Liberté d’expression (Aimeric BORDOT)

Il y a une chose qui s’appelle « liberté d’expression », elle devrait concerner tout le monde, et est censée permettre à tout le monde de s’exprimer, dans les faits… car dans la réalité, il en est tout autrement…

Une petite pensée tout de même pour les victimes de la liberté d’expression…

  • Pierre Salviac viré de RTL pour avoir tweeté que Valérie Trierweiler « b… utile » (L’Express)
  • Affaire Charlie Hebdo: Un journaliste de Sudpresse viré après avoir signalé son désaccord (7sur7.be)
  • Lifting politique au quotidien La Provence : des journalistes virés (Rue89)
  • Eric Zemmour viré de Itélé (Le Point)
  • France Inter: Didier Adès et Dominique Dambert virés (Le Figaro)
  • Europe 1: des journalistes virés à tour de bras (Libération)
  • Le dessinateur Siné viré de Charlie Hebdo (l’Express)
  • Claude Sérillon, viré de France suite à des questions « trop dures » (Agoravox.tv)
  • Alain Genestar, viré de Paris-Macth pour des photos « agaçantes » (Actualitte.com)
  • Richard Labévière viré de RFI (Bakchich Info)
  • Philippe Tesson viré du journal Le Point (20 minutes)
  • Phillipe Verdier viré de France2 pour avoir mis en doute le réchauffement climatique (LME)
  • Etc… La liste est longue…

 

8 commentaires

  • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

    «Pas prêt d’changer, ma douce France,
    d’vant sa télé à s’pignoler le P’tit mouton jouit d’insouciance,
    pas prêt d’changer, mon doux pays,
    quand chacun vit à la merci des loup que le berger finance … »

    LES P’TITS MOUTONS (Aimeric BORDOT)

    Les moutons concernés se reconnaîtront … http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

    M.G.

  • Pazoozoo

    Paul Amar et les gants de box…

  • suzanna

     » Philippe Tesson viré du journal Le Point (20 minutes)  »

    c’est une plaisanterie ?

    ce connard n’a rien a faire dans la censure d’une quelconque liberté d’expression, il appelle au meurtre, c’est un délit pénal.

  • BA

    Le chanteur Renaud :

    Il crée un Comité Viêt Nam dans son lycée pour protester contre la guerre du Viêt Nam, en 1967, et fréquente assidûment les « Amitiés franco-chinoises ». En mai 1968, avec son frère Thierry, Renaud vit pendant trois semaines dans la Sorbonne occupée, participant aux manifestations et barricades.

    48 ans plus tard :

    Il a accordé une interview au journal LE JDD :

    Renaud au JDD : « Je vais peut-être voter pour Fillon »

    Voter

    « Rien ou ce qui reste de la gauche ? C’est compliqué quand même. Je vais peut-être voter pour un François Fillon que je pense être un parfait honnête homme, un vrai républicain. Mélenchon, c’est le gauchisme, l’aventurisme, un idéalisme désuet. Le Pen, c’est la peste brune. Ces politiciens pensent surtout à changer leur réalité avant celle du pays. »

    http://www.lejdd.fr/Culture/Musique/Renaud-au-JDD-Je-vais-peut-etre-voter-pour-Fillon-779409

    • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

      Renaud aimerait bien faire évoluer ses fans « lepénistes »,
      moi j’aimerais bien voir Renaud évoluer au sujet de l’intérêt réel du vote,
      plutôt que de voter par dépit pour l’avoir dans le Fillon à la sortie…
      Je précise que j’adore son travail … à Renaud …
      M.G.

    • suzanna

      Où comment cracher sur la tombe de son vieille ami, Coluche.

      Tous des collabos, qui font mine de ne rien comprendre.

  • Zugzwang

    La difficulté c’est que quand on regarde comment les gens communiquent autour de nous, ce qu’ils font de leur « liberté d’expression », de leur pouvoir de parole, on ne peut qu’être inquiet. Les gens se méprises, se parlent mal, se crient dessus, hurlent, klaxonnent, insultent, critiques et se plaignent.

    Alors ouais, tant que les hommes n’auront pas appris a parler avec plus de sagesse, on ne pourra que mettre des règles pour éviter les débordements.

    Vous criez pour la liberté d’expression. C’est beau mais ce n’est pas encore pour nous. Nous nous avons « l’expression réglementée », comme j’aime à l’appeler. Et puisqu’il faut des règles, il faut des gens pour les définir et les faire appliquer. Qui s’en chargera ? Le peuple ? Surtout pas ! D’ailleurs, on ne vous a pas consulté pour discuter des règles de l’expression, ni pour juger quelqu’un sur ces propos… Il manquerez plus que vous aussi, le peuple, vous puissiez discuter librement sur ce sujet.

    Vous dénoncez les autres et vous vous oubliez. Vous citez quelques victimes, oubliant quelques dizaines de millions de personnes (pour ne parler que de la France).