Pouvoirs et puissance insoupçonné, de notre 2e cerveau…

Merci à Merlin, qui nous présente son nouvel article. Article pas très étonnant, quand on sait que le corps a dans sa complexité, les moyens de se défendre,  la découverte mise en avant (qui n’est pas récente), va en rebuter certains au premier abord. Va t-on pouvoir soigner des malades avec ce procédé? Il semble que ce soit le cas. Vos avis sont les bienvenus.

Tout part des boyaux…

La recherche sur le contenu de nos entrailles donne lieu à de multiples découvertes spectaculaires. La flore intestinale, pardon, appelez-la désormais « microbiote », le nouveau terme en vogue, passionne les scientifiques. Régulièrement, la prestigieuse revue « Nature » fait sa une sur ce sujet.

Ce continent encore inexploré il y a quelques années révèle peu à peu son incroyable luxuriance. A lui seul, le microbiote intestinal pèse 1,5 kilo, recèle 100.000 milliards de bactéries et dix fois plus de cellules que le reste du corps.

Dix millions de gènes bactériens y ont été recensés, dont certains sont liés à des maladies. Aucun doute : le microbiote a un impact direct sur le bon fonctionnement de notre organisme. Hippocrate lui-même ne disait-il pas que « toute maladie débute dans l’intestin » ?

Voyons à présent un aspect peu connu et très prometteur pour soigner toute sorte de maladies, et infections… Le pouvoir du caca !

Atteinte de mucoviscidose, une jeune femme souffrait depuis décembre 2012 de diarrhées récurrentes liées à une infection par une redoutable bactérie, Clostridium difficile. En mai 2014, après l’échec de plusieurs traitements antibiotiques, elle a reçu une transplantation de microbiote fécal à l’hôpital Cochin (Paris).

Singulier traitement : il consiste à introduire dans l’intestin du malade les selles d’un donneur sain. En l’occurrence, le père de cette jeune femme. Cette greffe a éradiqué l’infection.

« La première fois que nous avons entendu parler de greffe de matière fécale, c’était en mars 2013, lors d’une réunion de service à l’hôpital Cochin. Nous avons cru à un canular », avoue le docteur Rui Batista, membre de l’Académie de pharmacie. Mais ce traitement fait désormais l’objet de recommandations internationales : plus de huit fois sur dix, il vient à bout de cette infection  Clostridium difficile.

Comment agit cette transplantation ?

Elle reconstitue une « flore digestive » équilibrée. Sous ce nom fleuri se cachent un menu peuple bactérien, mais aussi des virus et des champignons pullulant dans le secret de nos entrailles. Soit quelque 100 000 milliards de bestioles, dix fois plus nombreuses que nos propres cellules !

Depuis la nuit des temps, nous abritons cette armée de l’ombre. Véritable organe, pesant quelque 1,5 kilogramme chez l’adulte.

Cancers, diabète, infections… Les miracles de la transplantation fécale.

Encore peu mise en œuvre et redoutée des malades, cette pratique est pourtant source d’espoir pour de nombreuses pathologies comme le diabète ou l’obésité.

« Hors de question. C’est dégoûtant ! » Quand le docteur Harry Sokol, gastro-entérologue à l’hôpital Saint-Antoine (Paris), a parlé de transplantation fécale à Raphaëlle, 33 ans, employée dans l’édition, la jeune femme a poussé les hauts cris. Une réaction fréquente à l’annonce de cette intervention encore peu pratiquée, et peu ragoûtante : il s’agit d’introduire les selles d’un donneur sain dans l’intestin d’un malade afin de reconstituer sa flore bactérienne.

C’est pourtant l’une des thérapies les plus prometteuses, à l’heure où l’industrie pharmaceutique peine à sortir de nouvelles molécules efficaces. A l’avenir, elle pourrait bien soigner des troubles aussi lourds que le diabète, l’obésité ou même la maladie de Parkinson ou la maladie de Crohn.

Des dizaines de patients sauvés…

Alors Raphaëlle n’a pas chipoté longtemps. Depuis l’enfance, elle souffre de rectocolite hémorragique, une maladie auto-immune qui donne des diarrhées sanglantes. Son calvaire ne s’arrête pas là : au cours d’un long séjour à l’hôpital, elle a contracté une infection à « Clostridium difficile », une bactérie qui, lorsqu’elle se développe à outrance dans l’intestin, provoque elle aussi de violentes diarrhées.

