Comment Macron a-t-il pu être possible? …

Il me semble inutile de présenter ce billet d’une grande lucidité.

Les nécrologies exigent un style bien particulier, trouver l’équilibre entre la mémoire du défunt et la douleur des survivants, tout en restant dans les limites de la décence. Finalement, ce n’est pas la meilleure façon de décrire ce qui s’est passé hier, la décence n’est plus de mise, l’on en a soupé. De toute manière, ce pays continuera certainement encore à s’appeler la France, la marque est vendeuse. 

Quelques remarques sur un suicide passé inaperçu. Tout le monde n’est pas autorisé. Entrée réservée aux insensés. 
Le Loup des steppes semble de circonstances. Propos préalables:

« Tu avais en toi une vision de l’existence, une foi, une exigence. Tu étais prêt à t’engager, à souffrir, à faire des sacrifices. Mais petit à petit, tu as remarqué que le monde n’exigeait de ta part aucun engagement, aucun sacrifice, aucune attitude de ce genre. Tu l’as compris: l’existence n’est pas une épopée avec des héros et des grands personnages; elle ressemble au contraire à un joli petit salon bourgeois où l’on se satisfait pleinement de manger et de boire, de déguster le café en tricottant des chaussettes, de jouer au tarot en écoutant la radio. Quant à celui qui est animé de désirs, qui porte en lui autre chose, la grandeur héroïque et sublime, le culte des grands poètes ou celui des saints, c’est un fou et un Don Quichotte. »

Hermann Hesse l’avait parfaiement exprimé, notre société l’a porté à son comble. Les héros sont au placard et ressortis par les uns et les autres en fonction des nécessités du moment, sans en avoir pour autant la carrure, ni même tenter de l’avoir. Des années de travail minutieux de démontage ont enfin porté leurs fruits. L’ère des commerçants est arrivée, celle qu’ils n’ont pu mettre en place après la Monarchie. La revanche de la médiocrité, le culte du vide centré sur soi pour ne pas voir la désolation au-delà de son nombril. Félicitations, Macron incarne et portera parfaitement ces aspirations.

Comment en sommes-nous arrivés là? En plusieurs étapes.

La fin de l’Etat national

La fin de l’Etat national a été décrété après la Seconde guerre mondiale. L’Etat n’est plus l’affaire d’un peuple, d’un territoire, d’une histoire. L’Etat est « communautarisé », il est ce que la Communauté internationale accepte qu’il soit. Certains ont donc le droit d’exister, d’autres non, mais en aucun cas ce n’est au peuple de cet Etat d’en décider. L’Etat est un instrument du droit international. Une coquille vide qui est appréciée formellement. L’Ukraine doit exister comme Etat, alors que la Yougoslavie n’en a pas le droit. L’existence de l’Etat n’est plus liée à un critère juridique, celui de l’efficacité globale du système juridique dans le pays, mais son existence est politique, voire idéologique, indépendante de la réalité nationale.

Au niveau national, l’Etat a été vidé de son sens, tout au moins en Europe. Traditionnellement, l’Etat servait à protéger une population contre des dangers extérieurs visibles, les guerres, et à l’intérieur à permettre le développement de la société. A l’extérieur, les guerres traditionnelles ont été bannies du territoire européen, ce qui rend, dans l’inconscient collectif, l’Etat avec ses frontières inutile. L’UE a continué à relativiser la notion de frontière, la montée du terrorisme international a permis de démontrer que l’Etat, à force de « rationnalisation » et de réductions d’effectif, n’est plus apte à lutter contre les menaces extérieures et les vagues d’immigrations rebaptisées « migrants » attribuent à n’importe quel groupe étranger le droit de franchir les frontières, qui ne sont plus des barrières. A l’intérieur, la société civile et le business sont censés être plus efficaces que l’Etat. Cette évolution est logique. A l’ère des commerçants, les barrières doivent être levées, la mondialisation doit permettre le développement du business et les êtres humains, après des années de réforme de l’éducation et la diffusion massive des réseaux sociaux, ne sont que des instruments de ce nouveau paradigme. Ils ont le droit d’aller à l’étranger, de monter leur business, de faire de l’argent. Que peuvent-ils vouloir de plus? Posséder pour ne plus être.

