L’agriculture mondiale est en danger et nous l’ignorons presque tous…

C’est pour quand une agriculture responsable?


La terre nous nourrit mine de rien.

J’ai vu récemment une formation faîte par un spécialiste français du sol reconnu internationalement. Il expliquait la chimie, les bactéries et les organismes vivants présents dans la terre qui œuvraient en complément des arbres pour maintenir en place un système étonnant qui fait vivre tout le monde. Et il s’étonnait de cette obsession que je qualiferais de névrotique, des agriculteurs à laisser le sol nu sans aucune végétation dessus, ces derniers estimant qu’un sol nu et propre est le signe d’une bonne agriculture… alors que les bactéries, clef de la fertilité meurt à partir de 41 degrés et que le soleil qui tape un sol nu, fait monter la température facilement au delà de 50 degrés tuant toutes les bactéries, alliées incontournables de la fertilité et de l’agriculteur.

Face à ces absurdités, les hommes répondent qu’on peut s’affranchir du système naturel et augmenter la productivité grâce à la chimie, aux engrais, aux pesticides et herbicides, aux cultures maraîchères hors sol…

Et c’est là où je suis perplexe.

Peut on vraiment s’en affranchir ?

Peut on le faire à horizon 50 ans ? 100 ans ?

Car l’enjeu est juste notre survie… ce qui est loin d’être anodin.

Je trouve particulièrement téméraire que de jouer à ce jeu pour une poignée d’euros de plus à la fin du mois si on compare le poids de l’agriculture dans le PIB mondial…

L’agriculture idiote a été mise en place dans les années 60. Cela fait donc grosso modo 50 ans qu’on détruit méthodiquement notre principal outil de survie.

L’agriculture représente 4% du PIB mondial pour 42% des actifs… curieux paradoxe. Curieux choix de civilisation aussi. En France, l’agriculture ne représente plus que 1,5% du PIB ! Et le dédain que notre pays entier nourrit vis à vis des activités agricoles est notoire. D’ailleurs, je vous parie que cet article fera entre 30 à 50% d’audience en moins. Et encore, j’ai volontairement mis un titre qui n’annonce pas la couleur, car mes plus faibles audiences sont toujours liées à des sujets agricoles…

Difficile à ce stade d’affirmer si c’est dangereux ou non, le leitmotiv de tous !

J’ai juste noté deux évènements majeurs récemment, donc sans attendre ne serait que 20 ans, 30 ans, 50 ans de plus.

C’est là maintenant en 2016 que les soucis ont démarré pour nous, humains !

Le premier est que la Floride s’est écroulée dans la production d’oranges et d’agrumes depuis quelques années au profit du brésil.

Vous pensez que le Brésil est plus compétitif ?

Peine perdue !

Ce qui a mis en échec les américains tout puissants est la nature qui s’est rebellée en créant un insecte capable de résister à tous les traitements chimiques, ruinant les récoltes et tuant les arbres. Cette industrie représentait 10 milliards $ annuel. Elle est partie en fumée en quelques années, se propageant à tous les agrumes et commençant aussi à attaquer aussi les vignes.

La Floride en 2015 a connu sa plus faible production depuis 50 ans, en chute de 50% par rapport à il y a seulement 4 ans !

176M$ ont été dépensés en vain en recherches..

Le premier pays au monde, le plus puissant financièrement avec les cerveaux les plus brillants, vient d’être mis en échec depuis plusieurs années par Dame nature.

La conséquence directe est qu’ils ont perdu de nombreux marchés au profit d’autres pays. Bof bof, l’homme s’est donc adapaté moyennant quelques pertes financières pour certains et quelques gains pour d’autres ?…

Oui peut être, mais philosophiquement, il y a de quoi flipper.

Que se passera t’il quand dans 10, 20 ou 30 ans, les maladies se propageront à l’échelle mondiale tuant la production alimentaire dans certains secteurs ?

Pour l’instant, la réponse de l’homme a été de déplacer la production, donc en rationalisant l’espace sur terre… sans attaquer les causes profondes qui ont généré cette situation.

