Les Etats-Unis exportent un premier lot de pétrole depuis 40 ans

La levée de l’interdiction sur l’exportation du pétrole en dehors des États-Unis fut une petite révolution qui resta relativement discrète. En effet, depuis 40 ans maintenant, les USA n’avaient pas le droit d’exporter la moindre goute d’or noir en dehors du continent américain, et cette interdiction levée il y a peu n’est pas vraiment une bonne nouvelle, loin de là… En fait, elle s’inscrit directement dans la guerre actuelle des grands pays producteurs de pétrole, et des tensions du moment entre le le pays de l’Oncle Sam et les saoudiens. Cela implique que les États-Unis vont maintenant pouvoir nous imposer en Europe le pétrole de schiste, ce qui ne risque pas de calmer leur soif de conquête afin de multiplier les forages avec les conséquences désastreuses qui en découlent

petrole-gaz-de-schiste-krachSource de l’image: Stopgazdeschiste.org

Un premier chargement de pétrole brut a quitté le port du Texas, quelques semaines après que l’interdiction de 40 ans sur l’exportation pétrolière a été abolie.

Le pétrolier Theo T a quitté le dock de NuStar Energy LP à Corpus Christi, au Texas, le long de la rive ouest du golfe du Mexique, a annoncé Mary Rose Brown, le porte-parole de NuStar, dans un courriel. Le navire transporte un chargement de pétrole et de condensat vers l’Italie à partir des puits de ConocoPhillips dans le sud du Texas qui a été vendu à la maison de négoce suisse Vitol Group.

Une campagne menée par les pétrolières, y compris Continental Resources Inc., Chevron Corp. et d’Exxon Mobil Corp. pour abolir l’embargo datant des années 1970 sur l’exportation du pétrole s’est conclue par la décision du Congrès, le 18 décembre, de mettre fin à l’interdiction.

Vitol, qui détient des parts dans les raffineries de l’Europe du Nord à l’Australie, recevra une deuxième cargaison de pétrole brut américain dont l’envoi, à partir du port de Houston, est prévu dans les prochains jours.

Source: Sputniknews

 

2 commentaires