La démission des élites politiques

Ces élections marquent également la fin du système des partis politiques et de la classification droite gauche. La véritable frontière qui traversait les partis en les subdivisant en partisans d’une vision globale et ceux d’une vision nationale est aujourd’hui affichée. Le Parti socialiste et Les républicains ne se relèveront pas de cette défaite, qui est avant tout celle des partis « d’avant ».

Il est vrai que le paradigme gauche/droite ne correspond plus depuis longtemps aux véritables questions qui se sont posées à la société française, depuis Maastricht. Il était utile justement pour cela, pour que ces questions soient évacuées hors du débat politique et posées comme un fait acquis. Une personne sérieuse ne discute pas de l’Union européenne, de l’euro, des sanctions, de l’accueil des migrants. Le dogme est posé. Aucune élection ne peut risquer de le remettre en cause, les candidats s’interchangent dans ce cadre non-dit et puissant.

Le format Macron / Le Pen au deuxième tour est un coup magistral, car c’est la seule configuration qui permette au clan global de remporter ouvertement une élection, chacun de droite et de gauche peut le rallier en toute tranquillité d’esprit: le fumeux ralliement national contre le Front est censé les absoudre par avance. Finalement, ils ne trahissent pas, au contraire, ils sauvent la France. C’est beau. Non seulement ça ne leur coûte pas cher, mais en plus ils peuvent même espérer ne pas tomber du bateau.

L’intronisation du nouveau paradigme sur la place publique a été possible en raison de la démission des élites nationales. Ces élites qui ont accepté au fur et à mesure les règles du jeu qu’elles ne posaient pas, passant du compromis à la compromission. Qui ont accepté de jouer la carte du renoncement en vue d’un intérêt personnel: rester dans l’élite. Celui qui critique le système mis en place est soit un fou, un Don Quichotte, soit un extrémiste. Les partis politiques et leurs dirigeants viennent de payer le pris de leur compromission. Ils sont devenus tellement faibles, qu’ils sont inutiles, les masques ont pu tomber.

Des règles du jeu inéquitables

Ces élites politiques, bien nourries et habituées à l’être, ont oublié ce qu’est le combat. Il n’y a plus de dangers visibles et identifiables, le pays ne va pas être envahi par une armée étrangère, alors quoi faire? L’on peut jouer entre soi, il n’y a pas de conséquences, rien n’est grave. L’invasion par les vagues migratoires est difficilement critiquable si l’on ne veut pas être marginalisé, voire poursuivi. Les terroristes que l’on ne combat pas réellement sont étiquetés « opposants » ou  » Daesh » selon le pays et frappent toujours où il faut et quand il faut. La pression est maintenue sur la société, qui est ainsi prête à accepter n’importe quelle restriction à sa liberté réelle en contre partie d’une protection virtuelle.

Et cela marche parce que pour le clan globaliste il n’y a pas de règles, pas de limites autres que la victoire. Rien n’est sacré. A la guerre comme à la guerre. Or, notre élite politique n’est pas en guerre, pas plus que nous ne le sommes nous mêmes. Ils ont pu sacrifier la liberté et la pluralité des médias, qui est un des fondements de la société démocratique. Ils ont pu ouvertement instrumentaliser la justice, dont l’indépendance – du politique et non de l’Etat – est une condition de base de l’Etat de droit. Leur démarche est destructrice, car elle est révolutionnaire: détruire ce qui est, pour finaliser ce monde nouveau. Et nous regardons en relativisant.

Nos élites politiques continuent à se mettre au garde à vous face à la menace du Front national. Avant même l’annonce des résultats officiels, chacun appelant à voter Macron, posant sur la tombe de la Ve République des armes trop lourdes, encombrantes, qu’ils ne savent de toute manière plus manier. Et soulagés de n’avoir pas à le faire. A se battre. A gouverner. L’on va pouvoir reprendre les discours et les postures.

Ces élections ont ouvert la voie au refondement de la société. La nouvelle société qui s’annonce, personnellement, ne me plaît pas. On la connaît déjà. La méthode est trotskyste, le fond est Rothschild. Un régime libertaire-totalitaire. Il a été rendu possible car nous ne nous sommes plus battus. Car nous ne savons plus nous battre. Car pour toute une partie de la société, la France est quelque chose de plus ou moins sympa, selon ce qu’elle apporte, mais ne fait partie ni de son sang, ni de sa chair. Alors qu’y a-t-il à défendre?

