« La Grève des électeurs », par Octave Mirbeau….

N’ayez crainte amis moutons, tout passe, tout lasse et…….tout continue. Aux indécis, aux convaincus de se faire leur propre opinion sur ce texte qui a 127 ans. Merci Balou..

Vote-moutons-vote-ou-couteau

Une chose m’étonne prodigieusement — j’oserai dire qu’elle me stupéfie — c’est qu’à l’heure scientifique où j’écris, après les innombrables expériences, après les scandales journaliers, il puisse exister encore dans notre chère France (comme ils disent à la Commission du budget) un électeur, un seul électeur, cet animal irrationnel, inorganique, hallucinant, qui consente à se déranger de ses affaires, de ses rêves ou de ses plaisirs, pour voter en faveur de quelqu’un ou de quelque chose. Quand on réfléchit un seul instant, ce surprenant phénomène n’est-il pas fait pour dérouter les philosophies les plus subtiles et confondre la raison ?

Où est-il le Balzac qui nous donnera la physiologie de l’électeur moderne ? et le Charcot qui nous expliquera l’anatomie et les mentalités de cet incurable dément ? Nous l’attendons.

Je comprends qu’un escroc trouve toujours des actionnaires, la Censure des défenseurs, l’Opéra-Comique des dilettanti, le Constitutionnel des abonnés, M. Carnot des peintres qui célèbrent sa triomphale et rigide entrée dans une cité languedocienne ; je comprends M. Chantavoine s ‘obstinant à chercher des rimes ; je comprends tout. Mais qu’un député, ou un sénateur, ou un président de République, ou n’importe lequel parmi tous les étranges farceurs qui réclament une fonction élective, quelle qu’elle soit, trouve un électeur, c’est-à-dire un être irrêvé, le martyr improbable, qui vous nourrit de son pain, vous vêt de sa laine, vous engraisse de sa chair, vous enrichit de son argent, avec la seule perspective de recevoir, en échange de ces prodigalités, des coups de trique sur la nuque, des coups de pied au derrière, quand ce n’est pas des coups de fusil dans la poitrine, en vérité, cela dépasse les notions déjà pas mal pessimistes que je m’étais faites jusqu’ici de la sottise humaine, en général, et de la sottise française en particulier, notre chère et immortelle sottise, ô chauvin !

moutons RussesIl est bien entendu que je parle ici de l’électeur averti, convaincu, de l’électeur théoricien, de celui qui s’imagine, le pauvre diable, faire acte de citoyen libre, étaler sa souveraineté, exprimer ses opinions, imposer — ô folie admirable et déconcertante — des programmes politiques et des revendications sociales ; et non point de l’électeur « qui la connaît » et qui s’en moque, de celui qui ne voit dans « les résultats de sa toute-puissance » qu’une rigolade à la charcuterie monarchiste, ou une ribote au vin républicain. Sa souveraineté à celui-là, c’est de se pocharder aux frais du suffrage universel. Il est dans le vrai, car cela seul lui importe, et il n’a cure du reste. Il sait ce qu’il fait. Mais les autres ?

Ah ! oui, les autres ! Les sérieux, les austères, les peuple souverain, ceux-là qui sentent une ivresse les gagner lorsqu’ils se regardent et se disent : « Je suis électeur ! Rien ne se fait que par moi. Je suis la base de la société moderne. Par ma volonté, Floque fait des lois auxquelles sont astreints trente-six millions d’hommes, et Baudry d’Asson aussi, et Pierre Alype également. » Comment y en a-t-il encore de cet acabit ? Comment, si entêtés, si orgueilleux, si paradoxaux qu’ils soient, n’ont-ils pas été, depuis longtemps, découragés et honteux de leur œuvre ? Comment peut-il arriver qu’il se rencontre quelque part, même dans le fond des landes perdues de la Bretagne, même dans les inaccessibles cavernes des Cévennes et des Pyrénées, un bonhomme assez stupide, assez déraisonnable, assez aveugle à ce qui se voit, assez sourd à ce qui se dit, pour voter bleu, blanc ou rouge, sans que rien l’y oblige, sans qu’on le paye ou sans qu’on le saoûle ?

