La Fondation Gates débloque un budget pour un plan anti-moustiques radical…

Si ça n’éradique pas complètement les moustiques. Dans le cas contraire c’est la biodiversité qui en fera les frais, tous ceux qui se nourrissent de moustiques et de ses larves pourraient en pâtir. Ceux qui résident dans le Sud de la France, près de l’Étang de Berre, savent combien une soirée entre amis dans le jardin, est vite gâchée par les moustiques. Le département lutte contre ces petits vampires depuis des années, avec des moyens chimiques aériens et terrestres, des conseils sont donnés pour éviter leur prolifération. Reste le choix des moyens, chimique qui ne doit pas tuer que les moustiques, ou OGM dont beaucoup craignent les conséquences à long terme. Votre avis est bienvenu. Volti

***************

Source Aphadolie d’après un article de Thomas Boisson pour Trustmyscience

Pixabay

Les moustiques représentent l’une des plus grandes menaces pour la santé publique mondiale depuis de nombreuses années. Avec plus de 800’000 victimes par an, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) lutte activement contre leur prolifération toujours plus importante. Récemment, la Fondation Gates a alloué un budget conséquent pour la mise en place d’un nouveau plan anti-moustiques radical.

Les maladies transmises par les moustiques représentent l’un des facteurs de mortalité les plus importants de la planète. Provoquant environ 830’000 décès par an dus à des pathologies contagieuses comme le paludisme, la dengue ou le virus Zika, les gouvernements luttent constamment pour endiguer le phénomène. Les milliardaires Bill et Melinda Gates, au travers de la Fondation Gates fondée en 2000, ont déjà alloué plus de 2 milliards de dollars dans le combat contre le paludisme.

Voulant pousser leur croisade encore plus loin, la fondation vient d’allouer un budget de 4.1 millions de dollars pour le développement et la mise en place d’un nouveau plan de lutte consistant en le relargage dans la nature, de millions de moustiques mâles génétiquement modifiés, « programmés » pour tuer leur propre progéniture. Cette semaine, la Fondation a passé un accord avec la société britannique Oxitec pour leur confier le projet de recherche. Elle avait déjà alloué des fonds à Oxitec en 2010 pour le développement de moustiques transgéniques.

Cette compagnie, fondée en 2002 par l’incubateur de l’université d’Oxford, a breveté ses insectes tueurs sous le nom de «  Moustiques Amicaux  » (Friendly Mosquitoes) car non seulement ceux-ci ne piquent pas, mais en outre ils réduisent la population de leurs congénères. En effet, Oxitec n’en est pas à son premier coup d’essai.

La compagnie d’ingénierie génétique avait déjà déployé au Brésil, en 2016, des moustiques modifiés pour neutraliser spécifiquement les moustiques de l’espèce Aedes aegypti, transmettant plusieurs virus (Zika, dengue, fièvre jaune, etc). Dans certaines zones, la population d’Aedes aegypti a été réduite de plus de 90%.

…./….

Lire la suite et voir images

Source Aphadolie via :

https://en.wikipedia.org/wiki/Mosquito_control

https://trustmyscience.com/fondation-gates-budget-plan-anti-moustiques-radical/

https://www.oxitec.com/oxitec-to-apply-new-generation-of-self-limiting-mosquito-technology-to-malaria-spreading-mosquitoes/

Voir aussi :

 

 

 

 

21 commentaires

  • CryptoKrom

    Mais oui biensur… Encore des fakes news destinées a voiler les tests de nouveaux virus sur la population au travers des moustiques…
    Sa devient répétitifs ce genre d’enfumage, a chaque fois ils annonce des trucs comme sa puis s’ensuit des nouvelles victimes humaines affectées des nouveaux types de virus…
    On connait la musique maintenant …
    Bah…au moins ils préviennent qu’ils savent programmer des moustiques dans le but de tuer… https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

    • M.G. M.G.

      Avant le beaujolais nouveau, voici le virus nouveau !

      Il y avait déjà la dengue, le zika et le chikungunya. Voici maintenant le virus Usutu. Tout aussi dangereux. Et lui aussi transmis par la piqûre d’un moustique.
      Un tout premier cas d’infection humaine a été détecté en France, par l’équipe de l’Inserm de Montpellier. Le patient, âgé d’une trentaine d’années, a pu être soigné, échappant aux graves conséquences de ce virus, qui s’attaque au système nerveux.

      Montpellier. Premier cas d’infection humaine au virus Usutu en France

      Bonne journée
      M.G.

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Je suis un peu de l’avis de CryptoKrom, mais j’ajoute qu’à force de vouloir éradiquer tout ce qui gêne l’humain, ces idiots vont finir par le faire disparaître lui aussi après avoir tué systématiquement toute la nature faune et flore comprises.
    C’est absolument insensé ! déjà les oiseaux disparaissent chaque années de plus en plus parce qu’ils ne trouvent plus rien à manger, idem pour les musaraignes, mulots et autres bestioles dites  » nuisibles » qui pourtant nous protégeaient de la maladie de Lyme, eh oui ! dans les régions où elles prolifèrent on ne connaît pas cette maladie ! et puis on tue le renard, le loup, l’ours etc…
    L’homme ne sait plus faire que cela : tuer, tuer, tuer ! les animaux, la flore, ne leur suffisant plus, ils se tuent entre eux…

    • Voltigeur Voltigeur

      Une consultation du public sur le projet de relâcher deux ourses dans les Pyrénées occidentales à la fin de l’été ou à l’automne 2018. Lancée ce lundi, la consultation sera ouverte jusqu’au 25 juillet…
      https://www.20minutes.fr/planete/2296463-20180626-pyrenees-atlantiques-consultation-publique-lacher-deux-ourses

      • Il faut regarder ce que dira Jean Lassalle. Celui qui ne voulait pas d’ours dans les Pyrénées, et qui s’attaque à d’inoffensifs vautours.

        • Natacha Natacha

          On ne doit pas oublier que les ours de Slovénie, bien que très proches des ours des Pyrénées, restent des ours de Slovénie. Cela peut expliquer certains comportements parfois. Néanmoins les problèmes rencontrés opposent des forces d’un autre ordre le plus souvent.
          Lassalle fait sourire les gens du pays quand il ne les fait pas grincer des dents.

        • predateur

          inoffensifs ,tu en es certain thierry 65 ???? https://www.youtube.com/watch?v=infyqpipAYk

          • Continue de venerer lassalle. il a besoin de gogos qui votent pour lui.

          • predateur

            c est surtout ton incompétence sur le sujet qui est inquiétant , pas lassalle
            les vautours se sont fortement multipliés sur les versants espagnols des pyrénées car on y laissait à leur disposition les animaux morts (porcs ,bovins ….)
            entre 2003 et 2005 ces charniers à ciel ouvert ont été fermés pour des raisons sanitaire,de ce fait une forte population de vautours est venue en france , et faute de cadavre cela a occasionné de nombreuses attaques sur des animaux vivants voir sur un alpiniste en détresse ….va bien falloir maîtriser leur prolifération https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

          • Alors tu devrais bien connaitre les alpinistes du mu des vautours?
            Mr l’expert en tout et n’importe quoi. Là ou je suis il y a des eleveurs, des alpinistes et eux me certifient que les vautours ne sont pas agressifs. Faut arreter de lire la gazette de la fnsea. :)

            De meme il y a quelques années je faisais de temps en temps ce mur et entre autres je n’ai jamais été agressé par un vautour. alors renseigne toi mieux avant de dire n’importe quoi.
            C’est uniquement un enjeu économique de certaines personnes bien connues dans le Haut Béarn.

          • predateur

            oui oui c est ça,déformer les faits ou les ignorer ,une grande spécialité chez les moutons de bergerie
            ,encore des complotistes derrière tout ça ,c est usé jusqu à la corde comme prétexte, tu vas finir par dévisser
            attention à tes arrières https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif
            http://www.lepoint.fr/societe/pyrenees-atlantiques-devoree-par-les-vautours-deux-heures-apres-sa-chute-03-05-2013-1663234_23.php

            Elle a eu la peur de sa vie. Une Nantaise de 27 ans a été poursuivie par une quarantaine de vautours il y a quelques jours sur la route du GR10, dans le massif des Pyrénées. Comme elle l’a raconté à Sud-Ouest, la jeune femme se trouvait aux alentours du col des Veaux, dans le Pays Basque, lorsqu’elle a aperçu un groupe d’oiseaux sur une carcasse de cheval.

            « Une expérience très angoissante »
            Alors que la randonneuse s’éloignait, les vautours se sont envolés et ont commencé à la suivre. « Avec un sac de 15 kilos sur le dos, je ne pouvais pas courir », témoigne la Nantaise. « Ils étaient très menaçants. (…) C’était une expérience très angoissante ». Les oiseaux se sont finalement enfuis 20 à 30 minutes plus tard. D’après le propriétaire du refuge Jeandel de La Pierre-Saint-Martin, « si elle s’était blessée, cela aurait pu être très dangereux ».

            bonne fête mon petit thierry https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • engel

    Quand une espèce prolifère, la faute en revient à un bouleversement de l’ordre biologique(la chaine du vivant).
    Et bien souvent, ce phénomène est du à la disparition (ou presque) de ses prédateurs naturels.

    Et c’est qui-qui…. qui a fait disparaître les prédateurs en question, humm…https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • Si la fondation Gates se mêle de ça, il y a fort à craindre… Je ne lui prête pas le Bon Dieu sans confession ! Et encore…
    N’oublions pas les chauves-souris (les pipistrelles dans le Sud), et les hirondelles, qui se nourrissent particulièrement de moustiques et moucherons en cette saison.

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Le nombre de pipistrelles ayant fortement diminué ces dernières années, combien seront-elles bientôt ? Les insectivores disparaissent les uns après les autres à cause des insecticides répandus partout…

  • Flo500

    Je suis d’accord avec Biquette, si Bill Gates s’en mêle, c’est qu’il y a une tromperie quelque part.

    Ce n’est pas forcément visible au premier regard, mais il y a un forcément un but malveillant derrière.

    Voici quelques dizaines d’années, l’introduction des renards devaient éradiquer la population des lapins en Australie.
    Résultat, ils ont éradiqué tous les oiseaux nicheurs et d’autres petits animaux, bien plus faciles à attraper qu’un lapin.

    Ces moustiques sont programmés pour tuer, mais rien ne prouve qu’ils vont s’attaquer à leur congénères dans la nature libre.
    Mais plus sûrement qu’ils s’attaqueront à tous les autres animaux à portée de piqûre, Et qu’ils leur communiquent « un produit » à haute virulence. Pas forcément dans l’immédiat, mais quelques mois plus tard, toute la faune infectée (du singe à la gazelle en passant par les escargots) diffusera cette substance chez leurs congénères comme chez l’homme.

    C’est complotiste, certes, mais je crois certains Hauts personnages capables du pire.

    Et si ce pire là ne se produit pas, ce sera malgré tout une hécatombe dans la chaîne alimentaire sous forme de dominos. Comme si on éradiquait le plancton dans l’océan.

    Plus de moustiques = hécatombe chez les chauves-souris, les oiseaux, les papillons (eh oui, un papillon ne peut pas se défendre contre un moustique piqueur), etc.

    • Natacha Natacha

      Les chats sauvages ont aussi contribué pour une large part à diminuer les populations d’oiseaux nicheurs en Australie. 😊

  • Natacha Natacha

    Le paludisme fait près de trois millions de morts par an.
    Ce n’est pas la fondation Gates qui fera dusparaître les anophèles femelles de la Terre. Elle pourrait faire étudier les merveilleuses molécules produites dans la nature pour enrayer cette fièvre terrible et faire des programmes d’éducation à la prévention des piqûres … de moustiques, mais ce serait contraire à son goût … des piqûres !