Un occupant a été grièvement blessé lors de l’évacuation très violente de Tolbiac par la police…

C’est vraiment lamentable de s’en prendre aux étudiants de la sorte. Ça ne va que les conforter à continuer.Triste pays où ceux qui sont censés défendre le peuple, leur tapent dessus. La dictature en place, est confirmée par ces violences. Le banquier élyséen peut être fier de lui, mener le pays à la ruine ne lui suffit plus, il veut en plus mettre le peuple à genoux.. Partagez !

L’évacuation de la faculté de Tolbiac, vendredi matin, s’est déroulée dans une extrême violence de la part de la police. Un occupant, déséquilibré par un policier, est tombé de plusieurs mètres de hauteur. Il est grièvement blessé.

Illustration

De nouvelles têtes ont investi Tolbiac. En lieu et place des habituels occupants, des CRS paradent à l’intérieur de l’enceinte, arrachant fresques, banderoles et autres traces tangibles de l’occupation qui s’y tenait depuis le 26 mars. À l’entrée du site de Paris-1, on ne trouve plus la chaleureuse porte de carton qui accueillait visiteurs de passage, militants et occupants, mais une dizaine de camions de police qui barrent complètement le trottoir.

De l’autre côté de la rue, encore abasourdis par leur évacuation violente au petit matin, une vingtaine d’occupants font cercle, assis à même le sol, entourés par quelques dizaines de sympathisants, curieux et habitants du quartier. Certains terminent leur nuit, brutalement interrompue, dans des sacs de couchage. D’autres profitent de la solidarité des riverains, qui les ravitaillent en boissons et nourriture.

Parmi les occupants, se trouve Lucas*, déjà rencontré quelques jours plus tôt. Les yeux mangés par le manque de sommeil, cet occupant de la première heure donne une autre version des faits que celle de la préfecture : « À cinq heures du matin, les guetteurs nous ont averti de l’arrivée de la police. Il y avait 300 CRS. Ceux à l’extérieur portaient des fusils d’assaut. Ceux à l’intérieur, des tronçonneuses, des matraques et des gazeuses. Ils ont tout défoncé, et maintenant, ils nous font porter le chapeau pour les violences qu’ils ont commises. »

Adam*, qui participait à une ronde dans les couloirs ce soir-là, confirme les dégradations matérielles : « Quand on a entendu la police débarquer, on n’a pas eu le temps de faire grand-chose. On a cherché à fuir avec cinq autres gars, mais on s’est retrouvé coincés dans le sas des ascenseurs, derrière une porte blindée. L’un de nous connaissait le code des ascenseurs, alors on a essayé de monter le plus haut possible, vu que l’électricité était coupée. On s’est réfugié au quatrième étage, et on a attendu les flics. On les a très clairement entendus tout détruire, y compris les portes, lorsqu’ils montaient nous chercher. »

Mais la violence ne s’arrête pas qu’aux objets. Lucas* évoque « trois-quatre blessés, dont un grave », chez les occupants, ainsi qu’autant d’interpellations pour « outrage et rébellion ». Des chiffres qui ne donnent pas la mesure du degré de violence atteint dans la nuit.

…/…

Lire la suite

Auteur Maxime Lerolle pour REPORTERRE

27 commentaires

  • bonjour

    Merci aux gens de pouvoir et qui sont dans l’avoir et le toujours plus (rotmachin, rocmachins et leurs complices..banksters, religieux, pourritiques, veauxtants)
    Ordo ab caho, mieux diviser pour mieux régner..ci il existe sur cette planète un lieu ou l’avoir est remplacer par l’être et le pouvoir par le partage je suis preneur

  • GROS

    Vous avez vu l’état des locaux, à Tolbiac ?
    J’dis ça…

    • Tout à fait! C’est vraiment stupide. S’ils veulent casser qu’ils aient le faire là où ça fait mal, le siège des banques,des grands médias, le parlement. Quelle bêtise, les idiots utiles du système. Pour ce qui est du tabassage, je n’y étais pas donc ….. C’est facile de raconter n’importe quoi… N’oublions pas que parmi ces étudiants il y a souvent des anti-fa ultra violents. Le cliché, les méchants flics contre les gentils étudiants, très peu pour moi.

  • gnafron

    les flics sont « violants », on le sait

    comme disait déjà Théo, « ces macaques font malotrus » …

  • Empêcher les autres d’étudier au nom de la liberté à manifester… Ils devraient plutôt occuper le CG, CR, Préfecture….. Prendre possession de ZADs, camper sur l’autoroute ou la bourse de Paris…

    Vous imaginez si Mahmoud Ahmadinejad et ses co révolutionnaires s’étaient contentés de bloquer la fac de socio de Téhéran ?

    Si le Che ou Gandhi avaient fait de même ? Les printemps Arabes ? La révolution française ? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    • ROSSEL

      Je ne suis pas un fanatique de la légalité. L’histoire prouve que ce sont des minorités conscientes qui ont toujours manipulé les masses. Ce qui me dégoute en revanche c’est cette attitude des gauchistes de tous poils qui utilisent la coercition et la violence, qui trouvent cela normal quand elle est de leur fait, mais refusent d’en assumer les conséquences et appellent maman à la moindre baffe ; réaction typique d’enfants gâtés.

  • JBL1960 JBL1960

    Toutes les Polices et Armées du Monde, sont des institutions de l’État, donc des outils de la répression. Le seul moyen est que ces fonctionnaires réalisent, pas dans leur totalité c’est impossible, mais une certaine partie pouvant former une masse critique [NdJBL : la fameuse solution à 10/15% de la population mondiale], qu’ils viennent TOUS du peuple et qu’ils sont au service du peuple et non pas de l’État. Ils sont redevables aux citoyens, pas à la machine qui les pousse, selon le réglage thermostatique oligarchique, à la répression systémique (et systématique) des masses.

    Devant une causse juste représentée par le peuple, la volonté de répression s’efface. Le problème réside dans la force de division que possède l’État. Et quand, en France, la police manifeste pour ses conditions de travail, elle ne manifeste pas contre les injustices commises et la répression qu’on les force à faire dans un cadre d’état d’urgence totalitaire et permanent. Non, ces fonctionnaire manifestent pour de meilleurs horaires, de meilleurs moyens d’exercer leur répression. Ils ne questionnent pas le système, ils lui reprochent de ne pas lui donner assez de moyen pour sa volonté de répression !!!

    C’est pourquoi nous appelons toutes les polices et toutes les armées du monde à se tenir « CROSSES EN L’AIR » à nos côtés… RETIRONS NOTRE CONSENTEMENT, d’un coup sec, et l’Empire s’effondrera ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/11/13/crosses-en-lair-3-0/

    • xc

      L’ennui, c’est que le peuple n’est pas d’accord avec lui-même, qu’il y a des gens du peuple qui approuvent l’évacuation des facs. Les contribuables (ne serait-ce que la TVA, tout le monde paie des impôts) préfèreraient que les deniers publics soient employés à autre chose qu’à réparer les dégradations commises par les occupants des facs. Ceux qui ont des enfants étudiants qui ne peuvent compter que sur les études pour leur avenir préfèreraient que les diplômes ne soient pas des chiffons.
      Les Policiers, comme tout le monde, paient des impôts, et certains peuvent avoir des enfants étudiants. Et vous voudriez qu’ils se mettent du côté des bloqueurs ?

      Ultime précision: je ne m’occupe pas de la question de la sélection, seulement des moyens de la contester.

