On a encore trouvé une société française qui vend du matériel de surveillance électronique à l’Egypte…

Tout se rejoint, si l’état français l’autorise ailleurs, quand est-il de la surveillance des français ?…

Selon nos informations, l’entreprise française Ercom équipe le régime autoritaire égyptien en systèmes de surveillance de masse. Il y a quelques mois, “Télérama” avait déjà révélé les activités similaires d’une autre société, Nexa (ex-Amesys).

« Derrière sa banalité se cache une machine digne de James Bond. » 8 novembre 2017 : sur le plateau de BFM, un journaliste high-tech exhibe fièrement une réplique du téléphone sécurisé d’Emmanuel Macron. Un Samsung Galaxy « customisé par Orange Cyberdéfense », et doté « d’une boîte noire qui détruit toutes les données en cas de perte ou de vol ». Ce qu’il ne dit pas, c’est qu’une PME française a développé la technologie qui équipe ce petit bijou réputé inviolable. Son nom ? Ercom. L’histoire pourrait s’arrêter là. Un entrefilet dans la presse spécialisée. Un placement de produit parmi tant d’autres. Mais Ercom est une entreprise d’un pedigree particulier.

Sous ses dehors très présentables, elle vend de puissants systèmes de surveillance des réseaux à des régimes peu recommandables. Avec la bénédiction des autorités françaises. Selon des témoignages concordants recueillis par Télérama, Ercom équipe notamment l’Egypte du très autoritaire maréchal Sissi. En 2014, alors que le nouvel homme fort arrivait au pouvoir, la firme hexagonale a fourni des sondes et un logiciel perfectionné aux Renseignements militaires. Ces outils permettent d’intercepter l’intégralité des appels et des SMS, de surveiller le trafic Internet ou de géolocaliser une cible. Huit mois après nos révélations sur les activités de Nexa (ex-Amesys), c’est une preuve supplémentaire des échanges soutenus entre Paris et Le Caire dans le domaine du profilage des populations.

…/…

Lire l’article complet

Source Télérama

Sur le sujet:

3 commentaires

  • KromoZom Y KromoZom Y

    Eh bien nous, on est tous surveillé par les sonde quosmos/amesys qui font du dpi deep inspection package, les mêmes que celles vendu à Khadafi avant qu’on ne l’assassiner.

    Amesys qui je le rappelle est accusée de complicité de crime contre l’humanité pour le travail fait en Lybie, il y a eu une instruction judiciaire après j’ai arrêté de suivre l’affaire.

  • OpenWrt.org vous connaissez?

    • Voltigeur Voltigeur

      Le projet OpenWrt est un système d’exploitation Linux ciblant les périphériques intégrés. Au lieu d’essayer de créer un seul micrologiciel statique, OpenWrt fournit un système de fichiers entièrement inscriptible avec gestion des paquets.