Guide de préparation dernière minute pour nouveau survivaliste

Sait-on jamais, certains pourraient vouloir anticiper certaines éventualités comme un effondrement du système financier par exemple… Donc, sachant qu’ç l’heure actuelle, tout est en train de devenir possible, autant s’orienter vers des informations fiables venant de connaisseurs, comme c’est le cas avec cet article.

couteau suisse outil survivalisme

Vous ressentez le sentiment d’urgence et vous décidez de vous préparer. Soit.

Premier réflexe? Vous achetez ce que vous croyez le plus critique.

C’est une erreur.

Vos besoins perçus sont différents de vos besoins réels et dans l’emballement du début, vous ferez des erreurs d’appréciation quant à vos vrais besoins. Cela demande beaucoup de conscience de soi et d’humilité que d’admettre qu’on ne connait pas nos besoins réels dans un contexte qu’on ne peut qu’imaginer.

Cette admission, heureusement, augmente considérablement vos chances!

Mettons donc un peu d’ordre dans la frénésie des premiers instants.


Cet article s’adresse donc à ceux qui s’éveillent à la nécessité de se préparer et qui désirent se lancer à toute vitesse.

UN BON GUIDE DE PRÉPARATION N’EST PAS UNE LISTE DE LISTES D’ARTICLES

  • Alimentation: Les repas en mode « survie » doivent vous procurer a) de l’énergie et b) les nutriments pour conserver la santé. Si vous pouvez rendre cela gastronomique, tant mieux. Le but recherché n’est pas le raffinement culinaire mais vous alimenter adéquatement. Le raffinement viendra, ou pas, avec l’expérience.
    • Pensez en terme de jours à se sustenter, non en terme de repas à prendre.
    • Stockez ce que vous mangez et si ce que vous mangez ne se stocke pas, identifiez immédiatement des substituts procurant les mêmes qualités nutritives.
      • À défaut, stockez n’importe quel aliment valable.
      • Apprenez à connaître la valeur nutritive des aliments: 2 kg de beurre d’arachide c’est 12,000 calories, donc 3 jours de travail physique ou 6 jours sans activité physique. C’est 3 à 6 jours de gagnés.
    • Les poudres alimentaires (bases de soupes, sauces, etc.) donnent du goût et complémentent des aliments qui seraient autrement fades
    • Recourez aux suppléments au besoin.
    • Ne dépendez pas du congélateur pour vous nourrir à long terme.
    • Privilégiez le sec, la conserve du commerce, la conserve maison et le déshydraté.
    • Documentez-vous préalablement sur ce qui est comestible dans les plantes et arbres de vos environs.
    • Stockez des épices et des herbes, qui donnent du goût aux aliments.
  • Hygiène: ayez accès à de l’eau propre (source pure ou eau purifiée) et des produits d’hygiène pour vous laver à chaque jour pendant plusieurs mois.
    • Stockez du savon en très grande quantité.
      • Le shampoing est un luxe, le savon fera le boulot même s’il laisse un résidu sur le cheveu.
    • Lavez-vous les mains plus souvent qu’en temps normal.
    • Trouvez une recette de dentifrice maison et stockez-en les ingrédients. Sel + bicarbonate de soude est un excellent dentifrice et ces deux produits se conservent indéfiniment.
    • L’hygiène doit être parfaite quand l’accès à un médecin ou à des médicaments est compromis.
    • Le papier Q n’est pas une matière stratégique, c’est du confort luxueux, rien de plus.
    • Mettez des vêtements propres chaque jour
      • Stockez de la lessive.
      • S’il ne vous en reste plus, sachez en fabriquer ou fabriquez du lessi (eau + cendre de bois).
  • Énergie
    • Procurez-vous de quoi vous éclairer plusieurs mois (lampes de poches DEL + piles, lampe à pétrole, lampe à huile, etc.).
    • Sécurisez les moyens de faire cuire vos repas, bouillir de l’eau et chauffer une pièce de votre logis au cas où vos approvisionnements normaux en énergie seraient rompus.
    • Conservez des réserves de carburant pour votre véhicule, à n’utiliser qu’en cas d’urgence.
    • Apprenez à faire du feu.

Article en intégralité+vidéo sur Preparationquebec.blogspot.fr

 

34 commentaires

  • Ce n’est pas l’article le plus intéressant sur le sujet, mais il a le mérite de pousser à réfléchir. Il ne s’agit pas d’accumuler pour accumuler.
    Si le PQ est effectivement un luxe, je ne suis pas sûre que les journaux foisonnent en période de crise, ni que les feuilles des arbres soient légion, en ville, et/ou en hiver. Pour moi, cela fait partie de l’hygiène.