mougeon

À quel sentiment baroque, à quelle mystérieuse suggestion peut bien obéir ce bipède pensant, doué d’une volonté, à ce qu’on prétend, et qui s’en va, fier de son droit, assuré qu’il accomplit un devoir, déposer dans une boîte électorale quelconque un quelconque bulletin, peu importe le nom qu’il ait écrit dessus ?… Qu’est-ce qu’il doit bien se dire, en dedans de soi, qui justifie ou seulement qui explique cet acte extravagant ?

Qu’est-ce qu’il espère ? Car enfin, pour consentir à se donner des maîtres avides qui le grugent et qui l’assomment, il faut qu’il se dise et qu’il espère quelque chose d’extraordinaire que nous ne soupçonnons pas. Il faut que, par de puissantes déviations cérébrales, les idées de député correspondent en lui à des idées de science, de justice, de dévouement, de travail et de probité ; il faut que dans les noms seuls de Barbe et de Baihaut, non moins que dans ceux de Rouvier et de Wilson, il découvre une magie spéciale et qu’il voie, au travers d’un mirage, fleurir et s’épanouir dans Vergoin et dans Hubbard, des promesses de bonheur futur et de soulagement immédiat. Et c’est cela qui est véritablement effrayant. Rien ne lui sert de leçon, ni les comédies les plus burlesques, ni les plus sinistres tragédies.

Voilà pourtant de longs siècles que le monde dure, que les sociétés se déroulent et se succèdent, pareilles les unes aux autres, qu’un fait unique domine toutes les histoires : la protection aux grands, l’écrasement aux petits. Il ne peut arriver à comprendre qu’il n’a qu’une raison d’être historique, c’est de payer pour un tas de choses dont il ne jouira jamais, et de mourir pour des combinaisons politiques qui ne le regardent point.

Que lui importe que ce soit Pierre ou Jean qui lui demande son argent et qui lui prenne la vie, puisqu’il est obligé de se dépouiller de l’un, et de donner l’autre ? Eh bien ! non. Entre ses voleurs et ses bourreaux, il a des préférences, et il vote pour les plus rapaces et les plus féroces. Il a voté hier, il votera demain, il votera toujours. Les moutons vont à l’abattoir. Ils ne se disent rien, eux, et ils n’espèrent rien. Mais du moins ils ne votent pas pour le boucher qui les tuera, et pour le bourgeois qui les mangera. Plus bête que les bêtes, plus moutonnier que les moutons, l’électeur nomme son boucher et choisit son bourgeois. Il a fait des Révolutions pour conquérir ce droit.

Mouton noir

Ô bon électeur, inexprimable imbécile, pauvre hère, si, au lieu de te laisser prendre aux rengaines absurdes que te débitent chaque matin, pour un sou, les journaux grands ou petits, bleus ou noirs, blancs ou rouges, et qui sont payés pour avoir ta peau ; si, au lieu de croire aux chimériques flatteries dont on caresse ta vanité, dont on entoure ta lamentable souveraineté en guenilles, si, au lieu de t’arrêter, éternel badaud, devant les lourdes duperies des programmes ; si tu lisais parfois, au coin du feu, Schopenhauer et Max Nordau, deux philosophes qui en savent long sur tes maîtres et sur toi, peut-être apprendrais-tu des choses étonnantes et utiles. Peut-être aussi, après les avoir lus, serais-tu moins empressé à revêtir ton air grave et ta belle redingote, à courir ensuite vers les urnes homicides où, quelque nom que tu mettes, tu mets d’avance le nom de ton plus mortel ennemi. Ils te diraient, en connaisseurs d’humanité, que la politique est un abominable mensonge, que tout y est à l’envers du bon sens, de la justice et du droit, et que tu n’as rien à y voir, toi dont le compte est réglé au grand livre des destinées humaines.

