Petite pause musicale: 14 Juillet par « Tayomic »

Petit bilan de la journée? Nombre de vidéos que les médias ne diffuseront pas sont disponible dans ce qui fut la journée en direct, il n’y a eu aucune révolution pacifique, certaines villes n’auront pas de feu d’artifice pour cause de crise et d’emprunts toxiques bien évidement, preuve que la finance est maîtresse dans ce pays et que la justice est devenue très secondaire, et tout cela pour quoi? Pour la mise en place d’un « nouvel ordre mondial » ahurissant et destructeur, la France devrait réagir et sortir de sa léthargie comme l’explique le journal Marianne, mais en vain, tant que les gens ne seront pas informés, et ce n’est ni nos politiques ni la télévision qui vont aider dans ce sens…

Pourtant, ce n’est pas un secret, le TTIP est une arnaque, une escroquerie de très grande ampleur: 88 % des « parties prenantes » consultées par la Commission européenne en marge des négociations de l’accord étaient des lobbys d’affaires.

Alors en ce jour, deux minutes de musiques pour les amateurs du genre, histoire de se détendre un peu…

14 juillet

20 commentaires

  • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

    Bof … je ne dois pas être mélomane …
    M.G.

  • samlours94

    Bon,….ben moi non plus ce genre de « zic » ne m’émeut pas…
    Le RAP,cette arnaque pseudo musicale, un sous produit de la sous culture yankee…le tout sur le site des moutons ….je me marre :)Brassens, Brel, Ferré, Higelin et bien d’autres, ok …au moins, ils avaient du talent et ce qu’ils chantaient tenait la route musicalement.
    Quant aux consciences à éveiller, je pense que les quelques ceusses qui viennent ici sont en partie un peu déjà réveillés…
    Ceci dit, Benji, il en faut pour tous les gouts, je trouve simplement dommage que nos jeunes ne se reconnaissent que dans ce genre de daube qui a autant à voir avec la musique que François Hollande avec la gauche …

  • gerard.gutknecht

    Le « gogol » de l »élysée veut un parlement de la zone euro .

    https://fr.finance.yahoo.com/actualites/françois-hollande-veut-un-parlement-la-zone-euro-131712877–business.html

    François Hollande veut un parlement de la zone euro

    PARIS (Reuters) – François Hollande a évoqué mardi l’idée de créer à terme un parlement de la zone euro afin de renforcer l’intégration de la zone monétaire et tirer les conséquences de la crise de la dette grecque après l’accord intervenu lundi à Bruxelles.

    « A terme, je souhaite qu’il y ait aussi un parlement de la zone euro », a déclaré le président lors de sa traditionnelle interview télévisée du 14-Juillet.

    Il a longuement défendu l’accord conclu au terme de négociations tendues entre Européens et l’ampleur des concessions acceptées par Athènes pour réformer son économie en échange d’un troisième plan de sauvetage face aux protestations, notamment sur les réseaux sociaux.

    « Regardez ce qu’il s’est passé en Grèce, c’est toujours les gouvernements et c’est bien légitime mais (…) il faut aussi qu’il y ait une présence plus forte des parlementaires et de ceux qui représentent les nations », a estime le président.

    François Hollande a aussi évoqué son agacement sur les inquiétudes engendrées sur la scène internationale par les soubresauts politiques des négociations pour éviter la sortie d’Athènes de la zone euro.

    « Franchement, j’ai beaucoup d’estime pour le président (américain Barack) Obama mais quand il me téléphone pour me dire comment va la zone euro, je préférerais lui dire comment va la zone dollar ! », a-t-il dit, estimant qu’il était temps de prendre des mesures institutionnelles pour renforcer l’intégration de la zone monétaire.

    « Il faut avancer et donc je proposerai que nous puissions aller plus loin, bien sûr en cohérence avec l’Allemagne sur le gouvernement économique », a annoncé le président qui a repris les souhaits traditionnels de la France pour établir un budget de la zone euro et une convergence fiscale.

    Les présidents des grandes institutions européennes ont déjà rendu un rapport en juin dans lequel ils préconisent un renforcement conséquent de l’intégration des pays de la monnaie unique via un changement des traités de l’Union dans la prochaine décennie.

    Un objectif à long terme évoqué dans ce document est la création d’un Trésor pour la zone euro.

    • gerard.gutknecht

      Il se sent plus le « pèpère » , il va etre temps de lui passer la camisole .

      • voltigeur voltigeur

        « Regardez ce qu’il s’est passé en Grèce, c’est toujours les gouvernements et c’est bien légitime mais (…) il faut aussi qu’il y ait une présence plus forte des parlementaires et de ceux qui représentent les nations », a estime le président.
        Qu’est ce qu’il ne faut pas entendre!!
        Ils représentent leur chère finance adorée et eux même, comme lui et
        si il faut paupériser à l’extrême les peuples, ils ne se gêneront pas angry

    • GROS

      François aurait-il enfin compris qu’une union monétaire sans union de transfert, c’est mettre en œuvre les règles du Monopoly ?

      Au début tout le monde est sur un même pied d’égalité, puis la partie se déroule : les règles font que l’équilibre ne peut pas être maintenu, et finalement tout le monde fait faillite sauf un.
      Eh bien avec l’euro, si le plus fort refuse d’apporter son soutien aux autres, c’est exactement ça.

      Il y a d’ailleurs un dispositif de l’euro-système qui le révèle très bien : TARGET2
      C’est la banque centrale d’Allemagne qui attire tous les placements d’euros des autres pays de la zone, ce qui lui fait un bilan énorme au détriment des autres banques centrales nationales de la zone euro.

      Ça, François, il le sait très bien (ou alors c’est vraiment un abruti fini, mais je ne le crois pas). Alors son « gouvernement de la zone euro », c’est bien gentil, mais est-ce que ça fera que l’Allemagne sera amenée à payer continuellement pour les autres sans retour, au nom de l' »unité européenne » ? Pensez-vous vraiment que les allemands vont accepter ça sans rien dire ?

      François, arrête de rêver, mon grand !

      • Norbert

        Gros,

        tu as raison.
        C’est ce qui explique en partie que l’euro n’est pas une monnaie unique mais une monnaie commune,donc enorme difference et consequences comme tu l’as souligne.
        Alors tous les economistes abrutis et meme politiques ne cessent de parler de monnaie unique pour aller vers une monnaie commune……
        vaste arnaque ou imcompetences???
        Nous avonc deja la monnaie commune….les pauvres ils ne comprennent apparemment rien a l’economie ou ils se foutent de notre gueule…un peu de plus,un peu de moins…

        Toi aussi Benji cesse de parler de monnaie unique comme Sannat pourtant ex-banquier et economiste ,excellent critique et prechant pour sa paroisse en donnant des conseils qui semblent aviser mais il procede comme les autres il utilise beaucoup le mensonge par omission ou detournement et c’est tout mais surtout il est tres vicelard car j’ai appri a le connaitre.