Ouverture de la première banque « charia-compatible » en France, bonne ou mauvaise nouvelle?

Noorassur ouvre sa première agence bancaire en France comme l’a expliqué le site Argusdelassurance.com, c’est l’arrivée de la finance islamique qui aura maintenant pignon noorassur1sur rue, bonne ou mauvaise nouvelle? Cela s’annoncerait comme une bonne nouvelle, car cette banque annonce la couleur, elle respecte la charia islamique qui interdit l’usure, les prêts ne seront donc pas accompagnés de taux d’intérêts exorbitants et ruineux, le banquier en question ne serait pas là pour vous dépouiller en vous proposant des tas de services plus ou moins utiles. Autre bonne nouvelle, 15% des clients ne seraient pas musulmans, ce qui ne garanti pas qu’ils puissent bénéficier pour autant des assurances relativement exigeantes. Comme nous pouvons l’apprendre via le quotidien Libération: « Ce type de finance, qui respecte la loi islamique (charia), interdit la spéculation, le recours aux taux d’intérêts, qui sont assimilés à l’usure, les produits ayant une incertitude excessive ou les investissements considérés comme nuisibles à la société (tabac, alcool, armement, pornographie ou jeux d’argent)« . Nous pourrions presque penser « enfin une finance propre »!

Il y a pourtant de gros points négatifs qui montrent que nous devons aussi nous relativiser cette nouvelle, car pour l’heure, difficile de savoir réellement qui nous avons en face. Le premier point négatif est que la Goldman Sachs ne souhaite pas passer à côté d’une telle opportunité, et compte bien se faire de l’argent dans le domaine. Quand on connait la réputation de cette banque, on ne peut que se méfier, quand au titre de « capitale de la finance islamique en Europe », c’est Bruxelles qui souhaiterait être la grande gagnante…. Reste l’orientation religieuse de cette banque puisque ouvertement indissociable de la charia et de l’Islam. Le souci, c’est que c’est en respectant la charia, mais en suivant quel courant de pensée de la religion musulmane exactement? Car les lois sunnites, chiites, wahhabites, ainsi que celles des autres courants de pensée ne sont pas les mêmes, certaines étant plus rigoristes que d’autres, et puisqu’il n’y a pas qu’un seul courant de pensée en Islam, la première chose étant de savoir quel Islam est représenté par cette banque.

Surtout que l’ouverture de cette banque survient que quelques mois seulement après l’inauguration du Conseil Théologique Musulman de France avec la bénédiction du Parti Socialiste, sachant que ce conseil très proche des frères musulmans

et est composé entre autres grandes figures d’un secrétaire général adjoint du «conseil européen de la Fatwa » et deux diplômés en charia d’une université d’Arabie Saoudite, le « conseil européen de la Fatwa » étant présidé par le cheikh Qaradawi bien connu par l’UPJF:

Le cheikh Qaradawi ne serait pas seulement le mentor spirituel de l’UOIF et l’inspirateur de la stratégie d’islamisation de l’Europe menée par les Frères musulmans, mais également le président du CEFR (Conseil européen pour la Fatwa et la Recherche), inauguré à Londres en 1997. Il préside également au «Conseil scientifique» de l’IESH (Institut européen des Sciences humaines), principal centre de formation d’Imams en Europe, installé dans un petit village de la Nièvre, Saint-Léger-de-Fougeret. L’IESH dépend de l’UOIE (Union des Organisations islamiques d’Europe), dont l’UOIF est la branche française. [voir les sites www.fioe.org ou http://www.eu-islam.com/] Source et information complète sur l’Upjf.org

De plus, ce conseil a la possibilité d’émettre des fatwas, des lois qui viendront enrichir la charia. Est-ce cet Islam là qui va diriger la finance islamique en France? Et est-ce une agence bancaire proche des frères musulmans, du wahhabisme ou de la Goldman Sachs qui a ouvert? Enfin, une information qu’il ne faut pas négliger, c’est que si la finance islamique arrive en France, c’est notamment grâce au parti socialiste au pouvoir:

Pendant ce temps, à la Rencontre annuelle des musulmans de l’Ouest, le RAMO de Nantes, Sonia éclate de rire. Jamais elle n’aurait pensé que ce gouvernement socialiste allait, sans s’en rendre compte, promouvoir une loi favorable à la finance islamique.

L’ordonnance sur le crowdfunding (« finance participative ») présentée en février par Fleur Pellerin, alors ministre du développement numérique, a pour ambition de faire de la France la « start-up République de l’Europe ». Or ce texte, qui entrera en vigueur le 1er octobre, casse le monopole bancaire pour financer les entreprises et les particuliers en permettant à des plates-formes de prêter jusqu’à un million d’euros en respectant des principes… qui se trouvent être aussi ceux de la finance halal.

Article du 21 Juin 2014 sur Le Monde

Alors, au final, l’arrivée de la finance islamique en France et l’ouverture de cette première agence charia-compatible, bonne ou mauvaise nouvelle?

4 commentaires

  • Qatarie Business&Co vous garanti de participer à sa richesse en vous prêtant votre argent en toute honnêteté spirituelle, et surtout virtuelle.

    Des Banksters comme les autres, avec la bénédiction de la Shariat.

    Et pourquoi pas les Banques du Vatican, tant que nous y sommes ?http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

    Un Bankster est un Bankster.

    Au nom d’un Dieu, ou de sa trilogie sainte : Actionnaires, Argent, Intérêts

  • zeus

    Il y aurait enfin une banque qui ne se fout plus de la gueule du client ?

  • Et tous ces millions accumulés sur les comptes serviront à financer quoi ??

    Vous voulez un dessin ?