meme façon que l’on peut proclamer la démocratie et obliger les gens a choisir son bourreau par l’élection du boucher agréé.

  • papydom

    Big up Volti… j’suis pas plus fan de rap que toi, mais il déboite et comme
    dit dans le titre « NO COMMENT » partagez par tous les réseaux, tous les moyens et faites une sauvegarde par les temps qui courent ça peut servir

  • Salutations,
    Tant de vérités, mais toujours cette petite signature malsaine qui culpabilise… On est tous responsables, évidemment…  » la marmotte (vous connaissez la suite) »
    Cibler la masse, encore et toujours.
    La cagoule parle de collaboration avec un relent que l’on connait bien, nous Français, on a tout « lol ».
    La cagoule ne sait pas, mais vient répandre sa médiocrité.
    Il suffit de suivre ce blog ou d’autres pour s’apercevoir que la cagoule a fait un bon compte rendu avec un son « dramaturgique ».
    Personnellement, je préfère kenny arkana. Sifflote https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif
    Bonne journée à vous.

Laisser un commentaire