Balenciaga ou Ikéa ?

En matière de mode, on dit souvent que c’est la marque qui fait le prix. Eh bien là, on a trouvé un exemple tellement flagrant qu’il en est hilarant ! Des internautes ont en effet repéré l’étrange similitude entre un sac à main à 1695€ signé de la prestigieuse maison Balenciaga et le fameux cabas à 80 centimes distribué par les hangars Ikéa ! Le luxe, c’est drôle.

À ma gauche, le sac qui coûte près d’un smic et demi. À ma droite, celui qui coûte à peine plus d’un pain au chocolat. Avouons que la ressemblance, relayée par le Huffington Post,, est troublante…

Vu sur Positivr

On ne va pas comparer du cuir et du plastique, mais les dessinateurs de mode ne sont ils pas influencés par ce qu’ils voient dans la rue? forme, couleur c’est assez rigolo. Avec une pub pareille, vous pensez que les clientes nanties vont l’acheter?

6 commentaires

  • Le veilleur

    Tout dépend si l’article a été conçu par un créateur de renom ou qui veut se faire passer comme tel ou si l’article a été crée par un simple entrepreneur chinois ou polonais.

    C’est comme les tee-shirts Lacoste, vous prenez un tee-shirt qui coûte 5 euros à la fabrication et vous rajoutez le petit crocodile puis vous vendez le tout 90 à 150 euros ce qui est exagéré surtout lorsqu’on sait que les matières premières ne sont pas si chère que ça.

    Bon cependant un sac est un sac et je ne vois pas la différence entre ces deux ci-dessus sauf pour celle qui connait et raffole des articles Balenciaga, mais dans ce cas-là, c’est juste une histoire de paraître.

  • Graine de piaf

    je pense quand même que l’un doit être en cuir…

  • Le Gaulois libre

    Y a pas à dire, mais le fric finit toujours par rendre con ceux qui n’ont que ça pour valeur morale…

    Reste plus qu’à sortir un sac poubelle avec les monogrammes LV ou Chanel, pour un prix exorbitant, et avec les couillonnades de l’art moderne qui font se pâmer les parvenus devant un étron signé Paul McCarthy, et ont aura atteint les sommets de la connerie humaine.

  • suzanna

    La mode, c’est fait pour ceux qui vivent à travers les yeux des autres, pathétique existence.


    Consommateur

  • Bellerophon

    .-.. . … … .- -. –. .-.. — – … .-.. — -. –. …
    -.. . … …- .. — .-.. — -. …
    -.. . .-.. ‘ .- ..- – — — -. .
    -… .-.. . … … . -. – — — -. -.-. — . ..- .-.
    -.. ‘ ..- -. . .-.. .- -. –. ..- . ..- .-.
    — — -. — – — -. . .-.-.-