Congo : Comment et pourquoi 6 millions de morts sont placés sous silence ? …

On peut s’indigner quand nous sommes touchés de près. Pourtant il y a des horreurs ailleurs qui ne font pas de bruit médiatique, ou d’autres tellement ressassées, qu’elles en deviennent banales. Ça se passe loin, et il est de l’intérêt de certains, de profiter des troubles inter-ethniques, de la corruption, pour piller les richesses disponibles, dont l’Occident a tant besoin pour sa haute technologie. Qui va s’indigner pour ces peuplades lointaines et abandonnées à leur triste sort? Quand vous vous servirez de vos I-phones, ordinateurs, TV plasma et autres tablettes, pensez que tous ces objets dégoulinent du sang des malheureuses victimes anonymes, massacrées pour qu’on puisse regarder les dernières nouvelles à la télé, ou envoyer un selfie inutile à son carnet d’adresses. Article déjà posté ICI et ICI en 2012, c’est donc un retour sur info, enrichi d’une émission radio. Je vous signale qu’il y a dans l’article de Merlin, une image de corps carbonisés, qui n’a rien à voir avec le coltan, mais avec un accident, du à l’explosion d’un camion citerne en 2010, l’auteur à été prévenu. Attention aux images récupérées par les fauteurs de troubles…

Exploitation d’une mine de coltan au Congo

Le pillage du Congo et l’éradication de son peuple dans une totale indifférence, tout cela mené par les grandes multinationales lointaines, les mafieux, les dictateurs des pays voisins !

Pourquoi ?

Pour l’exploitation du coltan…

Le coltan est un gravier noir dans la boue au poids économique  très lourd. 80% des réserves mondiales sont ici. Le coltan contient du tantale et toute la planète en veut. Il s’agit d’un élément chimique adaptés au superalliage dans l’industrie de l’aérospatiale et aux condensateurs dans le domaine de l’électronique. Indispensable pour la construction de tablettes et smartphones.

La ruée vers le coltan est mené par les grandes multinationales lointaines, les mafieux, les dictateurs des pays voisins.

Comment 6 millions de morts peuvent-ils être placés sous silence médiatique ?

Sur les cendres du génocide rwandais, la seconde guerre du Congo éclate en 1998 dans la région des grands lacs à l’Est du Congo. 9 pays Africains sont impliqués. l’Angola, le Zimbabwe, la Namibie au sud,  le Rwanda l’Ouganda, le Burundi, le Congo, le Tchad, le Soudan au nord. Une trentaine de milices locales sévit sur le terrain.

Cette guerre du Congo est marquée par les séquelles du génocide rwandais, la faiblesse de l’Etat Congolais, la vitalité militaire du nouveau Rwanda, la surpopulation de la région des grands lacs, la perméabilité des vieilles frontières coloniales, l’accentuation des tensions ethniques due à la pauvreté, la présence de richesses naturelles, la militarisation de l’économie informelle, la demande mondiale de matières premières minérales, la demande locale d’armes et l’impuissance des Nations Unies.

Le bilan est lourd : 6 millions de morts, près de 4 millions de déplacés, des camps de réfugiés saturés et des centaines de milliers de personnes appauvries.

Les populations ne meurent pas sous le coup de mortiers. Elles meurent majoritairement de maladies, et de famine. Les armes de guerre sont le viol et la destruction du tissu social.

Pour l’exploitation du coltan, on épuise les populations locales, on les appauvrit, on les viole, on les incite à partir. On détruit les infrastructures sanitaires et la moindre pathologie devient mortelle.

Les agriculteurs des deux Kivu se retrouvent persécutés, chassés.  La militarisation de l’économie engendre la commercialisation de la violence. Des milices proposent leurs services pour terroriser, torturer, violer.

La haine etnhique est érigée en vitrine pour justifier les agissements, mais ce n’est qu’un drapeau. La réalité est tout autre. La violence sert ici la concurrence commerciale.

Et l’historien David Van Reybrouck dans un opus remarquable consacré au sujet « Congo » chez Actes Sud, décrit les mécanismes de la région et s’étonne que les 6 millions de morts ne soulèvent aucune couverture médiatique et ne provoquent une indignation populaire.

« Elle a disparu de l’actualité mondiale car passait pour inexplicable et confuse. Pour couvrir les guerres, le journalisme a recours à un cadre de référence morale. Dans cette guerre du Congo, il n’y a pas un camp de gentils. »

Et quand régulièrement un reportage vient décrypter cette guerre, il reste sans écho. Aucune réaction de l’opinion, silence de la communauté internationale. Tout le monde s’en fout et s’en accommode.

