Deux jeunes français révolutionnent le boycott des grandes marques

À l’heure actuelle, toutes les pistes doivent être suivies, tout doit être tenté, car sans tentatives, il n’y aura jamais aucune réussite! Alors bien sûr, le projet est d’envergure, et il y a beaucoup de monde qui ne se sent jamais concerné, est-ce une raison pour ne pas essayer? Souvenez-vous des paroles de Thomas Edisson: « le génie c’est 1% d’inspiration et 99% de transpiration« , alors si réellement cette idée est géniale, autant commencer à transpirer, et voir ce qu’il va en ressortir…

hero

Ils veulent révolutionner le boycott citoyen ! Deux jeunes français développent une plateforme participative pour boycotter collectivement les entreprises qui accumuleraient des responsabilités dans la crise éco-sociale que nous traversons. Ce projet étonnant, c’est : I-boycott.

Il ne s’écoule pas une semaine sans qu’une industrie, une marque ou un produit ne fasse la une d’un média pour un scandale quelconque : pollutions, accidents industriels, viol des droits du travail, accaparement des terres, rejets dans les océans, la liste des externalités du développement non-durable est longue. Si certains espèrent une intervention politique pour punir les fautifs ou les faire payer, en pratique, les règlements évoluent à peine ou tout au mieux lentement. Ainsi, certains font le choix du boycott comme l’une des solutions pour s’attaquer de front à une entreprise jugée responsable d’une conséquence sociale ou écologique négative.

Rendre le boycott efficace ?

Le boycott individuel peut être efficace quand il est suivi par un nombre conséquent de personnes. Mais en pratique, l’impression d’être seul à boycotter un produit donne un sentiment d’inefficacité au point souvent d’entrainer la résignation. Qu’en serait-il si nous pouvions boycotter de manière organisée et en masse tout en ayant un œil sur les réactions des entreprises visées ? C’est précisément l’idée de I-boycott, une nouvelle plateforme collaborative qui organise le boycott de masse. Imaginée et développée par une équipe de jeunes français, cette plateforme prendra la forme d’un site internet spécialisé dans l’organisation d’un boycott général d’une marque , d’une produit ou d’une entreprise précise.

« Les consommateurs peuvent changer le comportement des entreprises car ils sont le cœur du système. » expliquent les porteurs du projet sur kisskissbankbank. En pratique, tout comme une plateforme de crowdfunding, le site permettra de créer une fiche complète avec une cible et les raisons argumentées de ce boycott. Ensuite, les internautes décident de rejoindre la cause… ou pas ! Divers outils de partage permettent de lancer une campagne de médiatisation autour d’une cause déterminée. Un mail officiel est enfin envoyé à l’entreprise ciblée avec une liste de revendications, lui offrant une chance de changer son fusil d’épaule. Si l’entreprise ne daigne pas répondre, le boycott pourra se développer encore et encore, alourdissant la pression sur elle.

L’histoire de deux jeunes français

À l’origine du projet, deux pseudos : Levent, 27 ans, ingénieur en informatique et artiste engagé. Et Bulent, 25 ans, étudiant en école de management, sportif amateur. Après une longue expérience associative, plusieurs voyages solidaires, un lauréat (pour chacun) des Meilleurs Jeunes Espoirs, ces deux jeunes ont désiré se tourner vers un projet social et solidaire. « Nous adhérons à cette autre façon d’entreprendre. Les entreprises sociales ont une finalité sociale, sociétale ou environnementale et à lucrativité limitée pour mettre l’efficacité économique au service de l’intérêt général. » nous explique Levent. Un nouveau challenge au service de tous : I-boycott.

« Notre expérience nous a appris une chose: pour être efficace, une action doit être collective. Le boycott est l’outil par excellence du citoyen. Utilisons là de façon responsable et solidaire.   Aidez-nous à réaliser ce challenge et faisons en sorte de rendre le monde meilleur. » expliquent les mystérieux créateurs d’I-boycott. Pour concrétiser leur objectif, les deux entrepreneurs ont lancé une campagne de financement participatif sur le site kisskissbankbank.com. On leur souhaite de trouver tout le soutien nécessaire pour concrétiser leurs rêves de changement.

