Quelle eau pour votre spiruline ?…

Cyril et Sylvie pour le site « Spiruline d’Entrecasteaux » ont écrit ce qu’ils appellent un article, et que je qualifierais plutôt de dossier sur l’eau. Ces producteurs de spiruline, qui ont besoin d’une eau d’une qualité irréprochable, ont fouillé autant qu’ils ont pu, les sites habilités et les reportages, pour synthétiser ce qu’ils ont trouvé, avec un vaste tour d’horizon de nos régions. C’est assez long mais, super sourcé et imagé. Si vous vous inquiétez de la qualité de notre eau, lisez ce dossier, il est accablant pour les gestionnaires de l’eau, pour les industries qui polluent ou ont pollué et les différentes sources de pollution, pour l’état etc… Vous aurez en détail, des analyses, des cartes. Le bilan est affligeant, cette eau qui nous est primordiale, s’avère dangereuse pour notre santé.. Partagez!!

Toute culture classique de spiruline se pratique dans un bassin rempli d’eau. Mais de quelle eau s’agit-il ? Savons-nous vraiment ce que contient l’eau de notre robinet ou de notre forage ? La spiruline a le pouvoir d’absorber les molécules qui l’entourent et par conséquent le producteur se doit d’être très vigilant sur la qualité de cette eau et de son environnement. Plus encore, il devra choisir son site de production en fonction des nombreux paramètres, actuels et historiques, sur la contamination des sols et de l’eau de la région.

Saviez-vous qu’en France l’eau du robinet nous empoisonne un peu plus chaque jour ? Il y a les contaminations directes faites volontairement par les distributeurs d’eau : sels d’aluminium (Alzheimer) et chlore (cancers). Il y a les contaminations indirectes dues à la vétusté et à la corrosion de certaines canalisations du réseau : plomb, cuivre, nickel ou encore chlorure de vinyle. Il y a les pesticides et les nitrates utilisés par les exploitations agricoles intensives, les métaux lourds déversés par les industries minières depuis plus de 100 ans, La dégradation des 100 millions d’obus enterrés et encore actifs de la Grande Guerre, les PCB utilisés comme isolants électriques et récemment les nombreux résidus médicamenteux des hôpitaux ou des cliniques (perturbateurs endocriniens). Il y a les retombées atmosphériques radioactives des essais nucléaires et des catastrophes nucléaires comme Tchernobyl ou Fukushima. Enfin, il y a les contaminations naturelles aux métaux lourds comme l’arsenic et celles aux radiations comme le radon. Cette liste n’est pas exhaustive, car vous imaginez bien qu’il y a trop d’éléments à analyser vu le nombre de molécules nocives qui se baladent.

 

SPIRULINE ENTRECASTEAUX HAUT VAR FRANCE CYRIL RIBAS SYLVIE BEALLET SPIRULINE CANCER SIDA BIEN ÊTRE REGIME PERTE DE POIDS LEUCEMIE ALZHEIMER SOMMEIL GROSSESSE ALLAITEMENT ENCEINTE DIABETE CHOLESTEROL ALLERGIES SPORT SPORTIFS FER B12 VITAMINES MINERAUX PHYCOCYANINE ACIDES GRAS ESSENTIELS ACIDES AMINÉS RIPLEY FOX ARTHROSPIRA PLATENSIS ETUDES SCIENTIFIQUES LACS DE SPIRULINE NATURELS NATURELLES FEDERATION DES SPIRULINIERS DE FRANCE

Toutes ces molécules nocives se retrouvent dans les fleuves, les rivières, les ruisseaux et les canaux de France, qui les transportent dans les zones les plus « sauvages » de l’hexagone. Elles se retrouvent également dans les sols, intoxiquant notre alimentation, et par infiltration atteignent les nappes d’eau souterraines.

Que ces agressions insidieuses condamnent une partie de la population aux cancers après 40 ans, ou détruisent parfois la santé en seulement quelques mois pour les femmes enceintes, les fœtus et les enfants, il faut se protéger, et en premier lieu, être informé…

Dans une culture de spiruline il est certain que ces dangers doivent être pris au sérieux. Pour tout producteur attentif à la qualité de sa spiruline, ces contaminations devront nécessairement conditionner le choix de son site de production…

A ne pas manquer :

Du poison dans l’eau du robinet, (France 3 – 2010 – 1h29).

PHASES DE TRAITEMENT DE L’EAU

SPIRULINE ENTRECASTEAUX HAUT VAR FRANCE CYRIL RIBAS SYLVIE BEALLET SPIRULINE CANCER SIDA BIEN ÊTRE REGIME PERTE DE POIDS LEUCEMIE ALZHEIMER SOMMEIL GROSSESSE ALLAITEMENT ENCEINTE DIABETE CHOLESTEROL ALLERGIES SPORT SPORTIFS FER B12 VITAMINES MINERAUX PHYCOCYANINE ACIDES GRAS ESSENTIELS ACIDES AMINÉS RIPLEY FOX ARTHROSPIRA PLATENSIS ETUDES SCIENTIFIQUES LACS DE SPIRULINE NATURELS NATURELLES FEDERATION DES SPIRULINIERS DE FRANCE

Circuit de traitement de l’eau © XDR

Pour commencer il faut savoir que l’eau de votre robinet est pompée soit directement dans les cours d’eau, accessible à toutes les pollutions de notre temps, soit dans les nappes souterraines mieux protégées, suivant leur profondeur et la composition filtrante des sols. Puis, avant d’arriver à votre robinet l’eau subit plusieurs phases de traitements pour une parfaite transparence, et innocuité… !?

  • La première phase ou dégrillage / tamisage, élimine les plus gros débris au travers de grilles et de tamis.
  • La deuxième phase ou pré-oxydation chimique, utilise le chlore, l’ozone, le permanganate de potassium ou le dioxyde de chlore. Cela permet d’éliminer d’une part le fer et le manganèse dans le cas des eaux souterraines, ou la couleur et les algues dans le cas des eaux superficielles (fleuves, rivières…).
  • La troisième phase est la floculation / coagulation et décantation. On laisse l’eau au repos pour que les plus grosses impuretés tombent au fond de la cuve. Pour les plus petites encore en suspension les distributeurs ajoutent des sels d’aluminium (plus rarement de fer) pour les agglomérer et les piéger.
  • La quatrième phase est la filtration. L’eau est envoyée sur un lit de sable qui retient les particules encore en suspension, mais aussi certains parasites. De plus les bactéries qui se développent sur le sable consomment une partie des matières organiques, ainsi que l’ammoniac, le fer ou le manganèse encore présent.
  • La cinquième phase est l’ozonation. Elle permet de désinfecter l’eau en y additionnant de l’ozone qui va attaquer les bactéries et les virus par oxydation, ce qui les rendra inoffensifs.
  • La sixième phase filtre l’eau obtenue sur des charbons actifs en grains pour en retenir les substances chimiques ou organiques.
  • La dernière phase, la plus importante, est la désinfection totale de l’eau par Chloration. Cela consiste à rajouter assez de chlore pour garantir une bonne désinfection de l’eau dans le temps.

L’eau est enfin pompée vers des points hauts, type châteaux d’eau et vous n’aurez qu’à ouvrir le robinet pour accéder au précieux breuvage…

L’EMPOISONNEMENT PAR LES DISTRIBUTEURS D’EAU

C’est en 1964 que les premières agences de l’eau ont été créées en France, et donc les premières contaminations volontaires. Aujourd’hui deux gros groupes sont loin devant, Veolia et la lyonnaise des eaux du groupe Suez environnement. Non seulement ils nous empoisonnent à l’aluminium et au chlore, mais en plus ils nous arnaquent honteusement avec des prix exorbitants :  pour un coût de revient à 41,30 euro, ils nous prennent 100 euro, là ou les régies municipales, plus proches de leurs administrés, en demandent 45,43. En 2007, UFC-Que Choisir donne le prix du m3 d’eau en France – 1,98 € pour Clermont-Ferrand et 3,77 € pour la banlieue parisienne (cf. Prix de l’eau : UFC-Que Choisir épingle Veolia et Suez – 20 minutes).

Sur ce sujet voir Cash Investigation, L’eau, scandale dans nos tuyaux, France 2 – 2018 – 2h15 (pour les marchés truqués présumés de Veolia c’est à partir de la 87ème minute).

ALUMINIUM : en 1998, le professeur Jean-François Dartigues de l’INSERM, après une longue étude épidémiologique1 sur plus de 3700 personnes, lance un cri d’alerte : à 100 µg d’aluminium par litre d’eau, le risque de la maladie d’Alzheimer augmente de 50% (la norme qualité en France est pourtant de 200 µg/l).

Une autre étude2 montre qu’à l’autopsie, on constate que le cerveau des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer contient une concentration élevée d’aluminium, métal qu’on ne retrouve pas dans les tissus cérébraux sains.

Pour en savoir plus :

  1. Relation between Aluminum Concentrations in Drinking Water and Alzheimer’s Disease : An 8-year Follow-up Study (Virginie Rondeau, Daniel Commenges, Hélène Jacqmin-Gadda, Jean-François Dartigues – INSERM, 2000 – 31 pages) – pdf
  2. Aluminium in brain tissue in familial Alzheimer’s disease (Ambreen Mirzaa, Andrew Kingb, Claire Troakesc, Christopher Exleya, 2016 – 16 p) – pdf
  3. Chronic exposure to aluminum and risk of Alzheimer’s disease : A meta-analysis (Zengjin Wanga, Xiaomin Weia, Junlin Yanga, Jinning Suoa, Jingyi Chena, Xianchen Liub, Xiulan Zhaoa, 2015 – 7 p) – pdf

CHLORE : depuis 2003, sont officiellement reconnues comme maladies professionnelles auprès des maîtres nageurs et personnels techniques, les affections cardiaques, les bronchites, les bronchiolites aiguës, les rhinites, l’asthme, l’eczéma et quelques autres.

SPIRULINE ENTRECASTEAUX HAUT VAR FRANCE CYRIL RIBAS SYLVIE BEALLET SPIRULINE CANCER SIDA BIEN ÊTRE REGIME PERTE DE POIDS LEUCEMIE ALZHEIMER SOMMEIL GROSSESSE ALLAITEMENT ENCEINTE DIABETE CHOLESTEROL ALLERGIES SPORT SPORTIFS FER B12 VITAMINES MINERAUX PHYCOCYANINE ACIDES GRAS ESSENTIELS ACIDES AMINÉS RIPLEY FOX ARTHROSPIRA PLATENSIS ETUDES SCIENTIFIQUES LACS DE SPIRULINE NATURELS NATURELLES FEDERATION DES SPIRULINIERS DE FRANCE

Mais il y a plus grave : la chloration de l’eau de boisson réagit avec la matière organique présente dans l’eau et donne naissance à des dérivées, les trihalométhanes ou THM, les acides haloacétiques HAA et les haloacétonitriles. Les THM, hautement cancérigènes, déclenchent la production de radicaux libres dans l’organisme, causant de nombreux dommages sur les cellules (cancer de la vessie, du colon et du rectum). D’autres dangers pour les femmes enceintes et les fœtus ont également été notés.

Une étude réalisée à Hartford Connecticut, a constaté que : « Les femmes atteintes d’un cancer du sein ont des niveaux organochlorés (sous-produits de chloration) de 50% à 60% plus élevés dans les tissus du sein que les femmes en bonne santé. »

Encore plus de chlore aujourd’hui : saviez-vous que depuis 2014 le plan Vigipirate a imposé aux exploitants de toutes les unités de distribution d’eau, par le biais des préfets, de pratiquer une surchloration ? L’objectif est de réduire l’activité de la toxine botulique en cas de contamination du réseau par une action terroriste. Et si le plan Urgence attentat est décrété, la dose sera encore plus conséquente.

Il est à noter que le chlore dans l’eau de boisson ne correspond qu’à 30% des problèmes de santé, 70% sont imputés à l’inhalation de vapeur et l’absorption du chlore par la peau sous la douche. En effet, une douche chaude ouvre les pores et permet une assimilation beaucoup plus rapide du chlore et de toutes les autres substances chimiques.

Sachez également que le chlore est immédiatement absorbé par les fruits et les légumes que vous lavez sous l’eau du robinet !

Pour en savoir plus :

  • Les Sous-Produits Chlorés dans les Eaux Destinées à l’Alimentation Humaine – Facteurs de Formation, Impacts sur la Santé, Evaluation des Risques dans le cas de la Bretagne (Gérard Gruau, 2004 – 47 p) – pdf

FLUOR : Ah ! Depuis 1985 les distributeurs d’eau ont l’interdiction de pratiquer la fluoration grâce à un avis du CSHPF (Conseil Supérieur d’Hygiène Publique de France).

L’EMPOISONNEMENT PAR LES RÉSEAUX VÉTUSTES

SPIRULINE ENTRECASTEAUX HAUT VAR FRANCE CYRIL RIBAS SYLVIE BEALLET SPIRULINE CANCER SIDA BIEN ÊTRE REGIME PERTE DE POIDS LEUCEMIE ALZHEIMER SOMMEIL GROSSESSE ALLAITEMENT ENCEINTE DIABETE CHOLESTEROL ALLERGIES SPORT SPORTIFS FER B12 VITAMINES MINERAUX PHYCOCYANINE ACIDES GRAS ESSENTIELS ACIDES AMINÉS RIPLEY FOX ARTHROSPIRA PLATENSIS ETUDES SCIENTIFIQUES LACS DE SPIRULINE NATURELS NATURELLES FEDERATION DES SPIRULINIERS DE FRANCE

détérioration de conduite d’eau © XDR

Le réseau d’eau potable en France c’est 900.000 km de canalisations. Leur vétusté entraine la perte d’un milliard de mètres cubes par an, soit 20% de l’eau traitée. Cette perte en dit long sur l’état des canalisations. Actuellement 0,6% du réseau est renouvelé chaque année, à ce rythme tout sera en ordre dans 160 ans…

Mais cette perte en eau faramineuse n’est pas seulement un fait écologique énorme, c’est la conséquence de la vétusté de canalisations posées il y a plusieurs décennies, vétusté synonyme de matériaux nocifs pour la santé.

LE PLOMB : c’est le plus médiatique, on parle de saturnisme et sa toxicité n’est plus a démontrer. Utilisé pour les réseaux de distribution jusque dans les années 70, ce n’est qu’en 1998 que la directive européenne 98/83/CE en proscrit l’utilisation. Pour autant, 7,5% des branchements en eau potable sont encore en plomb (cf. la carte).

SPIRULINE ENTRECASTEAUX HAUT VAR FRANCE CYRIL RIBAS SYLVIE BEALLET SPIRULINE CANCER SIDA BIEN ÊTRE REGIME PERTE DE POIDS LEUCEMIE ALZHEIMER SOMMEIL GROSSESSE ALLAITEMENT ENCEINTE DIABETE CHOLESTEROL ALLERGIES SPORT SPORTIFS FER B12 VITAMINES MINERAUX PHYCOCYANINE ACIDES GRAS ESSENTIELS ACIDES AMINÉS RIPLEY FOX ARTHROSPIRA PLATENSIS ETUDES SCIENTIFIQUES LACS DE SPIRULINE NATURELS NATURELLES FEDERATION DES SPIRULINIERS DE FRANCE

Le plomb est responsable de nombreuses pathologies aiguës ou chroniques dont la gravité dépend du taux et de la durée de l’intoxication : douleurs abdominales modérées à intenses avec constipation, vomissements, encéphalopathie (trouble de l’équilibre, délire, convulsions, coma), neuropathies périphériques (paralysie antibrachiale pseudo-radiale, sclérose latérale amyotrophique), atteintes rénales, hypertension artérielle, hyperuricémie et cancer (gastrique, broncho-pulmonaire et des voies urinaires). On note aussi des effets hématologiques, parotidite, pancréatite, anti-spermatogène et foetotoxique. Sa limite est fixée à 10 µg/l.

LE NICKEL : il entre dans la composition de divers accessoires de plomberie (tuyaux, raccords et robinets). Il a des effets systémiques sur les reins, sur le système immunitaire et provoque une mortalité néonatale. Le nickel est également génotoxique, et pourrait aggraver les cancers de la vessie et des poumons. Sa limite est fixée à 20 µg/l.

LE CHLORURE DE VINYLE MONOMERE : il provient de la stagnation de l’eau potable dans les canalisations en polychlorure de vinyle (PVC) datant des années 60. Le centre internationale de recherche contre le cancer (CRIC) a reconnu le chlorure de vinyle comme cancérogène pour l’homme (cancer du foie).

Avec un coût de remplacement à 100.000 € du kilomètre, les pouvoirs publics préfèrent réaliser des purges périodiques de l’eau potable se trouvant dans ces conduites en PVC (peu écolo !) plutôt que de les remplacer. Mais l’état se veut rassurant, cette intoxication ne concerne que 600.000 habitants. Sa limite est fixée à 0.5 µg/l.

LE CUIVRE : depuis les années 70 le cuivre est passé maître dans les réseaux d’eau des habitations. La durée de vie du cuivre est en moyenne de 20 ans, après quoi arrive la corrosion. Des scientifiques lancent l’alerte, après avoir constaté que les microparticules de cuivre mélangées à l’eau peuvent engendrer, après de longues années certes, la maladie d’Alzheimer, des problèmes cardiaques et du diabète.

En effet, le cuivre présent dans l’eau est inorganique et donc non assimilable contrairement à celui présent dans les aliments. De nombreux problèmes sont attribués au cuivre inorganique : nausées, diarrhées, vomissements, problèmes hépatiques, troubles mentaux comme la schizophrénie, autisme, troubles de la parole, hyperactivité enfantine, dépression, maux de tête, douleurs musculaires, ou encore hypertension. Sa limite est fixée à 2 mg/l.

La plupart de ces pathologies surviendraient progressivement aux vues des doses infinitésimales présentes dans l’eau de distribution. On parle de 20, 30 voir 40 ans. Faites le calcul par rapport votre premier verre d’eau du robinet…

L’EMPOISONNEMENT PAR LES PESTICIDES

SPIRULINE ENTRECASTEAUX HAUT VAR FRANCE CYRIL RIBAS SYLVIE BEALLET SPIRULINE CANCER SIDA BIEN ÊTRE REGIME PERTE DE POIDS LEUCEMIE ALZHEIMER SOMMEIL GROSSESSE ALLAITEMENT ENCEINTE DIABETE CHOLESTEROL ALLERGIES SPORT SPORTIFS FER B12 VITAMINES MINERAUX PHYCOCYANINE ACIDES GRAS ESSENTIELS ACIDES AMINÉS RIPLEY FOX ARTHROSPIRA PLATENSIS ETUDES SCIENTIFIQUES LACS DE SPIRULINE NATURELS NATURELLES FEDERATION DES SPIRULINIERS DE FRANCE

Pollution agricole © Superstock/Sipa

Les informations ci-dessous sont en partie tirées du reportage très explicite de Cash Investigation, à ne pas manquer :

Produits chimiques : nos enfants en danger, (France 2 – 2016 – 2h15).

Le marché des pesticides représente 50 milliards d’euro par an. On comprend pourquoi il y a une certaine omerta de la part des géants de l’agrochimie sur les effets nocifs de leurs produits.

97% des aliments que nous consommons contiennent des pesticides.

En 2015, 1868 produits classés cancérigènes, toxiques pour la reproduction ou neurotoxiques perturbateurs hormonaux sont autorisés en France. En terme de volume, 59.000 tonnes de pesticides ont été vendus en 2014 (cf. la carte de répartition des pesticides vendus sur la France, et la carte des cours d’eau pollués aux pesticides).

Dans un rapport officiel, l’annexe 5 « Bilan des études analysées sur l’exposition aux pesticides et la survenue d’une pathologie chez l’adulte et l’enfant », on note une multitudes de maladies.

Chez l’adulte : tumeurs cérébrales, cancer du testicule, cancer de la prostate, Parkinson, Alzheimer, leucémies, scléroses, mélanome, Hodgkin, myélome, LNH, troubles cognitifs, impact sur la fertilité et la fécondité et enfin troubles anxio-dépressifs.

Chez l’enfant : tumeurs cérébrales, leucémies, mort fœtale, malformations congénitales et neurodéveloppement.

Pour en savoir plus :

  • Pesticides – Effets sur la santé (Ghislaine BOUVIER, Sylvaine CORDIER, Xavier COUMOUL, Alexis ELBAZ, Laurence GAMET-PAYRASTRE, Pierre LE BAILLY, Luc MULTIGNER, Roger RAHMANI, Johan SPINOSI, Geneviève Van MAELE-FABRY – INSERM 2013 – 161 p) – pdf
  • Exposition chimique et troubles de la reproduction (Michelle Allsopp, David Santillo, Ulrike Kallee et Martin Hojsík, 2006 – 28 p) – pdf

LE GLYPHOSATE : en septembre 2017 Nicolas Hulot et son gouvernement votent contre le renouvellement du Glyphosate avec une sortie prévue en 2022. L’Europe est POUR le renouvellement de cette molécule. Il s’agit de l’herbicide Roundup de Monsanto  qui est utilisé depuis 40 ans dans le monde entier. Alors qui gagnera ? Affaire à suivre…

Il faut savoir que le glyphosate a été classé « cancérogène probable » et que dans un document interne déclassifié par un juge américain on apprend que Monsanto s’inquiétait, dès la fin des années 1990, des effets mutagènes de son produit (stérilité, cancers, malformations…).

Avec son glyphosate, l’américain Monsanto est pourtant un « petit joueur ». Vous ne connaissez pas Syngenta ? C’est un géant suisse, mais il ne fait pas dans le chocolat. Il détient 20% du marché mondial des pesticides, deux fois plus que Monsanto. Son produit phare, l’Atrazine, qui représente 78% (glyphosate 0,25%) des pesticides dangereux présent dans l’eau du robinet en 2014, alors qu’il est interdit depuis 2003.

Avant de continuer sur les pesticides présents dans l’eau du robinet, régit par des normes qualités, sachez que pour ceux présents dans l’air lors d’épandages (le gros des volumes), aucune réglementation n’existe en France sur leur concentration, et c’est bien pour cela qu’ils se retrouvent dans 97% de l’alimentation…

L’ATRAZINE : il s’agit d’un désherbant puissant mis sur le marché dans les années 60 et dont les ventes avoisinent les 5000 T par an à lui tout seul. On le surnomme l’uranium des pesticides car la nature ne parvient pas à l’éliminer.

SPIRULINE ENTRECASTEAUX HAUT VAR FRANCE CYRIL RIBAS SYLVIE BEALLET SPIRULINE CANCER SIDA BIEN ÊTRE REGIME PERTE DE POIDS LEUCEMIE ALZHEIMER SOMMEIL GROSSESSE ALLAITEMENT ENCEINTE DIABETE CHOLESTEROL ALLERGIES SPORT SPORTIFS FER B12 VITAMINES MINERAUX PHYCOCYANINE ACIDES GRAS ESSENTIELS ACIDES AMINÉS RIPLEY FOX ARTHROSPIRA PLATENSIS ETUDES SCIENTIFIQUES LACS DE SPIRULINE NATURELS NATURELLES FEDERATION DES SPIRULINIERS DE FRANCE

Publicité honteuse du groupe, vantant les mérites de l’Atrazine © Syngenta

Des études scientifiques américaines montrent qu’il s’agit entre autres d’un perturbateur hormonal inquiétant (non descente des testicules, sous développement du pénis…). Les enfants sont en première ligne.

En France, l’INSERM prouve qu’une mère exposée à l’atrazine pendant une grossesse, a 70% de chance de mettre au monde un bébé avec un périmètre crânien réduit jusqu’à 4 centimètres ! Cela induit des problèmes neurocognitifs, entendez retards mentaux.

Les résultats ne pouvant cette fois pas être mis en doute, les autorités sanitaires ont interdit l’atrazine en France en 2003. Pourtant en 2014, soit 11 ans après son interdiction sur le territoire français, le dernier rapport du ministère des affaires sociales et de la santé « Bilan de la qualité de l’eau au robinet du consommateur vis-a-vis des pesticides », fait état de la présence d’atrazine à hauteur de 78% de la totalité des pesticides. Officiellement, sur les prélèvements effectués, 818476 habitants répartis sur 65 départements ont une eau du robinet contaminé à l’atrazine (cartes disponibles dans le rapport ci-dessus).

Bien qu’interdit d’utilisation en Europe, il faut savoir que l’atrazine est fabriqué et vendu par certains pays d’Europe comme la France, à destination d’états sans législations sur le sujet (Azerbaïdjan, Pakistan, Ukraine, Soudan…)

LES NITRATES : les nitrates sont également une source de pollution de l’eau de surface et des nappes souterraines. La Commission européenne a poursuivit la France en 2013, pour ne pas avoir pris de mesures sur la pollution des eaux aux nitrates.

En plus de polluer les eaux, elle est la cause d’une dangereuse prolifération d’algues vertes, qui dégagent de l’hydrogène sulfuré (H2S), un poison potentiellement mortel. Le dossier en justice de Thierry Morfoisse, décédé en 2009 au volant d’un bulldozer, en est un exemple.

Ramassage de la prolifération incontrôlée des algues © XDR

Les nitrates proviennent à 66% de l’agriculture (épandage d’engrais azoté), du rejet des collectivités locales pour 22% et de l’industrie pour les 12% restant. Cependant, il n’a encore été établit aucun lien certain entre les nitrates et les cancers. Seul est reconnu une toxicité pour les nourrissons de moins de six mois (méthémoglobinémie) et les adultes porteurs d’un déficit enzymathique (en G6PDH ou en MetHb-réductase). Les femmes enceintes doivent également éviter de consommer des aliments à plus de 4500 mg de nitrates / kg et de l’eau à plus de 50 mg/l.

Le taux de nitrates donne une échelle de grandeur sur l’activité agricole de la zone et potentiellement des pesticides, qui vont souvent de paire avec les nitrates.

Carte de France des taux de nitrates dans les cours d’eau, ici.

Carte de France des taux de nitrates dans les nappes souterraines, ici.

LE CHLORPYRIFOS : pour information, même s’il n’est que peu présent dans l’eau, nous allons parler du chlorpyrifos car il est un des agents majeurs du développement exponentiel de l’autisme dans le monde et chez nous. C’est l’un des pesticides les plus vendu sur terre.

SPIRULINE ENTRECASTEAUX HAUT VAR FRANCE CYRIL RIBAS SYLVIE BEALLET SPIRULINE CANCER SIDA BIEN ÊTRE REGIME PERTE DE POIDS LEUCEMIE ALZHEIMER SOMMEIL GROSSESSE ALLAITEMENT ENCEINTE DIABETE CHOLESTEROL ALLERGIES SPORT SPORTIFS FER B12 VITAMINES MINERAUX PHYCOCYANINE ACIDES GRAS ESSENTIELS ACIDES AMINÉS RIPLEY FOX ARTHROSPIRA PLATENSIS ETUDES SCIENTIFIQUES LACS DE SPIRULINE NATURELS NATURELLES FEDERATION DES SPIRULINIERS DE FRANCE

Ependage de Chlorpyrifos © XDR

Le chlorpyrifos est un neurotoxique qui détruit les insectes. En France il se vend chaque année 749 T de pesticides à base de chlorpyrifos. On le retrouve dans l’alimentation mais sa toxicité est plus importante proche des zones d’épandage, par inhalation et par voie cutanée.

Une étude a démontré la relation entre le chlorpyrifos et les anomalies sur le cerveau d’enfants dont les mères ont été exposées à l’insecticide pendant la grossesse.

Epidémiologiste environnemental, Irva Hertz-Picciotto étudie depuis 15 ans les cas d’autisme. Elle a fait le lien entre la maladie et l’insecticide (cf. toutes ses publications).

Aux USA on compte 1 cas d’autisme sur 68 naissances en 2014 contre 1 cas sur 5000 naissances en 1975.

La France ne publie aucune statistique comme aux Etats-Unis, mais entre 2011 et 2013 les allocations pour autisme ont progressé de 33%. Entre 2008 et 2014 l’augmentation du diagnostic d’autisme est de 45%. Toujours entre 2008 et 2014, pour les enfants autistes scolarisés en accompagnement, la progression a  été de 120%.

Florent Chapel, président du collectif autisme en France, dévoile qu’en 2015, le nombre de cas d’autistes diagnostiqués chez les enfants était supérieur a celui du diabète, du SIDA et du cancer additionnés.

L’EMPOISONNEMENT PAR LES MÉTAUX LOURDS

Pollution industrielle © Yann Arthus-Bertrand, avec son aimable autorisation.

Les plus gros pollueurs en métaux lourds des sols et des cours d’eau sont les industries minières. La France a un lourd passé dans ce domaine. Une étude réalisée en 2015 par Basol (base de données des sites et sols pollués ou potentiellement pollués qui appellent une action de l’administration à titre préventif ou curatif) a recensé 6331 sites et sols pollués qui portent souci à l’État français (cf. la carte). Dans la base de données, 260.000 autres sites (inventaires historiques régionaux des anciens sites industriels et activités de services susceptibles d’être pollués) ne sont pas répertoriés sur la carte.

Parfois, il arrive qu’aucun témoignage visible ne subsiste de l’ancienne activité minière, laissant croire à un havre de paix où l’eau de culture de la spiruline semble parfaite, comme celle de votre robinet…

En France, l’exploitation souvent « secrète » de ces centaines de mines comportant des métaux lourds a complètement détruit l’environnement, et ce pour de longues décennies. Parmi les affaires les plus scandaleuses nous avons :

SALSIGNE : à 15 km de Carcassonne la petite commune de Salsigne offre un panorama verdoyant sur la vallée de la Combe du Saut.

Vallée de la Combe du Saut © XDR

Mais ne vous y fiez pas, cette colline à droite de la photo n’est autre qu’un immense monticule artificiel de 7 millions de tonnes de déchets, réalisé lors de la remise en état de la plus grosse mine d’or d’Europe. Ces déchets contiennent 5% de produits hautement toxiques qui s’infiltrent dans les sol (arsenic, cyanure, cadmium…).

La mine d’or de Salsigne, exploitée de 1892 à 2004 a produit 150 tonnes d’or et sa mine d’arsenic, la première au monde, 200.000 tonnes d’arsenic, mais à quel prix… C’est aujourd’hui le site le plus pollué d’Europe. On y retrouve jusqu’à 100 g d’arsenic par kilo dans le sol et 1526 à 4469 µg/litre dans les rivières (norme OMS 10 µg/l).

Infrastructure de la mine avant la réhabilitation du site © XDR

Il a été estimé par le BRGM que la rivière de l’Orbiel charrie chaque année dans son lit 3 tonnes d’arsenic. Une étude indépendante estimera près de 8 tonnes.

Rivière le béal Sindilla polluée à l’Arsenic, affluent de l’Orbiel © Frédéric Guibal

Dans la rivière du béal Sindilla le taux d’arsenic est 150 fois plus élevé que la norme. La plainte des riverains contre X pour pollution, déposée en 2013, a été classée sans suite par le préfet de l’Aude Eric Freysselinard. Celui-ci argue que le taux d’Arsenic de la rivière est naturel et ne provient pas de l’ancienne mine de Salsigne.

On comprend pourquoi cette mine d’or et d’arsenic exploitée durant 112 ans, la plus importante qui fut en Europe, n’a même pas de musée. L’État ne voudrait pas être accusé d’intoxiquer les élèves et les étudiants en visite.

Pour en savoir plus :

SAINT-FELIX-DE-PALLIERES : petite commune située dans le Gard, à moins de 8 km de la ville et de la bambouseraie d’Anduze, Saint-Félix-de-Pallières au pieds des Cévennes, est un magnifique lieu de balades en pleine nature et de villégiature estivale.

Gîtes et chambres d’hôtes à Saint-Félix-de-Pallières et ses environs © XDR

Mais le village a aussi été le théâtre d’une exploitation minière de 1848 à 1971. Les mines de la Vieille Montage près de la Croix de Pallières et la mine de Joseph ont pendant 123 ans, extrait du sous sol 80000 T de zinc, 34000 T de plomb, 520 T de cadmium et 28 T de germanium. Il a fallu attendre 33 ans après la fermeture des mines pour que l’IRM (Inventaire des risques miniers environnementaux) fasse un rapport d’étude sur le site et ses 2 millions de tonnes de déchets.

Le constat en 2004 de l’IRM est sans appel : sur les zones les plus contaminées, la concentration en plomb dans les sols atteint les 136083 mg/kg (valeur limite 100 mg/kg), pour le zinc 126207 mg/kg (valeur limite 300 mg/kg), pour le cadmium 389 mg/kg (valeur limite 2 mg/kg), pour l’antimoine 1174 mg/kg (valeur limite 7 mg/kg).

En ce qui concerne les analyses dans l’eau ce n’est pas mieux : plomb 6570 µg/l (valeur limite 10 µg/l), zinc 609000 µg/l (valeur limite 5 µg/l), arsenic 2700 µg/l (valeur limite 10 µg/l), cadmium 5630 µg/l (valeur limite 2 µg/l), cuivre 577 µg/l (valeur limite 2 µg/l), cobalt 164 µg/l (valeur limite 2 µg/l). Pourtant, ce n’est qu’en 2008 que la Mairie de Saint-Félix-de-Pallières aura connaissance du rapport.

Cours d’eau de Saint-Félix-de-Pallière, pollué aux métaux lourds, 46 ans après © XDR

Aujourd’hui, l’association ADAMVM (Association pour la Dépollution des Anciennes Mines de la Vieille Montagne) se bat pour faire dépolluer le site qui a été la cause de nombreuses maladies et cancers au fil des années. Dans les pages du site de l’association vous trouverez tous les documents pour en savoir plus sur les anciennes mines de Saint-Félix-de-Pallières, la pollution du site et le procès en cours.

Pour en savoir plus :

GARDANNE ET LES CALANQUES DE CASSIS :

Usine Altéo, en pleine ville de Gardanne © Serge Mercier

Boues rouges d’Altéo au pied de la Sainte Victoire de Cézanne © Boris Horvat

Boues rouges à 2 km de l’usine d’Altéo © Serge Mercier

Altéo exploite du minerai de bauxite pour produire de l’alumine (oxyde d’aluminium). Les boues rouges, déchets de la transformation de la bauxite an alumine, polluent les sols et les nappes souterraines. Mais le gros de la pollution n’est pas là, elle se trouve en méditerranée  suivant une canalisation de 55 km dont 7,5 km en mer.

En 50 ans l’usine d’Altéo a déversé plus de 30 millions de tonnes de boues rouges à 320 mètres de profondeur au large des les calanques de Cassis. Chaque jour seraient déversés au fond de la méditerranée, dans le Parc Naturelle des Calanques, 6 T de déchets d’aluminium, 11 kg d’arsenic et bien d’autres…

Épandage des boues rouges dans les calanques de Cassis © XDR

Chien de mer péché au large de Cassis © Gérard Carrodano, avec son aimable autorisation.

Pour en savoir plus :

LES MINES D’URANIUM : l’uranium a été découvert en 1789 par le chimiste allemand Martin Heinrich Klaproth. Il le nomma comme la septième planète du système solaire découverte 8 ans plus tôt.

Henri Becquerel, physicien français élu à l’Académie des sciences, comme son père et son grand-père, obtint le prix Nobel de physique en 1903, partagé avec Pierre et Marie Curie. Becquerel découvre la radioactivité en 1896. C’est le début de l’industrie des minerais radioactifs.

La France a exploité 210 mines d’uranium de la fin de la seconde guerre mondiale à 2001, qui ont généré 200 millions de tonnes de déchets.

Consultez la carte de France des exploitations minières d’uranium, ici.

Déjà avant la deuxième guerre mondiale, Aimé Laurent avait découvert de l’uranium en Limousin, autour de Crouzille. La guerre passe, puis en 1947 des prospecteurs du CEA viennent constater les découvertes d’Aimé Laurent.

L’exploitation commence en 1948 et se poursuivra jusqu’en 2001. 60 mines d’uranium sont exploitées, 200 km de galeries creusées, 50 millions de tonnes de résidus de traitement et des millions de tonnes de stériles radioactifs laissés sur place.

Longtemps les riverains, les collectivités et les entreprises du BTP utilisaient les stériles (radioactifs) pour remblayer les soubassement d’habitation, les parking, les terre-pleins, ainsi que pour réaliser des aménagement routiers et des chemins.

Sous la pression de nombreuses associations, AREVA a été condamné à dépolluer certains sites découverts (scieries, aires de stationnement de restaurant privés ou de complexes publics, cours de fermes…), mais combien sont passé à l’as.

« Les résidus de traitement sont des déchets radioactifs, contenant plus de 80 % de la radioactivité initiale du minerai mais surtout ayant rendu cette radioactivité susceptible de dispersion dans l’environnement contrairement à la gangue minérale d’origine. L’infiltration par les eaux entraîne les radioéléments dont plusieurs sont classés parmi les plus radiotoxiques (le radium 226 par exemple) » Thierry Lamireau.

Une étude de la CRIIRAD montre que les sédiments du cours d’eau de la Gartempe sont pollués par le Thorium sur déjà 70 km en aval du site de Bessines.

Le superbe lac de Saint-Pardoux au nord de limoge, avec ses campings, ses activités nautiques, ses plages, a une radioactivité 20 fois supérieure à la norme !!!

Pour en savoir plus :

  • Uranium, le scandale de la France contaminée, Pièces à conviction – France 3, 2009 – 1h47.
  • Reportage de Thierry Lamireau : Uranium en Limousin, 2016 – 36 m, ici, et son site internet ici.
  • Conséquences de l’exploitation de l’uranium en France, CRIIRAD, ici.

A lire, « Les dégâts des métaux lourds », du Dr Jean-Pierre Willem, Editeur Guy Tredaniel, 2014 – 171 p. Le docteur Jean-Pierre Willem est chirurgien, anthropologue, spécialiste des médecines naturelles et traditionnelles, fondateur des Médecins aux pieds nus. Il est l’auteur de nombreux best-sellers dont : Prévenir et vaincre le cancer ; 100 ordonnances naturelles pour 100 maladies courantes ; Les intolérances alimentaires ; Cholestérol ; Le Jeûne.

L’EMPOISONNEMENT AUX PCB

Les polychlorobiphényles (PCB), plus connus sous le nom de pyralène sont des composés complexes, dérivés chimique chloré, utilisés par l’industrie à partir des années 1930 pour leurs propriétés isolantes (transformateurs électriques) et leur stabilité chimique (encres, peintures).

Ce n’est qu’en 1987 que les PCB sont interdits en France car ils occasionnent des effets sur le système endocrinien comme la thyroïde, des dérèglements hépatiques et neurocomportementaux. Il perturbe également les paramètres immunitaires du fœtus, mais aussi du nourrisson par l’allaitement. Enfin il est classé cancérogène certain.

Le pyralène se fixe sur les tissus graisseux des poissons puis dans notre organisme après consommation de ces derniers. Les produits de la pêche représentent 50% de notre contamination, 20% par la viande et 20% par le lait et les produits laitiers.

En France la pollution aux PCB dans certains fleuves et rivières est telle que la consommation des poissons y est formellement interdite.

Retrouvez la carte de France des sites pollués aux PCB, ici.

Pour en savoir plus :

L’EMPOISONNEMENT PAR LES MÉDICAMENTS

Pollution médicamenteuse © XDR

Les français sont les plus gros consommateurs de médicaments en Europe. Tous les comprimés, gélules et autres ne sont pas absorbés en totalité par notre organisme, une partie se retrouve dans nos urines et rejoignent en bout de chaîne les fleuves et les rivières via les réseaux publics, ou les eaux souterraines via les assainissements domestiques autonomes. Un cocktail de 3000 molécules médicamenteuses se retrouvent dans les eaux de notre robinet, car les usines de traitement ne sont pas adaptées pour les filtrer et les retenir.

Il y a quatre sources de pollutions principales :

  1. Les établissements hospitaliers et médicalisés (hôpitaux, cliniques, maisons de retraite…).
  2. Les particuliers qui prennent des médicaments.
  3. Les traitements des élevages divers.
  4. Les effluents des industries pharmaceutiques.

Voies de contamination médicamenteuse de l’eau du robinet © ANSM / ANSES

Parmi les molécules les plus actives, se trouvent celles des pilules contraceptives qui agissent comme perturbateur endocrinien. A l’instar de tous les autres résidus médicamenteux, elles se retrouvent dans les fleuves et les rivières via nos urines, puis sont absorbées par les poissons que nous mangeons, et se retrouve dans l’eau que nous buvons.

La pilule contraceptive féminise petit à petit les poissons mâles jusqu’à la stérilité totale. Des études canadiennes en milieux fermés comme les lacs, ont démontré qu’en 7 ans la stérilités avait entrainé la disparition de l’espèce.

Les chercheurs de l’AFSSA (Agence Française de sécurité sanitaire des aliments), à travers un échantillonnage d’eau du robinet de tous les départements français, recherchent la trace des 40 molécules les plus consommés. Sans surprise, ils retrouvent entre autres des neuroleptiques, de l’aspirine, ou encore de la metformine utilisé par les diabétiques.

Tous les effets sont loin d’être connus sur l’homme, car l’interaction de ce cocktail de 3000 molécules peut être énorme. Il s’agirait selon les scientifiques américains d’une véritable bombe à retardement.

Par contre, ce qui est sûr selon Alfred Spira, épidémiologiste à l’INSERM, c’est le rôle des perturbateurs endocriniens sur le fœtus au troisième mois de la grossesse. Il peu entrainer des malformations congénitales à la naissance, une diminution de la production de spermatozoïdes à l’âge adulte, et assez tôt le cancer des testicules .

Pour en savoir plus :

  • Il y a déjà neuf ans : Journal de 20h, France 2, 2008 – 3 m, ici.
  • Arte – Reportage de Global Mag, 2011 – 9 m, ici.
  • Autre reportage – 7 m, ici.

 

Pour les producteurs de spiruline, il faut savoir que certains médicaments comme les antibiotiques, s’ils se retrouvent en bonne proportion dans l’eau de culture, sont mortels pour la spiruline et peuvent décimer un bassin.

L’EMPOISONNEMENT DES CHEMTRAILS

Chemtrails multiples © XDR

Voilà un sujet délicat. Les chemtrails, réalité ou complot ? Difficile à tirer le vrai du faux. Parfois, la masse ne reconnait pas la réalité, et si l’on va à l’encontre de la masse, alors on est un conspirationniste. Le premier à avoir déclaré, contre tous, que la terre était ronde, n’était-il pas un complotiste ? Et pourtant, n’avait-il pas raison ?

Bref, tant qu’il n’y aura pas de preuves irréfutables, confirmées par un laboratoire indépendant comme la CRIIRAD, il sera bien difficile de se prononcer. Nous laissons donc le soin à chacun, de se faire sa propre idée sur la réalité ou non du phénomène et de son éventuelle incidence sur les sols et l’eau…

L’EMPOISONNEMENT RADIOACTIF ARTIFICIEL

Stockage de fûts radioactifs © XDR

L’eau du robinet, via le sol, peut être contaminée par la radioactivité artificielle, entendez la radioactivité créée par l’activité humaine. En France il y a trois sources principales connues : celle des centrales nucléaires et des sites de stockage/recyclage (la Hague, Marcoule, Soulaines, Morvilliers, Malvési ou Pierrelate), celle des 2400 essais nucléaires réalisés dans le monde et celle des accidents nucléaires comme Tchernobyl, Saint-Laurent-des-Eaux en France, et autres.

Voir la carte de France de la radioactivité du césium 137 (le plus durable dans le temps avec le plutonium et le strontium 90), du aux retombées des 543 essais nucléaires atmosphériques à travers le monde, plus l’accident de Tchernobyl, corrigés de la décroissance radioactive jusqu’en 2003.

LES CENTRALES NUCLÉAIRES : La production de déchets radioactifs en France est de 2 kg par habitant et par an. Contrairement à ce que nous disent les responsables d’Areva, seuls 10% des déchets nucléaires français sont recyclés. Les 90% restant sont un véritable problème environnemental.

© XDR

Il y a la décharge sauvage en pleine mer, ce n’est pas celle qui impacte directement notre eau du robinet ou celle des nappes souterraines, mais plutôt les poissons que nous consommons. Il y a les déchets rejetés dans la nature, ou mélangés à des gravas pour faire du remblais sur des zones publiques, sous silence bien sûr. Il y a enfin ceux transportés dans des parcs de stockage (normalement étanches), en attendant l’autorisation d’être enfouis dans les nappes géologiques profondes françaises de Bure à partir de 2021.

L’enfouissement est déjà pratiqué en Allemagne. En effet, en Basse-Saxe, à Asse, une ancienne mine de sel datant de 1960, a vu fleurir l’enfouissement de déchets radioactifs. Jean-Pierre PETIT, ancien Directeur de recherche au CNRS, explique les photos prises sur le site et ça fait froid dans le dos.

Stockage des fûts radioactifs © Jean-Pierre PETIT

Fûts après submersion par infiltration d’eau © Jean-Pierre PETIT

« Dans les années soixante, 126.000 fûts ont été enfouis à 700 mètres de profondeur. Hélas tout a bougé en quelques décennies. Des fissurations sont apparues. L’eau issue des nappes phréatiques environnantes a envahi la mine et noyé les dizaines de milliers de bidons entreposés, devenus irrécupérables. »

La rouille aidant, combien de fûts déversent leur radioactivité dans les nappes souterraines, d’où provient l’eau de notre robinet ? A Bure en France, c’est le projet en marche…

LES CATASTROPHES NUCLÉAIRES

Centrale nucléaire de Tchernobyl, 26 avril 1986 © US News Staff

Tchernobyl : inutile d’en parler, tout le monde a entendu parler des conséquences sur la santé (cancers de la thyroïde, leucémie…). Les retombées atmosphériques ont contaminé les sols et donc les produits agricoles (légumes, fruits, lait et produits laitiers).