Une deuxième expérience a été enregistrées récemment qui n’augure rien de bon pour le futur…

Le bananier fait face à une maladie tueuse qui a démarré en Indonésie et qui touche aujourd’hui les trois cinquième du monde : la maladie du Panama.

Les experts s’attendent à ce que le champignon attaque 40% de la production mondiale de bananes.

En tant qu’européens, nous connaissons la banane comme un fruit tropical agréable à manger. Il est non vital.

Le fait est que la banane dans les pays tropicaux pousse comme de l’herbe et nourrit tous les locaux ainsi que les animaux. Je suis bien placé pour le savoir car quand je suis dans ma maison au Costa Rica, je mets chaque semaine un régime entier de bananes à 15mètres de mes fenêtres de manière à attirer tous les animaux du coin du matin au soir et à pouvoir les regarder.

Mettre en danger la banane, c’est attaquer beaucoup plus qu’un fruit distrayant pour les occidentaux. Cela met en danger beaucoup de vies. Seulement 18% des bananes sont exportées dans le monde. 82% sont consommées localement ! Nous parlons de 120 millions de tonnes par an.

Là également, les humains sont mis en échec malgré toutes leurs pseudos techniques chimiques et leurs cultures hors sol.

Voici la liste des pays touchés par la maladie de Panama

Mes questions sont les suivantes

Je me demande combien d’expériences de ce genre, on va devoir affronter avant d’arrêter nos conneries en matière d’agriculture et notre prétention avec le savoir agro chimique.

Combien de temps il faut attendre avant de voir le Brésil touché par un insecte comme en Floride ?

Je me demande aussi combien de morts dans quelques décennies il faudra pour piger que les OGM ne sentent pas la rose et qu’on joue avec le feu comme des gamins.

Faut il prendre autant de risques de survie pour que chacun puisse se payer son Iphone ?

Je me demande enfin si un jour le respect de la terre reviendra dans le coeur des hommes.

Charles Dereeper pour News360

Monsanto : 261650 personnes veulent poursuivre les dirigeants

 

OGM, round-up : bientôt des pesticides en perfusion pour les états-uniens ?

TAFTA : les États-Unis mènent l’agriculture et la subsistance alimentaire européenne à l’abattoir

15 commentaires

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif En même temps on est adepte de l’autodestruction :

    _ Les terres arables ne suffiront bientôt plus à nourrir l’humanité: un nouveau rapport des Nations unies donne l’alarme : http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/2016/01/les-terres-arables-ne-suffiront-bientot-plus-a-nourrir-l-humanite-un-nouveau-rapport-des-nations-unies-donne-l-alarme.html http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

    _ L’industrie minière assèche les fleuves et désertifie les villes : http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/2016/01/l-industrie-miniere-asseche-les-fleuves-et-desertifie-les-villes.html http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

    _ Le deuxième plus grand lac de Bolivie a disparu : http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/2016/01/le-deuxieme-plus-grand-lac-de-bolivie-a-disparu.html http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif

    • boco

      Après le pic pétrolier ils vont nous faire le coup du pic de la bouffe ! Sacrés comiques ces experts !

      Nations unies, rien qu’avec le nom, tu te demandes déjà si on te prend pour un débile profond !
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

  • bonjour

    Allez pour déplaire à certains gros et lourds je vais me ré….péter… ce n’est que du vent… pour faire peur…

    pour survivre j’ai besoin de 4 éléments : de l’eau non empoisonnée… de la terre non empoisonnée.. de l’air non empoisonné et bien sur du soleil……

    une seule question ? dans quel états sont ces éléments?

    Je suis responsable de cet empoisonnement…..par mon incompétence et mon inconscience…..mais l’espoir faisant survivre j’ai pris conscience de mon incompétence et j’essaie de m’améliorer…….je n’ai jamais voter car mettre au pouvoir des assassins et des voleurs m’empêcherais d’avoir un minimum de bonheur….je n’utilise pas de produit chimique, de pesticide, d’insecticide sur la terre des générations futures…….malheureusement les retombées des chems trails et autre sont présentes….mes Amis nous sommes dans le mur et dans un sacré merdier.. j’ose espérer que toutes les énergies des éléments de « l’univers » vont remettre les choses en ordre… il y aura des pleurs… et le « vin » va couler à flot….

    Bonne chance

  • Bon, il a vu une vidéo de Bourguignon et il s’est mis à flipper, mais l’agriculture, c’est un peu plus compliqué que ça.
    Pourquoi croyez vous qu’il y a une explosion démographique ? C’est parce que, même si elle est agressive, l’agriculture actuelle est ultra-performante… tant qu’on a du pétrole du moins !
    Sans pétrole, c’est une autre paire de manche.
    Les progrès agricole, l’intensification ne sont en rien spécifique à notre époque, c’est de tout temps que l’homme « travaille » sur les plantes et leur rendement.
    C’est normal, si vous devez passer 2X moins de temps dans les champs, vous le faîtes, c’est tout.

    • Planete bleu Planete bleu

      Elle peut-être performante sans détruire l’environnement et l’empoisonné

      Préserver l’environnement grâce à l’agroforesterie- FUTUREMAG – ARTE

      http://www.youtube.com/watch?v=aiCi3L1i6dI

      L’agriculture « écologiquement » intensive : l’avenir !

      http://www.youtube.com/watch?v=rbaECasZd5g

      • Narkos

        lol c’est un euphémisme l’agriculture intensive écologique lololol

        une permaculture oui , une culture quelconque mais intensive NON

        c’est comme si tu disait que l’agriculture biologique actuel était respectueuse de la terre, une grosse blague !

      • Planete bleu Planete bleu

        Tu n’as pas regarder la vidéo, tu t’es baser seulement sur le titre, ce qu’ils veulent dire c’est qu’on peut produire autant, même plus et de meilleure qualité de façon différente en respectant les écosystème, comme par exemple planter sans labourer, ce qui évite les engrais et les pesticides. Comme il le dit dans la vidéo au lieu de produire plus avec plus, il faut produire plus avec moins

    • engel

      « Pourquoi croyez vous qu’il y a une explosion démographique ? C’est parce que, même si elle est agressive, l’agriculture actuelle est ultra-performante. »

      Faux.
      Justifier, Agri performante = EXPLOSION démographique est une connerie.
      Certes l’agriculture assure une fonction indispensable à son maintien et à son expansion, mais elle n’explique pas son explosion .

      Une multitude de pays ont eu des boums démo, avec pourtant leurs agricultures à la ramasse.
      Qui de plus, par manque de PIB, n’avaient personne pour subvenir à leurs besoins. A part quelques ONG pas si philanthropiques que cela…
      Malgré cet état de faits, les femmes pondaient de pauvres malheurs à la pelle..

      • boco

        Dans un pays pauvre, dont je ne rappellerai pas l’origine ( ;-) ), le taux de mortalité infantile est très élevé, malnutrition, manque d’hygiène, environnement … Quand tu as un môme dans ce pays, la probabilité de le voir mourir étant très élevée tu compenses cette horrible perspective par une famille nombreuse.

        Ajouté à cela religions, croyances diverses, manque d’éducation, à tous les coups tu gagnes.

        Niveau économique, une main d’oeuvre très importante, c’est des salaires très bas, une ressource, comme du pétrole, du pétrole homotique.

        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • laspirateur

    Pour inciter le monde à plus de sagesse et de respect envers la nature, il faudrait déjà que le monde regarde dans la bonne direction, hors le monde n’a semble-t-il jamais eu les bons maîtres.
    Seule une destruction du modèle économique actuel peut permettre un engagement meilleur vers l’avenir, mais cet engagement n’aura pas lieu car vous savez comme moi qu’une volonté tenace de tenir les peuples en laisse est capitale pour nos 1%! Le résultat du modèle de croissance est là, et il est terrifiant pour qui regarde la réalité en face. Alors que l’agriculture aurait besoin de revenir à ses fondamentaux, les dirigeants poussent toujours plus dans le sens des empoisonneurs des multinationales… Si les fermes bio se développent toute fois plus que prévu, http://www.actu-environnement.com/ae/news/agence-bio-consommateurs-france-achat-troisieme-surface-europe-23912.php4 il ne faut pas oublier que Christine Lagarde a autorisé que le bio de supermarché contiennent jusqu’à 9% d’OGM, et que le bio d’aujourd’hui vaut ce qu’il vaut, car il est arrosé de pluies acides sans parler des Chemtrails…
    Mais mieux vaut le meilleur que le pire en attendant mieux ou pire!