Source+vidéo+lien du projet sur Mr Mondialisation

 

32 commentaires

  • Au delà du Boycott, qui présente un intérêt certain (ainsi que certaines sources d’intérêtshttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif), la Grève Générale est également, voire encore plus, « l’outil par excellence du citoyen. Utilisons là de façon responsable et solidaire. »
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    Réflexion subsidiaire : Devons-nous parler de Grève du Vote, ou de Boycott du système électif ?
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    Superbe idée http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif, mais resteront-il en vie assez longtemps pour la mettre en application http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif, là est la question ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

  • Superbe initiative..On en parle assez aussi de notre pouvoir d’agir par le boycott des produits de toutes sorte issus des grandes multinationales, responsable de la situation tant économique, écologique que sociale..

    Passez une belle et douce nuit à demain ! Heu à tantôt plutôt http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

    Akasha.

  • tavax

    J’étais vraiment chaud pour l’idée, mais en voyant ça : KISSKISSBANKBANK, j’ai fait ok, c’est du vent.

    Dans le contrat avec cette merde, il est indiqué plus ou moins que tu n’es pas libre de ton bébé, que la banque peut intervenir et modifier le truc.

    Donc si ça venait à marcher… les copains pas contents appelle la banque et hop, i-boycott est boycotté à son tour.

    S’il avait été malin, autant faire kickaster, c’est un avantage le côté mondial plutôt qu’un truc fumiste mono-européen

    • dredger

      Bah, imagine que ca marche, et ce que tu dis est vrai, à ce moment là, rien n’empechera aux 2 « promotteurs » de déménager.
      Et puis, je pense qu’ils sont contactables, tu peux leur faire part de tes craintes, voir s’ils y ont pensé, tu peux leur donner des trucs, il y a toujours plus dans 3 têtes que dans 2.

    • Salut,

      Intéressant t’as remarque.
      Je suis l’un des auteurs de ce projet :)
      Peux-tu m’en dire plus sur cette liberté ?

      « En tant que service de mise en relation entre les créateurs de projets et les internautes, KissKissBankBank perçoit une commission de 5% sur les collectes de fonds réussies. Cette commission est facturée aux créateurs de projets. »

      N’hésitez pas à visiter notre page pour suivre l’actualité:
      https://www.facebook.com/i.boycott.org

      J’en profite pour remercier tout l’équipe des moutons enragés d’avoir relayer notre projet.

      Isolé, nous sommes des « brigands », unis, nous serons le peuple :)

      Solidairement

      • et, du coup, pourquoi vous lancez pas aussi un boycott des élections ?!? !!

      • dredger

        C’est bien que tu viennes raconter ici, ca donne un petit moyen de discuter. Pas avoir peur de demander de l’aide et des conseils, car question juridique, on pourrait vite tenter de vous mettre des batons dans les roues.
        Et tant que j’y suis, au risque de me répéter (voir mon commentaire juste en-dessous), vous pouvez aussi lancer le même genre (je dis bien même genre) de plateforme pour les politiciens, voire les hommes puissants. En gros, plateforme d’encensement ou de lynchage publique entièrement collaborative car ce sont les internautes qui créent le contenu et s’auto-censurent. Ca demande déjà pas mal de boulot pour mettre tout ça en place, et un qui vient de s’inscrire ne va pas avoir autant de « droits » voire d’options d’interaction avec le site et ses outils qu’un autre qui a déjà fourni du travail et est devenu, de part son travail, une valeur sûre. Mais rien de tel que de prouver son bon vouloir de part ses actes et c’est ainsi qu’on peut vraiment juger de l’humanisme ou « in-humanisme » d’une personne (à la fois pour le sujet en questions, les hommes puissants et politiques, et à la fois entre internautes)

        Mais bref, pour revenir à l’idée, l’intérêt serait qu’une fois le site en place et ayant un certain succès avec des « quotes de popularité » relativement justes et cohérentes face à la réalité, accompagnées, pour chaque « politiciens » (je vais m’arrêter à eux pour le moment, mais on peut ajouter les grands patrons), d’un CV qui va en s’allongeant au jour le jour, ce site deviendrais rapidement une référence et donc référencé par toute la blogosphère et sites de ré-information. Il faut juste s’arrêter à une certaine ligne de conduite, genre ne relater que les faits, les paroles, les décisions, ainsi que les décisions lors des votes, les présences dans les hémicycles, éventuellement les différents postes qu’ils occupent et une estimation de leurs revenus … et bien entendu, une bonne grosse quote sur 100 (ou sur 10) de popularité finale selon les « pouce vers le haut » ou « pouce vers le bas » donnés par les internautes à chaque fois qu’un internaute vient poster un nouveau fait pour X.

