La klamath ou le dopage autorisé…

Un super carburant pour l’organisme, comme expliqué ci dessous…

Img/ConsoGlobe

Comme la spiruline ou la chlorelle, la klamath est une micro-algue remarquable. La klamath est également vendue comme complément alimentaire en raison de sa richesse en protéines, en vitamines et en minéraux.

Découvrons ses propriétés qui en font un aliment digne de Superman.

La klamath (AFA), le super-aliment

AFA ou Aphanizomenon flos-aquae, plus connue sous le nom de klamath, est une algue microscopique du lac Klamath, un lac situé en Orégon. L’algue a des vertus nutritives et thérapeutiques impressionnantes.

Cortes est l’un des premiers à avoir mentionné la klamath dans son journal de bord des conquêtes espagnoles du XVIè siècle.

La klamath est encore plus riche en vitamines, minéraux et oligoéléments que la spiruline, micro-algue de la famille « bleu vert », considérée comme l’une des plus nourrissantes.

Comme la spiruline ou la chlorelle, la klamath est une micro-algue bleu vert utilisée depuis « toujours » comme nourriture ou aliment thérapeutique, partout dans le monde : Japon, Mexique ou Afrique sont par exemple des pays où les algues figurent en bonne position dans les menus comme dans la pharmacopée traditionnelle.

    • De nos jours, l’algue est cultivée dans le lac klamath, un écosystème très pur et préservé alimenté par le lac Crater : un des lacs aux eaux les plus pures qui soient.
    • La klamath se reproduit spontanément tous les 4 jours pendant la saison d’été. Pas plus de 50 000 tonnes de klamath sont ainsi récoltées dans le lac, ce qui explique pourquoi la klamath est aussi recherchée. Après avoir été pêchée, la klamath est séchée à froid pour préserver tous ses nutriments.

Qui peut consommer de la klamath ?

…../….

Lire la suite

Auteur Nolwen pour ConsoGlobe

25 commentaires

  • longdrink

    Franchement si on regarde une étude comparé du klamath, spiruline et chlorella : http://www.santenaturo.fr/app/download/8716699/Klamath-comparaison.pdf
    prix au kilo : 280€ pour la klamath, 165€ pour la spiruline et 66€ pour la chlorella. La poudre de fruits de baobab est aussi trés bien.

    Klamath est un effet de mode je pense.

    • ConscienceU12 ConscienceU12

      C’est surtout un produit ricain http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif, …donc je boycotte !

      • 280€? ça me semble bien cher. Il suffit de le commander aux US vu que ça vient de là bas. Ici il rajoute forcément une marge. Moi je le trouve à 100€ le kilo chez Vitacost (pas de frais de douane).

        La Klamath est différente de la spiruline entre autre car elle permet de libérer des cellules souches (cet article est une entrée en matière mais il y a plus à savoir sur cette algue).

        Je ne conseillerais pas le Chlorella vu qu’elle est chélatrice de métaux de lourds. Si elle n’est pas élevée dans un milieu impeccable, elle apportera à l’organisme plus de polluants qu’elle n’en retire sans aucun doute.

  • Trollzilla Trollzilla

    Je me rappelle que ce lac est « propriété privé » et qu’ils ne propagent pas la souche de cette cyanobactérie pour avoir un !monopole!…

    De même si quelqu’un en produit il sera attaqué en justice, justement pour préserver ce monopole privé ; quid des fromages français et des labellisations AOC qui font bien chier les ultra capitalistes qui nous ont refilé TAFTA, Codex Alimentarius et consort ???

    Ceux qui connaissent l’aquaculture savent pertinemment que nous disposons des techniques et du savoir faire pour en produire à moindre coûts et ce, de façon quasi perpétuelle ou annuelle sous certaines latitudes…

    http://www.hyeres.agricampus.educagri.fr/cfppa/formations/formations-courtes.html

    Merci de votre lecture.

  • SURICATE

    Intéressant tout çà…si j’ai bien compris on peut se spiruliner, se chlorellatiser, se baobabiser pour un prix relativement accessible.

    IL ne nous reste plus qu’à attendre que la klamath ne soit plus la nouvelle STAR brillant de mille étoiles, que son prix baisse et ainsi nous pourrons tous nous éclater après nous être klamathés à donf !

    Merci Longdrink pour la spirline et la chlorella etc…ne les connaissais pas.

    J’utilise de chez Weleda, avant chaque changement de saison et surtout avant l’hiver, le très « gerbant » jus d’argousier. En se pinçant le nez ça passe…

    L’argousier est en effet très riche en substances bioactives : vitamine C, caroténoïdes et flavonoïdes, phytostérols, triterpènes, acides organiques, acides gras saturés et insaturés (oméga 3 et oméga 6 oméga 9), acides aminés et protéines, sucres, minéraux et oligo-éléments (azote, phosphore, fer, manganèse, bore, calcium, etc.).