Source et émission radio à écouter ici : FranceInter

Plus de 6 millions de personnes (dont la pour la moitié des enfants de moins de 5 ans !) ont été massacrées dans l’indifférence générale et avec l’appui des Etats-Unis et de l’Europe ! Des centaines de milliers de femmes et de filles ont été violées et mutilées par les armées d’occupation. Et tout cela pour une raison principale : s’emparer des richesses minières exceptionnelles dont recèle le sous-sol du pays…

En plein centre de l’Afrique, le Congo est un pays riche, rempli de matières premières (diamants, or, étain, gaz, pétrole, uranium, coltan…), de forêts, d’eau, de femmes et d’hommes, d’une multitude de tribus rassemblées sous une nation dessinée par les colons, et qui ne correspond historiquement à pas grand-chose. Suite au génocide au Rwanda, les pays voisins ont de plus profité du flou politique et institutionnel au Congo (limitrophe du Rwanda) pour attaquer de toutes parts ce gigantesque pays rempli de trésors.

Et les Occidentaux dans tout cela ? La culpabilité des dirigeants américains et européens quant au génocide au Rwanda les a poussé à mener une politique pro-Rwanda, laissant les rebelles rwandais passés du côté congolais libre de faire ce qu’ils voulaient, aidés par des alliés ougandais et du Burundi…

Mais surtout, les nombreuses richesses naturelles en RDC sont vitales pour les économies occidentales, notamment pour les secteurs automobile, aéronautique, spatial, les hautes technologies et l’Électronique, la joaillerie… Le coltan surtout est essentiel dans la fabrication des composants électroniques que l’on retrouve dans les TV, les ordinateurs, les smartphones mais aussi certaines armes comme les missiles !

La RDC subit aussi des déforestations massives. Les principaux importateurs ? USA, Europe, Chine. Pas étonnant.

Mais puisque l’intrusion guerrière semble interne à l’Afrique, personne ne peut accuser les USA et les autres puissances occidentales de profiter des ressources et des richesses du Congo en intervenant directement. Non, c’est encore plus pratique de laisser les peuples se descendre entre eux. Parallèlement, les USA soutiennent les dictatures qui se succèdent au Congo et les milices rwandaises et ougandaises.

Pauvreté entretenue et conditions de vie abjectes, viols incessants (et un taux de SIDA atteignant les 20% de la population dans les provinces de l’est), déplacements de population, outrages, épidémies… : une stratégie de déshumanisation est en place afin de rendre les victimes impuissantes, une situation terrible sur laquelle il n’y a pas de mots assez durs.

« Tant que l’opinion publique abdique, le Congolais reste le « nègre » de l’Afrique »

Les dirigeants occidentaux sont-ils assoiffés de richesses au point de laisser perpétrer un nouveau génocide ? Oui, au point de laisser perpétrer et même couvrir un nouveau génocide. Avec des armes, des entrainements militaires venant de nos élites. Une chose : ce qui se passe au Congo, des affaires politiques et économiques au génocide, n’est pas déterminé par les Congolais seuls, mais aussi par les puissances carnassières, avides de richesses et sans considération pour les peuples.

La situation au Congo sera résolue par les Congolais eux-mêmes. Mais la communauté internationale doit instamment cesser de soutenir Rwandais, Ougandais et toutes les milices perpétuant cet état de guerre insupportable leur permettant de mettre la main sur les richesses d’un pays sans avoir de compte à rendre à personne.

…./….

Lire la suite et voir le reportage

Source Les crises.fr via Homme-et-Espace

Aller plus loin:

Les visages de la pauvreté, des chiffres effarants…

Quand ébola se réveillera, le monde tremblera…!

Il est déjà trop tard, préparez-vous…

La FAIM du Monde…

Mais, putain, c’est la crise… !

Pour l’ONU, éliminer les hommes sauverait la planète… !

La crise alimentaire mondiale une conspiration…?

Demain, TOUS pauvres…?

 

11 commentaires

  • Bonjour,
    C’est comme pour le Yémen, tout le monde s’en fou aussi. le Congo, ancienne colonie belge, depuis que kabilla (le fils), à coupé les ponts avec la Belgique, nos médias n’en parlent plus du tout non plus. Sur notre forum, on a un sujet pour le Yémen, et pour le Congo. D’ailleurs je vais le mettre à jour avec ton article, merci c’est important de ne pas les oublié, c’est si peu, mais déjà utile.