Rêve après cela, si tu veux, des paradis de lumières et de parfums, des fraternités impossibles, des bonheurs irréels. C’est bon de rêver, et cela calme la souffrance. Mais ne mêle jamais l’homme à ton rêve, car là où est l’homme, là est la douleur, la haine et le meurtre. Surtout, souviens-toi que l’homme qui sollicite tes suffrages est, de ce fait, un malhonnête homme, parce qu’en échange de la situation et de la fortune où tu le pousses, il te promet un tas de choses merveilleuses qu’il ne te donnera pas et qu’il n’est pas d’ailleurs, en son pouvoir de te donner. L’homme que tu élèves ne représente ni ta misère, ni tes aspirations, ni rien de toi ; il ne représente que ses propres passions et ses propres intérêts, lesquels sont contraires aux tiens. Pour te réconforter et ranimer des espérances qui seraient vite déçues, ne va pas t’imaginer que le spectacle navrant auquel tu assistes aujourd’hui est particulier à une époque ou à un régime, et que cela passera. Toutes les époques se valent, et aussi tous les régimes, c’est-à-dire qu’ils ne valent rien. Donc, rentre chez toi, bonhomme, et fais la grève du suffrage universel. Tu n’as rien à y perdre, je t’en réponds ; et cela pourra t’amuser quelque temps. Sur le seuil de ta porte, fermée aux quémandeurs d’aumônes politiques, tu regarderas défiler la bagarre, en fumant silencieusement ta pipe.

gauche_drote_mouton_abbatoir_election

Et s’il existe, en un endroit ignoré, un honnête homme capable de te gouverner et de t’aimer, ne le regrette pas. Il serait trop jaloux de sa dignité pour se mêler à la lutte fangeuse des partis, trop fier pour tenir de toi un mandat que tu n’accordes jamais qu’à l’audace cynique, à l’insulte et au mensonge.

Je te l’ai dit, bonhomme, rentre chez toi et fais la grève.

Octave Mirbeau, Le Figaro, 28 novembre 1888

source: https://brunoadrie.wordpress.com/2015/11/24/la-greve-des-electeurs-par-octave-mirbeau/

Relayé par Réseau-International Merci Avic

moutonloup

60 commentaires

  • Emy Emy

    il suffit de ne pas être électeur s’il n’y a pas d’électeurs il n’y a pas de vote et pas de vote pas d’élu

    le vote blanc c’est voté quand même et validé le système
    on renie le système quand on ne participe pas du tout.

    ne pas faire comme tout le monde c’est se démarquer c’est être différent et être différent c’est être unique et c’est pourquoi les gens te trouvent intéressant sinon tu es comme les autres banals donc ne soyez jamais moi car l’original sera toujours mieux malgré tout vos efforts http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

    • tavax

      Va expliquer ça au mougeon.

      Perso j’ai abandonné. j’ai d’ailleurs abandonné le FaceBook tant la connerie m’affectait et depuis *longue inspiration* qu’est-ce que je vais mieux.

      En revanche je partage à présent sur Twitter qui est plus libre (pas de pub, pas de jeu etc) tout autour.

    • lily

      @Emy
      ils trouveront bien un moyen pour vous y obliger
      si plus personne n’y va http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

      http://www.ouest-france.fr/europe/france/fabius-veut-rendre-le-vote-obligatoire-267531

      • Emy Emy

        s’il y a un maximum de gens qui ne votent pas ils ne peuvent rien faire quoiqu’ils décident le pouvoir ne veut pas mécontenter le peuple, il y a des limites qu’ils ne peuvent pas dépasser

        l’histoire le prouve quand on pousse le peuple a bout c’est dangereux.

        mais par contre si on me dit que si je vote on me donne 150€ oui je vote

      • Pkpas

        « quand on pousse le peuple a bout c’est dangereux. »

        Sauf si tu le laisses dans un état de peur perpétuel.

      • Balou

        Quand il est poussé à bout il ne réfléchit plus, il agit.

      • Thierry92 Thierry92

        150 € que tu aura en plus sur tes impôtshttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif.

      • laspirateur

        Il y aura suffisamment de cerveaux lobotomisés pour faire le jeu de ces pitre du cirque de la République, je n’en doute pas une seconde malheuhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gifreusement!

      • laspirateur

        Par contre que Fabius nous oblige à nous rendre aux urnes sous réserve d’une pénalité sur nos impôts et la c’est la goutte de pisse qui ferait déborder le pot de chambre!

    • Pkpas

      Il suffit que 10 personnes aillent voter (les personnes qui se présentent et leur famille par ex) et ton système vole en éclat.

      Comme je l’ai déjà dit (plusieurs fois) sur un autre post, la grève des élections n’apporte rien. En effet, même si on arrivait à 20 % de participation, ils ne changeraient rien au système qui les engraisse. Donc là vous ne faites rien à part laissez faire ceux qui ont le pouvoir, et avoir un impact sur vos vies.

      On doit donc essayer de faire élire un parti qui n’est pas politisé et qui a montré qu’il lutte réellement contre l’UE, l’euro et l’otan, et qui dénonce les problèmes de notre pays en proposant des solutions applicables ! :)

      Qui a dit l’UPR ? ?

  • Il faut un anti front républicain (UMPS) que ce soit par le non vote, le vote blanc, le vote FN, UPR, ou qui vous voulez. Tout sauf UMPS, a aucun tour.

    • cogitologue

      l’abstention, le non vote, le vote blanc ne sont pas anti UMPS puisque les adhérents eux voteront, donc gagneront dans tous les cas. C’est absurde mais c’est comme ça, si on veut changer, il faut d’abord voter pour changer les lois après.

    • Pkpas

      Voter FN reviendra au même que voter pour l’herpès. Le FN fait parti du système. Sinon pourquoi serait-il aussi médiatisé ? Et il faudrait qu’ils se décident un jour sur l’UE et l’euro ?
      http://www.upr.fr/dossiers-de-fond/fn-propose-pas-reellement-faire-sortir-france-lunion-europeenne-meme-leuro
      « Le fn en folie : les 14 versions contradictoires du programme du fn sur l’UE et sur l’euro. »
      Et bientôt un nouveau dossier avec 21 versions :)

      • cogitologue

        Votez pour n’importe quel parti, ça fera une voix en moins pour l’UMPS, sur le total. Après, si on arrive à tous voter pour un même parti, ça serait le top, encore faudrait-il trouver un accord et que ce parti s’engage au moins moralement à entreprendre les réformes telles qu’on le souhaite…c’est jouable, mais faut d’abord motiver les gens et leur prouver que le vote est nécessaire en l’état actuel des choses, avant de pouvoir changer quoi que ce soit. Et ça serait une révolution aussi, dans le calme !

      • Thierry92 Thierry92

        Votez pour le parti anti parti… :)

      • Tanuki

        Votez pour un parti qui fera reconnaître le vote blanc, mettra en place le référendum d’initiative populaire et sortir de l’UE, euro, et OTAN ! La base pour se rapprocher d’une vraie démocratie ! Et rétablir le crime de haute trahison..

      • ben vote UPR, que je sache, j’ai pas proposé de voter QUE FN, mais surtout pas UMPS.
        Après, chacun sa sensibilité.

    • cogitologue c’est ce que je me tue à dire.

      Ne pas voter c’est laisser un boulevard, une avenue, aux salopards de l’ UMPS qui même avec 20% des voix seront réélus.

      Ne pas voter c’est priver l’opposition de quantité de voix.

      Ne pas voter c’est laisser le champ libre à l’adversité.

