Culture minimale de la sûreté nucléaire en France

C’est une situation extrêmement préoccupante, au nom du business du nucléaire, une fierté française, rien ne doit être fait pour mettre en doute la sécurité (toute relative) de cette technologie. Du coup, dès qu’il s’agit du nucléaire, le sujet est plus ou moins tabou, cela ne se limite pas à l’anecdote du nuage de Tchernobyl, c’est généralisé, et c’est ouvertement la propagande de masse qui fait loi.

Le nucléaire est extrêmement dangereux, le factuel à l’appui comme avec cet article de l’Express expliquant que les enfants habitants à proximité d’une centrale seraient plus enclin à avoir une leucémie que les autres, ce qui ne les empêche pas de construire de nouvelles écoles à deux pas des centrales.

Toujours avec le nucléaire, nous avons aussi ces militaires irradiés, mais ce n’est pas grave, c’est une énergie sans dangers, et en oubliant au passage que lors de l’incendie de Tchernobyl, il a quand-même été annoncé que l’on pouvait s’attendre à un triplement de la radioactivité, ou que la vague de radiations issues de la centrale de Fukushima sera 10 fois plus grande que la totalité du rayonnement des essais nucléaires combinées.

Quand au danger des centrales de Doel et de Tihange, une pétition a été lancée pour éviter un « nouveau Tchernobyl », et tout ce que l’on nous propose, c’est des pastilles d’iode! Inconscient et pathétique…

Nuclear-Explosions-l

INFOGRAPHIE – Malgré l’accident de Fukushima, la distribution préventive de comprimés d’iode financée par EDF reste limitée aux proches riverains des centrales.

À partir de lundi, une nouvelle campagne de distribution préventive de comprimés d’iode stable, pour les riverains vivant à moins de 10 km des centrales nucléaires, est lancée par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN). Au total, 430.000 foyers, soit 600.000 personnes, selon le ministère de l’Intérieur, pourront retirer en pharmacie ces pastilles d’iode, complexé sous forme d’iodure de potassium.

Les anciens comprimés, distribués en 2009, arrivent à expiration cette année.

«C’est l’occasion de renforcer la culture du risque», martèle Pierre-Franck Chevet, président de l’ASN. Lors de la précédente distribution, la moitié des personnes concernées étaient venues les récupérer. Ceux qui ne sont pas venus ne l’avaient pas fait pour deux raisons: ils avaient confiance dans le nucléaire ou, au contraire, ils estimaient qu’en cas d’accident il serait trop grave pour s’en prémunir, explique l’ASN. L’ingestion de cet iode stable juste avant un éventuel rejet d’iode radioactif 131 dans l’atmosphère, est un moyen de se protéger d’un cancer de la thyroïde. Cette solution est vivement préconisée pour les enfants et les adolescents. La prise d’iode se fait sur ordre du préfet, relayé par les radios et les chaînes de télévision du service public.

58 installations nucléaires, situées sur 19 sites

Quelque 58 installations nucléaires, situées sur 19 sites sont susceptibles de relâcher de l’iode 131. «Les accidents peuvent arriver. Il faut donc se préparer aux conséquences plus larges que des retombées sur une zone de 10 km forfaitaire. Après l’accident de Fukushima, les retombées ont été mesurées à 100 km autour de la centrale et l’évacuation des populations a été ordonnée dans un rayon de 20 km», rappelle le patron de l’ASN.

La décision de délivrer des comprimés d’iode, à la charge d’EDF, au seul public proche des centrales fait donc débat. D’autant plus que «le plan national de réponse à un accident nucléaire ou radiologique majeur a été écrit après l’accident de Fukushima», assure Philippe Le Moing-Surzur, sous-directeur de la planification et de la gestion des crises au ministère de l’Intérieur. Des ONG, telle Greenpeace, demandent que la zone de distribution soit donc étendue. Mais, cinq ans après la catastrophe au Japon, aucune décision en ce sens n’a été prise.

110 millions de comprimés d’iodure de potassium

Les vents ne connaissent pas de frontières: des rejets radioactifs pourraient être reçus en France en cas d’accident en Belgique, en Allemagne ou en Suisse, et inversement. Or, les réglementations varient selon les pays. Depuis 2012, les autorités de sûreté et celles de radioprotection discutent d’une harmonisation sur le Vieux Continent mais n’ont pas encore abouti.

 

 

Article intégral + infographie sur Le Figaro

 

 

4 commentaires

  • Tu m’as fait peur ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

    « sur une zone de 10 km forfaitaire »
    J’adore le terme « forfaitaire » ! Il faudra dire au nuage de ne pas dépasser la frontière des 10 km de rayon. Sage le nuage, saaage !!

    J’adore aussi quand ce sont les autorités qui nous octroient généreusement ces pastilles d’iode et nous disent quand les prendre. Vous avez la radio en permanence dans les oreilles, vous ? Il faut attendre qu’une voiture sillonne le quartier pour s’informer ? Zut, il vient de passer un semi-remorque, je n’ai pas entendu ce qui a été dit dans le haut-parleur !

    Trop tard !

    Et puis, il ne s’agit que du cancer de la thyroïde. Et les autres ?
    Vous savez si vous pouvez ou non prendre cette pastille sans trop de risque ?

    Bon, là encore, il faut que chacune et chacun s’informe, et se débrouille. Ne comptons pas sur cette bande de farfelus pour nous protéger.

  • .article35.

    Bonjour à tous.
    Que les étonnés lèvent le doigt .
    Coincés entre le nucléaire, le gaz de schiste , les OGM, les rayonnements électromagnétiques ….et le reste ,qui peut encore douter que nous sommes une espèce à tendance suicidaire obsessionnelle ?
    Des civilisations autrement plus brillantes que la notre ont fini à la poubelle . Quand on voit la vitesse de dégradation de la notre il faut être sacrément optimiste pour envisager un redressement de la situation .
    J’emprunte un passage d’un post d’ Eaglefeather : « Extinctions : Cambrien 85% des espèces; Dévonien 75%; Permien-Trias 95% espèces marines et 70% des autres; Trias-Jurassique 53%; Crétacé 55%; et …pour le Crétinacé ?? Les paris sont ouverts ». http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif
    De plus en plus d’ OOPart refont surface ce qui prouve la disparitions de civilisations successives , si tant est qu’ils ne finissent pas dans ces caisses scellées au fond d’une oubliette .. D’un certain côté ça confirme l’idée qui voudrait que cette 3° dimension ne soit qu’une classe d’apprentissage et soit nous passons en classe supérieure , soit nous repartons pour un redoublement de 25 700 ans . http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif