Protégeons notre santé en cas d’accident nucléaire

Je reconnais que nombre de personnes ne croient plus aux pétitions, mais c’est également un moyen de relayer les informations sur des sujets peu traités généralement dans les médias. Bien sûr, en France comme ailleurs, la situation nucléaire est déjà tragique, le mensonge primant, on peut presque se dire qu’un peu plus ou un peu moins… Mais ce n’est pas une raison pour autant d’accepter tout et n’importe quoi!

anti-nucleaire-390_-_Copie

La Commission européenne veut reconduire les niveaux maximaux admissibles de contamination radioactive adoptés en 1987 sous la pression du lobby nucléaire.Ces limites impliquent des risques sanitaires tout à fait inacceptables : à l’échelle de la France, cette contamination légale pourrait induire des dizaines de milliers de cancers (et bien plus si le pire advenait) sans compter les autres pathologies et la transmission d’anomalies génétiques. Les consommateurs ne pourront pas s’en protéger car ils ne pourront pas différencier les aliments radioactifs des aliments non contaminés.

Pour plus d’information sur les Niveaux Maximaux Admissibles de contamination radioactive dans les aliments en cas d’accident nucléaire, voir le dossier complet à :

http://www.criirad.org/aliments-nma-accidentnucleaire/sommaire.html

Je demande une refonte complète, transparente et démocratique de la réglementation incluant la réduction drastique des niveaux de contamination autorisés en cas d’accident nucléaire.

En cas d’accident nucléaire, je demande l’interdiction immédiate des productions agricoles issues des zones contaminées, cette mesure ne pouvant être assouplie qu’après obtention d’informations fiables sur l’étendue, la nature et l’intensité des retombées radioactives.

La distribution d’aliments non contaminés doit être privilégiée et garantie, dans tous les cas, aux nourrissons, aux enfants en bas-âge, aux femmes enceintes et aux femmes qui allaitent.

Les niveaux maximaux admissibles de contamination radioactive doivent être définis en fonction des groupes à risque et des individus les plus vulnérables de façon à protéger l’ensemble de la population. La règlementation doit mentionner clairement les niveaux de risque et de dose jugés acceptables par les autorités, les hypothèses retenues par les experts ainsi que les obligations et modalités de leur vérification en situation réelle.

Je demande que les normes de radioprotection ne soient plus définies dans le cadre du traité Euratom qui a pour mission le développement de l’industrie nucléaire, mais dans le cadre du traité de l’Union européenne. La protection sanitaire des populations ne doit pas être subordonnée aux intérêts du lobby nucléaire.

Source et pétition sur Criirad-protegeonsnotrealimentation.wesign.it via Fukushima-blog.com

Et puisque nous parlons de nourriture irradiée, n’oubliez pas le scandale des aliments ionisés (vidéo ici), encore une histoire qui fini par être oubliée…

13 commentaires

  • vico

    L’apocalypse radioactif … Que dire? Une mort certaine! un Monde zombiesque.
    http://
    http://www.dailymotion.com/video/x6kup4_judgement-day-sb_webcam


    **http://lesmoutonsenrages.fr/charte-des-commentaires-du-blog/**

  • ROY

    En cas d’accident nucléaire il faut se référer aux normes légales ou non ?…
    Dérisoire purement dérisoire, c’est l’acceptation d’une possible pollution nucléaire et gérer cette dernière avec toutes ses conséquences sur l’ensemble du vivant…(si la pollution est du niveau de Tchernobyl ou de Fukushima-Daïchi)…

    Dans tous les cas il faut s’attaquer à la cause et non aux effets.
    Et, pour ceci il faut vraiment mener des actions contre le nucléaire civil et militaire et ne pas accepter sur notre sol et ailleurs l’expansion inconsidérée de cette forme d’énergie qui plus est est ruineuse et loin d’être propre comme certains l’affirme…
    Ceci écrit il faut aussi ne pas confondre risques et dangers.
    Et, puis quand tout ce beau monde (PS, EELV et autres…) auront une option politique un peu plus de bon sens ils s’évertueront à ne pas trouver par exemple dans la voiture électrique un moyen non polluant pour notre planète ce qui est faux car pour faire face à la consommation croissante des véhicules électriques il faudra construire encore et encore des centrales nucléaires! Quel beau programme pour l’avenir!

    Pour conclure, en cas d’accident nucléaire il convient de tout faire afin d’éviter d’ être contaminé, il faut s’éloigner de l’accident, tout le reste n’est que cinéma…le mal étant fait…
    La pollution par les isotopes radioactifs existe mais il faut nuancer et être réaliste quant aux impacts pour la santé de l’homme, ainsi l’iode 131 a une durée de vie courte, elle peut être absorbée par la glande thyroïde (ce n’est plus un secret) et être à l’origine dans le temps de cancers de la thyroïde.
    La seule parade si l’on est susceptible d’être contaminé ce n’est pas s’intéresser aux normes légales ou non concernant les doses admissibles, mais bien de se protéger immédiatement!
    Concernant l’iode radioactif : il faut saturer la thyroïde en prenant des comprimés d’iode (ou encore de l’iode pharmaceutique ou du sel de mer iodé…) et renouveler la prise toutes les 6 heures, au moins une heure avant le passage du « nuage radioactif », mais ceci ne vous protégera pas des autres éléments comme le strontium, le césium, le plutonium…
    Alors normes ou pas quand l’irréparable est fait il est déjà trop tard.
    Assez de bla bla et un peu plus de résultats pour l’avenir des générations futures qui elles auront à gérer nos déchets, quel beau cadeau…

    La seule solution: L’arrêt total du nucléaire.

