L’affaire Babtchenko a débusqué les véritables hérauts des Fake News…

Qui osera se remettre en cause et avouer honnêtement, avoir été une « victime consentante » participant à une manipulation de l’opinion ?  Personne apparemment, quant aux excuses, on peut rêver ….

L’annonce de la mort de Babtchenko, c’était un cadeau du ciel pour eux.  Rendez-vous compte ; il était russe ; il était anti-Poutine (devenant du jour au lendemain le plus grand opposant du régime de Poutine) ; et cerise sur le gâteau, il était journaliste. Ils ne pouvaient rêver meilleure victime. Ils s’en sont gargarisé jusqu’à s’en étouffer. Pour pourfendre à leur aise le violent et sanguinaire Poutine, ils disposaient de déclarations officielles de Kiev. Ça c’est du solide, du béton, vérifié et approuvé par les grandes agences de presse non moins officielles.

Ce n’est pas comme ces informations bidon que l’on retrouve dans les médias complotistes. Et maintenant ? Ils vont simplement en vouloir à Babtchenko pour l’embarras causé, mais continueront de plus belle à se considérer comme les seuls capables de diffuser de vraies informations.  RI

************

Tarte à la crème médiatique : les opposants habituels de la politique du Kremlin ont dégainé des messages outrés sur Twitter le 29 mai lorsque l’assassinat du journaliste russe a été annoncé… Pourquoi bouder son plaisir ? Florilège.

Surprise : après avoir annoncé la mort du journaliste russe Arkadi Babtchenko le 29 mai, les autorités ukrainiennes ont présenté à la presse le même reporter le lendemain, en chair et en os, et bel et bien vivant.

Tout comme RT France, les médias du monde entier sont tombés dans le panneau et de nombreux habitués de la polémique s’en sont donné à cœur-joie pour condamner l’acte en prenant pour cible la Fédération de Russie et son président, Vladimir Poutine.

Quelques tweets bien vite retirés

En France, les opposants au Kremlin se sont montrés particulièrement prompts à réagir. Le philosophe Bernard Henri-Lévy, avec une morbide suavité, a ainsi dégainé dans un tweet (depuis retiré) : «Arkady Babtchenko était un courageux reporter de guerre. C’était aussi, surtout, un opposant à Poutine virulent. Assassiné, hier, dans la cage d’escalier de son immeuble à Kiev, de 3 balles dans le dos. Combien, depuis A. Politovskaia, de journalistes russes ainsi assassinés ?»

L’essayiste Raphael Glucksmann a également tiré à boulets rouges sur le Kremlin dans un tweet empreint d’une rage poignante : «Les ennemis de Poutine se font assassiner les uns après les autres, même hors des frontières russes […] Ils ont abattu l’incarnation même du courage. RIP. Tristesse et colère.»

Peut-être trop ému pour trouver le sommeil, Raphael Glucksmann a posté, quelques heures plus tard, un autre message qu’il n’a pas supprimé cette fois… En revanche, plus aucune mention du journaliste ressuscité : «Tchétchénie, Géorgie, Ukraine, Syrie, MH17, les homosexuels, Politkovskaia, Estamirova, Skripal, Litvinenko, le soutien aux ext droites, tant de raisons de ne pas (au moins) parader avec Poutine dans un stade de foot, même en quarts. Emmanuel Macron n’y allez pas svp».


Reprenant les propos de Raphael Glucksmann, l’éditorialiste du magazine Alternatives économiques, Guillaume Duval, a lui aussi pris la plume pour s’adresser «aux (très) nombreux poutinophiles que compte notre beau pays» : «Quand comprendra-t-on ici la nature de ce régime ?

Source Réseau International via :

https://francais.rt.com/international/51191-affaire-babtchenko-bhl-glucksmann-duval-personnalite-rattrapees-verite

2 commentaires

  • Encore une « affaire » qui tourne en eau de boudin. les russophobes devraient revoir sérieusement leur doctrine et surtout faire un remaniement dans les conseillers en communication.
    La méthode russe qui est de prendre du recul et de réfléchir avant de réagir a chaud a du bon. Depuis le temps que l’otan russophobe prends des vestes ils auraient du comprendre. Les europeistes démarrent au quart de tour et suivent aveuglément des idées émises au départ a londres. c’est saoulant a force.

  • keg

    Il y a les évènements et il y a ce que notre Filosophie nous en fait faire… Comme si la Fil aux offices pouvait avoir un rôle déterminant en politique…. On voit ce qu’il en est avec l’écologie (Hulot parle de se mettre en vacances comme son grand ou petit ongle incarné….). A chacun à sa place et la politicardie ne s’en portera que mieux. Elle n’a que faire des états d’ânes des spécialistes en tout excepté en politique (c’est un métier qui se fait sans diplôme, il faut simplement avoir des aptitudes et surtout pas de morale… incompatible avec la philosophie et/ou l’écologie)
    Attention dès lors aux vrais fake news.

    https://wp.me/p4Im0Q-2q5