Viviane Teitelbaum : “On tue aussi des Juifs en Belgique”…

Titre original : Votre déclaration “On tue aussi des Juifs en Belgique”


En France, après le meurtre de Mireille Knoll, 300 personnalités ont signé dans Le Parisien une tribune pour condamner le “nouvel antisémitisme”. La députée bruxelloise Viviane Teitelbaum leur donne écho dans notre Plat pays en accordant une interview à La Libre Belgique. La situation serait tout aussi inquiétante chez nous. “On tue aussi des Juifs en Belgique”, constate la députée libérale. Choqué par ses propos, Rudi Barnet, militant de la cause palestinienne, lui répond à travers une lettre ouverte. (IGA)


Madame,

Je découvre horrifié que ce n’est pas seulement en France que les Musulmans et leurs sbires pratiquent “une épuration ethnique à bas bruit” de la population de culture ou de religion juive (voir “Le Parisien” du 22/4) mais, lisant votre proclamation “On tue aussi des Juifs en Belgique” (Libre Belgique du 25/4)… Que notre plat pays est aussi gangrené par ce fléau.

Ainsi donc, telle une nouvelle Gabrielle Petit se dressant face aux bourreaux, vous appelez à lutter contre ce nettoyage ethnique et ces crimes antisémites qui vont nous submerger.
Pour nous faire prendre conscience de la gravité de la situation et justifier l’urgence de l’action, vous nous rappelez l’attentat du Musée juif de 2014, ainsi que l’assassinat du docteur Wybran en 1989.
C’est pas un peu maigre pour lancer votre appel aux armes?
Pourquoi aussi utilisez-vous le temps présent (“On tue…”) quand on sait qu’il y a déjà près de quatre ans que l’odieux massacre du musée juif a été perpétré par un djihadiste français de Daech et que la mort du docteur Wybran date de près de trente ans?
De plus, on pourrait vous opposer des noms de victimes “de l’autre camp” comme celui de Naïm Khader, un des artisans de la reconnaissance de la cause palestinienne en Europe, assassiné par le sinistre Mossad en 1981 dans une rue d’Ixelles, votre commune.

Dans ce même article, vous affirmez aussi que depuis une dizaine d’années et la fin de la seconde Intifada palestinienne (2005) des banderoles avec le slogan “Mort aux Juifs” sont brandis dans les manifestations.
Ayant participé à la plupart de celles de Bruxelles depuis 2000 et ayant un tempérament assez observateur, j’atteste que votre proclamation est mensongère et vous défie de montrer la moindre photo démontrant ce que vous affirmez.
Dans ces manifestations protestant contre les crimes israéliens, je vous concède cependant qu’il y avait des banderoles avec le slogan “Mort à Israël”… comme il y avait des slogans “Mort  aux USA” du temps de la guerre du Vietnam.
Même une militante du sionisme actuel, celui des Lieberman, Regev, Bennett et consorts, doit admettre que ce n’est pas pareil, non?

A la lecture de votre interview, certains penseront que vous délirez, mais nous savons bien, vous et moi, que l’objectif réel de votre déclaration n’est pas la lutte contre le racisme anti-juif dans notre pays, mais qu’elle s’inscrit dans l’énorme campagne de propagande (voyez le calendrier des évènements sportifs, culturels, télévisuels…) déclenchée depuis quelques mois par le régime de Netanyahu pour tenter de redorer l’image de son régime, occulter ses atteintes aux droits humains en Cisjordanie occupée et à Gaza et faire taire les voix accusatrices.
Vos propos hostiles envers la Ligue des Droits de l’Homme et son président en témoignent.
Vous ne reculez d’ailleurs devant aucun amalgame tel cet absurde “antisioniste = antisémitisme” qui mettrait à l’index des figures comme Hannah Arendt, Albert Einstein (voir la “Lettre au “New York Times” du 2/12/1948) Martin Buber, Avraham Burg, Marek Edelman, Noam Chomsky… La liste des antisionistes juifs est longue.
Tous des antisémites, donc!
Autre amalgame perfide et ridicule, cette imbrication “communauté juive = Israël”, chère à vos amis du CRIF et du CCOJB… Assimile-t-on, simple exemple, la culture et la religion chrétiennes à un quelconque état ou régime politique?

Madame, votre attitude complotiste et votre appel “soft” à l’interpellation de la communauté musulmane, ne me semble pas digne d’une responsable politique soucieuse de démocratie.
Mais le citoyen lambda que je suis a une nature optimiste et espère sincèrement que vous prendrez conscience que vos déclarations incendiaires n’amèneront rien de positif pour les relations entre les diverses communautés de notre pays.
En espérant aussi que vous cesserez de louanger un régime raciste condamné par toutes les instances internationales.

Rudi Barnet

Source Investig’Action

Signalé par Françoise G.

23 commentaires

  • Silouane

    Antisémitisme, islamophobie… ça ça fait la Une des merdias.
    Si on doit faire une concurrence victimaire : la christianophobie, par contre,ça, tout le monde s’en tape.
    Parie qu’il y en a qui n’avait jamais entendu parler de ce mot…

    Et pourtant, les chrétiens sont les plus persécutés dans le monde.

    • M.G. M.G.

      Le terme « antisémite » invariablement utilisé pour définir une attaque dirigée contre la communauté israélite ou l’un de ses membre est un abus de langage. Les sémites forment un ensemble de peuples qui appartiennent simplement à une même famille linguistique, rien d’autre. Redéfinir le terme « Sémite » comme synonyme de « Juif » relève de l’imposture, de la novlangue …

      M.G.

  • M.G. M.G.

    On tue aussi beaucoup de musulmans, de catholiques, de bouddhistes ou d’agnostiques à travers le monde, mais étonnamment peu de sionistes. Le sionisme étant, faut-il le rappeler, une idéologie suprématiste tribale et non une religion …

    M.G.

  • DEMAX

    Frontistes, patriotes, souverainistes, identitaires, recommandez ce blog à vos amis(ies) > http://wolf.over-blog.com

    • Franchement non.

      D’une pour l’usage grossier de Nudge, on est sur un site de pensant bêlant, pas FB.
      De deux, comment conseiller un site dont on ne connait nullement la teneur.
      De trois, franchement, tes créations vont bien pour les groupes FB et Twitter #revoltepantouflarde , mais pas de contenu nouveau, l’alt right disposant déjà d’armada d’artistes.

      Conseil: il faut mettre ta patte, en plus que juste le pseudo genre copyright……

      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    • M.G. M.G.

      La caricature ne fait pas avancer le débat, mais pousse parfois vers de regrettables extrémités …

      M.G.

  • mianne

    Novlangue et mépris
    Une succession d’anomalies pourraient expliquer le ressentiment de certains non-juifs envers les juifs .
    1 -Pourquoi les religions de toutes les autres vieilles dames assassinées par des voyous ne sont-elles pas mentionnées et ne suscitent-elles pas l’indignation dans les médias ?
    Pourquoi la loi française considère-t-elle comme une circonstance aggravante le fait que la victime d’une agression soit juive . C’est scandaleusement injuste et méprisant pour les victimes non-juives considérées ainsi comme de moindre importance .

    2 – Pourquoi un mot spécifiquement juif, hébreu, « shoah », désigne-t-il aujourd’hui, dans les médias et même dans nos manuels scolaires, la rafle, la déportation et l’assassinat en masse par les nazis de personnes dans les camps de la mort , rejetant avec mépris dans l’oubli toutes les victimes non-juives qui ont partagé le sort des juifs : les gens du voyage (Tziganes de l’Est et Gitans du Sud), les communistes, les intellectuels dissidents, les opposants politiques, les homosexuels etc …
    C’est ce mépris qui, au procès de Maurice Papon, a motivé le rejet, par l’avocat Me Arno Klarsfeld, du témoignage du poète Jean-Louis Bauer, président de l’Association des Représentants des familles Tziganes Victimes des Nazis , sous prétexte que seuls les témoignages concernant les juifs étaient acceptables dans ce procès .

    3- Un autre terme mal employé, est « anti-sémitisme » et actes « anti-sémites » quand des musulmans en sont les auteurs, car les enfants d’Ismaël, les Palestiniens, les musulmans, sont aussi sémites que les enfants d’Israël et ne peuvent donc pas être antisémites . Les médias et de nombreux juifs semblent ainsi ne pas vouloir reconnaître le sémitisme des enfants d’Ismaël. Il faudrait parler d’antisionisme politique ou d’anti-judaïsme religieux dans le cas de certains actes commis par des musulmans mais surtout pas d’antisémitisme .
    Tout ce mépris officialisé par la loi , le nouveau vocabulaire , les médias et l’enseignement, par de nombreux juifs au pouvoir envers les non-juifs est source de ressentiment .

  • https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif
    Merci mianne, c’est tout à fait juste. Je me suis fait la même réflexion sur les vieilles dames qui subissent des attaques.
    Mais tout cela montre qui tire les ficelles; la manipulation est totale, et on se demande combien de gens peuvent encore croire ce que les merdias et le gouverne-ment nous racontent…

  • Lorsque l’on connait bien l’histoire du peuple hébreu, on sait qu’il ne faut pas confondre un certain nombre de choses et de personnes.
    Les mots, pour certains, sont des armes. Mais ils peuvent aussi les craindre à leur tour si on les modifie, même d’un « iota ».
    Lien : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/2017/07/histoire-des-israelites.html
    Cordialement.

  • Passetec Passetec

    Et Hitler était Juif !!!
    Généalogie d’Hitler (par Miles Mathis) – 1ère partie
    http://bistrobarblog.blogspot.fr/2018/02/genealogie-dhitler-par-miles-mathis.html

    Généalogie d’Hitler (par Miles Mathis) – 2ème partie
    http://bistrobarblog.blogspot.fr/2018/02/genealogie-dhitler-par-miles-mathis_25.html

    Généalogie d’Hitler (par Miles Mathis) – 3ème partie
    http://bistrobarblog.blogspot.fr/2018/03/genealogie-dhitler-par-miles-mathis.html

    Généalogie d’Hitler (par Miles Mathis) – 4ème et dernière partie
    http://bistrobarblog.blogspot.fr/2018/03/genealogie-dhitler-par-miles-mathis_3.html

  • sephiros

    Le seul antisémite, antisioniste c’est le Juif lui même ou il passe il créer ses choses par ses actions
    Roger Dommergue

  • Moins que de Palestiniens à Gaza…

  • JBL1960 JBL1960

    Les Palestiniens perdent leurs vies, leurs terres et leurs oliviers tandis qu’ils résistent aux chars et aux bulldozers israéliens. Leur réalité est la répétition d’expériences similaires auxquelles ont fait face – et continuent de faire face – les Amérindiens. En ce 21e siècle, la lutte des Amérindiens et des Palestiniens reste une seule et même lutte.

    « Élevée est notre âme et sacrés sont les pâturages.

    Et les étoiles sont mots qui illuminent …

    Scrute-les, et tu liras notre histoire entière »

    … a écrit Mahmoud Darwish pour les Amérindiens. Et pour les Palestiniens…
    https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/03/26/palestiniens-amerindiens-meme-flamme/

    Et sur le fondement biblique de la loi et de la politique fédérales indiennes ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/04/28/la-source-biblique-du-colonialisme-occidental-par-steven-newcomb/