  • Planete bleu Planete bleu

    Il y a un espoir avec l’agriculture sans labour, qui ce développe de plus en plus, il y a pas mal d’avantage à ce genre d’agriculture, par exemple le respect de la vie des sols, l’agriculteur passe moins de temps dans ces champs, fait des économies de carburants ect..

    Les non labour creusent leur sillon

    http://www.youtube.com/watch?v=5RxZD6gHxnw

    Aux Etats-Unis, la révolution agricole du « sans-labour » a commencé

    http://www.youtube.com/watch?v=jkM13icb4JU

  • Le veilleur

    C’est l’humanité qui est malade et de surcroit cela se ressent dans les cultures, les fruits, les animaux, les insectes et la terre. L’homme c’est peu à peu éloigné de la nature et à perdu le lien harmonieux qui nous relié à elle et à tout ce qui vie, au point que maintenant, il pense pouvoir contrôler la nature sans se contrôler lui même. Il est surtout temps que l’humanité se guérisse et guérisse la terre en retrouvant ce lien profond avec elle.

    Mais encore aujourd’hui beaucoup pense qu’on ne peut pas avoir un rendement agricole sans lutter contre les maladies et les insectes qui détruisent les cultures, ce qui est faux. De plus, nos terres deviennent stériles par la faute de ces pesticides. Comment dans ces cas-là pouvons-nous espérer continuer sur cette voie et ne pas réagir au danger qui nous guette.

    Nous savons que les pesticides ont été inventés pour lutter contre les maladies des cultures mais surtout pour faire toujours plus de profit. Nous nous sommes laissé entrainer dans ce profit au point que maintenant c’est l’humanité qui est en danger. Sans parler des agriculteurs qui développent des cancers pour avoir utilisé des pesticides toute leur vie.

    Inévitablement nous allons vers une sélection naturelle, pour survivre la nature elle même sera obliger de se défendre contre ceux qui la détruise. Toute cause à son effet et comme le dit l’adage: On récolte se que l’on sème.

    Il n’est peut-être pas trop tard pour l’humanité à condition d’arrêter immédiatement toutes ces conneries que l’homme fait subir à la nature et de la respecter, il est temps de développer la qualité et non la quantité, l’homme n’est pas le centre du monde, il doit retrouver le lien profond qui l’uni à la Terre Mère où il n’aura pas d’avenir.

    • .article35. .article35.

      Bonjour Le Veilleur .
      « C’est l’humanité qui est malade « . Je dirais plutôt que l’humanité EST la maladie . La Tradition considère que Gaïa a une âme, une conscience, des organes et …..un système immunitaire.
      Les virus , les bactéries…c’est ses anti-corps. La Terre est malade de nous, elle se soigne, rien de plus normal . Elle a des frissons, des poussées de fièvre, des suées , elle vomie …tout comme nous . Hermès Trismégiste disait  » ce qui est haut est comme ce qui est en bas » .
      Nous sommes le cancer de la planète , elle nous éradique . Je ne crois pas que l’humanité arrêtera ses conneries , une maladie ne résonne pas, elle détruit . Nous sommes une espèce à tendance suicidaire, de grandes civilisations nous ont précédées , toutes ont disparu. Nous n’échapperons pas à la règle . Naitre , croitre et chuter tel est le lot de cette troisième dimension .

  • Planete bleu Planete bleu

    Les Kenyans adoptent des méthodes novatrices pour #agir contre le changement climatique

    http://www.youtube.com/watch?v=SlwNeUVxaDc