    • Maverick Maverick

      Autre argument pour l’arrêt du nucléaire : Manifestement, AREVA a été gérée par des incompétents depuis aux moins dix ans, et n’a pas assuré le renouvellement des effectifs de manière à assurer le maintien du niveau de compétence … (source JT)

    • mani mani

      Bonjour Roy,

      Je parle peu, mais quand l’occasion est présente j’en saisi l’opportunité.. :

      le seul inconvénient qu’il y a en prenant des comprimés d’iode radioactif pour saturer la thyroïde, c’est que cela assèche cette glande, et fini en finalité par la tuer.

      Alors que nous étions en train de converser de l’état du monde et des effets de Tchernobyl et de Fukushima sur la santé, cela m’a était signalé en mars 2015 par un patient de 85 ans en fin de vie atteint d’un cancer généralisé, son métier était médecin allopathique.

      Une fois la thyroïde saturé, il est, au regard des acquis qui le constitué, impossible d’inverser le processus d’assèchement.

      Ce qu’il a verbalisé avant son grand voyage de l’âme, tout les médecin allopathique le savent, mais rare sont ceux et celles qui le signalent.

    • Planete bleu Planete bleu

      Il y a d’autre solution pour ce protéger de la radioactivité ou évacuer la radioactivité de son corps, si on ne peut pas évacuer, comme certaine personne à Tchernobyl ou bien si toute la planète est contaminée. Il faut manger certains aliments comme le Miso, la pectine de pomme par exemple

      Une Alimentation à l’épreuve de la RadioActivité

      http://www.ardeche–informatique.com/club-pour-la-vie/index.php?page=radioactivite

      Extrait:

      Lécithine qui protège les nerfs, le cerveau et les gonades des radiations.

      Aliments contenant de la chlorophylle réduisent de 50% les effets secondaires des radiations

      Betteraves protègent à 97-100% du césium-137

      Ail, ginseng et oignon protègent à 97-100% des mutagénèses, riche en sélénium, effet antioxydant

      Algue bleu-vert protège du krypton-85 et césium-137, augmente l’immutabilité cellulaire riche en chlorophylle

      Cystéine évacue les radicaux libres, protège contre les rayons X, le cobalt- 60 et le soufre-35

      Vitamine C et rutine réduit les effets secondaires des radiations de 50%, stimule les vaisseaux sanguins

      Vitamine A/D évacue le strontium-90 des os

      Vitamine E protège le foetus du césium-137, stimule le système immunitaire, anticancéreux, protège des radicaux libres

      Laver et peler les produits à l’eau oxygénée élimine 100% des retombées radioactives

  • Dubitatif

    ben… c’est même pas la peine

    a) soit t’es près de la centrale tu crèves rapido
    b) t’es « loin » tu crèves à petit feu (sans jeu de mot)

    conclusion: si accident nucléaire il y a (+ grave que ceux qu’on nous cache actuellement) y a que dalle à faire !

  • Balou

    Fukushima : le scandale étouffé du contrôle européen des aliments

    Ce scandale, c’est la décision injustifiée et coupable en terme de santé publique, et probablement entachée d’illégalité, prise par la Commission européenne en octobre 2012, d’ « assouplir » les contrôles effectués sur les aliments en provenance du Japon, et plus particulièrement des 12 préfectures touchées par la catastrophe nucléaire de Fukushima. C’est la décision d’exposer sciemment la population européenne à un bien plus grand risque d’intoxication alimentaire par les radionucléides de Fukushima.

    Suite et vidéo au parlement européen lors de l’objection de Sandrine Bélier sur les mesures de contrôle des aliments en provenance de Fukushima :
    http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/fukushima-le-scandale-etouffe-du-144314

  • Balou

    Les leçons de Tchernobyl

    Publiée le 21 avril 2013

    Vidéo soustitrée en français : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=b2eI0cF8SJ0

    Alexey Yablokov est Docteur ès Sciences biologiques (PhD), ancien membre du parlement de l’Union Soviétique, conseiller environnemental du président Eltsine et de l’administration Gorbachev, membre de l’Académie des Sciences de Russie, co-auteur du livre « Chernobyl: Consequences of the Catastrophe for People and the Environment ».

    Il revient lors de cet exposé sur les nombreux impacts négatifs de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, que ce soit sur l’homme ou son environnement, y compris dans les zones contaminées soumises à de faibles doses de radiations.

