Les politiciens français sont-ils radicalisés ? …

Le billet du jour que m’a proposé Claude Janvier incite à la réflexion. La question est posée, quant à la réponse, si on s’attache à faire le bilan des décisions radicales des politiques, « toujours pour notre bien », on ne peut que choisir un OUI sans appel ! Bye-bye la liberté que tous affectionnent et que bien peu défendent … Volti

****************

Auteur Claude Janvier pour LME

Choix/Pixabay

Nous sommes englué dans le radical. Nous nageons en pleine mouvance intégriste. Droite est l’autoroute des extrêmes. Pas de limitation à 80 Km/h. Pas de radar, pas d’excès de vitesse. Plein gaz vers un état dictatorial, surveillé de près par une armada de policiers, de milices privées, et de bodyguards. Bienvenu dans l’ère de la pensée totalitaire.

Insidieusement, la répression bat son plein. Tout est imposé, mais avec un vernis social omniprésent. Tout est fait pour votre sécurité brave gens. Tout est aseptisé, homogénéisé, empapaouté. Zones commerciales affligeantes, parc automobile atone, médias insipides, romans dégradés mais couronnés, musique de masse inconsistante et cerise sur le gâteau, politique étatique lénifiante.

Le politiquement correct se porte bien, merci beaucoup.
Tout est nivelé, bien dans les clous. Nous sommes devenus Mac Donaldisé…Ou KFCisé. Au choix. Le bœuf aux antibio ou le poulet aux hormones.
Nivellement par le bas atteint.

Depuis Sarkozy, de moins en moins de retenu dans le discours de nos élites.
Du « casses-toi pauvre con » en passant par la blague hilarante sur les « sans dents » pour en arriver à la mafia bretonne (1) citée par notre Président actuel, où sont passées les bonnes manières ? Exit la politesse chez nos élus. Quel manque de respect envers le peuple français. Quelle condescendance ! Plus c’est gros, plus ça passe.
Au lieu de voter blanc, notre bon peuple persiste à voter pour des pantins ou à s’abstenir. Tout faux les amis. Vraiment.

En revanche, nous nageons dans les extrêmes. Les ultras Vegan se déchaînent contre les bouchers. (2). S’il est légitime de lutter contre l’exploitation animale, l’élevage intensif et inhumain, il est inutile d’agresser des bouchers. Curieusement d’ailleurs, les Vegans n’ont objectés que très faiblement quand notre Président à refusé de filmer l’intérieur des abattoirs.
Le marché viande bovine pèse lourd en France. 6,6 milliards de CA (chiffre 2015) donc l’état a fait marche arrière. Cherchez ou va le pognon et vous trouverez le pourquoi.

La mode est de donner du pouvoir à tout un de tas de minorités plus ou moins légitimes. Pleins feux sur le radical.
À en croire les médias, des bataillons entiers partaient guerroyer en Syrie. Du radical par là, de l’intégriste par ici, du djihad encore et encore. Ras la chéchia !
En 2014, 930 personnes sont parties au Moyen-Orient. C’est tout ? Et on en fait un fromage ?
La France compte 67 millions d’habitants. Majorité silencieuse dont personne ne parle, mais 930 individus sur les pistes d’un désert… Quelle affaire !

Autre sujet. La limitation de la vitesse automobile. J’écoutais, il y a quelque temps sur France Info, une interview de Chantal Perrichon, l’égérie de la Ligue Contre la Violence Routière).
Rassurez-vous, je vais synthétiser.
Selon elle, le conducteur moyen roule beaucoup trop vite. Inadmissible et bla, bla, et encore bla.
Une précision demande le journaliste ?
Oui, répond-elle. Moyenne de la vitesse enregistrée sur routes nationales : 92 Km/h et sur autoroutes, 134 Km/h.
Monstrueux en effet… Le journaliste n’a pas cru bon de relever. Dommage, car il y a quelque chose qui m’échappe dans son raisonnement.

Démocratie réelle ou démocratie encadrée ?

