Lorsque les mots perdent leur sens….

On entend souvent certaines personnes dire « il faut comprendre ce que parler veut dire », bien entendu, on comprend tout à partir des mots utilisés. Mais combien sont capables de comprendre, au delà de ces mêmes mots? C’est de cette façon que, la manipulation via des formules choisies, fait des « mal-comprenants » des « acceptants » de toutes sortes de décisions étatiques ou autres, aussi calamiteuses soient elles.

Si les mots ont un sens, leur mauvaise utilisation peut nuire gravement à la démocratie. La manipulation du langage est une constante de tous les régimes totalitaires. Cela leur permet de changer le monde à leur avantage. Aucun mot n’est anodin, surtout utilisé par des spécialistes en communication. Il y a les classiques comme « la guerre propre » ou « la moto verte ». A l’international, lorsque l’armée américaine ou israélienne bombarde par exemple toute une population, il s’agit, d’une simple « incursion », ou une d’une « frappe préventive », les victimes civiles sont, elles, des « dommages collatéraux ». La résistance palestinienne ou irakienne est réduite au rang de « terrorisme », et la critique d’Israël devient un acte d’ « antisémitisme ». Mais cette nouvelle fraude des mots est utilisée quotidiennement pour nous façonner et nous faire accepter le système tel qu’il est.Pour faire croire que dans une entreprise tout le monde est logé à la même enseigne, on ne parle plus de salariés mais de : «collaborateurs». Bien sûr parfois il arrive que l’on soit obligé de se séparer de ses collaborateurs, lorsque par exemple les actionnaires demandent plus de dividendes, pardon, lorsque que l’on veut consolider l’entreprise pour lui permettre d’affronter la concurrence.

On licencie moins (bien), mais on restructure plus ! Les «restructurations» sont obligatoires pour faire face aux défis de notre temps : c’est à dire une meilleure exploitation des salariés. On se sépare donc d’une partie de ses collaborateurs, et pour ceux qui restent on négocie «la flexibilité», que l’on peut traduire par la mise à la disposition de l’employeur, ce que l’on appelait autrefois exploitation patronale. Bien sûr si une entreprise est obligé d’organiser un licenciement collectif, c’est pour le bien être des salariés, c’est pourquoi l’on parle de « plan de sauvegarde de l’emploi »!

Il faut aussi améliorer la «communication», c’est à dire intensifier la propagande du Medef via le gouvernement et les différents médias pour baisser «les charges patronales», autrefois dénommées cotisations sociales patronales. Faire comprendre aux salariés que leurs «acquis sociaux» doivent être supprimés pour faire face aux difficultés de l’entreprise et affronter la mondialisation. En clair pour rémunérer grassement les actionnaires avec des stocks options, des bonus et des parachutes dorés.

Répéter inlassablement que les caisses sont vides que «l’état providence» ne peut pas tout. Mais peut-être devrions nous plutôt parler d’état re-distributeur, ce qui sous-entend que s’il y a redistribution c’est qu’au départ il y a des inégalités. Et l’on retombe sur l’épineux problème du partage des richesses. Et comme la redistribution ne se fait que dans un sens, il faut en conclure que la providence ne se fait que pour une poignée de privilégiés proches du pouvoir, pour lesquels les caisses ne sont jamais vides !

Pour faire avancer le pays nos gouvernants parlent constamment de «réforme de l’état», que l’on peut traduire par destruction des services publics. Ceci dans le but de brader la santé, l’éducation, l’énergie … aux entreprises des amis choisis par le pouvoir. Ces entreprises auront des collaborateurs, et pour améliorer la rentabilité on effectuera des restructurations. La baisse des charges et la flexibilité ne suffisant pas, L’État providence, qui fonctionne très bien pour eux, viendra à leur secours, et le contribuable mettra la main à la poche. En bref, le public finance le privé, mais chut … il ne faut utiliser que le politiquement correct, aussi il est préférable de dire que ce sont les fonctionnaires qui coutent cher à l’état !

