La RPL toujours dans l’impasse – Deuxième jour de la confrontation entre le chef de l’État et le ministère de l’Intérieur..

Situation pour le moins embrouillée en RPL…


La crise issue de la confrontation entre l’ex-ministre de l’Intérieur et le chef de la République Populaire de Lougansk (RPL) en est déjà à son deuxième jour et va entamer sa deuxième nuit, toujours sans violences.

Jusqu’ici les différentes forces armées des deux camps sont toujours présentes de manière visible dans le centre de Lougansk, mais aucun affrontement n’a eu lieu entre elles.

Ce matin, le chef de la RPL, Igor Plotnitsky a publié une déclaration vidéo dans laquelle il confirme qu’Igor Kornet a été démis de ses fonctions de ministre de l’Intérieur.

Cette vidéo a été faite en réponse à des rumeurs, relayées par certains médias, selon lesquels la déclaration écrite publiée le 21 novembre dans l’après-midi sur le site du chef de la RPL était un faux, rédigé par son administration en son absence (ces rumeurs disant que Plotnitsky serait parti en Russie).

La vidéo (publiée sur le site du chef de la RPL) a été tournée lors d’une réunion entre le chef de l’État, le ministre de l’Intérieur par intérim, Vladimir Tcherkov (fraîchement nommé) et Sergueï Ivanouchkine. On y voit le chef de la RPL leur ordonner de prendre en main cette tentative de coup d’État et de rétablir l’ordre. Igor Plotnitsky y promet aussi de tenir une autre réunion sur la situation le 23 ou le 24 novembre.

La journée a vu une recrudescence des rumeurs, entre autre concernant l’implication ou le soutien de la Russie ou de la République Populaire de Donetsk (RPD) à l’un ou l’autre camp. Mais ces rumeurs ont été démenties par les autorités officielles des deux pays.

Ainsi, la rumeur sur le soutien de la Russie à l’ex-ministre de l’Intérieur de la RPL, Igor Kornet, a dû être démentie par le Kremlin, qui a rappelé que ce qui se passe en RPL, est un problème interne qui ne concerne pas la Russie, et que personne n’a demandé son aide à cette dernière au sein de la République.

Et Édouard Bassourine, le commandant en second du commandement opérationnel de l’armée de la RPD a démenti quant à lui l’implication de la RPD dans ce qui se passe en RPL, suite à des rumeurs d’envoi des forces armées de la RPD à Lougansk, en rappelant que la RPL ne faisait pas partie du territoire de la RPD.

Dans le même temps, une vidéo a été publiée par le commandant du bataillon URSS-Brianka, dans laquelle il demande l’intervention du chef de la RPD, Alexandre Zakhartchenko.

« Moi, commandant du bataillon Brianka, j’en appelle au chef de la RPD, Alexandre Zakhartchenko. Je vous demande de prendre la direction de la RPL, pour mettre en œuvre l’idée de 2014 sur la création de la Nouvelle Russie [Novorossia] et je demande au peuple du Donbass des territoires libérés de l’oppression ukrainienne et de ceux qui sont occupés de soutenir mon appel au chef de la RPD ».

Cette demande d’unifier la RPD et la RPL semble avoir atteint le Kremlin, puisque Dmitry Peskov, le porte-parole du président russe, s’est fendu d’un commentaire à ce sujet.

« La question de la possibilité d’unir la République Populaire de Donetsk et la République Populaire de Lougansk, c’est une affaire interne des Républiques Populaires, » a déclaré Peskov, tout en refusant de dire si la Russie soutiendrait ou non une telle décision.

Évacuation du bâtiment de l’administration du Procureur Général à Lougansk

Ce matin, la situation a évolué concernant le bâtiment de l’administration du procureur général de la RPL, qui était encerclé depuis la veille. Après de longues négociations, les employés du bureau du procureur général ont été autorisés à sortir et les forces du ministère de l’Intérieur ont pris le contrôle du bâtiment.

…/…

Lire la suite et voir les vidéos

Auteur Christelle Néant pour DoniPress

Voir aussi:

Depuis le printemps 2015, le fonds de pension de la RPD a versé plus de 80 milliards de roubles aux retraités de la République

3 commentaires

Laisser un commentaire