Ce système était déjà moribond, il est tombé. Difficile de le regretter. Mais ce qui va suivre n’engage guère plus à l’optimisme. Les Empires sont tombés. Les cultures ne sont pas éternelles, elles disparaissent dans les livres d’histoire. Certes, mais il n’est jamais gai d’aller à un enterrement.
Aujourd’hui pleurons le défunt. Demain, il faudra se lever.

PS: L’on notera avec surprise à quel point les résultats officiels correspondent à ceux annoncés par les médias dès 20h, qui ne suivaient absolument pas l’évolution en temps réel du décompte des voix fait par le Ministère de l’intérieur, qui donnait Marine Le Pen largement en tête jusqu’à 23h30. Comme s’ils savaient que ça ne servait à rien.

Auteur pour son blog RussiePolitics

21 commentaires

  • Taxation des propriétaires selon un loyer fictif : simple chimère ou vraie menace ?
    http://www.brujitafr.fr/2017/04/taxation-des-proprietaires-selon-un-loyer-fictif-simple-chimere-ou-vraie-menace.html

    MACRON 2017: on verra en septembre si le loyer fictif des propriétaires sans crédit n’est qu’une rumeur…..

    • Libertaire22170

      Et bien étant donné que le sujet revient régulièrement sur le tapis je dirais qu’il y a du souci à se faire. Mieux vaut encore rester locataire, au moins quand il y a une couille dans le logement, c’est pas à nous de payer les travaux.

  • Grand marabout Grand marabout

    http://tetu.com/2017/04/24/emmanuel-macron-dans-tetu-en-marche-des-fiertes/

    Une semaine avant le premier tour, il publiait aussi une lettre ouverte aux personnes LGBTI.

    Emmanuel Macron et son programme pour les LGBT

  • le b

    Et d’un le résultat n’est pas représentatif de ce que les Français on voté, il fait arrêté d’ être aveugle et de dire qu’internet n’est pas représentatif, la télé n’est pas représentative……regardez les statistique Facebook nombre de vu, nombre de j’aime, nombre de click, déjà rien qu’ici tout est truqué chez Macron alors pour le reste…..(je n’est plus le lien, ne le retrouve pas, un internaute expliquait très bien le truc)
    Pour aller plus loin, en prenant en compte les personnes qui ont voterMacron ou autre.
    Les Francais on peur, de sortir de l’Europe, du changement.
    Améliore un peu ma vie de merde mais pas trop quand même . La peur paralyse les gens.
    C’est le même principe que la zone de confort. L’esclavagisme moderne est puissant, le besoin d’argent est puissant, les dogmes sont puissants.
    C’est la technique de la grenouille
    Si l’on plonge subitement une grenouille dans de l’eau chaude, elle s’échappe d’un bond ; alors que si on la plonge dans l’eau froide et qu’on porte très progressivement l’eau à ébullition, la grenouille s’engourdit ou s’habitue à la température pour finir ébouillantée.
    Maintenant il reste chacun d’entre nous et pas besoin d’élections !
    « Changer le monde commence par ce changer sois même  »
    L’aube du temps qui vient
    Roger MONDILINI
    SVP arrêtons d’attendre après x ou y, prenons nos vies en mains et changeons. Ça peut aussi passer par l’expatriation, ça fait 10 ans que je me force à rester en France car j’aime mon pays et j’ai voulu lui apporter ma création de richesse et mon travail, qu’ai je eu en retour?
    Impôt, amende, travail et il ne me reste rien.
    Je veux bien c’est un très beau pays, riche culturellement mais trop c’est trop, ne parlons même pas de l’école, ou je ne mettrais jamais mes enfants si j’en ai un jours….

  • BA

    Pourquoi François Asselineau a-t-il été balayé ?

    Parce que les électeurs français n’avaient PAS DU TOUT comme priorité le frexit, l’euro, les questions européennes.

    Nous (nous qui votons Asselineau), nous sommes complètement hors-sujet.

    Les questions européennes, les Français s’en foutent.

    Juste avant le vote, l’institut de sondage IPSOS a posé la question :

    Quels sont les thèmes qui compteront le plus dans votre choix de vote (pour le premier tour le 23 avril) ?

    Réponse :

    1- Le pouvoir d’achat arrive en tête.
    2- L’immigration est la deuxième priorité des Français.
    3- Le chômage
    4- Le terrorisme
    5- Les impôts et les taxes
    6- Les inégalités sociales
    7- L’insécurité
    8- Les retraites
    9- Le système de santé
    10- Les questions européennes

    C’est la page 12 :

    http://www.ipsos.fr/sites/default/files/doc_associe/sondage-ipsos_soprasteria_1er-tour-presidentielle-2017-comprendre-le-vote-des-francais.pdf

    • Grognard

      Va expliquer l’économie a quelqu’un qui n’a pas les bases.
      Essaye de faire la même chose avec des gens pour qui l’histoire et la géographie étaient des matières à option..
      On peut y arriver.
      Il faut du temps.
      Ne t’inquiètes pas ils vont comprendre.
      Si Macron passe tu verras qu’aux premiers nuages personne n’aura voté pour lui.

      J’aime mon pays , pas ceux qui y vivent.

    • Balou

      Mais alors, c’est impossible que Macron soit réellement en tête au premier tour..https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

    • Tyr

      Ou alors les gens ont entendu Asselineau nier des évidences comme le remplacement de la population (complot d’extrême droite selon lui), être méprisant vis-à-vis des victimes d’attentats (le fameux « et alors? ») et tellement d’autres choses qui ont été dites lors de la campagne par FA lui même…

      • Libertaire22170

        Il ne s’agit pas tant de remplacer la population que de créer une population d’esclaves. Les migrants acceptant de travailler pour presque rien il ne nous restera qu’à emboîter le pas ou (et) crever.

  • Grognard

    Je suis en désaccord avec certains termes de l’article.

    Marre de la notion d’élites politique.
    A l’aune de leurs résultats depuis plusieurs décennies ce sont des brochettes de branleurs, d’incapables, voir de crapules pour certains.
    Merci de ne pas oublier le féminin.
    Il faut savoir nommer les choses par leur nom.

  • Le veilleur

    Macron ne changera rien à la politique que nous connaissons, au contraire il reprendra le flambeau d’Hollande et même en pire, il finira par détruire ce qu’il reste de la France car Macron c’est le fric, la mondialisation, ce n’est plus les Français.

    Et ne rêvez pas, il ne fera rien pour les PME ET PMI, il favorisera ses copains patrons du CAC 40 et le chômage continuera son ascension ou nous fera très mal dans le cas où il voudra réduire les chiffres du chômage.

    Les classes moyennes celles qui touchent plus de 1 238 euros, celles qui ont une propriété, sont considérées comme des gens aisées et devront vendre leurs biens afin de payer la facture mais avant ça, ces gens devraient dés maintenant contrer Macron par un vote ce dimanche car ils seront les premiers touchés par la cruauté des mondialistes.

    Effectivement ce sont les classes moyennes qui vont payer pour tous les autres car avec Macron pas question de toucher aux riches. Je pense qu’il est temps de contrer ça et d’oublier Asselineau pour le moment.

    Je ne suis pas visionnaire mais pour certaines choses je le suis et là avec Macron je sens que la France va en prendre un coup alors ne le laissons pas faire et pour rappel.

    France : Aimer son pays devient une tare.

    http://echelledejacob.blogspot.fr/2017/04/france-aimer-son-pays-devient-une-tare.html

    PIERRE JOVANOVIC : « AVEC MACRON LA FRANCE SERA DÉTRUITE ».

    http://www.youtube.com/watch?v=Q5Dz3rgdK1s

    Natacha Polony : « Macron est idéologiquement quelque chose d’assez vide. Les gens vont se faire avoir ! ».

    http://www.dailymotion.com/video/x5dijlk_natacha-polony-macron-est-ideologiquement-quelque-chose-d-assez-vide-les-gens-vont-se-faire-avoir_tv

  • Balou

    Les Français se sabordent
    par Thierry Meyssan

    Nous assistons à un renversement historique en France où le spectre politique ancien vole en éclats et où une nouvelle fracture apparaît. Compte-tenu de l’intense propagande médiatique qui s’est abattue dans le pays, les Français ne perçoivent plus les repères essentiels et s’attachent à des lignes rouges qui n’existent plus. Pourtant, les faits sont clairs et certaines évolutions prévisibles.