      Votez, pour la dernière fois si vous voulez mais votez pour l’opposition ( peu importe laquelle ) il s’agit avant tout de faire comprendre à la classe dirigeante qu’elle est en fin de course, que le peuple se réveille et qu’il réclame des comptes.

      • gneu

        pas sûr, imagine un petit parti alternatif ayant 10000 voix à l’échelle nationale.
        Si beaucoup de gens votent, ces 10000 voix vont représenter un pourcentage minable.
        Si peu de gens votent, ces 10000 voix peuvent peser davantage dans la balance.
        Ainsi, ne pas voter peut aussi favoriser les petits partis alternatifs, genre UPR.
        Donc pour moi, la solution, c’est l’abstention.

      • cogitologue

        Et bien si tu votes, le petit parti aurait 10001 voix…et une voix peut faire basculer le % et le résultat…et si tout le monde vote pour ce parti minable, il aurait 1 000 000 voix et prendrait le pouvoir…ce qui n’arrivera jamais si 999 999 personnes ne votent pas comme toi…et attendent que d’autres prennent la responsabilité de ton sort…moi je dis, tu votes pas, tu la fermes pendant 5 ans et t’acceptes ton sort. (ps: je parle pas de toi en particulier)…Mais bon, j’ai pas le charisme de Hilard pour appeler au vote comme il appelle à ne pas voter, et ça fait bien le jeu du pouvoir en place…

      • gneu

        Je comprends bien mais ce que je veux dire c’est que si les gens qui votent habituellement UMPS s’abstiennent, ça augmentera mécaniquement le pourcentage des partis alternatifs type UPR. Maintenant, on est d’accord, si ces gens passent d’un vote UMPS à un vote UPR, c’est encore mieux. Mais passer d’un vote UMPS à une abstention, c’est déjà bien et ça favorise l’UPR.

        En revanche, je ne suis pas d’accord avec ton affirmation :
        « tu votes pas, tu la fermes pendant 5 ans et t’acceptes ton sort »
        mais faut pas mal le prendre hein, on est là pour débattre !
        Perso, j’ai pas voté Hollande en 2012 du coup, je me sens une légitimité à critiquer sa politique. En revanche, ceux qui ont voté pour lui, soient ils demandent sa destitution (art 68), soit ils ferment leur gueule. Donc au final, c’est plutôt ceux qui ont voté qui n’ont pas d’autres choix que de fermer leur gueule après… Mais ce n’est que mon avis perso hein !

  • Le veilleur

    Hélas avant que tout le monde fasse la grève du vote beaucoup d’eau aura coulé sous les ponts et le peu qui voteront éliront un président pour tout les autres non votants.

    Mais quitte à voter autant voter pour le moins pire non ou pour mettre un bon coup de pied dans la fourmilière ? quel autre solution nous avons vu que de toute façon il nous faut des gens pour la gestion du pays. L’idéal serait d’élire des citoyens tirés au sort pour ce travail et des citoyens proches du peuple voilà une autre solution mais seulement on ne nous laisse pas ce choix.

    De toute façon j’ai peur que bientôt nous n’ayons plus le droit de vote qui est à la base de la démocratie car la démocratie n’est plus ce qu’elle était, tout part en dictature, les dirigeants se foutent de notre avis, comme il se foutent de la constitution qu’ils peuvent modifier à tout moment pour nous laisser plus aucun choix de rien.

    • Nous ne sommes pas actuellement, et n’avons jamais été dans une démocratie.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

      Le système électif nous infantilise en nous transformant, de Citoyennes et Citoyens, en simples Zélectrices et Zélecteurs.
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif

    • fenrir…

      j’va faire simple. Imagines-tu un troupeau de moutons sans berger?

      Ben voui… faut un berger sinon le troupeau finira dans le ravin ou sous la dent du loup.

      C’est dur à encaisser ( la vérité fait mal ) mais c’est con un troupeau…la nature l’a voulu ainsi.

