Ces produits rappelés, impropres à la consommation, que vous avez peut-être chez vous…

Il est vrai qu’à part les gros scandales sanitaires, nous ne savons pas toujours quel produit  impropre à la consommation a été rappelé, ou présente un danger pour l’utilisateur. Franck Valayer s’en est ému, et a développé une application gratuite pour smartphone « Oulah !. Volti

***************

Un article de Mr Mondialisation

Saviez-vous que chaque année en France, des centaines de produits et objets sont rappelés parce qu’on découvre qu’ils sont impropres à la consommation ou comportant un défaut de fabrication ? Vous n’avez pas la moindre idée du nom et de la nature de ces produits ? Vous n’êtes certainement pas le/la seul.e ! Avec Oulah !, une application gratuite disponible sur smartphone développée par Franck Valayer, vous pouvez désormais être informé rapidement, simplement et de manière centralisée. Depuis 2015, 2200 produits ont été signalés sur la plateforme. Une campagne de financement participatif a récemment été lancée sur ulule pour pérenniser le projet. 

Chaque jour en France, plusieurs produits sont ainsi rappelés. Pourtant, combien d’entre nous sont mis au courant ? Le plus souvent, jamais ! Peut-être même avez-vous déjà acheté un de ces produits sans le savoir ou l’avez-vous chez vous en ce moment. Franck Valayer, développeur de l’application Oulah ! estime que « le manque d’information est un réel problème pour le consommateur » et pas qu’en matière d’ingrédients. Malgré des sites qui se font le relais de certains rappels (UFC-Que choisir, sites ministériels), il n’a pas trouvé de plateformes exhaustives sur le sujet. Seul dans le cas de certains scandales, très médiatisés, comme celui de Lactalis, les consommateurs sont véritablement mis au courant. Pourtant, avoir un de ces produits peut comporter certains dangers. C’est à partir de ce constat qu’il a décidé de se lancer lui même dans une solution.

« Chaque jour, plusieurs produits sont rappelés, mais les consommateurs ne le savent pas »

Franck Valayer observe en effet que ce manque d’informations conduit à ce que les individus consomment ou utilisent des produits potentiellement dangereux. Cette mauvaise information n’est pas occasionnée selon lui par un manque de transparence, elle serait plutôt provoquée par l’absence d’une plateforme qui recenserait clairement et simplement l’ensemble des produits rappelés. Dans le même temps, sur fond de scandales à répétition, il constate la défiance grandissante des consommateurs vis-à-vis des produits qui leur sont vendus. Personne n’a vraiment envie de servir de cobaye à des marques indélicates.

« À l’heure actuelle, il est difficile de se renseigner ou de connaître les produits signalés au rappel. Le consommateur n’est mis en garde que lorsque l’information est diffusée via les médias de grande audience (et que le problème est déjà de grande ampleur) ou quand par chance, de petites affichettes sont accrochées aux caisses de son supermarché habituel. Il n’a aucun autre recours pour s’informer ou être mis en alerte » regrette l’auteur de l’application qui rappelle que dans de nombreux cas ce sont pour des raisons graves que les produits sont retirés des rayons, parce qu’ils peuvent contenir des salmonelles par exemple, ou quel leur utilisation peut être la cause de blessures.

Oulah !, une information claire et simple

« Entre les “sagas sanitaires” telles que celles de la viande de Cheval, du Bisphénol A, les différentes épidémies bovines et aviaires, les interdictions pharmaceutiques soudaines et, les problèmes techniques ou mécaniques de certains constructeurs, le consommateur se sent de plus en plus trompé, voire perdu. C’est cette désillusion qui le pousse aujourd’hui à être vigilant sur l’origine des produits et averti sur les différentes techniques de ventes et stratégies marketing des marques », note Franck Valayer qui espère que Oulah ! puisse être un vecteur pour rendre les consommateurs plus vigilants et conscients de ce qu’ils achètent.

Sous son impulsion, l’application a été développée depuis trois ans. Depuis, Franck Valayer mène une veille quotidienne pour qu’à chaque « rappel produit » les utilisateurs de l’application et les visiteurs du site puissent être avertis aussi rapidement que possible et de la manière la plus claire qu’il soit. Les outils qu’il a développé sont simples d’utilisation, l’utilisateur a rapidement accès aux informations essentielles. Ce travail est réalisé de manière bénévole, en parallèle de ses activités en tant que directeur artistique. Pour Franck Valayer, il s’agissait d’une manière concrète de s’engager et d’exploiter ses compétences dans la communication de manière utile pour la société.

Source : propos recueillis par l’équipe de Mr Mondialisation / oulah.fr

Nos travaux sont gratuits et indépendants grâce à vous. Soutenez-nous aujourd’hui en nous offrant un thé 😉

Voir aussi :

Vente de pages Facebook : le prix de votre « Temps de Cerveau Disponible »

9 commentaires

  • GROS

    Il est vrai qu’à part les gros scandales sanitaires, nous ne savons pas toujours quel produit impropre à la consommation a été rappelé, ou présente un danger pour l’utilisateur.

    On devrait tous être morts, alors.
    Pourtant on est encore vivants.
    Et on est même de plus en plus nombreux.
    C’est dingue, hein ?

  • Minute cerveau malade.

    En bon illuminé à chapeau d’alu, j’envisage toujours le pire :

    Quand une personne dit avir l’idée du siècle je me méfie.

    Perso j’utilise le site de la repression des fraudes :
    https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/Securite/Alertes/Avis-rappels-de-produits

    Déjà , rien que là, on a une immense base de données ne nécessitant pas de financement participatif….
    Y a UFC que choisir aussi..

    Puis je fouille dans mon cerveau et me rappelle de cette appli qui fait à peu près la même chose :
    http://www.vigiconsom.com/

    Après j’avoue, Oulah à le mérite de s’adresser aux paresseux…..

    Mais……
    Mais j’ai appris un truc , quand ça pue , ça titille, vas sur LinkedIn…
    https://fr.linkedin.com/in/franckvalayer

    Donc le monsieur travaille pour des grandes marques…

    Je parie qu’il espère son appli gênante et monetisera enfin son silence…

    Je dis cela …. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • mianne

    Comme je n’ai pas l’intention d’avoir un smartphone, que je me contente, pour être joignable, d’avoir sur moi un malheureux téléphone basique à quatorze euros (mon ordi restant au domicile), les applications publicitaires dont celle-ci, les jeux en ligne, les pictogrammes omniprésents dans les magasins , etc …ne me prennent pas la tête.

    • GROS

      Et il est confortable, le fond de ta caverne ?

      • mianne

        Bonjour Gros,
        Oui, c’est confortable de ne pas se retrouver involontairement avec la tête encombrée de tout le fatras publicitaire, des détails de la coupe mondiale d’un football chauvin uniquement mâle (pourquoi ?) dont les radios et les télés nous rebattent déjà les oreilles, de tous les jeux de baballe que je laisse aux toutous et de ballon que je laisse aux enfants. Fermer totalement télé et radio en période de bruit indésirable pour les non-sportifs sur canapé ( périodes coupe du monde de football, Wimbledon, Tour de France etc …)Aller chercher soi-même l’information que l’on désire sur Internet et profiter du silence pour créer, voilà une bonne façon de passer cette période anesthésiante « bière-jeux » pendant laquelle on nous assène en douce toutes les mesures antisociales .

    • Passetec Passetec

      Moi aussi j’ai un vieux téléphone portable qui date de 2003 !!! et il est très bon pour téléphoner, ce qui est le rôle du téléphone…

    • GROS

      La France sous-terraine.