« McDo dégraisse… pas ses Big Mac mais son personnel ! » L’édito de Charles SANNAT…

Et pendant ce temps là….

 

La preuve par MacDo! Comme vous le savez, je suis passionné par les mutations massives qui touchent le marché de l’emploi car cela concerne évidemment la vraie vie des vrais gens. Vous, moi, nous serons tous touchés par les immenses bouleversements qu’annonce la « robolution », la révolution robotique.

Il est de bon ton de passer à l’antenne et, comme je le dis souvent, de citer l’histoire éclusée et usée jusqu’à la corde des canuts qui ne veulent pas disparaître et de dire que l’automatisation ne fait pas perdre de travail et que c’est d’ailleurs dans les pays où il y a le plus de robots qu’il y a le moins de chômeurs.

Fin du débat.

Les canuts et la queue qui remue le chien!

Sauf que la réalité, ce n’est pas que plus il y a de robots moins il y a de chômeurs. La vérité c’est que les pays dans lesquels il y a le plus de robots sont par nature les pays les plus industriels, comme l’Allemagne ou la Corée du Sud, ou bien encore le Japon, et que dans ces pays industrieux, il y a effectivement moins de chômeurs parce qu’à la base, il y avait une industrie plus forte.

Il convient de rajouter aussi que dans ces pays autrefois en plein emploi, nous avons assisté ces dernières années à l’apparition du chômage ou d’une classe très pauvre de travailleurs, voire les deux, comme en Allemagne et, dans une moindre mesure, au Japon.

Dire que plus il y a de robots, moins il y a de chômage est aussi crétin que de dire que c’est la queue qui remue le chien…

L’automatisation en marche chez McDo

La réalité de l’emploi est donc toute autre.
Très différente.
Effrayante.

Prenons par exemple le cas emblématique d’une entreprise mondialement connue et reconnue à travers le monde.

Une entreprise qui a besoin de beaucoup de main-d’œuvre, qui recrute tout le temps car ayant beaucoup de « turn-over », c’est-à-dire des taux de « rotation » importants de ses effectifs. En clair, beaucoup partent volontairement (ou non) chaque année.

Normal, c’est un métier difficile, un métier également temporaire. Celui d’équipier. Équipier Mc Do !

Un boulot de jeunes, d’étudiants, un boulot pour se mettre le pied à l’étrier ou remplir la gamelle. Mais un métier quand même, et au-delà d’un métier, une véritable école. Celle du travail dur et harassant. L’école de la rigueur et de l’obéissance, l’école où l’on apprend à appliquer les règles, mêmes celles qui consistent à brosser les joints des carrelages une fois l’an à la brosse à dents pour que le restaurant soit rutilant. Ceux qui ont travaillé chez McDo sauront de quoi je parle.

Si vous voulez recruter un « jeune » qui sait bosser, un jeune courageux, prenez celui qui sort de deux ou trois ans chez McDo, vous ne vous tromperez sans doute pas !

Chaque année, McDo forme des milliers de jeunes. C’est moins le cas et cela le sera de moins en moins, comme en témoigne ce graphique effarant sur l’emploi chez McDo par rapport au nombre de restaurants !

Mac do automatisation graphique emploi

McDo : graphique de l’automatisation de l’emploi

Comme vous pouvez le voir, en 2013, les 35 429 restaurants avaient besoin de 440 000 collaborateurs pour tourner.

En 2017, avec 37 241 restaurants, soit nettement plus, McDo n’a plus besoin que de 235 000 personnes.

Comme le taux de rotation des effectifs est très important, il n’a pas été nécessaire de faire de plans de licenciement, cela ne s’est donc pas vu ni étalé à la une des journaux.

Pourtant, le phénomène est là.

En 5 ans, McDo aura divisé par 2 ses effectifs.

Remarquable non ?

Les profits suivent évidemment la courbe inverse.

Plus encore, comme client, c’est vous qui maintenant passez commande aux bornes automatiques, en trouvant cela « vachement bien », parce que « c’est nettement plus pratique ».

Le résultat ? 200 000 postes en moins.

Vous ne faites donc pas face à la disparition du travail du jour au lendemain, mais à sa raréfaction.

À cela, vous devez vous préparer, vous-même comme vos proches, et en particulier vos enfants. Si vous êtes retraité, et que vous pensez que vous n’êtes plus concerné, vous vous trompez, hélas.

Tout le financement des retraites repose sur la capacité des actifs à payer des cotisations sur des salaires versés qui servent à payer les pensions de nos anciens.

Point de salariés, point de salaire. Point de salaire, point de cotisation. Point de retraite !

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT pour Insolentiae

Voir:

 

 

11 commentaires

  • lumpenproletariat

    Viva l’IA !!!

    Savoir que la classe moyenne supérieure va se retrouver à pointer au chômage, j’adore !!!
    Et oui l’empathie nait de l’expérience chez la plupart d’entre nous, faut avoir palper le chaos, pour bien l’appréhender…
    Pour les Docteurs hautains et prétentieux qui s’imaginent que vous êtes tout le temps tristounet – Forcément Ducon, tu me vois uniquement quand je suis malade – et qui trouvent que dalle et bien l’IA diagnostique mieux que eux …

    Et oui, on trouve toujours un plus gros poisson que soit pour se faire croquer…

    https://www.youtube.com/watch?v=Ka5V4O1RXIw

    Chacun ses factures et Dieu pour Tous.

  • D’apres la photo, ils ne dégraissent pas non plus les clients. :)

  • gnafron

    marre de « ma queue Donald » ???

    qu’ils aillent chez « mes couilles Mickey » !!!

  • g

    Ils feront travailler les clients, ça peut-être un nouveau concept marketing ! rentabiliser à 100% leur business.

    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

    • predateur

      non pas un nouveau concept , ça existe déjà ……à la poste par exemple …où les receveurs te regardaient remplir tous les papiers à leur place (dépot de chéque par exemple ou ils te rendaient le timbre et l enveloppe pour que tu colles le timbre même quand tu étais seul dans le bureau)
      et te regardaient goguenards les bras croisés
      maintenant c est une machine (quand elle fonctionne ) plus besoin de dire bonjour , merci , en revoir
      et que l on ne vienne pas me parler de ceux qui rejoignent le banc des chômeurs ,à force de se tirer des balles dans le pieds on finit par avoir mal

  • Bormes

    Dès que la technologie coute moins cher que le salaire de l’humain, le salaire disparait au profit des machines et surtout des actionnaires.

    Plus la technologie évolue et plus les emplois des classes moyennes et supérieurs disparaissent,
    il faut dire que des emplois de base dans l’industrie, il n’y en a plus beaucoup…

    Lorsque les humains ne pourront plus acheter tout ce que les machines produiront, le modele sera mort puisqu’il ne peut survivre qu’en croissance !

    Or il n’y a PLUS de croissance, la croissance n’est possible que si on extrait toujours plus d’énergie et toujours plus de ressources qu’avant, ce qui n’est plus le cas,
    donc le systeme est déja mort, nous assistons a son agonie.

    Il faut repenser notre modele de société vis a vis de la vie, de notre planète et de ses ressources, c’est un impératif.

    • Voltigeur Voltigeur

      Ce que tu n’acceptes pas chez toi, tu ne peux te permettre de le reprocher aux autres.. Ne verses pas dans le pathétique et le victimaire, ça ne fonctionne pas ici :)

  • peyomou

    Ne pas manger les saloperies de cette chaîne infâme, c’est bon pour la santé.

  • Impressionnante, cette photo !!
    Il y a bien des années, lors d’un voyage, j’ai du aller manger dans cette chaîne de produits toxiques. Enfin… poussée par la faim je suis allée au plus court. Je n’ai rien compris à la machine sur laquelle j’étais censée passer ma commande.
    J’ai rengainé ma faim et suis allée voir ailleurs ! Je n ‘y ai plus jamais mis les pieds.

    Nous sommes là en présence d’un des nombreux exemples qui nous mène à une société froide et mécanique, où les humains parlent à des machines, comme les caisses automatiques des supermarchés. On y voit aussi des esclaves qui préparent les commandes de clients qui, après avoir sonné le personnel, se fait livrer directement dans la voiture.

    Mais attendez le black out ! Là, on va commencer à rire, même si nous serons tous plus ou moins touché, surtout si nous n’avons pas pu (ou voulu) avancer vers plus d’autonomie …

  • Sérieux je suis pour les relations humaines basées sur l’amour et le partage, pas pour l’esclavage.
    On ce plein qu’il remplace les esclaves humains par des robots….allô la terre bip bip
    Tant qu’il y aura autant de gens pour manger cette merde, travailler avec cette merde ( pleurer pour travailler en tant que caissier parce que on t’as dit il faut travailler, gagner de l’argent, acheter une maison, avoir une banque, faire un credit, une voiture, je trouve ça grave, pleurer pour être esclave et quémander 3 sous pour être traité comme une sous merde……)et écouter (cette belle musique servie à la tv/radio) cette merde rien ne s’arrangera. Tu n’aimes pas les caisses auto, tu n’aimes pas la grande distribution, tu veux de l’humains va acheter ou/et échanger chez un agriculteur…..N’etant Pas particulièrement partisan de big brother, c’est quand même bien pratique de temps à autre, cela peut être même « bon »utilisé à bon escient. Ceci est tel qu’il est car chaque jours les petit moutons 🐑 ce lèvent et donnent toutes leur énergie pour que ça continue ainsi. Le diable n’est plus que dans les details…😅
    La roue tourne😂 et ainsi de suite .
    https://youtu.be/7q36DMp-zrY
    Si ça peu donner envie à certain de « réfléchir » et/ou de regarder en eux
    🙏💪💫❣️