      Ton idée fenrir n’aura pas de résonance parce-que le troupeau d’instinct réclame un berger.

      Je ne dis pas… ton idée est noble, en effet s’affranchir d’une tutelle inadéquate c’est l’idéal dans l’absolu mais il faut, hélas, compter avec la nature humaine. Tu ne devrais pas faire l’impasse sur la nature humaine.

      • Pkpas

        Je suis d’accord avec Odin29.

        Dans tous les cas, Fenrir, pour mettre en avant ton projet, tu ne peux pas le faire tant que nous sommes dans l’UE.

      • Bonjour Pkpas,

        Ce n’est pas « mon » projet, c’est celui d’un collectif dont je ne suis qu’un porte-parole.

        En quoi ne pouvons-nous le faire tant que nous sommes dans l’UE ?

        Nous ne sortirons jamais de l’UE sans tout remettre à plat avec une nouvelle Constitution.

        Je sais bien que vous croyez pouvoir le faire avec nos institutions actuelles et l’article 50, mais le système électif ne permettra jamais d’obtenir les majorités nécessaires.

        Nous sommes d’accord sur l’objectif.

        Mais nous voulons d’abord prendre le pouvoir et assurer ainsi une légitimité suffisante pour se retirer de l’institution européenne actuelle afin de tout reprendre à zéro.

        Et vous croyez avec Asselineau, pouvoir intervenir de l’intérieur du système électif, ou le règne des appareils politiques des Partis, vous bloquera.

      • gneu

        Odin29, et comment sont prises les décisions dans les familles ou les groupes d’amis ?
        Parfois, sur certains sujets, c’est le père qui décide autoritairement, mais sur d’autres, cela peut être la mère, sur d’autres, on discute et on trouve un consensus etc.
        Idem dans les groupes d’amis, selon le sujet, les meneurs ne sont pas les mêmes.
        L’image du troupeau ébêté ayant besoin d’un berger est une mauvaise image pour les humains.
        L’humain peut fonctionner autrement, s’impliquer dans certaines décisions et pas dans d’autres. Nul besoin de maître ou de meneur absolu.
        Les décisions, de la base aux plus importantes peuvent être prises par des assemblées citoyennes. Cela s’appelle de l’autogestion. Ca peut fonctionner. Mais il faut mettre de nombreux garde fous pour éviter les dérives.

      • engel

        Quand on parle du troupeau humain, faudrait commencer par se documenter, afin de s éviter de partir dans des rêveries.

        Lecture conseiller: Psychologie des foules de Gustave le bon
        …Plus d’un siècle quand même!

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Gustave_Le_Bon

        http://www.amazon.fr/Psychologie-foules-Gustave-Le-Bon/dp/2130620620

      • Bonjour Engel,

        Une foule n’est pas un peuple.

        Mais ce n’est pas pour rien que Nous n’appelons pas à descendre dans la rue, pour crier « pas content ! Pas content ! »…

      • @ Odin,

        Je sais bien que nous nous amusons avec des métaphores ovines, (voire bovines), surtout ici, ainsi que dans les églises, mais nous sommes des primates-prédateurs.

        C’est celle ci la « nature humaine », et il suffit de lire nos commentaires pour voir à quel point, notre nature est farouchement individualiste. (merci de ne pas confondre avec l’égoïsme…)

        Et c’est de la dont découle bon nombres de nos problèmes actuels..

        Ainsi que l’évoque Gneu, les exemples d’autogestion ne manquent pas. Tant dans des communes que dans des entreprises dont certaines comptent plusieurs centaines de salariés.

        Encore faut-il qu’elles réussissent à se développer alors que les règles actuelles leurs fixes des contraintes quasi-insurmontables.

        Tout est une question de règles établis par le Contrat Social choisies par les Citoyens. Et Nous ne choisissons rien actuellement hormis des Maîtres qui ne se soucient que d’eux mêmes et de leurs réélections successives et cumulatives…

  • Après avoir relu ce texte pour la xème fois, je me demande si je dois rire ou pleurer à vous lire ?