Il faut sortir le pays de «l’immobilisme», attention ne pas croire que l’on parle de ces familles qui sont aux affaires depuis des générations. Non, on parle de ces millions de travailleurs qui après de difficiles luttes ont réussi à améliorer leurs conditions. Cela n’a jamais plu à une droite revancharde. D’ailleurs attention, la police ne cogne pas sur les manifestants, elle intervient seulement de manière « musclé ». De même, les grévistes qui s’opposent aux « réformes » font preuve de « crispation », et tout le monde sait que la grève est une « prise d’otages », quant aux brèves séquestrations de patrons cela s’appelle des « violences », voire des « actes terroristes »… et bien sûr, la violence des licenciement est légitime car elle s’inscrit dans la loi voulu et voté par … le Medef, pour le bien de tous !

Après toutes ces réformes vous avez de grandes chances de vous retrouver au chômage, c’est à dire en «période d’inactivité». Et là vous risquez de culpabiliser car qui dit inactif dit un peu fainéant. Mais le bon côté de la chose, c’est que même si vous êtes au fond du trou, que vous devenez un déchet, sachez que maintenant avec le parler écologique on «valorise les déchets». Évidemment, certain « irréalistes » ou « irresponsables », vont vous dire qu’il existe des alternatives à l’orthodoxie économique ou politique, mais vous savez que ce n’est pas vrai et de vous-même vous les qualifierez de « bisounours », d’ »utopistes, ou alors de … gauchistes !

«Lorsque les mots perdent leurs sens, les gens perdent leur liberté»………CONFUCIUS

Source: archive 2ccr.wordpress.com via Les-Mystères-d’Arkebi

Voir aussi:

Pour lire en 2050 : Une réflexion sur l’utopie

 

16 commentaires

  • Dubitatif

    pour conserver notre vocabulaire, notre dictionnaire il
    faut VIRER l’englisheu de nos conversations quotidiennes !

    … ça sera déjà beaucoup !

    car ne vous y trompez pas que tous les Zeuropéens parlent
    l’englisheu, ça fait AUSSI parti du projet Transatlantique !

  • gnafron

    la novlangue, c’est pour donner honte aux « collaborateurs » de piocher dans les poches des « investisseurs » qui « créent de l’emploi »

  • Pelerin

    Bon article….il y a des cours qui s’intitulent « communication interculturelle »

    La manière de s’exprimer avec des mots, de communiquer avec des mots varie fortement d’une culture à l’autre, voire d’une personne à l’autre dans la même culture. Le fait de parler la même langue n’est pas synonyme de parler
    un « même langage. Chaque personne a une manière préférée de communiquer. Tout comme les valeurs culturelles,nos styles de communication nous offrent les
    stratégies pour entrer en conversation avec autrui,
    et les standards pour interpréter et évaluer leur communication.

  • gondi

    a ce propos, la novlangue et tout le bazar, vient de sortir un livre bien foutu par Jean-Yves Le Gallou : http://via-romana.fr/home/211-dictionnaire-de-novlangue-9782372710183.html. Tout y est dit.

  • ROY

    Le pire c’est qu’il faut aujourd’hui faire avec des mots qui se substituent insidieusement à notre langue, des mots anglais (plus exactement venant de la culture zéro des USA) on vous parle de coach, de manager (1) etc etc (2) et le français fout le camp…
    Il n’y a encore que dans des pays qui respectent la langue française (le Québec fait plus d’effort que la France dans ce sens.
    Mais il faut l’écrire il y a une bande de guignols, de traitres, d’écervelés (et j’en passe) qui veulent nous mener par le bout du nez et nous imposer un système où tout est clean and made in USA (Coca Cola, Mac Donald and Co…)…
    US GO HOME !
    Et, pour ne pas conclure il est agréable de voir combien au Canada les chanteurs français ne sont pas oubliés (3) car il y en a assez de se voir imposer quotidiennement des airs « musicaux » US polluants notre environnement, que ce soit en ville (par des hauts parleurs) ou dans les magasins c’est du harcèlement, ils oublient tous ces C… qu’en France nous avons des poètes, des chanteurs porteurs des parfums de la Liberté et non des odeurs nauséabondes de la pourriture de la décomposition des sons venus d’outre…tombe…

    les français et les françaises vont connaître si ils ne réagissent pas, bien des déboires avec le système d’exploitation qui se prépare et qui est loin d’avoir bon DOS …jouons avec les mots et éloignons nous des maux, de cette malignité mondialisante qui tel un cancer ronge notre culture et l’essence même de notre vie de plus en plus éloignée (tout autant) des droits des êtres humains de vivre dignement.