    Il existe aussi l’huile dynamisante à l’Argousier qui est un soin corporel revitalisant et dynamisant. Excellent pour lutter contre le dessèchement de la peau.

    Ces produits sont BIO.
    Je n’ai pas d’actions chez Weleda.

    • ConscienceU12 ConscienceU12

      Moi dans ma résidence y’a des arbustes d’Arbousier (avec un B) ce n’est pas la même chose: https://www.google.fr/search?q=argousier&biw=980&bih=557&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0CAYQ_AUoAWoVChMIrZjCqLXuxgIVJPByCh0g4QYC#tbm=isch&q=arbousier+ …mais bien mûr ce n’est pas mauvais je les mange comme des fraises, comme ça nature ! …parait que c’est aussi bourré de vitamines ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

      • SURICATE

        Oui les Arbousiers bel arbuste mais ne supporte pas le gel. Comme vous êtes chanceux d’en avoir tout près de vous. Vous devez être le seul à oser en manger.

        Ma fille a perdu les siens au cours d’un hiver rigoureux.

        Par contre en Afrique du Nord me souviens qu’enfant j’appréciais les « jujubes » à Agadir. Le nom scientifique ? lacune ! Je file sur wilki…

        Alors l’arbre est le Jujubier. Le jujube (nom masculin), ou datte chinoise (étymologie: du grec ancien : ζίζυφον zizuphon) appelé en mandarin 枣 (pinyin zǎo), en berbère ziεrur, et anèbe ou zefzouf en arabe, est un petit fruit produit par le jujubier commun (Ziziphus jujuba, ou Ziziphus zizyphus), arbre de la famille des Rhamnacées. Il est probablement originaire de Chine, où il est cultivé depuis plus de 4 000 ans.

        Voyez ConscienceU12 comme on peut avancer à partir de la klamath qui nous a permis de dériver vers d’autres baies tout aussi intéressantes et très chargées en vitamines.

    • cybermiaou

      Pour ce qui est de la vitamine C j’en commande à 7€ le kilo en Allemagne.

    • Atlante

      Bonsoir Suricate,

      Je n’achète plus rien chez Weleda, multinationale, qui en 2007 a embauché un chimiste Japonais, celui-ci a changé toutes les formules, regardez bien la composition, plus grand-chose de bio surtout et je parle pour les produits dits « cosmétiques » allez faire un tour aux States, vous trouverez les produits weleda à la caisse, pour meubler l’attente, comme vous les trouverez dans toutes les grandes surfaces et parapharmacies…

      • Trollzilla Trollzilla

        Je saute sur un autre sujet car ton commentaire m’a fait sourire ; l’industrie du parfum de luxe (ça pèse des myards de merdiers cette usine à gaz) a essayé de percer en asie pendant 4 à 5 ans ; résultat la percée fut pour leurs poches…

        Ils ont fait faire des études et ce qu’il en est ressorti c’est que les asiatiques ne veulent pas de produits de synthèse eux, ils ont eu trop de scandales avec…

        Ce qu’ils veulent c’est de l’artisanal et du biologique fait par des petits pour leurs garantir des produits hyper qualitatifs ; le made in France est une valeur reconnue par les gens fortunés, donc est ce que vous comprenez pourquoi nos politiques font tout pour casser notre système social et notre configuration de la valeur du travail manuel maintenant ?

        Juste pour grossir les marges de ceux qui les sucrent…

        Notre ennemi ?
        La finance (alors la Bête en court, son gode en or elle peut se le mettre du côté hamster une fois que le mouton lambda aura intellectualisé la chose si des fois il y arrive entre deux attentats…).
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

  • vico

    donc elle ais en forme> poudre, granule ou gélule? LE MIEUX granule de morceaux ! si cela vient d’euX Us http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif
    Ya : AU BON SENS < en France POUR LA SPIRULINE

  • triadeus

    faites comme moi appelez l’administration de cette région
    les endroits où sont récoltés ces algues sont interdits aux personnes et aux animaux
    elle contient une molécule semblable à celle de la cocaïne
    Un membre de ma famille médecin aux usa m’a confirmé
    je ne pensais pas trouver une telle pub sur ce site que j’apprécie

    • voltigeur voltigeur

      je ne pensais pas trouver une telle pub sur ce site que j’apprécie
      Tu peux expliquer stp? :)
      Le site source consoglobe, n’a pas la réputation de diffuser
      n’importe quoi, et surement pas de faire la promo pour
      des substances illicites. Le mot dopage en titre, est employé
      car ces algues sont sensées booster l’organisme.
      Maintenant si tu as d’autres infos sourcées et vérifiables, sur
      les allégations d’un médecin de ta famille, je me ferais un plaisir
      de diffuser ce complément d’info avec les mises en garde associées.. :)

    • Trollzilla Trollzilla

      Y a que ceux qui ne font rien qui ne font pas d’erreur.
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif
      Merci de ton complément d’info Triadeus…
      (À suivre)

      Ce que je peux en dire c’est que dans la culture d’algues il faut faire des tests ponctuellement car il y a un risque (0% connaît pas…) de prolifération de cyanobactéries impropres à la consommation que ce soit dans les bassins ou en milieu naturel, neurotoxique entres autres (De mémoire trois familles dont celle mentionnée, une autre bloque les fonctions respiratoires et l’autre attaque le système sanguin…)…

      Ça c’est pas de l’intox mais de la vrai information, ne vous en déplaise ;) !!!

  • Atlante

    Cet article abonde dans le sens de ce que nous disait Trozilla :
    http://www.nutriphar.fr/fr/actualites/35-dernieres-nouvelles/94-algue-klamath-et-risque-toxique

    Flamand vert, eux certifient que leurs algues ne comportent pas de microcystines ! ! !
    http://www.flamantvert.com/afa-klamath.html

    Je rappellerais qu’en 2011 de nombreuses exploitations bio en Orégon furent fermés, suite au nuage de Fukushima, productions trop radioactives à l’époque… et aujourd’hui ? Je ne sais pas, je n’ai pas d’infos, si vous en avez, je suis preneur, merci

      • Atlante

        Perso, je déconseille la Chlorella, car c’est un chélateur, qui va certes éliminer les métaux lourds dans l’organisme, les aider à migrer vers le flux sanguin, et ou se retrouvent-ils ces métaux lourds, ! dans le filtre qu’est le foie… Je connais nombre de personnes atteintes de maux divers après une utilisation de Chlorella en surdosage ! et oui, ils ont écouté le/la commerciale qui ne cherchait qu’à en vendre à donf !

    • Trollzilla Trollzilla

      Bonjour et merci pour ta vérification Atlante http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif
      Développons le sujet des tests sur ses algues ; ça se fait aux microscopes réglés sur X200, pour la qualité de la spiruline on compte le nombre de spires et l’épaisseur de « la peau » (polysaccharide), plus il y en a spires et de « peau », plus elle est qualitative et récoltée à maturitée (en bassin c’est du flux tendu la cueillette, limite de l’alchimique avec du, bé du chimique, je vous explique pourquoi après…)et de même pour déterminer si le bassin de culture est parasité par ces toxines pouvant être mortelles ; c’est facile on regarde un échantillon via le microscope, les toxines sont filiformes et se démarquent aisément des autres cyanobactéries, après il y a une histoire de densité mais je ne vais vous bassiner avec ça.

      Nota Bene : ces toxines ne se propagent dans la culture lorsque le PH de celle ci est supérieur à 9.6 ; si prolifération il y a, la seule option est de vidanger et de perdre « l’ensemencement », bref tu jettes tout, tu récures et tu te refrappes tout le boulot à partir de zéro…
      Pas très « rentable » la solution hein…
      Surtout pour de « grosses exploitations » !!!

      Flamand vert…
      Bon sortez les pigeons d’argiles ont va faire comme eux, « nébuliser » à hautes températures ; je m’explique…
      Les algues atomisées à 110°C c’est très utile pour faire des carton à oeufs par exemple car en vrai les apports nutritifs seront les mêmes que, bhêê du carton quoi.
      Au-dessus de 65°C c’est dénaturer le produit alors au dessus, je me marre.
      http://www.flamantvert.com/sechage-spiruline.html
      Conseil amical, les petites fermes à spiruline existent en France !!!
      Commandez chez les petits producteurs en circuit court SVP, à de rares exceptions, vous en aurez TOUJOURS pour votre argent.
      Les grosses boîtes j’ai appris à m’en méfier, alors les grosses exploitations d’algues…
      Un aquaculteur expérimenté, juste en passant à côté des bassins il sait, ça cultive du vivant ces personnes là et généralement si ils préfèrent avoir plusieurs bassins quitte à taffer plus ce n’est pas pour rien (ceci est un autre critère de qualité dans cette profession…).

      La nourriture de toutes ces bêbêtes (ouaip, c’est mi-végétal mi-animal) est de la chimie agricole basique, on pourrait fabriquer tout de façon biologique pour les nourrir (ou presque, j’y viens…), eau de cendres, os calcinés et broyés, carbonate et bicar pas de réel soucis c’est naturel, reste l' »ammoniaque », le N dans les engrais, l’azote quoi…
      Pour le remplacer on leurs donne de l’urée de synthèse (personne ne goberait ni n’achèterait une algue si on leur dit qu’on fait pipi dedans pour les entretenir), mais je connais un mouton fou furieux qui a essayé d’en fabriquer « biologiquement » et qui y est arrivé (mais à l’étranger, à cause des 65% d’impots du monde agricole c’est infaisable en « leurrhope »…) ; cette aventure a commencé avec un petit encart dans Science&Vie passé inaperçu où mézigues ils expliquaient que la betterave maraîchère était source d’azote.
      Ce doux rêveur en a fait des bassins éprouvettes, ça a donné un goût sucré à ses algues mais bon, c’est une anecdote en passant…

      Impossible ?
      Continuez dont de le penser…

      Merci de votre lecture.
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • Atlante

        Bonsoir Trolzilla,

        tu es très pointu sur ces sujets. Je n’ai fait que survoler la question, ayant connu une auteur sur le premier livre sur la spiruline, au début des années 80… Aye c’est loin déjà…

        Il est possible de ne pas utiliser de « N » ou azote ou urée de synthèse dans la production de ces micro-algues, puisque la Nature le fait bien en Afrique ! (voir là ou sont les flamands roses)

        J’avais assisté à Paris à une présentation par un professeur Chinois sur la culture de Spiruline 1985 ou 86 de mémoire. Leur système était impressionnant, d’abord parce qu’ils avaient tous remboursé les emprunts en 5 ans au lieu de 20 ! et qu’ils étaient en autarcie à 96,5% .

        La spiruline était cultivé sur des bassins de 2 Ha, avec 5000 canards à l’Ha pour la fourniture d’engrais naturel ! Mais ce n’est pas tout, ils avaient aussi associé 5 poissons, qui se nourrissaient les uns derrière les autres, le premier avalait une herbe géante, (elles sont coupées le matin) pouvant atteindre 2 m et jetées à l’eau. La première espèce de poisson avale cette herbe, lentement et évacue des excréments plus gros qu’une olive, qu’un deuxième poisson va terminer de digérer, et ainsi de suite jusqu’au 5ème…

        Tous les excréments y compris ceux de l’élevage (porc etc) sont jetés à l’eau !

        Les bassins sont rectangulaires, et en légère pente inclinée, ce qui facilite la récupération des boues et vases.

        Ces dernières produisent du biogaz, qui sert à produire l’électricité
        Ils produisent des champignons, élèvent des vers à soie !
        Ont leur propre production potagère etc…
        Les résidus du biogaz sont compostés pour produire un substrat de culture ou amendement des sols.

        Enfin, il faut noter qu’il y a au moins 3 générations sur ces mini-exploitations qui ne dépassent pas 5 Ha. Par exemple, c’est la grand-mère qui coupe les herbes le matin…

        Je ne me souviens plus du nom de cette région ou cette culture est pratiquée, c’est loin, mais cela m’avait fortement choqué et c’est à partir de cet exemple que j’ai commencé à m’intéresser à l’auto-suffisance pour viser un peu d’autarcie…

      • Atlante

        Début de Citation : Pour le remplacer on leurs donne de l’urée de synthèse (personne ne goberait ni n’achèterait une algue si on leur dit qu’on fait pipi dedans pour les entretenir), mais je connais un mouton fou furieux qui a essayé d’en fabriquer « biologiquement » et qui y est arrivé (mais à l’étranger, à cause des 65% d’impots du monde agricole c’est infaisable en « leurrhope »…) ; cette aventure a commencé avec un petit encart dans Science&Vie passé inaperçu où mézigues ils expliquaient que la betterave maraîchère était source d’azote.
        Ce doux rêveur en a fait des bassins éprouvettes, ça a donné un goût sucré à ses algues mais bon, c’est une anecdote en passant… //Fin de citation

        La betterave est connue pour cela, d’abord les grands sucriers revendent leurs déchets de betteraves, et chez Botanic le seul engrais bio que j’avais vu chez eux, en regardant l’étiquette, c’était de l’extrait/jus de betteraves !

        Moins cher d’acheter en bidon de 5 l type colorant industriel car ultra concentré, mais là on n’est plus en bio…

        J’avais vu une annonce sur Passerelle Eco (il y a 4 ou 5 ans) ou justement un producteur recherchait de l’urine de personnes non fumeurs (surtout pas de joints) et ni sous antibiotiques ni sous médicament oncogènes ! tu m’étonnes…

        Et ceci dit, les gens achètent bien de la merde en Hyper et GS fertilisée avec la pourriture des lisiers, même pas du fumier composté !

      • Natacha Natacha

        La spiruline à échelle familiale c’est faisable, pour ceux qui sont très minutieux et qui croient en cette micro-algue bleue immunostimulante.

  • Natacha Natacha

    Sur la chlorella
    //fibroetmetaux.canalblog.com/archives/2014/05/28/29968545.html