Chaque année, des milliers de personnes y succombent en France. Dans le cas de Raphaëlle, quatre cures d’antibiotiques n’y ont rien fait.

‘’Je ne pesais plus que 35 kilos. J’avais un petit garçon à élever, je devais passer au-dessus de mon appréhension.’’

Son mari lui a fait don de la précieuse matière, à peine modifiée par l’ajout d’une solution saline.

‘’Une infirmière a ensuite enfoncé dans mon rectum un tuyau très fin sur 20 cm, une procédure parfaitement indolore. C’était presque magique. La flore de mon mari s’est mélangée à la mienne, j’ai senti des gargouillis, j’avais l’impression d’être ensemencée.’’

Dès le lendemain, la jeune femme était sur pieds, avec un transit tout à fait normal. Comme elle, des centaines de patients entre la vie et la mort à cause de la redoutable bactérie ont bénéficié de ce sauvetage de la dernière chance. L’an dernier, la transplantation fécale a ainsi sauvé des dizaines de patients âgés à l’hôpital de la Timone à Marseille, où une virulente épidémie de « Clostridium difficile » sévissait.

Pour l’heure, son efficacité n’a été formellement prouvée que dans les cas d’infections intestinales graves. L’an dernier, une étude parue dans le très sérieux « New England Journal of Medicine » livrait des conclusions retentissantes : face à « Clostridium difficile », les matières fécales sont plus efficaces que les antibiotiques !

Reste à mener à bien des recherches similaires pour d’autres pathologies. Mais « les perspectives sont vastes : traitement du cancer du côlon ou du foie, du diabète, de l’obésité, des inflammations articulaires, de l’autisme.. On est encore à la préhistoire de la transplantation fécale », confirme le professeur Laurent Beaugerie, gastro-entérologue à l’hôpital Saint-Antoine.

Le professeur Dusko Ehrlich, de l’Institut national de la recherche agronomique, coordonnateur du programme dans le cadre duquel une analyse du microbiote intestinal de l’homme a été réalisée, explique :

‘’Le microbiote a longtemps été un organe négligé. Or, sa diversité est cruciale pour rester en bonne santé. On sait maintenant que chez une personne sur quatre, il a perdu de sa richesse, soit 40% de gènes en moins.’’

Selon lui, « cette perte s’explique par différents facteurs : prise répétée d’antibiotiques, alimentation déséquilibrée, naissance par césarienne [par voie basse, le bébé ingère les bactéries présentes dans le vagin de la mère, NDLR] »… Il poursuit :

‘’Les personnes dotées d’un microbiote pauvre en espèces bactériennes ont un risque accru de développer des pathologies graves : diabète de type II, maladies cardiovasculaires, certains cancers… ‘’

Nos boyaux régiraient même la boulimie ou l’anorexie. Selon les travaux du professeur Pierre Déchelotte (Inserm-Université de Rouen), ces troubles du comportement alimentaire seraient en partie dus à une protéine fabriquée par des bactéries du tube digestif.

Une technique ancienne mais peu encadrée…/…

[…]

Lire la suite de l’article

Auteur Merlin pour Homme-et-Espace

Voir aussi:

Des millions de virus pénètrent notre corps, chaques jours !

Tout savoir sur les fruits et leurs vertus… 1ère partie

Nous sommes 10% Humain, et 90% Bactérie…

Pour être toujours en bonne santé et en super forme… !

Manger des fruits avec l’estomac vide…pourquoi ?

Les aliments qui font les dents blanches…

Et aussi:


L'oracle... Confirmation de la terrible crise mondiale à venir... !
Un élément, et pas des moindres, qui confirme la terrible crise mondiale qui s’en vient pour fin septembre début octobre 2015. MARTIN ARMSTRONG, ancien conseiller financier richissime (1 trillion de dollars), basé aux États-Unis, a mis au point un modèle…
 

Le chaos climatique - records de chaleur et records de froid .
Voici tout d’abord une image. En ce qui concerne les États-Unis, tous les records de chaleur sont pour l’ouest des États-Unis et tous les records de froid sont pour l’est du pays. Source de cette image – la vidéo de Suspicious Observers d’hier. Explication…

22 commentaires

  • Trollzilla Trollzilla

    Merci Merlin !!!