    1) Assez de management et plus de ménagement des travailleurs ! Nous régressons et avec MACRON une fosse commune se creuse pour tous ceux qui ne seront pas corvéables à merci…Le Code du Travail sera réduit en peau de chagrin et ceci sera loin de réduire le chômage, jeunes, moins jeunes, seniors vous allez vivre sous l’emprise du système américain que vous préparent les énarques de ce pays, les technocrates nous pourrissent la vie et depuis des années.
    La chasse est ouverte, toutefois, et les serfs se doivent de servir leurs maîtres pour plus de profits, la flexibilité (soutenue depuis longtemps par la CFDT, notamment – militants PS pour la plupart des permanents et membres – suit son chemin avec ce gouvernement à la solde des nantis…

    Quant aux pauvres qu’ils migrent ailleurs…

    2) Un exemple le panneau d’arrêt obligatoire en France est marqué : »STOP » au Québec ils sont marqués ces panneaux: « ARRÊT »…

    3) http://www.ledevoir.com/culture/actualites-culturelles/450681/festival-international-de-litterature-deshabilller-gainsbourg?

    • rhubarbe

      La France a un énorme potentiel pour lutter contre l’invasion de l’anglais,contrairement aux pays voisins,grâce au désastreux apprentissage des langues à l’école,qui fait que,les élèves ayant déjà du mal avec le français, n’arrivent au bac avec guère plus qu’une misérable compilation de mots british décoincés de leur ordi ou téléphone.Dans le monde du travail c’est le snobisme délabré du »ing » des fins de mots,mots puisés dans le répertoire tout aussi misérable du franglais,patois actuel des brasseurs de vent et des fainéants qui ne peuvent s’attabler à l’anglais pur(langue excessivement riche par ailleurs)snobisme qui permet d’exhiber avec éclat son illettrisme.Les Québécois et autres francophones du Canada ont eux un mérite particulier qui est de résister à l’anglais,à leur porte,frontaliers des USA,et sous leur nez chez eux avec les anglophones;chapeau!
      Par conséquent pour la France,pas de crainte,le français a de l’avenir,les réformes régulières dans l’Education Nationale garantissent un apprentissage des langues étrangères minable et durable;pour ce qui est du franglais,ce patois qui donne au charretier du coin l’impression de conduire une Buick à Malibu,artifice identique au Coca,à la Marlboro,au Macdo,au Starbuck etc,qui semble donner à son consommateur une aura de cowboy ou une tronche d’un glandeur de chez Apple,ce patois donc aura le même destin que ces dits produits et c’est aux consommateurs de produits et de mots de décider

  • Bonjour les M.E.
    Et les jeunes qui, avec l’usage des sms, utilisent au grand max 500 mots, comment voulez-vous qu’ils comprennent les discours de nos manipulateurs de conscience???
    Ces jeunes une fois adultes ne comprendront pas mieux et seront manipulables et corvéables à merci.
    Si on ajoute à cela l’inversion des valeurs et l’inversion accusatoire, alors…c’en est fait de notre société.
    Mais tout cela était programmé de longue date et la phase finale est bien entamée.
    Cet article sur la manipulation du langage est formidable en ce sens qu’il dévoile le coté vicieux, machiavélique, de ceux qui œuvrent pour le NOM.
    merci Benji pour ce rappel oh combien important de la stratégie judéo-maçonne.

  • Le veilleur

    Déjà, quand vous voyez le langage administratif et autre jargon, vous comprenez que tout est fait pour vous embrouiller, vous induire en erreur, vous rendre toujours plus ignare et vous décourager, cela en devient comique au point qu’eux même ne se comprennent plus.

    Au passage une petite anecdote que m’a rapporté un ami. Il a reçu ces jour-ci une lettre des impôts l’informant que grâce aux efforts fournis par le gouvernement, il ne payerait pas cette années les 300 euros d’impôts qu’il avait payé l’année dernière, pourquoi autant de mise en scène alors qu’une simple feuille de non imposition aurait suffi. Autant vous dire qu’on a bien ri. Que de générosité souligné pour espérer avoir des votes aux prochaines élections.

    • si tu peux faire un scan de cette lettre et la poster … ce serait royal !

    • Tremener

      Oui et en baissant le plafond pour les taxes foncières ils se sont largement rattrapés, sur des gens souvent âgés et aux moyens modestes. De plus ils n’ont pas perdu cette sale habitude de la réclamer pour des biens vendus depuis plus d’un an: « Vous devez payer on régularisera après », ben voyons.Ils vont jusqu’à prélever d’office sur le compte d’un des enfants lorsque par exemple il y a une mise sous tutelle en cours sans se préocuper de savoir si la personne le peut ou non…On paie vraiment très cher du kilomètre pour l’entretien de leurs scoots.

  • Ben, déjà, la plus énorme manipulation de langage consiste à parler de Démocratie (je n’ose même pas évoquer la République) avec l’utilisation du système électif qui est par essence aristocratique.

    A partir de là, tout est bon pour créer et entretenir des confusions soigneusement voulues par nos gouvernants.

    Classiquement, il est entretenu la confusion entre l’Anarchie, et le Chaos. Alors que ce sont des notions antinomiques.

    De même, entre l’individualisme, et l’égoïsme.

    J’en avais d’autres, mais étant en petite forme, ils me reviendront plus tard.

    Tout comme la critique du gouvernement fasciste, pratiquant un apartheid de fait, du gouvernement actuel de l’état d’Israël, est immédiatement assimilée à de l’antisémitisme…

    Je vous invite à continuer la liste.

    Elle risque d’être longue…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • GROS

    Le plus important :
    Ne pas dire « argent », mais « dette de banque ».

    • gneu

      Effectivement Gros, quand on nous parle de « dette », il faut bien comprendre « création monétaire ».
      La France est endettée de 2000 milliards d’euros ?
      Cela signifie que les banques ont injecté 2000 milliards d’euros (crées de façon virtuelle et scripturale) dans l’économie.
      Il n’y a donc rien à rembourser, ouf !

  • getup

    SLT

    La novlangue est partout et dans la tête de presque tous. Souvent dans les articles des ME et ailleurs il y a beaucoup de docs pour défendre « le droit au travail » (à rajouter dans la novlangue) et dénoncer les injustices sociales etc..Mais à moins que je soit fou ou dyslexique, pour moi le travail tel qu’il est accepter par la majorité est une des plus grosse arnaque que le monde moderne à inventé. C’est aussi la plus grande injustice sociale et je dois dire que quand je lis des articles sur le droit au travail je suis vraiment écœuré par la bêtise et déçu du manque d’éveil de ceux qui le défendent.
    L’homme aujourd’hui se loue comme une vulgaire marchandise;son savoir faire et le fruit de son travail lui est volé au nom d’une sacro sainte supercherie que presque tous appellent par des prières à trouver ou ne pas perdre son boulot (de merde).
    Il est bien gentil de vouloir trouver le vrai sens des mots mais je crois que celui ci viendrait tout seul si seulement les Hommes étaient capable de trouver aussi un vrai sens à la vie et non pas cet ersatz de vie que l’on nous proposent ou chacun finira vieux et malade (détruit par le travail industriel) entre quatre mur à visionner la téloche et pas trop loin d’un hôpital au cas ou . Nos meilleurs années sont absorbé avec la promesse toute fallacieuse d’écouler de vieux jours heureux en oubliant que chaque phase de notre vie à son importance et que ce qui est perdu à un age le sera pour toujours.

    Apparemment la carotte fonctionne encore et les ânes continuent d’avancer malgré les coups mortifères qu’il reçoit et acceptent volontiers en défendant corps et âme son affliction morbide.