Musée Pinault: la Mairie de Paris débourse 86 millions d’euros pour la Bourse de commerce …

Proposé par X’yd. Il a pas le sou le milliardaire pour mettre en valeur sa collection d’art contemporain. En « socialie », on hésite pas à investir l’argent des autres.. En 2014, un déficit de 400 millions pour la mairie de Paris. Voir ICI pour une autre gabegie. Depuis 2010 et le dépensier Delanoë, les dérives continuent.. Nous vivons une époque formidable…

media.istockphoto.com

La Mairie de Paris a déboursé 86 millions d’euros pour racheter la Bourse de commerce, qui avait été cédée à la CCI de la capitale et qui doit accueillir le musée d’Art contemporain de François Pinault, a-t-on appris mercredi auprès de la mairie, confirmant une information du Canard Enchaîné.

Dans son édition de mercredi, l’hebdomadaire satirique révèle que le lieu culturel qui accueillera la collection d’art du milliardaire François Pinault à l’automne 2018, deux ans avant les élections municipales, a « déjà coûté au moins 63 millions de trop à la Mairie de Paris ».

Bâtiment historique en rotonde, la Bourse du Commerce, attribuée à la chambre de commerce et d’industrie de Paris (CCI) en 1949, a été rachetée par la Mairie de Paris pour la somme totale de 86 millions d’euros.

Or, selon le Canard, la ville n’aurait dû s’acquitter que de « 15 centimes d’euros » pour racheter l’immeuble: « le prix de la Bourse a été fixé, en fait… dès 1949. Alors propriétaire de cette merveille architecturale, la ville décide de la céder à la CCI. Le préfet de Paris en signe la vente pour un franc symbolique ».

Mais, précise-t-il, « une condition particulière est ajoutée au contrat »: « la transaction peut être annulée si l’immeuble ne sert plus à l’usage principal de services publics dépendant de la chambre de commerce ».

…/…

Lire la suite

Source Orange.Actu

Les commentaires ne sont pas tendres pour la maire de Paris. Delanoë a laissé une ardoise de XXXXX milliards, et ses dépenses somptuaires, ne sont pas une vue de l’esprit. Il se dore à présent, la pilule au soleil marocain, laissant sa successeur continuer à creuser le trou. Et ça se prétend socialiste..

Un commentaire