    Et là on a le trait d’union entre les théories de Béchamp sur les « terrains » et ses fameux « microzyma » qui n’existerait pas d’après la science « officielle »…

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    • verisheep

      Petite illustration scato-poétique de cet article:

      « Quand la merde vaudra de l’or, le cul des pauvres ne leur appartiendra plus. »
      Henry MILLER

  • SURICATE

    Article vraiment très intéressant. Avais lu qu’il y avait une Intelligence du ventre. Cerveau=80 à 100 milliards de neurones. Système nerveux entérique=200 millions de neurones.

    De quoi prendre grand soin de nos ventres et surtout de ce que nous mangeons.

    ALLO L’ELYSEE ? Bonjour ! juste une petite question indiscrète : Hollande…côté des deux cerveaux…lequel déconne ? LES DEUX ? Ah Merde !

    • ConscienceU12 ConscienceU12

      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif Vu qu’il bouffe que des saloperies genre Pépito à longueur de journée, c’est sûr que l’effet néfaste sur l’un ne doit pas arranger l’autre quoi (vu que les 2 sont liés) http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • Il existe, hélas, beaucoup trop d’individus qui ne produisent que de la merde, et cela, avec leurs deux « cerveaux »…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • vico

    tout est relier http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif les intestins faut pas les occulter … nous sommes ce que l’on mange ^^ le 3 ième cerveau est l’estomac il me semble juste derrière :D

  • quantum latin

    bonjour! longue étude scientifique pour quelque chose que tout le monde est en train de ressentir ,donc…
    cerveau centre intellectuel,abstrait
    et
    intestin,tiens « in teste in », « in testa », »in la testa »…dans la tête en italien,test,centre émotionnel,…concret…? ;o)

  • quantum latin

    non… »in textura »ou similaire…mais bref ;o)

  • quantum latin

    la merde comme pansement? recyclage pur et dur ,real école »O.G »!
    c’est dur à avaler… comme info,hihihi, mais çà paraît logique ; la merde sur lieu originel de la merde,symboliquement…(rehihihi!)
    souvent on passe beaucoup de temps à calculer…
    on en oublie le sujet,sauf pfizer qui propose toutes les circumambulations po-po-possibles!

  • Mata Hari Mata Hari

    Bonjour les ME http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif
    D’où la nécessité absolue d’éviter l’eau du robinet chlorée ( et en ce moment, pour cause de canicule je suppose, ils y mettent la dose ) car le chlore détruit aussi la flore intestinale !!! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif

    http://www.syntonieanimale.com/res/site62148/res617571_ChloreDanger.pdf

  • Heirani

    Effectivement ça fait plusieurs années que le secteur de la recherche du microbiome a explosé. Et on connait notamment la dangerosité de la consommation de produits comme l’aspartame et même des produits animaux.
    Mais non, plutôt que de mettre l’accent sur les causes, le nouvelobs(cène) préfère nous présenter la solution miracle de Bigpharma!!! La greffe de caca.
    Formidable, on peut continuer à maintenir le bétail humain en forme suffisante pour servir.
    Et sinon nouvelobs, la greffe de cerveau ça en est où?

  • Dubitatif

    matière fécale… Nouvel or noir http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    dans une dispute on pourra plus dire à quelqu’un
    « T’es qu’un tas d’merde »

    pour soigner l’obésité, les chercheurs
    donnent aussi la matière fécale des gens qui ne grossissent jamais

    bon ben… j’me tiens à vot’ service (je mange comme 4 et pas moyen de grossir je reste calée à 49

    C’est presque le 49.3 de 1er Sinistre.

    bon, j’vous laisse, je dois réfléchir à combien je vends
    l’ONCE http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • melany

    Pas grand chose à voir avec le schmilblick.. quoi que ^^ ça va vous intéresser !! Je me demande quels cerveaux ont réalisés ces oeuvres… dont on ne voyait qu’une toute petite partie :D

    http://bridoz.com/des-chercheurs-font-une-decouverte-stupefiante-sous-les-statues-de-lile-de-paques/

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif On comprend mieux pourquoi ceux qui bouffent Mc DO à longueur de temps ; n’ont que de la merde dans le cerveau quoi ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif …petite dédicace à nos « amis » US ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • SURICATE

    POUVOIR et PUISSANCE d’une toute petite souris…

    Le 15 JUILLET 2015, une souris sème la panique dans une Mosquée au maroc. 81 personnes blessées.