        Par exemple : la photo ou Hollande regarde sa montre qui est retournée ! Catégorie : ridicule / risible / honte – Quote allant de +10 à -10 il obtient -5 et le commentaire le plus « poussé » par les internautes est « Cote négative car il ridiculise la France ». Ou tel déclaration mensongère de Jupé (désolé c’est un pléonasme), et hop, 1 ou 2 liens qui prouvent ses mensonges, une quote de -10 avec le le commentaire « Car il ment et est en train de mettre la France à dos de tel pays » (la Syrie notamment, c’est grâce à lui que la France y est maintenant plus détestée que jamais)

        Bref, je continue à penser que l’idée est bonne – désolé si je relis pas, je ponds un truc et je me barre, j’ai malheureusement pas assez de temps pour en faire plus, je relis pas donc j’espère que ca restera « compréhensible », et surtout, que certains vont se « jeter » sur l’idée, même les ME pourraient, mais ils ont un boulot plus important à faire en ce moment, c’est se réunir avec tout les ré-informateurs francophones ou du moins français car « winter is coming » et on resiste mieux au froid réunis qu’en solo !
        ++

  • dredger

    J’avais eule même genre d’idée il y a … 2 ans, pour les politiciens. Un site qui recense leurs faits et paroles et n’importe qui vient mettre des points, de -10 à +10, zeros étant le « neutre », ainsi qu’un commentaire (limité en taille pour éviter les tartines, mais suffisant que pour pouvoir justifier son vote), et ainsi, on aurait une belle plateforme participative, genre un sondage en temps réel, des hommes politiques du pays !
    Si l’idée plait à l’un ou l’autre, allez-y servez-vous.
    ++

  • clarita

    Il me semblait que l’appel au boycott est interdit par la loi.

    • on a qu’à appeller ça une « grève de l’achat » et hop …ça devient légal …magnifique non ?

      • Yanne Hamar

        On commence à connaître le truc, les politiciens s’en servent assez souvent mais c’est une bonne idée.
        Dans « solutions locales pour un désordre global », il est conseillé de déconsommer de la viande à grande échelle avec la certitude de mettre le système à genoux.

  • soubiemyriam

    Oú est mon commentaire??

    • soubiemyriam

      Donc je réitère.

      Génial. On se sentira moins seul face au boycottage. Des fois c’est décourageant d’être solitaire face à des enjeux aussi énormes.
      Et comme le dirait Luna lovegood dans Harry Potter.

      Tu n’es pas seul Harry. Mais si j’étais « tu sais qui » je voudrais que tu te sentes seul. Parce que si tu es seul, tu es moins menaçant.

    • soubiemyriam

      Deux fois qu’il ne passe pas. On peut m’expliquer??

  • Graine de piaf

    Moi, je verrais bien un ou deux jours par semaine sans aucun achat dans quels que magasins que ce soit ( à condition de ne pas remplir ses paniers la veille ou le lendemain !)pas de visite dans les banques ou autres lieux, pas de retraits aux distributeurs etc… bref, une sorte de paralysie financière.
    Mais je crois qu’il y a mieux encore dans le même genre….

  • rouletabille rouletabille

    IL N’Y A QU’UN SEUL BOYCOTT qui est valable.

    Pas retirer son argent des Banques ,non et NON.

    SUPPRIMER son compte BANCAIRE ,vous avez bien LUS ???
    Supprimer son compte Bancaire et passer par une Banque PUBLIQUE qui n’est pas Privée mais sous notre controle.
    SANS CLIENTS les Banques feront QUOI ?
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif