Union européenne. Les chiffres de la dette. LHK…

L’histoire de la construction de l’Union européenne est avant tout une histoire d’endettement public. La preuve en un graphique:
Graphique représentant l’évolution de l’endettement public des pays de l’UE et la valeur cumulée de celui-ci pour la courbe UE Source Eurostat

Le volume cumulée d’endettement de l’UE atteint en 2017 le chiffre respectable de 12, 46664 billions d’euros (à ne pas confondre avec le billion américain!).

Cela revient à  un endettement cumulé de 12 466 640 000 000 euros, soit 12 trillions d’euros (référence de mesure US)

Maintenant, la question est de savoir qui a créé la monnaie de crédit équivalente? Vous pensez que ce sont les banques centrales? Eh bien vous n’y êtes pas du tout.

Cette monnaie a été créée par quelques très grandes banques commerciales…

Les élus créateurs de cette monnaie privée à destination du public ET garantie par les peuples et les patrimoines communs se sont enrichis d’autant! Oubliez donc le 1%  que l’on vous présente comme étant les plus riches de la planète… Le méga-pactole est ailleurs…

La confirmation de ce que nous démontrons depuis 2011 a été confirmée par la Radio Télévision Suisse (organe d’Etat). Dans le cadre de la récente votation sur Monnaie pleine, le média écrivit ceci

« Aujourd’hui, la BNS émet les billets de banques et les pièces de monnaie, ce qui représente moins de 10% de la masse monétaire en circulation dans le pays. Le reste, c’est ce qu’on appelle « la monnaie scripturale », la monnaie virtuelle. Elle est créée par les banques privées lorsqu’elles allouent des crédits à une entreprise ou à un particulier. »

RTS, 10h25, « Monnaie pleine » propose un changement de système https://www.rts.ch/info/suisse/9623259-l-initiative-monnaie-pleine-est-balayee-et-la-loi-sur-les-jeux-d-argent-acceptee.html#timeline-anchor-13h55

Le média oublie de préciser que la partie la plus importante de création monétaire est à destination du secteur public.

Ce sont des dettes considérées comme sûres et qui, elles, sont créées à 100% du néant. Les réserves exigées pour les crédits commerciaux et aux particuliers ne sont plus jugées nécessaires dans le cas d’une dette publique garantie par le patrimoine et … les richesses des peuples.

12,5 trillions d’euros est le pactole que s’offre le marché de la haute finance (par opposition aux banques commerciales locales).

L’interface-clé de cette architecture entre l’argent des peuples et la haute finance internationale est la banque centrale qui rachète ces dettes souveraines au prix fort avec… notre argent que notre banque locale est forcée d’y déposer pour répondre aux « exigences de liquidités« , pour assurer la stabilité du système bancaire, etc.

Voilà pourquoi dans le cas de la Suisse, il fallait rejeter Monnaie pleine et dénoncer haut et fort la politique monétaire,  spéculative et orientée vers la haute finance internationale, de la BNS.

LHK

Résultats de l’initiative Monnaie pleine qui fut balayée par le peuple et les cantons suisses:

https://www.rts.ch/imports/flux/votations/rig/module-tabs.html?voteid=4077#rig-vote-4077-result-117045-vs

Source Liliane Held Khawam

 

Un commentaire

  • mianne

    La seule solution est de revenir à la vie simple et au troc : un kilo de patates de ton jardin contre trois oeufs de mes poules ou encore je te coupe les cheveux et en échange tu m’invites à souper ou encore je te répare ta plomberie et tu me répares ma mobylette . Tous nos grands financiers, assis sur des trillions de monnaie sans valeur et qui ne savent rien produire de tangible mourraient de faim .

Laisser un commentaire