    « Plus de 80 personnes ont été blessées au Maroc au cours d’une bousculade provoquée par une souris qui s’était faufilée dans la mosquée Hassan II de Casablanca.
    La prière de lundi soir a tourné court à la mosquée Hassan II de Casablanca. Alors que les fidèles s’étaient réunis en nombre pour la célébration de la nuit du destin, la nuit la plus sacrée du mois de jeûne du ramadan, 80 personnes ont été blessées à cause d’une bousculade provoquée par… une souris faufilée dans la salle de prière des femmes.

    Une des croyantes, «effrayée par l’apparition d’une souris», a été prise de panique, selon un communiqué des autorités publié mercredi. Des femmes se sont alors mises à crier et à partir en courant, avant que le mouvement ne s’étende aux autres fidèles, générant une bousculade géante dans la mosquée.

    DES BLESSURES LÉGÈRES ET DES FRACTURES
    «Quelque 81 personnes, en majorité des femmes, ont subi des blessures légères et des fractures alors que certaines se sont évanouies», selon le communiqué de la Wilaya de la ville, relayé par l’agence MAP.

    Il y a eu cinq cas de fractures et quatre cas de blessures à l’épaule outre d’autres blessures. Parmi les victimes, une femme enceinte souffre d’une double fracture au niveau de la jambe et se trouve encore sous surveillance médicale. Soixante treize personnes ont pu quitter l’hôpital.

    La mosquée Hassan II, au plus haut minaret au monde (210 m), accueille une grande affluence lors des prières du soir pendant le ramadan, particulièrement pendant celle de la nuit du destin. »
    AFP

    Ben ! ben il était Où ALLAH ? Choisir la NUIT du DESTIN pour larguer ses fidèles…

    La petite souris aurait paraît-il réussi à s’enfuir en profitant de la cohue. Trop mignonnes ces petites bestioles…Dommage que j’ai des chats…On ne nous précise pas non plus si cette souris n’avait pas des origines russes et si elle était armée d’une mini kalach, car pour foutre un tel « bordel » toute seule, face à des CENTAINES de Musulmans…Moi je dis CHAPEAU la SOURIS !!!

    Hein ? vive les souris ? Oui !

  • Balou

    Le ventre, notre deuxième cerveau

    C’est le titre de ce documentaire de Cécile Denjean, aussi instructif que captivant.

    http://fr.sott.net/article/19246-L-influence-du-ventre-sur-le-cerveau

  • Si on réfléchit bien, c’est un cerveau… extérieur. Nous sommes traversés par un tube, comme chacun peut le constater. L’intérieur de ce tube fait-il parti de nous-mêmes ?
    Bon, c’était la minute philosophique…

  • Trollzilla Trollzilla

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif
    Bon on va tenter de ne pas virer dans la scato vu le sujet, donc temporisons en pas deux feuilles…
    Mon mauvais esprit à envie de vous démouler un truc entre deux tranches d’humus glutineux, je m’explique…
    Petite comparaison analogique avec la partie non visible du règne végétale ; Raoul Francé ça vous parle ?
    Dommage…
    Cet autrichien natif de Vienne, biologiste de son état fut le premier a émettre cette idée, choquante pour beaucoup, que les plantes bougent selon leur environnement et sont dotées de sens bien plus perfectionnés et plus « larges » que les notre mais là n’est pas le propos, je souhaite en préambule vous causer de ses découvertes pour digresser sur le système digestif et nourricier des « plantes vertes » ; Darwin (ce singe…) comparait les radicelles semblables à des vers à des cellules nerveuses cérébrales s’enfonçant toujours plus profondément et fermement en terre, le « goûtant » au passage.
    Si je vous dit villosités, vous le voyez le parallèle là mes cochons ?

