Billet d’humeur : L’Agence Nationale des Titres Sécurisés (ANTS) ou l’Agence Nationale des Technocrates Satisfaits ?….

Un citoyen parmi tant d’autres, aux prises avec une de nos administrations. La quasi disparition d’interlocuteurs remplacés par des consignes enregistrées où, pour s’y retrouver entre les multiples appuis sur les touches de nos téléphones, s’apparente au parcours du combattant. Quant aux sites internet des administrations, c’est « Ubu roi ». Une mésaventure trop fréquente pour ne pas la dénoncer. On aimerait connaître les « grands cer-veaux » responsables de ces aberrations. On pourrait en rire si ça n’était pas aussi pénible. Partagez !

Pixabay/Labyrinthe

Connaissez-vous l’ANTS ? Si vous n’avez pas besoin de papiers administratifs, cette entité sera passée inaperçu de votre vie quotidienne. Tant mieux pour vous. Mais pour ceux qui ont besoin d’une carte grise ou nouvellement appelé certificat d’immatriculation, ce n’est pas la même histoire.

Banalement, je viens d’acheter un véhicule d’occasion. La routine pour beaucoup de gens dans notre pays. Mais, car il y a un mais, depuis le 1er janvier 2018, vous ne pouvez plus aller en Préfecture demander votre carte grise. Terminé.

Ces braves technocrates ne veulent plus vous voir. Terminé, le contact humain. Au rancard les relations humaines. Vive internet. Plus de visages, plus de communications verbales, juste un clavier et un écran anonyme.

Comme beaucoup, je me connecte donc au site ultra sophistiqué qui s’appelle ANTS. Créer votre compte. Bon, jusque-là, ça roule. Mot de passe, question secrète, ouf ! Ça y est. Je peux demander ma carte grise.

Première embûche. Il faut un code de cession. Quèsaco ce truc ! Je demande à mon vendeur qui me répond qu’il n’en a pas. Bon… Je coche donc non et je continue. Je vous passe les cases à remplir pour en arriver au Saint Graal, la fin et je clique pour envoyer. Roulement de tambour et paf, le retour (pas du Jedi, dommage) : « erreur technique, veuillez essayer plus tard. »

Embrouillaminis. Je recommence, et re-paf, même phrase. Je laisse de côté pendant quelques heures en allant boire un café. Besoin d’un remontant.

Je m’y recolle et rebelote, même topo.

Argh ! C’est quoi ce site de m… ! Je tente de biaiser. Une fenêtre indique que l’on peut faire une autre demande, mais différente. Rempli de fougue et d’espoir, je fonce. Mes doigts volent sur le clavier et zou, je clique. Et paf ! L’inscription qui tue se matérialise devant mes yeux ébahis : « Dossier en cours, pour obtenir de l’aide cliquer ici… »

Enfer et damnation. Je clique sur aide et une fenêtre s’ouvre indiquant l’objet de la réclamation. Je remplis et miracle, le message est envoyé.

Réponse qui arrive deux jours après avec un numéro de dossier. Important ! On s’occupe de vous… Ben tiens. Et puis, deux jours plus tard, réception de la réponse complète. Je vous laisse deviner…

Non ? Vous ne voyez pas ? « Recommencez et veuillez nous transmettre ce qui s’affiche sur l’écran. »

Énorme soupir ! J’obtempère et je l’envoie par e-mail en réponse. Mais, impossible d’envoyer le message, car le site ne fonctionne pas… Sans blagues.
Quelle saga. Pour répondre à un message, ce serait trop simple de répondre directement. Comme avec une boite e-mail par exemple. Que nenni.

Il faut repasser par le site, faire une nouvelle demande, rappeler le numéro et ouf ! Ça y est, réponse envoyée. Ça va, vous suivez ?

Nouvelle réponse automatique plus tard : on a bien enregistré votre demande sous le numéro … De quoi tomber apathique ou neuneu…

Cette ineptie a duré 1 mois et puis j’ai abdiqué. Je suis allé dans un garage pour obtenir la carte grise. Coût 30€. La secrétaire me parle du site de l’ANTS. Catastrophique me dit-elle. Presque 30 000 cartes grises bloquées. Les garages sont pris d’assaut par les particuliers, n’arrivant pas à obtenir le précieux document. Une véritable pétaudière.

Et en plus, vous avez intérêt à fermer toutes vos sessions ouvertes avec l’ANTS, car sinon même le garage ne va pas y arriver. Géniaux les « ingénieurs » qui ont pondu ce site. Des enfants feraient mieux.

Je vais recevoir sous peu ma carte grise. Et vous n’allez pas le croire… L’ANTS n’arrête pas de m’envoyer des e-mails pour m’expliquer la fabrication de ma carte grise et son envoi.

Garde ton calme mon ami… Je n’ai pas testé une demande d’un passeport ni d’une carte d’identité. Je passe mon tour… Game Over.

L’Agence Nationale des Technocrates Satisfaits devrait rembourser tous les usagers qui ont été obligés de débourser 30€ chez un garage.

À réformer de toute urgence, comme beaucoup de sites administratifs.

Claude J.

 

3 commentaires

  • voyageurdelavie

    ça m’est arrivé comme beaucoup d’autres….en fait , ce n’est pas un site de mer** , ce site est au contraire très bien fait pour obliger le « petit peuple » à faire appel à un intermédiaire, payant bien sur. Et là,  » ô miracle  » , tout se passe bien !!
    Cela s’appelle la « privatisation du service public » , cela augmente le coût de toutes les démarches administratives, cela crée des emplois ( de mer**) , cela creuse un peu plus le fossé entre le petit peuple et la machine molle de l’état qui nous gouverne, cela formate le petit peuple à accepter cette dictature molle mais diablement efficace ( voyez le 80 km/h, une pétition de plusieurs millions de personnes balayée d’un revers de manche…).
    Dans cette dictature financière mondiale, le mondialisme marchand de C.Sannat, tout est fait et sera fait pour broyer le petit peuple par l’argent, pour lui en laisser juste de quoi survivre…et encore !!!
     » préparez vous..il est déjà trop tard  » ( de insolentiae.com )

  • KromoZom Y KromoZom Y

    C’est exactement ça, le pire c’est qu’en tant que particulier, il vous faut absolument le code cession, sinon ça ne fonctionne pas, c’est sûrement de là que viennent ces soucis mais un professionnel n’en a pas besoin pour faire la même démarche.
    Imaginez que vous souhaitiez acheter un véhicule ayant encore l’ancien système numérologique et bien l’ants ne peux pas délivrer au vendeur de code cession.

  • coconne

    Mon expérience avec l’ANTS :
    J’ai acheté un véhicule d’occasion en octobre 2017 et devinez quoi… toujours pas de carte grise ! Le vendeur, un pro, me proposait un forfait comprenant la création de la carte grise et le changement des plaques, le tout pour 60€. N’ayant pas besoin du changement de plaques, j’ai refusé, considérant le montant bien trop élevé par rapport au simple fait de faire quelques clics sur un site internet… Quelle naïve !!! … Sans doute ! Car, à l’époque, le pro m’avait signalé que dans ma région, il n’allait plus être possible de me rendre en préfecture pour effectuer une démarche qui auparavant ne prenait peut être que 3h d’attente et était gratuite ! (Et en plus, avec un contact humain !!! J’insiste comme Claude sur ce point !).
    Bref, après création de mon compte ANTS, je retrouve les mêmes galères que Claude : des messages d’erreurs techniques, de problèmes dans le dossier. Alors, je passe par France Connect. Mais, ça ne change rien ! (Problème de code aussi !)
    J’ai tout fait (enfin, je pense !). Discuter avec d’autres garages qui me parlent eux aussi de dossiers bloqués pour eux aussi. Et puis… Le temps passe ! Et, mon contrôle technique n’est plus valide ! Obligée de débourser 70€ !!!
    M… c’est pas possible ! Les prix, en plus, augmentent de tous les côté !
    Par principe, je n’ai pas envie de payer un garagiste pour quelque chose que je pouvais faire gratuitement avant. J’ai la trentaine, je me débrouille avec les ordinateurs. Je plains les personnes qui n’y comprennent rien et qui vont devoir payer un garage pour le faire. Je me sens tout simplement rackettée. Je ne sais pas si je peux le faire, mais je pense faire appel à un médiateur du gouvernement ou une association ? Mais, laquelle ?