    A ce sujet, on peut aussi envisager un substitut aux toilettes à eau, même en appartement. Par exemple en accumulant de la cendre, en ayant dans le garage ou la cave un sac de sable, voire de la terre pour les plantes. Un seau, des sacs à gravats… Si vous avez d’autres idées…

    Penser que, si vous avez le tout électrique, ou le gaz de ville, il peut y avoir des ruptures d’approvisionnement. La cuve de fioul vide, comment vous chauffer ?
    Du plastique bulle pour calfeutrer les fenêtres quand il fait froid, des couvertures, et pour ceux qui le peuvent, du bois en abondance…

    • Bonjour Biquette,
      ma proposition va directement au toilette sèche. Facile à fabriquer, avec un seau (préférence inox de 10 L) + facile à nettoyer. De la sciure si on habite pas loin d’une menuiserie ou scierie, ou des feuilles sèches, le sable est moins pratique. Pour ceux qui ont un jardin fabrique un composte à partir de palettes (pour faire des logements et y entreposer les déchets alimentaires, (coquilles d’œufs à broyer avant, éviter les melons, et les fruits à grosses peaux qui mettent plus de temps à se décomposer) dans ce cas mettez les à part. Ajouter régulièrement du carbone (papier journal et prospectus trempés dans de l’eau. Recouvrez avec des feuilles sèches ou si vous en avez la possibilité, de la paille (le nec+ultra).
      vous pouvez trouver sur le Net de quoi fabriquer une toilette sèche, ou à litière. on trouve aussi des produits (séparette, produit Norvégien je crois) qui permet de séparer l’urine des matières fécales).
      Bonne journée à tous.

      • Merci Tonmourage ! L’article est quand même en faveur du papier toilette.
        Je suis d’accord avec l’auteur sur la nécessité de considérer l’eau nécessaire au lavage des tissus, couches… ainsi, bien sûr, que l’électricité.
        Ma voisine lave systématiquement les boites de conserve qu’elle jette au tri sélectif. Est-ce vraiment écolo ? Je ne le crois pas.

  • Blackice

    survivre? mais pour qui pourquoi?
    allez, je glace l’ambiance.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif
    http://www.youtube.com/watch?v=7LIHWmQKBu4

  • GROS

    C’est ça, préparez vous à devenir des miséreux.
    Soyez tranquilles, pendant ce temps d’autres se préparent à bien vous la mettre.
    Vous avez choisi votre camp…
    Affligeant.

    • Natacha Natacha

      Toi, qu’as-tu choisi ? :)

    • ConscienceU12 ConscienceU12

      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif C’est bon Gr0s on va le savoir que tu as vendu ton âme à l’oligarchie mondialiste en espérant avoir ta place dans leur super Nouvel Ordre Mondial ; …mais crois-moi je ne suis pas sûr que ça suffise à te sauver la peau pour autant guignol ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

    • rouletabille rouletabille

      Ressaisis toi GROIN,holalaalal,
      Tu n’est pas dans ton meilleur jour.
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    • Chèvre intello

      Tu es parles comme une crotte mais tu as raison, un survivaliste sauterait dans le premier bateau pour se sauver, je suis presque persuadé qu’il tuerait pour la conserve qu’il aura planqué. Tu deviens survivaliste quand tu as peur de vivre ou quand tu as crainte en l’avenir. Mais pire; ils sont souvent les plus gros, ceux qui n’ont pas besoin de manger durant des semaines pour s’en sortir. Par contre, ils flippent, ils sont donc maigres dans leur tête. Hélas.

  • bonjour…

    Non maîtrise du nucléaire civil et militaire+ non maîtrise des OGM+non maîtrise des nanos particules+non maîtrise des pesticides et insecticides+non maîtrise de la connerie humaine= vive gros….

  • Graine de piaf

    Oh là là ! on voit que tous ceux qui écrivent ces articles n’ont pas connu la guerre. Moi toutes ces précautions me font sourire, car elles proviennent de gens qui ont l’habitude de notre train de vie et qui essaient simplement d’en conserver même une toute petite partie. Enfin c’est ce que je ressens à ces lectures.
    Pour moi, à part quelques petites boîtes de conserve mises de côté un peu par habitude, je ne me (pré) occupe pas de savoir comment les choses se passeront. L’être humain a beaucoup plus de ressources imaginatives qu’on ne le pense quand les événements, prévus ou non, arrivent. De toute façon, l’expérience aidant, je sais que ce qui se produit, n’est jamais ce que l’on a prévu, donc…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif et puis il est tellement facile de vivre avec presque rien. Donc, en attendant un avenir incertain, je ne me fais pas de soucis, vivant le mieux possible chaque journée sans me soucier du lendemain. Je sais que je m’en sortirai toujours sauf si un tremblement de terre, un tsunami, ou une bombe, me tombe sur la tête.
    Mais je peux comprendre que ceux qui ont des enfants, se fassent du souci et cherchent à leur assurer un minimum.

    • Nous n’avons jamais connu une telle situation, GDP. On s’attend à des guérillas de rues, avec risques de décapitations de masse, de pillages, de casses systématiques…
      Même la guerre nous paraitra ordonnée, bientôt. Même avec les déportations, les arrestations arbitraires, la torture des SS…
      Il n’y a pas de limites dans l’horreur !

  • rouletabille rouletabille

    Pour essuyer son postérieur rien de tel que des feuilles à cigarettes.
    Faites un trou au milieux et allez y,ensuite roulez la feuille finement et nous avons un cure dent.
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • ET L’EAU ALORS ???

    La règle des 3 en matière de survie:
    3s sans attention
    3min sans respirer
    3heures sans se chauffer
    3jours sans boire
    3semaines sans manger

  • Grognard

    Je crois que ce serait une bonne chose de penser à s’inscrire ou à se réinscrire sur la carte.
    Ensuite pourquoi ne pas envisager des rencontres vers mai juin par petits groupes en fonction de nos positions géographiques?

    C’est une façon agréable de former un embryon de réseau.

  • Chèvre intello

    Le survivalistes sont les seuls qui ne vivent pas, , ils s’évitent de vivre, dédaignant du coup l’humanité qui, elle, ne se cache pas. Cela est lâche et inquiétant, car on ne pourra jamais compter sur eux quand un jour une révolte sonnera, puisqu’ils seront déjà dans leur trou.

    • Neillia

      Vous me paraissez très remontée contre les survivalistes, je suppose donc que vous ne connaissez pas la philosophie de l’immense majorité d’entre eux. Survivalistes pacifiques, qui comptent sur le groupe pour vivre lors d’ un effondrement, partiel ou total, de notre société.
      La plupart apprennent à cultiver, sur leurs balcons, terrasses, jardins s’ils en ont, ils réfléchissent aussi à une BAD (base d’activité durable, refuge si vous préfèrez) et à garder les moyens de la rejoindre okou.
      Je ne suis pas une vraie survivaliste, mais je vis à la campagne avec de l’eau, du bois (et des poêles à bois) des arbres fruitiers, enfin une base.
      J’alerte mes enfants et leur demande de réfléchir aux situations difficiles, épidémies, guerrillas…
      Le B-A, Ba, garder chez soi trois jours d’eau, six jours de vivres, des bougies et couvertures, lampes de poche (sans piles), puis aussi prévoir d’avoir toujours de l’essence dans le réservoir de sa voiture, au moins un demi-plein, afin de fuir leurs villes si besoin est.
      Vous ne pourrez peut-être pas compter sur moi si un jour la révolte sonne, mais préparez vous un minimum, j’espère que cela n’arrivera jamais, mais je n’en suis pas certaine, et la prévoyance ne peut faire de mal.

  • ciray

    ET LES GRAINES ;! Riz , Lentilles harict sec poix chiche etc et Fenugrec pas besoin de frigo juste
    des boites étanches . Et le Fenugrec ça germe super bien .

  • ciray

    Oh la la ! biquette vous déconnez . Vous croyez qu’avoir en nourriture de quoi tenir un mois ou deux
    empèche de vivre au contraire ça rassure . Vous me faites rire avec votre humanité , si un jour ce
    que je ne souhaite pas il y a un gros pb vous allez voir la tète de votre humanité et le comportement humain dans la panique . A ce moment là l’homme redevient un vulgaire animal rien de plus .
    Dans le chaos c’est toujours chaqu’un pour sa pomme et dieu pour tous , relisez un peu l’histoire pas si lointaine .
    L’homme est un loup pour l’homme ça c’est pour les costauds les autres ce sont les moutons blancs cad ceux qui servent de réserve alimentaire au précedents .
    Nous ne sommes pas dans un monde ou tout le monde il est beau et gentil . La propagande qui nous
    gave en permanence dans ce sens ne sert à rien , à force de culpabiliser ceux qui pensent différemment plus personne ne parle et bientot MLP aura plus de 50% au 1 er Tour ce qui au final
    ne changera rien .
    Allez meilleurs voeux de BKK A+

    • Je ne suis pas l’auteure du commentaire qui amène ta réponse, Ciray, et je suis bien d’accord avec toi. Il n’y aura plus d’humanité qui tiendra, et même au sein de groupes bien constitués, familiaux, amicaux, il n’est pas dit qu’il n’y aura pas de sérieux problèmes.

      Même s’il y a une révolution, tout le monde n’est pas apte à se battre, et la fuite est parfois la solution la plus intelligente quand on n’a pas d’autres moyens.
      C’est quelque chose qu’il faudra voir au cas par cas, selon les circonstances. On ne peut jurer de rien, et c’est dans les moments difficiles que les personnalités se dévoilent le plus.

      J’ai aussi remarqué qu’il y a les cigales et les fourmis. A chacun de voir…

      • engel

        Dans le règne animal, la fuite est le premier réflexe face à un danger qui peut-être ainsi évité.
        Seul les mâles voulant briller devant la femelle, aveuglés par la testostérone, dérogent à cette règle. …Et mettent ainsi leurs vies inutilement en danger .

        Le courage n’est pas de braver le danger. Non, le courage c’est la capacité à y faire face.