    Quel débat que de se choisir des Maîtres…

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

    • Le veilleur

      Elire un maître ou ne pas élire un maître là est la question ? c’est tout un programme vu le peu de choix qu’il nous reste.
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • Emy Emy

        il faudrait que ceux qui sont élus aient des comptes a rendre
        qu’on fasse un bilan de ce qu’ils ont fait et que si c’est mauvais qu’on les sanctionnes et qu’on puisse aussi sanctionner ceux qui sanctionnent

        c’est le cycle du si tu fais pas bien panpan cucul.

    • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

      En plus d’être stupide, l’homo votus serait-il également masochiste ?

      M.G.

      • Thierry92 Thierry92

        A un point que tu ne pourrais croire….
        Avant que l’homo votus devienne homo démocratus il y plus que la longueur de la queue du dinosorus…. :)

  • ciray

    Un jour ils mettront les urnes dans l’entrée des Supermarchés et la le problème sera résolue pour eux .
    M’étonne qui n’y ai pas encore pensé ! .

  • getup

    Voter c’est délégué sa responsabilité à des inconnus dont on ne connais rien de leur morale ni de leur capacité à aider leurs prochains.

    Voter c’est accepter la soumission sans réserve.Dominants/dominés, exploitation de l’homme par l’homme.

    Voter c’est refuser son indépendance, sa propre capacité à se choisir la voie qui est la réponse à ce que nous sommes vraiment.

    Voter c’est abandonné son droit à décidé pour soi, à penser par soi même.

    Voter c’est être irresponsable tout simplement.

    Faire la grève du vote c’est vouloir garder la possibilité de voter à nouveau et de choisir la vie de groupe et de continuer sur le chemin des dominants/dominés.C’est donc accepter qu’une majorité autoproclamé décide pour tous. C’est une pensé qui m’est inacceptable car je ne suis pas vous et que mes choix de vie ne peuvent pas forcément intégrer d’autres choix de vie qui ne sont pas les miens sans pour cela qu’ils s’opposent.
    La vie c’est la biodiversité et des possibilités infinis.C’est le modèle qui nous est donné comme une ouverture à la connaissance et l’intelligence qui se dissimule derrière tout cela.

    La démocratie comme mode de communication ne peut fonctionné que pour des groupes restreins comme un petit peuple ou une tribu mais jamais à une échelle nationale ou international. C’est sans doute pour cela qu’elle n’a tenu que deux cent ans chez les grecs malgré qu’elle correspondais réellement à la définition qui en est faite comparer aux fausses démocraties misent en place par les assoiffés de pouvoir qui ne veulent pas avoir à rendre de comptes.

    En ne votant pour aucun d’entre vous et pour tous je vote pour moi, pour vous , pour l’indépendance humaine à toute forme d’asservissement idéologique ou culturel.

    Je vote pour la vie et son intelligence et je laisserai les morts voter pour des morts.
    Comme disent intelligemment certain textes religieux et philosophique: laissons les morts enterré leurs morts.

  • Musashi Musashi

    A chaque élection c’est le même sujet qui revient ça en devient un marronnier tout comme le bac et la rentrée scolaire ! Un texte volontairement acerbe envers l’électeur de base qui n’ouvre sur aucune compréhension ni solution si ce n’est celle de faire ou de ne pas faire.
    La question de l’abstention a déjà été interprétée par les pouvoirs en place non pas comme un « ras le bol » des partis d’un système représentatif mais comme un « ras le bol » du système électif. On apprenait dernièrement que plus de 60% des  » Français » étaient prêt à abandonner le système électif en faveur d’un régime technocratique. L’abstention = Une Aubaine !
    Appeler à l’abstention, ok mais qui vote à l’heure actuelle ? Vous pensez réellement qu’il ne s’agit que d’un  » pauvre gogo qui y croit  » ? Que ce soit pour les clients des partis ou pour les industriels et autres qui ont des intérêts dans ce système, l’abstention = Une Aubaine !
    La légitimité ? Pour qu’il y ait légitimité il faut qu’il y ait démocratie ! Soit on décide de regarder les choses en face ou pas ! Reconnaitre son appartenance à une administration supra nationale c’est abandonner une grande partie de ses pouvoirs législatifs et donc pour cette administration supra nationale, l’abstention = Une Aubaine !
    Alors que vais je faire au deuxième tour ? M’abstenir ! Non pas que je veuille cautionner un système en place mais tout simplement parce qu’il n’y a pas d’offre politique dans laquelle je puisse me reconnaître !

    • Bonjour Musashi,

      y avait longtemps que je n’avais eu le plaisir de te lire.

      Mais tu confonds l’abstention et la Grève de l’élection.

      Leurs finalités sont différentes.

      L’abstention ne pose qu’une absence de participation.

      La Grève du vote pose une revendication claire, précise, et unique ; la convocation d’une Assemblée Constituante.

      • t’es motivé,fenrir et ça fait me fait du bien! Car perso, je sens que je baisse un peu les bras. L’ampleur de la tâche me semble tellement gigantesque! Plus le temps passe et plus les gens ont les moyens d’ouvrir les yeux, plus ils ne réagissent pas… Ça me remonte le moral qu’il y ait encore des gens comme toi!
        Pour ma part, j’irai distribuer des flyers d’APPEL à la grève des élections ce samedi matin mais la motivation n’y est plus!

      • Merci pour ta participation et ton soutien, Laurence http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

        Et effectivement, il nous faut être motivé(e)s.

        L’ampleur de la tâche est gigantesque, je le sais, Nous le savons.

        Deux siècles de conditionnement, entrecoupés de nombreuses guerres, alliés à une perte de culture générale, et d’apprentissage à raisonner par soi-même, ne s’effacent pas d’un coup de baguette magique.

        Il est difficile de s’approprier certains concepts concernant la démocratie et la Citoyenneté.

        Et encore plus difficile de le faire comprendre.

        Mais, Nous avançons.

        Lentement certes, mais je suis avant tout un paysan.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

        Je sème des graines…

        La récolte viendra bien plus tard…

        Tout du moins, je l’espère pour mes enfants et futurs petits-enfants.

        qu’ils puissent vivre en citoyennes et citoyens dans une société d’individus libres.

      • Musashi Musashi

        Salut Fenrir,
        Je poste beaucoup moins mais vous lis toujours ;-)

        Concernant mon éventuelle confusion entre abstention et la Grève de l’élection, il est vrai que je ne me situe pas au niveau de la volonté du votant d’exprimer un point de vue ou un autre mais il faut bien constater, à l’heure actuelle, que ce genre d’action ne bénéficie pas d’un classement aussi pointu que le classement par catégorie des chômeurs. Je ne sais pas moi-même si je m’abstiens ou si je fais la grève de l’élection, la seule chose que je constate c’est que ce qui m’est proposé n’a pas de sens et donc ne me convient pas.
        Une Assemblée Constituante serait bien sur une forte avancé démocratique mais ce n’est pas au menu et je n’ai toujours pas compris comment cela peut se mettre en place dans le système actuel.

  • papy

    L’abstention ne les gène en rien !
    Ils ne comptabiliserons jamais les blancs ni les nuls.
    Tout parti alternatif suscitera la méfiance et sera vilipendé par les médias aux ordres.
    Soit on change le système (donc ILS changent le système !) … autant attendre la semaine des 4 jeudis !
    Soit on utilise le leur à leur dépens !
    Vous créez une association « ABSTENTION » dont les membres s’engagent à démissionner en cas d’élection et vous verrez déjà combien de moutons sont prêts à sortir le système !!!