    Il nous rappelle également que là aussi, mensonges et dissimulations ont été de règle de la part des autorités, qu’elles soient soviétiques ou internationales. Autant d’attitudes et de périls que l’on retrouve inévitablement,
    hélas, au Japon suite à la catastrophe de Fukushima.

    La conclusion du Dr. Yablokov sera que l’industrie nucléaire fait courir à l’humanité et à notre planète autant
    de risques avec les centrales que les armements nucléaires.

    Vidéo réalisée à l’occasion du symposium « The Medical and Ecological Consequences of the Fukushima Nuclear Accident » (Conséquences médicales & environnementales de l’accident nucléaire de Fukushima) organisé par la fondation Helen Caldicott les 11 & 12 Mars 2013 à New York.
    http://nuclearfreeplanet.org/symposiu

    Article, transcriptions et diaporamas originaux et traduits en Français :
    http://kna-blog.blogspot.fr/2013/04/l

    • Balou

      Malformations congénitales et accident de Tchernobyl
      Publié le 6 mai 2014

      Cette video nous montre comment une équipe internationale libre a réalisé une étude sérieuse sur la fréquence de malformations congénitales dans une région d’Ukraine touchée par Tchernobyl.

      Il s’agit ici des Spina bifida et des microcéphalies.
      Le dr Wladimir Wertelecki, pédiatre et généticien, nous montre comment s’est organisée une telle étude, comment elle tient compte de multiples facteurs, comment l’équipe a découvert et confirmé des choses inattendues.

      Il nous en montre les limites, les questions qu’elle soulève tant pour l’Ukraine que pour le Japon et nous tous.

      Surtout cette étude est utile: il en tire des conclusions pratiques, à même d’améliorer l’état de santé des populations.

      http://www.vivre-apres-fukushima.fr/malformations-congenitales-et-accident-de-tchernobyl/

  • Balou

    Greenwashing à Fessenheim

    EDF cherche à cacher les dysfonctionnements récurrents à Fessenheim d’un coup de peinture verte, par la publication d’une infographie publicitaire présentant sa production d’électricité comme « sans émission de CO2 » [1]. Or la filière nucléaire émet du CO2 et d’autres gaz à effet de serre à diverses étapes : extraction minière, conversion et enrichissement de l’uranium ; fabrication, transport et retraitement des combustibles ; construction et démantèlement des installations nucléaires.

    Le Réseau “Sortir du nucléaire“ et 4 associations antinucléaires alsaciennes ont donc porté plainte devant le Jury de Déontologie Publicitaire qui, dans un avis rendu le 20 juillet 2015, leur a donné raison !

    http://www.sortirdunucleaire.org/Greenwashing-Fessenheim?origine_sujet=LI201507

  • Balou

    Désarmement nucléaire : la balle est dans notre camp

    70 ans après l’utilisation de l’arme nucléaire au-dessus des villes de Hiroshima (6 août 1945) et trois jours plus tard de Nagasaki, 45 ans après l’engagement pris de négocier « de bonne foi des négociations sur des mesures efficaces relatives à la cessation de la course aux armements nucléaires à une date rapprochée et au désarmement nucléaire » (article VI du Traité de non-prolifération nucléaire, TNP), l’exigence du désarmement nucléaire est à nouveau au cœur de l’agenda politique international.

    Ce retour de l’urgence du désarmement nucléaire est né pour une large part du refus des puissances nucléaires à mettre en œuvre leur propre engagement international. Contrairement aux autres armes de destruction massive — armes chimiques et biologiques — qui sont encadrées par un traité d’interdiction, les armes nucléaires ne sont régies jusqu’à présent que par un traité de maîtrise des armements, le Traité de non-prolifération nucléaire. Et de fait, le TNP n’a pas permis d’enclencher un processus de désarmement, mais bien au contraire autorise les puissances nucléaires, selon elles, à pérenniser leur arsenal.

    Or, l’arme nucléaire n’est pas un facteur de sécurité et de stabilité mondiale, comme l’assènent régulièrement les dirigeants politiques, mais bien au contraire un obstacle à la paix et à la sécurité humaine. En effet, les armes nucléaires sont les instruments de destruction massive les plus dévastateurs, les plus inhumains et aveugles que l’homme ait jamais créés…

    http://www.sortirdunucleaire.org/Desarmement-nucleaire-la-balle-est-dans-notre

  • Balou

    Loi Macron : le gouvernement enterre les déchets nucléaires… et le débat démocratique !

    Le 9 juillet 2015, l’adoption en dernière lecture de la loi Macron a donné lieu à un incroyable déni de démocratie. Par la voix du député de l’Isère François Brottes, le gouvernement a accepté dans la loi un amendement qui n’avait rien à y faire pour faciliter l’implantation de CIGÉO, ce projet d’enfouissement en profondeur des déchets les plus radioactifs. L’ensemble de la loi a ensuite été adopté en court-circuitant le débat parlementaire par le recours au 49-3.

    Un déni de démocratie dans la droite ligne des actions du lobby nucléaire en France

    http://sortirdunucleaire.org/Loi-Macron-le-gouvernement-enterre-les-dechets?origine_sujet=LI201507