Le coltan, le « minerai de sang » du Congo…

J’ai reçu un fichier sur le Coltan, qui mérite d’être connu! à voir ICI lien direct http://www.partage-facile.com/ZPYK6AVLX1/le_coltan.pps.html Merci Anmia♥

Photo : GeSI.

Des ONG affirment que la guerre civile en République démocratique du Congo est en partie financée grâce au trafic du coltan, un minerai qui entre dans la fabrication des téléphones portables.

Alors que les combats ont repris depuis le 25 octobre entre les troupes de Laurent Nkunda, ancien membre du Front patriotique rwandais (tutsi), et l’armée régulière congolaise, nos Observateurs s’interrogent sur les responsabilités des fabriquants de téléphones portables dans ce conflit. Selon Carina Tertsakian, de Global Witness, et Colette Braeckman, spécialiste de l’Afrique, il est temps d’enquêter sur le trafic du coltan et d’autres minerais exploités dans des conditions déplorables dans l’est du pays et qui participerait, avec l’or et la cassitérite (composant de l’étain), au financement des belligérants. Après les diamants de sang du Libéria, voici donc les minerais de sang du Congo.

« L’argent sert à acheter des armes, (…) mais aussi à payer des villas »

Colette Braeckman est une journaliste, spécialisée sur l’Afrique, du quotidien belge Le Soir. Son blog.

A Kivu, une vingtaine d’avions chargés de minerais décollent chaque jour pour le Rwanda. On peut y croiser des enfants qui travaillaient dans les mines et qui se sont échappés. Ils vous racontent comment ils se sont fait kidnapper sur le chemin de l’école. Tout le monde le sait, mais personne ne fait rien, même les Nations unies.

Ce trafic ne va pas s’arrêter de sitôt. L’armée congolaise n’est pas efficace – c’est un héritage de Mobutu – et les généraux bénéficient aussi de ce business. Ils disent aller à Kivu pour faire la guerre, mais ils y vont aussi pour s’enrichir. Chaque faction, l’armée congolaise, les milices tutsies, etc, tous profitent de cette situation et n’ont pas intérêt à la changer.

Difficile de dire combien ce trafic rapporte aux généraux et aux rebelles. L’argent sert en tout cas à acheter des armes, à financer les deux camps, mais aussi à payer des villas et des produits de luxe…………

[…]

« [Les entreprises] ne posent jamais de question »

Carina Tertsakian travaille pour l’ONG Global Witness, qui enquête sur les trafics liés aux ressources naturelles. Elle est spécialiste de la République démocratique du Congo.

Les entreprises qui fabriquent des téléphones portables sont protégées par les nombreux intermédiaires qui trempent dans ce trafic. Des dizaines de milliers de creuseurs travaillent dans les mines de coltan, de cassitérite et d’or. Certaines mines sont contrôlées par les rebelles, d’autres par l’armée. Il y a aussi des civils qui commencent à creuser pour leur compte, mais qui sont ensuite repérés par l’une des factions. Dans les zones tenues par les rebelles ou l’armée, le travail forcé est monnaie courante, et des enfants en sont victimes.

Les minerais sont ensuite achetés par des hommes d’affaires congolais et vendus à des « comptoirs » de villes frontalières. Ils quittent le pays sous forme brute et ne sont  traités qu’ensuite dans des pays étrangers, en Malaisie par exemple. Une fois retravaillé, le coltan est acheté par les constructeurs de téléphone portable, d’ordinateurs et d’autres produits. Je ne peux pas dire que ces entreprises achètent directement ce minerai aux rebelles, mais je sais qu’elles ne se préoccupent pas de l’origine de la marchandise. Elles ne posent jamais de question.

[…]

Lire l’article en entier

Source Observers-France24

10 commentaires

  • Dépité

    le magazine « sciences et vie » avait déjà publié un article très alarmant sur le sujet, il y a 15 ans!!? comme quoi les jours se suivent et se ressembles!

  • A.Caporale

    L’humain est toujours cet être frustre se réchauffant au fond d’une grotte. Il s’est habillé de technologies, mais n’a pas évolué, dommage, car il est tout prêt de retourner à sa grotte.

    (et entre grotte et crotte il n’y a qu’une lettre qui fait la différence)

  • indigné

    J’ai vu un reportage sur ce sujet sur France 24 avec un journaliste embarqué là bas —> multinationales belges et françaises entretiennent la guérilla pour avoir leur précieux métal…

  • fotoulavé fotoulavé

    Et tout ce qu’on apprend n’est que la partie visible de l’iceberg…

  • A.Caporale

    Allez donc vous mettre devant votre télé, regardez les JO, et cessez de vous faire du mal !

  • angel angel

    N’utilisez pas de téléphone portable, bande de moutons. j AI UN TÉLÉPHONE FIXE AVEC INTERNET ET CELA SUFFIT LARGEMENT.

  • cqfd

    Qui sont les corrupteurs ? Toujours les mêmes ! fr, gb, us, is.

    Qui sont les ong ? les amies des corrupteurs, ennemies des corrompus qui crèveraient de faim grâce à nous si on ne les avait pas corrompu. CQFD.

  • PAS D ENTOURLOUPE

    tant que les bons petits français seront à la mode « iphone » pour se dire des blabla sans intérêt alors les petits congolais auront intérêts à serrer la ceinture ou à crever en silence

    dixit: »et puis entre-nous ils se plaignent de quoi au Congo! vu qu’une fois démodés et amorties on le leur retourne le produit fini par tonnes! tu parles d’un échange équitable! »

    pauvre mondialisation où l’Afrique et d’autres régions du Monde(les moins armées militairement) servent de resources matérielles gratuites mais aussi de poubelle pour le beau Monde civilisé

    twittes-moi bwana