Fukushima : d’après la CRIIRAD des retombées atmosphériques sont bien arrivées jusqu’à nous, et les français ont été contaminés par inhalation et par absorption. Cependant, le taux de radioactivité 1000 fois inférieure à Tchernobyl n’a pas entrainé d’alerte sanitaire.

En France : le 17 octobre 1969, le réacteur n°1 de la centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux entre en fusion faisant fondre 50 kg d’uranium. EDF mobilise 411 de ses employés pour nettoyer l’uranium fondu dans le réacteur, à raison de 2 minutes d’exposition par personne. Pour intervenir, la centrale a du expulser dans l’air 200 tonnes de gaz carbonique radioactif. Évidemment les français, et encore moins les riverains, n’en seront informé. En 1980 un autre incident, cette fois sur le réacteur n°2 mettra en fusion 20 kg d’uranium.

En juillet 2015, l’IRSN a procédé à des carottages d’un mètre de profondeur sur les berges de la Seine, 180 km en aval de la centrale nucléaire sur la commune de Montjean-sur-Loire. Il a été noté deux pics de contamination au plutonium correspondant aux accidents de 1969 et 2010

Pour en savoir plus :

LES ESSAIS NUCLÉAIRES

…/…

MUNITIONS A L’URANIUM APPAUVRI (UA)

…/…

L’EMPOISONNEMENT DE LA GRANDE GUERRE

…/…

L’EMPOISONNEMENT NATUREL

…/…

CONCLUSION : que ce bref aperçu des pollutions qui contaminent les fleuves, les rivières, les ruisseaux, les nappes phréatiques et les réseaux de distributions jusqu’aux robinets ne vous effrayent pas trop. Certes, il ne faut pas se voiler la face, tous cela est bien réel et souvent invisible. Cependant, en interrogeant le voisinage, en vous renseignant à la Mairie, et en effectuant des recherches sur internet, vous avez tous les outils et les informations nécessaires pour éviter ces régions et trouver votre petit coin de paradis. Là, où votre spiruline sera à l’abri de toute contamination et sa qualité appréciée des consommateurs en quête de produits naturels.

Sachez que bientôt deux décrets permettrons de mieux appréhender ces problèmes. L’un concerne la dépollution des sols et l’autre concerne le devoir d’information sur la contamination potentielle du terrain que vous convoitez pour habiter ou travailler :

La loi Alur et tiers demandeur : Le décret 2015-1004, publié le 20 août 2015 au Journal officiel, introduit la notion de « tiers demandeur ». Ce dispositif consiste à confier à un tiers les travaux de réhabilitation d’une installation classée pour l’environnement, en substitution du dernier exploitant.

Secteurs d’information sur les sols (SIS) : Le décret 2015-1353, paru le 28 octobre 2015 au Journal officiel, décrit la procédure d’élaboration des secteurs d’information sur les sols (SIS). Ce décret modifie le Code de l’environnement et le Code de l’urbanisme. Les préfets ont jusqu’au 1er janvier 2019 pour élaborer la liste des SIS de chaque département, qui seront rendus publics via le site Géorisques. Ils devront être intégrés à l’état des risques naturels, miniers et technologiques (ERNMT) adressé à l’acquéreur ou au locataire lors de toute transaction immobilière, ainsi que dans les documents d’urbanisme.

Tableau de l’augmentation de certains cancers entre 1980 et 2012. Source InVS (Institut de veille sanitaire). La plupart d’entre eux est sans aucun doute lié à notre environnement.

SPIRULINE ENTRECASTEAUX HAUT VAR FRANCE CYRIL RIBAS SYLVIE BEALLET SPIRULINE CANCER SIDA BIEN ÊTRE REGIME PERTE DE POIDS LEUCEMIE ALZHEIMER SOMMEIL GROSSESSE ALLAITEMENT ENCEINTE DIABETE CHOLESTEROL ALLERGIES SPORT SPORTIFS FER B12 VITAMINES MINERAUX PHYCOCYANINE ACIDES GRAS ESSENTIELS ACIDES AMINÉS RIPLEY FOX ARTHROSPIRA PLATENSIS ETUDES SCIENTIFIQUES LACS DE SPIRULINE NATURELS NATURELLES FEDERATION DES SPIRULINIERS DE FRANCE

ALORS QUELLE EAU FAUT-IL PRÉFÉRER ?

…/…

Lire la suite du dossier

Source Spiruline-Entrecasteaux

3 commentaires

  • Cela ne sert a rien de donner les infos, ils ne comprennent même plus la moitié des mots, vu le taux de fluor avalé quotidiennement.

  • Bormes

    Bel article, assez rare et assez complet,
    L’eau est un ENORME sujet de santé.
    Malgré tout, je ne sais pas si beaucoup vont aller jusqu’au bout de l’article.

    Boire l’eau la plus pure possible, et consommer les vegetaux pour les minéraux assimilable.
    Et si vous voulez de bons minéraux, consommer des végétaux qui poussent dans de la vraie terre, une terre VIVANTE qui fourni les bons minéraux aux végétaux.
    Bref, respectez le cycle MIMERAL / VEGETAL / ANIMAL

    Morceau choisi de l’article:

    Pour l’eau de consommation courante, il sera intéressant d’utiliser un distillateur ou un osmoseur inversé. En effet, « l’eau est bonne pour ce qu’elle emporte et non pour ce qu’elle apporte ».

    Le rôle de l’eau est d’hydrater notre corps jusque dans les milieux intracellulaires et surtout, de désintoxiquer l’organisme par le transport et l’élimination de toute substance non assimilé.
    Si votre eau est déjà chargée en minéraux, elle ne pourra absorber ce qui doit être évacué.
    C’est pour cela que l’eau de boisson ne devrait pas contenir plus de 50 mg/l de résidus sec.
    Une eau chargée en minéraux encrasse au contraire l’organisme et demande un travail supplémentaire de la part des reins.
    De plus, le corps humain, hétérotrophe, n’assimile qu’environ 1% des minéraux contenus dans l’eau.
    Par contre les végétaux, autotrophes, les absorbent et les métabolisent sous une forme assimilable par l’homme.
    C’est pour cette raison que seuls les minéraux des végétaux sont utilisables par l’organisme.

  • Graine de piaf Graine de piaf

    « C’est pour cela que l’eau de boisson ne devrait pas contenir plus de 50 mg/l de résidus sec. »

    Je sais cela depuis des années c’est bien pour ça que j’y veille sérieusement.

Laisser un commentaire