    http://www.voltairenet.org/article196093.html

  • totoche

    @leveilleur
    on ne fait pas parti de la classe moyenne à 1238 euros, jusqu’a 1800 euros les personnes font partie des défavorisés. Heureusement d’ailleurs parce que à 1238 euros on est juste au dessus du seuil de pauvreté pour une personne et en dessous pour une personne avec un enfant.
    Sinon, le revenu minimun pour acheter un bien sans apport c’est 4000 euros mensuel en moyenne et le salaire moyen c’est 2500 euros, je dis bien salaire, parce que les ressources ou les revenus c’est encore au dessus.
    Essayez de louer un studio avec 1238 euros par mois ou pire d’acheter un appart même pourris l’agence ou le banquier vont se fichent de votre figure ouvertement.
    Certainement que pour Macron, un salaire moyen à 1238 euros fait certainement parti des objectifs, la transition sera dure et même pire puisque cela nous mettra en dessous de certains pays de l’est ce qui est déjà le cas.
    Mais là c’est chut, tant qu’un type presque smicard se croit riche tout va bien, mais à ce tarifs, les types ne contribuent pas assez pour leurs soins de santé ni leurs retraites ni pour l’éducation pour les pauvres ce sera tablettes et des cours virtuels et encore moins pour les infrastructures du quotidien, là encore c’est chut, il ne faut pas le dire les types râleraient de savoir qu’ils font partis des « assistés invisibles » tout en travaillant.
    Effectivement cela n’est plus tenable, voilà pourquoi un Macron est mis en place, fini la santé gratuite, les retraites vont devenir ultra light, fini l’éducation gratuite pour tous, les transport en commun subventionnés parce que la vrai classse moyenne ne peut plus porter ce fardeau qui la paupérise à grande vitesse mais aussi parce que l’attaquer comme cela plombe les profits de multinationales qui ont encore besoin de consommateurs qui peuvent payer sans aide et il y en a encore beaucoup des chaines de magasin ou hotélière, jusqu’aux fabriquant d’avion et des grands groupes pétroliers.

  • L4Them

    Excellent article paru avant le 1er tour et qui voyait déjà un duel macron/lepen
    https://networkpointzero.wordpress.com/2017/03/24/2017-le-coup-detat/

  • BA

    Marine Le Pen accuse Macron d’être « entre les mains » de l’Union des organisations islamiques de France.

    Marine Le Pen a accusé Emmanuel Macron mardi sur TF1 d’être « entre les mains » de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF).

    « Aujourd’hui, nous sommes confrontés à des candidats qui nous expliquent qu’il n’y a pas de culture française, qui sont entre les mains des communautaristes, notamment des plus dangereux, comme l’UOIF, une organisation dont j’appelle à la dissolution », a lancé Mme Le Pen.

    M. Macron est-il « entre les mains » de l’UOIF ? « Clairement. Entre les mains, oui », a-t-elle répondu à une question d’un journaliste.

    M. Macron « nous a expliqué qu’il avait dans son entourage un islamiste radical, mais que c’était un brave type, un type bien », a-t-elle accusé. Une allusion à Mohammed Saou, un responsable départemental d’En Marche!, dont des textes postés sur les réseaux sociaux, dont certains conspirationnistes, ont récemment été exhumés. Il s’est mis depuis en retrait du mouvement.

    « Moi, je pense qu’il n’y a pas de type bien chez les islamistes radicaux », a conclu Mme Le Pen.

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/04/25/97001-20170425FILWWW00382-marine-le-pen-accuse-emmanuel-macron-d-etre-entre-les-mains-de-l-union-des-organisations-islamiques-de-france.php

  • Moogly

    Asselineau appelle à voter Macron …https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

    Tout ça pour ça …. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

    Alors, complices ou rebelles les Moutons Enragés ?
    Et qui ne dit mot, consent ! (abstentionnistes)

  • MACRON S’HABILLE EN PRADA OU L’ENFANT DU NOUVEL ORDRE MONDIAL (N.O.M)
    http://www.brujitafr.fr/2017/04/macron-s-habille-en-prada-ou-l-enfant-du-nouvel-ordre-mondial-n.o.m.html
    Emmanuel Macron, ex ministre de l’économie a participé à une réunion du groupe Bilderberg, qui s’est tenu à Copenhague les 31 mai et 1 juin 2014. Il y assistait en tant que conseiller de François Hollande à la présidence de la République.

    Macron, c’est le substitut même de la soupe populaire, qu’il vous servira une fois Président, en vous faisant passer cette mélasse pour du caviar…

Laisser un commentaire