    Définition.
    Il existe plusieurs types de villosités comme les : villosité intestinale, villosité placentaire, villosité crampon, villosité libre. Les deux dernières étant des subdivisions spatio-temporelles des villosités placentaires.

    (Revenons en à nos « radicelles » histoire de ne pas perdre le fil) S’enfonçant toujours plus profondément en de fins fils blancs recouvert de petites cavités dans lesquelles cliquettent parfois une minuscule boule d’amidon, indiquant aux systèmes « digestif » de la plante la direction du centre de gravité terrestre (comment ça y a un petit nerf derrière l’oreille qui fait office de gyroscope chez l’homme ? S’en branle c’est hors sujet, on parle d’autre chose là !!!).

    Lorsque « la terre » est sèche, les racines dénichent la direction des canalisations et s’étendent comme dans le cas de la luzerne jusqu’à une douzaine de mètre (!), trouvant même l’énergie nécessaire pour passer au travers du béton (!!).
    Pour l’instant y a dégun qui a compter les radicelles d’un arbre mais sur un seul plant de seigle il en existe environ treize millions totalisant plus de 600km ; par dessus ses radicelles on constate un fin duvet de poils estimés à quelque chose près à 14 milliards, si on les mettait bout à bout ça va d’une dizaine de milliers de kilomètre à la distance entre les deux pôles.

    Les cellules chargées d’enfouir les racines s’usent par frottement et abrasions au contact du règne minéral, elles sont rapidement remplacés mais les nouvelles meurent dès qu’elles atteignent une source nutritive pour être remplacés par d’autres cellules dont la fonction est de dissoudre les sels minéraux et d’en capter les éléments (LÀ on tient quelque chose qui colle avec l’origine des patho soulevés dans l’article !!!) ; bref la « racine péristaltique » a aussi une fonction de pompe pour aspirer flotte et nutriment, flotte qui est le dissolvant naturel par excellence (non je ne vous parlerais pas d’alchimie ce soir, « cerca trova » faignasse, il est trop tard pour pondre la fin de la théorie de la mémoire de l’eau par sublimation à c’t’heure…).

    Maintenant que ça c’est dans une case de la boite à bhêê, on va pouvoir enfin causer des traditions médicales « anciennes & acceptés » par l’OMS, donc inattaquable par nos indécrottables troufions minions du CNOM…

    On va leur faire fumer un petit Cjoint histoire de les faire exploser du neurone
    http://www.cjoint.com/c/EGqxDHYQ5ko
    (Bonne lecture et ce, sans modération !)

    De l’importance du Wei Qi/ »énergie de défense » vis à vis du sujet de l’article (s’écrit aussi Oé Qi si des fois vous souhaitez faire de plus amples recherches pour votre propre culture.)
    http://www.acupuncture-medic.com/Congres/Nantes/weiqi.htm

    Bref pour résumer dans cette dialectique, un gros intestin perturbé niveau symbolique, c’est soit quelqu’un qui ne dit jamais non (une grosse chiasse) soit un constipé du bulbe (programmation de base d’un CRS).

    Pour en revenir au règne végétal en guise de conclusion, il est bon de rappeler l’intérêt et le travail des mycorhizes dans toutes bonnes cultures maraîchères ; le parallèle est le suivant vis à vis de la flore intestinale, une alimentation pas assez brute et trop « raffinée » (aidée, transformée, dénaturée…) ainsi que la consommation de lait de vache non cru vous tuera plus rapidement qu’un empoisonnement à la nicotine en diamètre de 8…

    Merci de votre lecture.
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif
    PS pour nos gouvernants qui se prennent pour des cerveaux, il serait bon de leur faire comprendre une fois pour toute que celui qui fait réellement tout le bouleau de séparation « du pur et de l’impur », c’est et ne sera jamais que le dernier morceau du tuyau dans lequel ils crachent d’en haut, à savoir le tuyau sans dent qui à force de colère contenu va faire péter toutes les hémorroïdes du sphincter présidentiel qui nous fout dans la merde et lorsque viendra ce moment physio-logique, ça va être sanglant au possible …
    Le coq sera le dindon révélé et le diverticule de Meckel fera office de dinde au gros jars russe qui la montera à la hussarde !!!
    (BW reviens, j’ai les mêmes à la maison http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif)