Mangez dans votre poubelle

shutterstock_344303585-690x460

Nos poubelles sont remplies de choses bonnes à manger.

Souvent par ignorance, nous jetons des morceaux de viande, des « déchets » de légumes ou de fruits encore bons à manger et souvent riches en nutriments utiles.

On estime que la moitié de la nourriture jetée par les restaurants et les ménages est encore bonne à être mangée [1] !

Le 7 mars 2015, à la Brasserie de Montbenon à Lausanne, le chef Eric Godot avait fait parler de lui en organisant un dîner de sensibilisation au gaspillage où il n’a cuisiné que de la nourriture périmée : velouté d’asperges, sorbet de poisson fumé… Les 170 convives sont ressortis conquis [2].

L’un des cuisiniers témoigne : « Je ne m’attendais pas à ça. Les asperges étaient dans un excellent état, avec parfois une seule abimée dans la botte ».

Et le chef Eric Godot de conclure : « Ne jetez pas d’emblée. Sentez, touchez, goûtez. Faites confiance à vos sens et à votre bon sens. »

Nous ne sommes pas aidés par les réglementations sanitaires qui imposent des dates de péremption hyper prudentes.

Tant de produits prétendument périmés sur l’étiquette ont en fait conservé leur saveur et leurs qualités nutritives sans risquer d’intoxiquer qui que ce soit. C’est à se demander qui décide des critères de péremption.

Mais j’ai en fait la réponse : ce sont des personnes qui cherchent avant tout… à éviter les ennuis. Pour éviter tout risque que quiconque leur reproche un jour d’avoir pris un risque, elles calculent des marges de prudence énormes, souvent 2 fois, 3 fois, 5 fois trop courtes.

Il y a bactérie et bactérie

Il existe une grande différence entre les bactéries qui font pourrir et les bactéries pathogènes (qui vous rendent malade).

Regardez le roquefort : il est couvert de moisissures vertes et malodorantes, et pourtant il est comestible.

À l’inverse, la listériose (qui peut vous contaminer par le fromage au lait cru) est invisible et ne dégage aucune odeur [3].

Comme les apparences sont trompeuses, les scientifiques ont mis au point des instruments précis pour déterminer si les aliments sont encore comestibles. Mais ce n’est pas demain que le grand-public y aura accès. C’est pourquoi j’ai décidé de vous livrer mes trucs pour ne pas gaspiller et pour recycler vos « déchets » précieux en bons petits plats.

Lait caillé

Le lait caillé est désagréable au goût mais il peut être utilisé pour des gâteaux. L’avantage pour les crêpes, c’est que vous n’êtes plus obligé de laisser reposer la pâte.

Dans une recette de gâteau vous pouvez aussi remplacer le lait par un yaourt périmé.

Avec du lait caillé, vous pouvez aussi faire du fromage blanc en le passant dans un linge fin, puis essorer jusqu’à ce que ça ne goutte plus. Après, vous pouvez le saler ou le sucrer à votre convenance.

Cela paraît « dégoûtant » ; ça ne l’est pas. C’est exactement comme ça qu’est fabriqué le fromage blanc depuis la nuit des temps, y compris celui qu’on vous vend dans des emballages en plastique multicolore dans les supermarchés…

Rattraper du beurre rance

Pour absorber le goût désagréable du beurre rance, on conseille souvent d’y planter des bâtonnets de carotte crue (épluchée).

Légumes à feuilles vertes

Si votre salade, vos épinards frais ou votre roquette vous paraissent « limite », ajoutez-les dans un potage de légumes ou dans un smoothie vert.

Essayez par exemple le smoothie avocat, épinards et pomme.

Et tant que vous y êtes, mettez-y aussi la banane devenue noire qui traîne dans votre panier de fruits ?

Autre astuce pour la salade verte flétrie : laissez-la tremper dans de l’eau chaude pendant un quart d’heure, puis passez-la sous de l’eau très froide. Grâce au choc thermique, elle retrouve ses couleurs et son croquant. Infaillible.

Des conserves pour sauver des haricots ou des concombres

Si vous ne pensez pas pouvoir manger à temps vos concombres ou vos haricots, préparez-les en saumure.

Il suffit de les découper et de les peser pour calculer la quantité de sel nécessaire : vous avez besoin de 5 % de sel (donc pour 100 g de concombre, 5 g de sel). Mélangez le sel à de l’eau filtrée pour le dissoudre. Mettez les légumes dans de grands bocaux refermables. Couvrez d’eau salée, refermez et laissez reposer à température ambiante au moins trois semaines.

Vous pouvez aussi faire une saumure avec des œufs durs proches de leur date de péremption.

Feuilles de blettes

La plupart des recettes de blettes indiquent de n’utiliser que la tige (la « côte ») et de jeter les feuilles. En réalité, les feuilles sont tout à fait comestibles et je les trouve même pour ma part encore meilleures, car plus douces et fondantes. Vous pouvez les préparer au jus, à la béchamel, et en fait dans toutes les recettes exactement comme des épinards.

Vert de poireau

N’écoutez pas ceux qui vous disent de jeter le vert du poireau. Il est délicieux et riche en chlorophylle.

Il est vrai qu’il est plus filandreux que le blanc, mais si vous le coupez en fines lamelles, ce désagrément disparaît, surtout dans un potage que vous aurez passé au mixer.

Remplacer les épinards par des fanes de betterave rouge

La betterave rouge est une racine à partir de laquelle poussent de longues tiges rouges feuillues.

Cette verdure est riche en fer et en fibres [1]. Ces fibres freinent l’absorption du sucre par le corps. Ainsi l’énergie vous est fournie de façon plus progressive.

Plutôt que de jeter cette verdure, prenez soin de la laver pour enlever le sable, la terre et les insectes. Puis hachez les tiges en petits morceaux pour couper les fibres (elles deviennent alors plus faciles à manger).

Les fanes de betteraves se cuisinent comme les épinards – de préférence à la vapeur. Vous pouvez les déguster avec un peu d’ail et d’huile d’olive. Leur goût est plus sucré et moins astringent que celui des épinards.

Article en intégralité sur Santenatureinnovation.com via Humanosphere.info

 

12 commentaires

  • gnafron

    ouais mais bon…avoir du beurre rance avec un frigo et du beurre en vente en

    plaquettes de 125g , faut déjà être champion !!!

  • Finalement, Benji, faisons-nous la bonne action en permettant à tout un chacun, qui n’en vaut pas forcément la peine, de se nourrir, de survivre et de s’adapter ?

    Nous ne faisons qu’augmenter la concurrence potentielle, non ?

    A moins que nous ne développions de nouvelles sources de solidarités actives ?

    Bon courage, soutien et solidarité à toutes et tous les individus de bonne volonté !

    Vive l’Anarchie !
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

    • verisheep

      Le tout un chacun trouvera par lui-même le moyen de se nourrir et de survivre… Si il y est apte!
      C’est ce qu’on appelle la sélection naturelle.

  • Le veilleur

    Non c’est pas perdu pour tous, les matous du quartier sont heureux quand je fais du tri dans le frigo et les placards, même les oiseaux et les poules s’en donnent à cœur joie, bon après je suis d’accord, ne jetons pas la nourriture inutilement et comprenons que les jours de disettes, elles seront les bienvenus même périmés.

  • Déjà quand on achète que du frais et des aliments de base à cuisiner on apprend vite à ne pas gaspiller en achetant et préparant d’emblée les bonnes quantités. Se sont surtout les gens qui achètent en grande surface et des aliments préparés et de toutes sortes qui gaspillent beaucoup. Les personnes qui suivent une bonne diététiques ont souvent de meilleurs réflexes anti gaspi que ceux qui sont dans une logique de surconsommation. Sinon chez-nous le peu de déchets alimentaires que l’on produit (exclusivement végétale), on le dépose au fond du jardin au pied du terril pour les animaux sauvages du coin c’est fort apprécié surtout en période de hiver .

    Akasha.

  • Nevenoe Nevenoe

    Lorsque j’étais jeune et sans argent, pendant les vacances avec des potes nous faisions les poubelles d’une boulangerie pâtisserie, car ils sont dans l’obligation de jeter les invendus au bout de 3 jours il me semble (dites mois si je me trompe) alors qu’elles sont comestibles ….
    Donc nous économisions ainsi le repas du soir avec religieuses, mille feuilles etc
    Gentiment, la vendeuse les mettaient dans la poubelle dans une boite afin que les pâtisseries ne soient pas en contact avec les vrais déchets.

    • rouletabille rouletabille

      Tu crois que ce qu’on bouffe bien emballés et cher payés c’est pas de la merde?
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    • Je dirai plutôt deux jours grand max. Déjà un pain du jour avant je ne le veux pas. D’autant plus pour une pâtisserie.

      Orné

      • rouletabille rouletabille

        C’est du gaspillage.
        Vous n’avez pas de grille pains ?
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • Je parlai à l’achat bien sûr, si la boulangère veut me refiler un pain du jour avant je dis non. Sinon si le pain grillé c’est bon avec un peu de miel de l’huile d’argan et des éclats d’amandes grillés par exemple.

        Orné

      • verisheep

        Un boulanger qui vend du pain de la veille doit vite fermer boutique faute de clients!

        A Rennes, il y a une dizaine d’années, la meilleure boulangerie du centre-ville avait une poubelle dédiée aux invendus, lavée tous les jours.
        Une adresse bien connue, tous les habitués se partageaient la récolte sans jamais aucun problème.

        Du jour au lendemain, la poubelle s’est inexplicablement retrouvée complétement vide tous les soirs…
        On s’est aperçu après une semaine qu’un curé passait juste après la fermeture et raflait tout pour donner à SES pauvres! Et ce taré pensait faire une bonne action.

        Il ne l’a pas emporté au « paradis », et il doit encore s’en souvenir…

      • rouletabille rouletabille

        J’ai connus des gens qui devaient PRIER pour être logés UNE nuit.
        Ces curés c’est de la merde en jupe .
        Comme si DIEU compte sur des guignols aussi loufdingues avec un Pape ,j’ai dis PAPE hahahaahahahahahah.
        Bref ,une bande de prévaricateurs ridicules sans FOI ni LOI au service de notre esclavage imposé.
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif