Le pirate et le paysan, P. Rabhi et Paul Watson….

Parce qu’il ne s’agit pas de faire l’affreux constat, que nous sommes entrain de détruire notre planète, chacun à son niveau peut agir.

Les poissons qui se vendent sont bourrés de mercure, entre autres métaux lourds et le plastique est présent au point d’avoir généré un énorme « continent ». On ne les laisse pas se reproduire et atteindre leur taille adulte, on pèche et on sur-pèche. Les filets dérivant qui mesurent des kilomètres font un carnage et les bateaux usines avec leurs chaluts, raclent les fond et saccagent tout.

Pour la terre idem, nous ne disposons que de quelques centimètres de terre arable, l’agro-industrie qui retourne les sols, utilisent des intrants et des pesticides qui empoisonnent, et détruisent tout ce qui vit dans la terre et sur la terre, par contrecoup, les oiseaux qui se nourrissent d’insectes et d’autres parasites, sans compter la santé humaine. On détruit toute la chaîne alimentaire. Au lieu de s’allier avec la nature, en bons destructeurs on la combat. On déforeste, bétonne, coupons le cycle de l’eau avec des barrages monstrueux, la monoculture est reine, les élevages concentrationnaires, les scandales sanitaires de plus en plus nombreux, qui devraient nous inciter à faire attention. Et on est assez égoïste pour donner la vie à des enfants, qui vivront dans un monde ravagé. Écoutez cet entretient avec Pierre Rabhi et Paul Watson et agissez à votre niveau. Partagez!!! Merci à Nrico

Entretien Pierre Rabhi & Paul Watson : Le pirate et le paysan from Mouvement Colibris on Vimeo.

10 commentaires

  • Leveilleur

    Franchement cette course folle aux profits qui détruit la biodiversité ne semble pas vouloir s’arrêter, alors que nous savons pertinemment que cette biodiversité n’en a plus pour longtemps à vivre. Si rien n’est fait pour endiguer cette destruction à grande échelle, l’humanité ne passera pas ce siècle, c’est une certitude mathématique.

    Evidement il y a des prises de consciences qui se font mais ceux qui détruisent sont souvent de grosses entreprises aux multiples influences. Pour leur ôter tout pouvoir, il faudrait que les hommes arrêtent de consommer leurs produits et de les enrichir.

    Pour ma part je favorise le plus possible les produits locaux et bios et je n’achète plus de poissons, c’est ma façon à moi de contribuer à l’arrêt de cette grande destruction.

    Les poissons sont voués à disparaître des océans d’ici à 2050.

    https://dailygeekshow.com/poissons-surpeche-wwf-disparition/

    Pour Stephen Hawking, il ne nous reste plus que 100 ans pour échapper à l’extinction.

    http://www.20minutes.fr/monde/2062907-20170505-stephen-hawking-reste-100-ans-echapper-extinction

    • Pignoufou

      Attention aux carences en iode. Tu le trouves dans les produits marins, malheureusement empoisonnés aux métaux lourds aujourd’hui.
      Tu en as aussi dans le lait, les œufs, le sel et le pain je crois. Mais seulement parce qu’on le rajoute nous même. Seul le sel iodé que tu achètes contient de l’iode. Il est interdit en France d’utiliser du sel iodé dans les fabrications industrielles.
      Et si tu as des poules, donne leur des coquilles d’huitre, moules,… tu retrouveras cet iode dans tes jaunes d’œufs.

    • partisan

      Oui, tu as raison, il y a des prises de consciences, mais apparemment ces gros, que ce soit l´industrie automobile ou l´agroindustrie et bien d´autres, n´ont pas de consciences.
      Nous pouvons faire comme nous voulons, même manger bio, on avalera toujour des poisons.
      Regarde, dans le miel ce trouve des particules de plastik ainsi que des pesticides. les champs sont tous contaminés. Le poisson, est même l´aliment le plus empoisonné, a voir dans ce documentaire sous-titré.
      https://www.youtube.com/watch?v=BwSxLdHlPl8

      Eh oui, pendant de longues années nous avons polluer, et maintenant lentement mais surement ça nous retombe dans la gueule.

  • bonjour

    pour survivre nous avons besoin : d’une eau non empoisonnée, d’une terre non empoisonnée, de l’air non empoisonnée et du soleil……

    tous complices d’assassins et d’escrocs…

    quand « homosapienssapiensdestructor » disparaîtra : bon débarras

  • Nak1neuron

    > Oui, tu as raison, il y a des prises de consciences, mais apparemment ces gros, que ce soit l´industrie automobile ou l´agroindustrie et bien d´autres, n´ont pas de consciences.

    Et le pire, disait Coluche, c’est que si ça ne s’achetait pas ça ne se vendrait pas !

    Cela ne suffira pas, l’écologie palliative, on peut maudire nos politiciens qui sont fort $€n$ibl€$ aux lobbies et nos voisins qui roulent climatisé, en grosse bagnole, qui ne regardent pas leurs empreintes écologiques, …. et même ceux qui consomment tout et n’importent quoi, lobotomisés par les publicités. Et alors ?
    On voit bien que les forces du capitalisme, Jupiter en tête, mais ses prédécesseurs aussi, ne jure que par le profit à court terme, que par les lois de la finance. Cantona en 2010 avait raison …

    écologie pallliative : voir http://partage-le.com/2017/10/8096/

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Mais enfin, pourquoi toujours rejeter sur les autres nos propres erreurs ? si nous n’achetions pas toutes ces saloperies qui nous sont présentées dans tous les domaines, notamment dans l’alimentation, elles ne seraient plus fabriquées ! Alors qu’attendons-nous pour nous diriger d’un autre côté, le côté sain ?
    Je dis « nous » mais je sais bien qu’ici il y a pas mal de personnes qui agissent dans ce sens et moi avec.
    Comment faire alors pour inciter ceux qui n’ont pas encore compris ? pas par des paroles car c’est vain, mais par l’exemple simplement, cela vaut mieux que de longs discours.
    Souvent j’ai des réflexions sur ma bonne santé, ma vitalité, mon énergie, ce que je dégage malgré mon âge, je réponds simplement que je mène une vie saine, que je marche beaucoup, que je mange bio « mais comment faites-vous c’est si cher le bio ? »  » non pas quand on change ses habitudes alimentaires » et je n’en dis pas davantage.
    Je ne veux pas ici me faire mousser, simplement donner un exemple. Je ne sais pas si cela entraîne beaucoup de gens, mais les fait sûrement réfléchir au moins ceux qui en sont encore capables.

    • partisan

      Moi non plus je n´achète pas leur merde. Mais la pluspart des aliments sont empoisonner, à voir tous. Le boulanger a beau nous raconter que sa farine est bio, mais vu que les nappes phréatiques sont toutes touchées par la pollution (certaines pollution ne sont de nos jours pas encore connues), le pain du boulanger lui aussi est contaminer par ?.

      Les bricoles made in malaysia – china etc, sans en vouloir à ces peuples, je m´en passe volontier. la, l´ on ne fait qu´acheter pour la poubelle.

      Et expliquer au prochain sur les dangers que nous courront tous, les réponses comme (et alors, c´est comme ça), je n´en ais plus envie.
      Se prépare qui peu, pour le reste, tant-pis !