Les scandales à répétition, qui tombent toujours à point…

question2Ça ne vous choque pas ces scandales financiers à la pelle, où des milliardaires et autres millionnaires, se font un plaisir de faire des montages sophistiqués, pour garder leur précieux fric à l’abri du fisc?? Chaque fois qu’il y a révélations tonitruantes, il y a comme par hasard des décisions nous concernant, qu’il vaut mieux ne pas trop fouiller, de peur de s’apercevoir qu’une fois de plus, c’est nous le peuple qui allons être floué? Le dernier scandale en date qui n’a pas pu nous échapper, les « papiers de Panama » sorti bien à propos, pour que ça nous enrage, nous mette en rogne envers ces privilégiés sans foi, ni lois qui se permettent tout sans jamais payer la note, alors que, les lanceurs d’alertes, tels Assange, Snowden, ou Antoine Deltour eux, sont obligés de s’exiler, ou risquent la prison pour avoir dénoncer les malversations de ces pourris réels ou supposés. Le Monde, journal qui se dit indépendant, mais financé à coups de millions par l’argent public, protège ses sources. Quelles sources? Le saura t-on un jour?. Et pendant ce temps là, TAFTA/TISA/, loi el Komrhi, Lynky, nouvelles taxes, surveillance de masse, restrictions, chômage, sont mis à l’écart au profit de ce super scandale, qui tombe décidément bien à propos et dont, le locataire de l’Elysée s’est aplatit en remerciements pour l’anonyme lanceur d’alerte, sans un mot pour Antoine Deltour et Edouard Perrin qui ont mis à jour Luxleaks et qui connaîtront leur sort fin avril (10ans de prison, risquent les courageux français). Voilà qui en dit long sur l’honnêteté et le courage politique du président français dans le cadre de la lutte contre l’évasion fiscale, et plus largement sur l’hypocrisie des dirigeants européens en la matière. Regardez qui est derrière ICIJ, pas simplement Soros ou USAID, Olivier Demeulenaere a creusé plus profond et…. »on découvre que l’ICIJ a été créé en 1997 par le CPI ou « Center for Public Integrity », et que le CPI, dont la création remonte à 1989, compte parmi ses principaux fondateurs – et bienheureux donateurs – des structures comme la Fondation Ford, Carnegie, Rockefeller, Vanguard, etc.Toute la ploutocratie de l’Empire US se dissimule derrière les pseudo-journalistes d’investigation qui ont levé le lièvre du Panama. » CQFD … Pétition de soutien à Antoine Deltour

Titre original: Scandale « Panama Papers » : Qui a organisé la fuite ?

C’est le plus grand scandale d’évasion fiscale jamais révélé : 11,5 millions de fichiers secrets, 214.000 sociétés offshore réparties dans 21 paradis fiscaux, 14.000 banques et intermédiaires, des milliers de clients bénéficiaires : milliardaires, sportifs, artistes, ministres, chefs d’Etat – dont certains en activité – mais aussi des anonymes…

Toutefois, comme le remarque le site ZeroHedge, pas un seul patronyme américain de premier plan, alors que le nom de Poutine (à travers certains membres de son entourage) est cité tout en haut de la liste des personnalités publiée par les médias occidentaux, suivi de près par le président chinois Xi Jinping et l’ancien président du Brésil Lula…

Et quand on s’intéresse de plus près à l’ICIJ, le « consortium international de journalistes d’investigation » qui a coordonné le travail d’analyse des fichiers, on s’aperçoit que parmi ses « funding supporters » figurent l’Open Society de George Soros et l’USAID, deux de ces organisations qu’on retrouve derrière chaque “révolution de couleur” parrainée par l’Empire… OD.

« And then, at the bottom of the Panama Papers disclosure site we again find Open Society which, as everyone knows, is another name for George Soros ».

http://www.zerohedge.com/news/2016-04-03/unprecedented-leak-exposes-criminal-financial-dealings-some-worlds-wealthiest-people

Addendum : L’identité du lanceur d’alerte qui a contacté le Süddeutsche Zeitung pour lui proposer l’énorme lot de données à l’origine du scandale est inconnue : « nous respectons le secret des sources », a dit Jérôme Fenoglio du journal Le Monde, qui avoue ne pas savoir de qui il s’agit…

Rappels :

[Rappel historique] Les Etats-Unis à la conquête de l’Est

« The new Switzerland » : Les Etats-Unis, plus grand paradis fiscal au monde

Et pour le plaisir :

Nicolas Sarkozy : « Il n’y a plus de paradis fiscaux ! » (2009)

Source Olivier Demeulenaere

Url de l’article https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2016/04/04/scandale-panama-papers-qui-a-organise-la-fuite/#more-38063

21 commentaires