    Orné

  • fliouguer

    L’Europe impose à l’Afrique un traité pire que le TAFTA.
    Gbagbo a été « viré sans difficultés » et du coup on se demande qui avait commandité l’attentat dans le stade et les autres manifestations violentes. Pareil pour la Centre-Afrique, la Cote d’ivoire, le Rwanda. On n’a pas fait fort non plus au Yémen, en Libye, en Ukraine. Ni d’ailleurs à Gaza !
    On a des comptes à rendre vis à vis de ces pays qui devront être reconstruits.
    J’approuve la reprise de ce sujet car évidement on ne peut pas parler de nos problèmes français sans penser à ce qui arrive de similaire aux autres. Et par la faute de qui ?
    Est ce qu’ on les a aidés à résoudre ces problèmes à la base ? Avec conviction ? Quand les grands médias s’en soucieront ? En attendant nous avons raison d’en parler.
    Il ne peut pas y avoir la paix dans une partie du monde et pas dans les autres. Dans ce cas c’est un sursis. Nous voulons la paix.

  • Nanker

    « Comment et pourquoi 6 millions de morts sont placés sous silence? »

    Ben parce qu’il n’y a jamais eu 6 millions de personnes tuées!
    Les chiffres plus ou moins officiels feraient état de 300 000 morts ce qui est déjà effroyable.

    • dereco

      Comment compter, vu toutes les formes de souffrances et de morts directes et indirectes, sur quelle période coloniale ou pseudo-coloniale !!
      Je crois plus au 6 millions cumulés, voire plus en Afrique, par notre égoïsme sur notre nombril, dont nous sommes tous responsables !!

    • Balou

      > Ben parce qu’il n’y a jamais eu 6 millions de personnes tuées!

      Tu es bien affirmatif avec tes chiffres officiels.
      Et les charniers qu’on retrouve parfois des dizaines d’années après, ils sont dans tes chiffres officiels ?
      Officialisés par qui ? L’officiel aujourd’hui ne vaut plus une cacahuète.

      C’est comme pour les manifs, 100000 manifestants selon les syndicats, 3207 selon la préfecture…

      • dereco


        le colonialnisme sur plus d’un siècle et sa suite coloniale industrielle financière a avec certitude fait bien plus de 6 millions de morts !!
        Si vous négationiste niez cette réalité indiscutable je vais mettre une armada de liens d’études sérieuses le prouvant

  • J’ai de plus en plus honte de faire partie des Occidentaux !http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif Heureusement que tout cela va finir un jour. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

  • DD

    « Comment et pourquoi 6 millions de morts sont placés sous silence ? »

    Facile !!!! Ce sont des morts qui ne rapportent rein, j’ai bon ??

  • Nevenoe Nevenoe

    Je dénonce cette situation aussi souvent que possible.

    Une vidéo que je poste régulièrement
    Elle est en anglais mais assez accessible.

    http://www.youtube.com/watch?v=eThlmx7w9r0

    A qui profite le crime

    Pour rappel c’est De Beers qui a fait des diamants un produit de luxe et contrôle toute la production.

    C’est une propriété de la famille juive ashkénaze Oppenheimer .

    En juin 2005 Anglo American fondée par Oppenheimer, est dénoncée par Human Rights Watch pour des atrocités commises au Congo-Kinshasa dans le but de mettre la main sur des mines de Mongbwalu, dans le district d’Ituri. Anglo American aurait financé le groupe armé FNI (Front Nationaliste et Intégriste) et aurait revendu l’or en le faisant transiter par l’Ouganda

    http://www.youtube.com/watch?v=BGz-a9lwiPE

  • Nanker

    « Tu es bien affirmatif avec tes chiffres officiels »

    Parce que même un journal aussi peu susceptible de sortir des bobards que le « Monde Diplo » a reconnu que ce chiffre de six millions était grandement exagéré.

    Mias libre à toi d’avaler ce bobard tout cru, de trépigner devant ton écran en exprimant ta colère… pour ensuite ne rien faire. ;-)

    Au fait tu avais déjà entendu parler du sud Kivu ou du nord Kivu avant de lire ce billet?
    Moi oui…

    Sais-tu que ce désastre est la suite directe du génocide rwandais de 94? Que les génocidaires hutus se sont réfugiés dans cette région et que le très sanguinaire président rwandais Kagamé saisit ce prétexte pour envahir et piller l’est de ce qu’on appelait avant le Zaïre?
    Moi oui…

    C’est quand même un hold-up extraordinaire : le petit Rwanda envahit et pille le grand Congo (ex Zaïre) et personne ne dit rien.
    Est-ce parce que Kagamé est (ou a été) soutenu par Washington Londres et Tel-Aviv?