Entre l’imposition de 11 vaccins à ses enfants, le foin que font chaque année certains laïcards quand une crèche est installée dans un lieu public, la naissance de régimes alimentaires insensés où l’on ne sait plus s’il faut boire 3 litres d’eau par jour tout en absorbant au moins 15 légumes et fruits à chaque repas, on se demande où nous sommes. En démo-bobo-land ?

Récemment, on a été abrutis par le torrent d’infos sur le retour des djihadistes, (Pas des Jedis… Ne pas confondre), par l’invasion des migrants, (ils sont partout.), par la coupe du monde et j’en passe… Mais rien ou très peu sur la fin du mot race dans la constitution. (3) Terminé l’emploi du mot race. Trop péjoratif, parait-il.

Étonnant quand même, car comment va-t-on faire pour qualifier le « racisme ». Plus de race, plus de racisme ? J’en doute fort, malheureusement. S’il fallait juste supprimer un mot pour rendre les gens plus intelligents, ça se saurait.

Mais nos élus sont emmêlés dans le radical. Empêtrés dans le drastique. À force de ne plus vouloir froisser personne pour s’assurer les votes aux prochaines élections, on tombe dans l’intégrisme politique et social.

La CAF excelle dans ce dernier domaine ainsi que Pôle-Emploi. Essayez, vous verrez. Un méandre de complexités et de règles absurdes et radicales.

Ou est donc passé le bon sens ?
Tout est dans l’apparence. Tout est dans la sémantique et le paraître. Les élus et les médias jouent uniquement sur la courbe émotionnelle de l’individu.

Mettez une photo sur Facebook de votre pizza Régina dégustée à l’ombre d’une terrasse et vous aurez plus de clics « j’aime » que si vous passez le dernier interview de Philippe Pascot (4). C’est un signe. Les gens sont trop dans l’émotion et la compassion excessives. Pas assez dans l’observation et le raisonnement.

Ils en oublient l’important : la radicalisation insidieuse de notre société. La politique est une responsabilité partagée. Ce n’est pas qu’une affaire de politiciens. C’est aussi de notre ressort.

Rendez-vous compte que vous n’avez presque plus de droits. Vous n’avez que des devoirs. On nous rabâche que nous sommes le pays des droits de l’homme. On nous assène par exemple qu’il faut que les femmes aient les mêmes droits que les hommes. Au lieu d’en parler, faisons-le. C’est comme les panneaux « trous en formations ». Arrêtez de l’afficher. Bouchez les.
Un plan sur 4 ans pour que les salaires soient égaux.

Curieux d’ailleurs ces plans à 3, 4 ou 5 ans.
– Interdiction du Glyphosate : 3 ans.
– Salaires égaux pour tous : 4 ans.
Alors que :
– Interdiction du Dicamba (plus nocif que le Glyphosate) : pas de date.
– Limitation de la vitesse à 80km/h : 10 mois. Cible atteinte. Le Glyphosate, est-il moins dangereux que les accidents de la route ?

Pourquoi n’y a-t-il pas de révolutions ? Bonne question.
L’Etat, les hauts fonctionnaires, l’armée, les grands patrons et les médias complices ont verrouillé le système. Tout est contrôlé. Tout. Le haut de la pyramide n’a aucun intérêt à ce que le système change.

Maintenir votre attention sur du pain, des jeux, quelques futilités et les minorités extrémistes. Tel est le Credo des puissants.
Pendant ce temps, ils engraissent sur notre dos tout en nous aliénant à coup de lois répressives.

Une politique plus respectueuse et plus responsable est souhaitable, car ce système est voué à l’échec. C’est aussi notre affaire.

Claude Janvier

(1) https://www.ouest-france.fr/politique/emmanuel-macron/les-bretons-c-est-la-mafia-francaise-la-petite-phrase-deplacee-d-emmanuel-macron-au-pape-5847696

(2) http://www.msn.com/fr-fr/actualite/faits-divers/viande-equals-meurtre-stop-au-sp%c3%a9cisme-une-boucherie-dangers-vandalis%c3%a9e-par-des-vegans/ar-AAzeDpT?li=BBoJIji&ocid=hpdhp

(3) http://www.msn.com/fr-fr/actualite/r-evolutions/lassembl%c3%a9e-vote-la-fin-du-mot-race-et-de-la-distinction-de-sexe-dans-la-constitution/ar-AAzei8i?li=BBoJIji&ocid=hpdhp

(4) https://lesmoutonsenrages.fr/2018/06/26/philippe-pascot-corruption-et-politique/

25 commentaires

  • ROSSEL

    « En 2014, 930 personnes sont parties au Moyen-Orient. C’est tout ? Et on en fait un fromage ? »

    Chiffre des personnes connues et seulement pour l’année 2014. Bien sur je suis d’accord pour affirmer qu’un certain nombre d’attentats sont l’oeuvre d’une manipulation de l’état profond. Il n’empêche que plusieurs centaines, voire plusieurs milliers, d’individus qui sont allés faire du tourisme sanglant au Moyen-Orient vivent sur le territoire français et qu’il est évident qu’une bonne partie d’entre eux ne s’est pas convertie au bouddhisme. On peut même imaginer sans risques de se tromper qu’un certain nombre fait du prosélytisme. Le nombre des adeptes du djihad prêts à passer à l’action ainsi que celui de ceux qui les soutiennent (logistique, planques …) est donc logiquement bien plus important que ce que l’on peut imaginer. Si quelques allumés sont instrumentalisés par certains services plus ou moins officiels, je doute beaucoup que l’intégralité des guerriers d’Allah soit maitrisable en cas de soulèvement qui verraient s’agglomérer à eux une pléthore d’indécis.
    Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir et pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.

    • Claude Janvier

      @ ROSSEL : Ne vous laissez pas abuser par la méga pub sur les intégristes d’Allah. Il est évident que depuis les années 60/70, les pays musulmans ont eu droit à une attaque en règle des services secrets des pays occidentaux afin de les ruiner. Mis en place de l’intégrisme (Protection des Frères Musulmans) et pillage des richesses du Moyen Orient (surtout pétrolière). Beaucoup de musulmans sont modérés. Mais les campagnes de « pub » font que l’on pense le contraire.
      Les religions monothéistes ne sont pas ma tasse de thé. Je n’ai rien contre Dieu, mais ce qui me gêne sont les « clubs de supporters ».

      • ROSSEL

        Je me contente d’être logique et de tirer les conséquences des faits. Si la grande majorité des musulmans ne sont pas des terroristes, il est incontestable que des centaines ou des milliers d’ex-djihadistes sont présents sur le territoire français et qu’ils constituent une menace grave. Quant aux « modérés », certaines expériences pratiques m’ont convaincu qu’à défaut de terrorisme leur tolérance atteint vite ses limites.

      • ROSSEL

        Les états musulmans qui ont été l’objet de la vindicte du N.O.M sont ceux dirigés par des gouvernements laïcs. A l’inverse les plus rétrogrades ont toujours été des alliés du Système.

  • JBL1960 JBL1960

    « le foin que font chaque année certains laïcards quand une crèche est installée dans un lieu public » = Ben oui mais il y 44500 églises en France, et s’il y a un endroit où une crèche est bien légitime c’est dans une église non ?
    Bien plus que dans une Mairie, un CG ou un Hôtel Départemental…

    « Pourquoi n’y a-t-il pas de révolutions ? » sur le même modèle que 1789 ?

    « Une politique plus respectueuse et plus responsable est souhaitable, car ce système est voué à l’échec. »
    Même avec une politique plus respectueuse et plus responsable ce système est voué à l’échec, ce système n’est pas réformable de l’intérieur, depuis le temps ça se saurait non ?

    https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/06/08/pouvoir-dire-non-et-donc-refuser-detre-gouvernes-de-zad-a-zomia/

    • ROSSEL

      Il est tout à fait aberrant de vouloir faire l’impasse sur les 2000 ans de catholicisme qui ont façonné que cela plaise ou non ce pays. Les crèches ont tout à fait leur place, d’un point de vue culturel, dans les bâtiments publics. Leur disparition, comme l’interdiction de faire sonner les cloches à partir d’une certaine heure, contribue à faire de ce pays une simple aire de camping plus ou moins temporaire vide de toute âme et ce n’est pas l’abject folklore touristique qui viendra y suppléer.

      • Voltigeur Voltigeur

        Le peuple est-il capable d’aller au delà des étiquettes et défendre son pays et ses valeurs ?? Les tenants du système, faisant du prosélytisme, rabaissant au rang de populisme, racisme, anti-machin et pro-chose, etc… toutes les revendications, comment contourner le problème, puisque le « regard » des autres est primordial, aux yeux des « moutons » ? Nous sommes dépositaires de nos vies, le saccage est flagrant et nous sommes statiques ? On fait le constat mais rien pour inverser le processus. Maintenant que nous sommes dans la mouise, on se rend compte que ça pue, mais personne n’a tenu compte des alertes…. :(

        • donarmando

          De plus en plus je comprends la notion de nation et de pays. Aujourd’hui on parle de plus en plus du Pays France et parler de Nation France est une offense directement reliée à des notions de racisme et de xenophobie.

          un pays est un lieu géographique, ou chacun peut passer, s’installer ou aller, selon ses besoins, ses idées etc. Il peut y avoir plusieurs communautés dans ce même pays.
          Une nation se sont plusieurs communautés qui se sont regroupées autour d’un idéal et de valeurs communes. C’est ce qui a donné la nation France.

          Aujourd’hui il serait donc important de faire reprendre conscience au gens de ce qu’est la nation pour tous s’y fédérer. Mais ce thème est pris d’assaut par l’extrême droite et les autres partis ne veulent pas l’inclure puisque thème extremistes et venant aussi à l’encontre de leur idéologie du tout ouvert pour tous …

          • ROSSEL

            @ donormando

            Ne vous laissez pas abuser par l’étiquette d’extrême-droite fourre tout commode pour diaboliser les mal pensant. Michel Onfray, Jean-Claude Michéa et même Natacha Polony sont régulièrement affublés de cette appellation disqualifiante. Lisez Alain de Besnoist, Jean-Yves Le Gallou …et vous vous rendrez compte par vous même de leur « extrémisme ».

          • donarmando

            Rossel : oui je sais que l’étiquette extrême droite est fourre-tout mais cela ne signifie pas que des idées extrémistes de droite n’existent pas.

        • ROSSEL

          Franchement, quand je regarde autour de moi et que je discute avec les gens, j’ai du mal à rester optimiste. A vrai dire je suis carrément pessimiste. La vue de tous ces crétins patriotes footballistiques qui exhibent leur drapeau m’afflige autant que les dégueulis produits par les ethno-masochistes. Les uns et les autres procèdent du même monde. Tous sont les créatures débiles produites par un Système qui ne repose que sur la vacuité de révoltes insignifiantes autant que catégorielles. Personne ne voit au-delà de son petit horizon et les soi-disant rebelles ne sont eux-mêmes que des sales gosses aussi décérébrés que haineux envers celui qui cherche à penser par lui même. Je n’ai aucun espoir et ne veut plus me battre pour un ramassis de loques toujours soumises quoi qu’elles en disent. J’ai déjà donné. Je préfère m’occuper de mon potager.

          • Rossel,
            je viens de moins en moins souvent car on tourne en rond mais je comprends en te lisant pourquoi j’aime malgré tout prendre quelques minutes pour lire les coms. Tomber sur un commentaire tel que le tien me fait sourire, c’est tellement pertinent que ça fait du bienhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

          • engel

            Comme souvent https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif ,au point que cela en deviendrait presque énervant…Si ce n’était pas s’y pertinent.

            Et tant pis pour les lâches et les idiots, pour les autres, ne perdons pas espoir.
            Rien n’est éternel…

          • ROSSEL

            @ donormando

            Bonjour,
            Selon vous, c’est quoi des « idées extrémistes de droite » ?

        • ROSSEL

          Bizarrement les plus acharnés anti-crêches sont souvent ceux qui tombent en pâmoison devant l’art et la culture du peuple branloto et son d’acharnés défenseurs des particularismes religieux et ethniques des habitants du Glandistan Oriental.

          • Voltigeur Voltigeur

            Nous avons des poudrières en France et, la mèche est allumée depuis un bon bout de temps. Il y a un moment où on ne peut tolérer l’intolérable. Le racisme a bon dos avec certaines personnes. Maintenant ce qui est du domaine privé est en exposition aux yeux de tous et, on ne devrait rien dire pour ne pas « froisser » les sensibilités ? La tolérance à sens unique n’est pas le bon moyen pour calmer les choses, pas plus que de culpabiliser les gens qui ne se sentent plus chez eux et se sentent agressés tous les jours. Divide et impera est le plan.

        • Claude Janvier

          @ Voltigeur : C’est tout à fait ça.

          • Voliti..  » La tolérance à sens unique n’est pas le bon moyen pour calmer les choses »
            Voila ce qui s’appelle de la lucidité ou du bon sens populaire.
            Bravo Voliti.. pour cette analyse pertinente.
            Un jour, ou une nuit, une étincelle de rien du tout mettra le feu aux poudre et les bien pensant, qui ont fait rentrer les hyènes dans la bergerie, joueront les étonnés devant ce déchaînement de violence.
            Il y a eu des précédents… Mais, dixit Pétain,
             » Les Français ont la mémoire courte « .

    • Claude Janvier

      @ JBL1960 : Pour l’histoire des crèches dans les lieux publics, ce que je trouve navrant est que des gens s’occupent d’affaires que je qualifierai de futiles. Quand j’étais enfant, je m’émerveillais de voir une crèche. Peu importe l’endroit où elle était. Depuis quelques années, nous avons de plus en plus de « Zorros ». Celui qui fait du foin pour des crèches, celui qui fait du foin pour que des panneaux soient enlevés dans un village classé, celui qui roule à 120 km/h sur la voie de gauche d’une autoroute sans se ranger etc…
      En fait, je voulais souligner qu’il y a des affaires plus sérieuses, mais curieusement cela intéresse moins le quidam moyen…

  • Donarmando… Et les idées extrémistes de gauche ne vous gênent pas? Ah!… C’est vrai les extrémistes de gauche sont du coté du bien, eux!
    On voit où ça nous a mené… au bord du gouffre. Et peu s’en faut que nous y tombions.

    Si les  » extrémistes  » de droite n’étaient pas là pour faire barrage et sonner le tocsin et éveiller les consciences nous serions complètement anesthésiés, lobotomisés, c’est à dire… prêts pour l’abattoir ( halal ).

    Je me souviens de ce cri du cœur d’un Italien, ulcéré, qui osait dire devant caméra:
     » Je préfère dix ans de fascisme plutôt que cette situation  »

    Ne vous en déplaise Donarmando quand la coupe sera pleine, eh bien… Les peuples d’Occident se tourneront vers ce que vous appelez les  » extrémistes  » de droite, comme des naufragés qui s’accrochent à une bouée.

    Ceci dit je vous souhaite la bonne nuit monsieur.

    • ROSSEL

      Bonjour Odin29,
      Avez-vous lu « Soumission » de Houellebecq ? Je pense que ce scénario est plus envisageable qu’une explosion généralisée qui malgré ses terribles conséquences serait un moindre mal. L’islamisation rampante que nous vivons au quotidien, rendue possible par la veulerie des peuples occidentaux, est bien plus dangereuse que des attentats manipulés ou pas et qui ne servent au final qu’à faire accepter aux imbéciles leur flicage au nom du sacro-saint principe de sécurité.

Laisser un commentaire