  • JBL1960 JBL1960

    Un intervenant dans la rubrique vos Infos, News… d’hier ou d’avant hier, avait indiqué qu’un enfant syrien avait raconté que l’attaque chimique à Douma était fausse, il semble qu’un second témoignage corrobore ► https://reseauinternational.net/un-second-petit-syrien-evoque-le-tournage-de-la-video-sur-lattaque-chimique-a-douma-2/

  • catho de base

    Quand on fait la guerre, on doit savoir à quoi on s’engage, accepter les avantages et assumer les inconvénients…

  • BA

    Trump-Macron : « Ils se parlent comme deux vieux potes. »

    Malgré leurs différences de style, les deux dirigeants affichent une grande proximité.

    Normal : Emmanuel Macron est américain dans sa tête.

    http://www.liberation.fr/france/2018/04/20/trump-macron-ils-se-parlent-comme-deux-vieux-potes_1644862

    – Quand on regarde la liste des Young Leaders de l’année 1981, on trouve un jeune politicien de droite Alain Juppé, et deux futurs ministres de la Défense : François Léotard, qui était de droite, et Alain Richard, qui était au Parti Socialiste.
    – Quand on regarde la liste des Young Leaders de l’année 1996, on trouve Pierre Moscovici et François Hollande. Ils étaient au Parti Socialiste.
    – Quand on regarde la liste des Young Leaders de l’année 2006, on trouve Najat Vallaud-Belkacem et Laurent Wauquiez.
    – Quand on regarde la liste des Young Leaders de l’année 2012, on trouve Cédric Villani, Edouard Philippe et Emmanuel Macron.

    Conclusion :

    Depuis 40 ans, de gauche comme de droite, les dirigeants politiques français sont les caniches des Etats-Unis.

    La liste des caniches :

    https://frenchamerican.org/young-leaders/earlier-classes/

  • Spike636

    Vous avez vue l’état du bâtiment ?
    On ne peut pas se comporter comme un animal et en parallèle réclamer le respect de sa personne.
    Étudiant ou non.

  • blackout

                             illustration…

  • Pimpin

    Ras le bol de ces fouteurs de merde qui s’imposent par la violence (oui, quand on bloque, on impose une violence, surtout quand on dégrade les locaux) et ensuite viennent se plaindre des conséquences de leurs actes.
    Si les CRS sont intervenus c’est parce qu’ils refusaient de sortir, et que toutes les négociations préalables ont échoué.
    Qu’ils assument !

  • Chèvre intello

    S’il y avait eu un blessé grave, cela serait déjà dans les journaux, car des témoignages sérieux seraient sortis. Cela dit, ce n’est que mon avis.

  • xc

    L’AP-HP dément.
    http://www.lemonde.fr/campus/article/2018/04/21/aucun-blesse-grave-dans-les-hopitaux-de-paris-apres-l-evacuation-de-tolbiac-affirme-l-ap-hp_5288745_4401467.html
    Il faudrait donner plus de détails (nom du blessé, nature des blessures, service hospitalier,…).

    Bon! Ces jeunes, ils pensaient qu’il n’y aurait pas d’expulsion ? Et que s’il y en avait une, elle se passerait comme l’entrée en classe au collège, en rang par deux et en silence ? Fallait pas occuper les amphis. Qu’est-ce que ces gens qui voudraient que leurs diplômes soient validés malgré des années universitaires incomplètes ? Faut-il penser qu’ils vont reprendre l’affaire de papa-maman et qu’ils s’en tapent des diplômes ? J’imagine la gêne de ceux qui ne sont pas enfants de bourgeois au moment de décliner devant un éventuel recruteur quelle est l’université les ayant diplômés.

  • Chèvre intello

    Faut peut-être chercher dans les morgues

  • Chèvre intello

    Ces jeunes sont des cons/ Macron qui est un Dieu vivant donne aux étudiants le droit de ne plus être tiré au sort. Et voilà comment ils le remercient. Bon, je vais me prosterner sur l’autel que je viens de confectionner en l’honneur de la toute puissance macronienne